En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 3Bannière 15Bannière 14Bannière 25
Ehrwald (Zugspitz Arena)

Ehrwald (Zugspitz Arena)


Description rapide :
Le village dʼEhrwald a profité de sa situation avantageuse au pied de la Zugspitze pour devenir la station la mieux équipée de « lʼarène tyrolienne de la Zugspitze », fédérant autour dʼun forfait commun un ensemble de stations-villages situés dans la haute vallée de la Loisach.

Le domaine skiable actuel se divise en 3 secteurs non reliés :
- Au cœur du village, les remontées du Wetterstein donnent accès à des pistes en forêt, dans le décor fabuleux de la chaîne du Wetterstein, qui forme une muraille de près de 2000 mètres de dénivelée venant sʼabattre sur les pentes boisées dominant Ehrwald ;
- A une encablure du centre du village, une télécabine donne accès à lʼalpage dʼEhrwald ou Ehrwalder Alm sur lequel une dizaine de pistes familiales sont tracées sur des pentes modérées et ensoleillées ;
- Enfin, à quelques centaines de mètres au nord du village, le vertigineux téléphérique tyrolien de la Zugspitze donne accès au sommet du même nom et à son petit domaine skiable situé en territoire bavarois. Partiellement tracé sur glacier, il offre dʼexcellentes conditions dʼenneigement jusquʼau début du mois de mai.

- Pour découvrir le domaine skiable de la Zugspitze, côté Bavière, cliquez ici.
Ehrwald
Photo Monchu




    Afficher les appareils : |


    Liste des reportages de cette station :


    Auteur de cette description : monchu
    Section écrite le 09/09/2013 et mise à jour le 10/09/2013
    (Mise en cache le 19/10/2014)

    Image


    Avant de couler en direction de la Bavière, la Loisach parcourt une cuvette épanouie, à 900 mètres d’altitude, dominée par la chaîne du Wetterstein et la célèbre Zugspitze, véritable muraille dont les parois ouest viennent s’abattre sur les forêts denses et les paisibles alpages qui dominent Ehrwald, village traditionnel tyrolien de 2600 habitants qui s’est mué depuis les années 20 en une grande station internationale de sports d’hiver, reliée au plateau de la Zugspitze et au domaine skiable d’altitude de sa voisine bavaroise Garmisch-Partenkirchen.

    Image
    Le massif de la Zugspitze domine les villages de la Tiroler Zugspitzarena.


    Image
    Les villages d’Ehrwald, au premier plan, et de Lermoos, à l’arrière-plan, dans la cuvette épanouie de la haute vallée de la Loisach.


    Au cœur de la région d’Outre-Fern (Ausserfern) qui regroupe l’ensemble des villages séparés de la vallée d’Inn, véritable épine dorsale du Tyrol, par le col de Fern, Ehrwald est naturellement tournée vers la Bavière toute proche. Elle bénéficie ainsi de liaisons routières et ferroviaires rapides vers les stations voisines de Garmisch-Partenkirchen, de Reutte, et au-delà vers Füssen, Pfronten et le massif de l’Allgäu.

    Image
    Ehrwald, au cœur de la région transfrontalière de la Zugspitze.


    Au solstice d’été, la région d’Ehrwald s’illumine de milliers de feux, tandis que les crêtes s’embrasent en une chaîne lumineuse. Cette manifestation réputée est inscrite au patrimoine immatériel de l’UNESCO.

    Image
    Des milliers de feux formant des figures géantes visibles depuis la vallée ont fait la réputation de la St-Jean à Ehrwald. Le téléphérique de la Zugspitze (TZB) y contribue, comme ici en 2006 à l’occasion du 80ème anniversaire de la ligne (DR).


    Aux deux moteurs de l’économie traditionnelle, l’exploitation sylvicole et l’extraction minière, s’est ajouté le tourisme estival comme hivernal, dès la première moitié du XXème siècle.
    Dès 1926, Ehrwald se dote d’un équipement touristique de tout premier plan, avec le téléphérique tyrolien de la Zugspitze, deuxième appareil de l’histoire du pays. Au cours de la seconde moitié du XXème siècle, deux autres secteurs de moyenne montagne sont ouverts pour la pratique du ski, accessibles respectivement par le téléski du Wetterstein au centre du village, et le télésiège monoplace à bulles de l’Ehrwalderalm à la sortie est du bourg.

    Image
    Un téléphérique légendaire : la Tiroler Zugspitzbahn.


    Image
    Le TSF1B de l’Ehrwalder Alm, aujourd’hui remplacé par une télécabine, a ouvert les portes du domaine skiable familial tracé sur les alpages dominant le village.


    Deux pistes de légende ont contribué à la renommée d’Ehrwald : les célèbres champs de neige du Gamskar offraient une longue descente panoramique depuis l’estacade intermédiaire du téléphérique de la Zugspitze jusqu’au village, tandis que le télésiège biplace Poma reliant le glacier de la Zugspitze au sommet du Schneeferner donnait accès à un itinéraire de ski-alpinisme de 23 kilomètres de long et 2000 mètres de dénivelé : le Nouveau Monde, se faufilant dans d’étroits goulets aux pentes supérieures à 40° avant de serpenter dans les alpages d’Ehrwald jusqu’au village.

    Image
    L’arête du Gamskar, point de départ d’une célèbre descente aujourd’hui disparue.


    Le domaine skiable actuel se divise en 3 secteurs non reliés :
    - Au cœur du village, les remontées du Wetterstein donnent accès à des pistes en forêt, dans le décor fabuleux de la chaîne du Wetterstein, qui forme une muraille de près de 2000 mètres de dénivelée venant s’abattre sur les pentes boisées dominant Ehrwald ;
    - A une encablure du centre du village, une télécabine donne accès à l’alpage d’Ehrwald ou Ehrwalder Alm sur lequel une dizaine de pistes familiales sont tracées sur des pentes modérées et ensoleillées ;
    - Enfin, à quelques centaines de mètres au nord du village, le vertigineux téléphérique tyrolien de la Zugspitze donne accès au sommet du même nom et à son petit domaine skiable situé en territoire bavarois. Partiellement tracé sur glacier, il offre d’excellentes conditions d’enneigement jusqu’au début du mois de mai.

    Image
    Ehrwald dispose de 3 domaines skiables distincts : celui du Wetterstein, en jaune, est accessible depuis le centre du village, tandis que les deux autres sont accessibles par des ascenseurs : une télécabine conduit à l’alpage de l’Ehrwalder Alm, en vert, et le téléphérique tyrolien de la Zugspitze donne accès aux pistes du Zugspitzplatt, en rouge, en territoire allemand.


    Le premier secteur est exploité par la famille du chevalier de Srbik, un artistocrate tyrolien engagé dans la préservation du domaine historique d’Ehrwald. Les deux derniers domaines sont dans le giron de la famille Dengg, exploitant historique des glaciers du Zillertal à Hintertux.

    Avec les villages voisins de Lermoos, Biberwier et Berwang, la station d’Ehrwald propose un forfait commun à la « arène tyrolienne de la Zugspitze » ou Tiroler Zugspitzarena.





    Remonter en haut de la page.
    Retourner à l'index de "Au Coeur des remontées mécaniques.


    Mentions Légales - Cookies
    Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
    Page générée en 0.10636 secondes. 44 requete(s).
    89 membres connectés sur les forums
    Valid XHTML 1.0 Transitional 
    ©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés