En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 9Bannière 22Bannière 36Bannière 16
La Grave

La Grave


Description rapide :
La Grave est une commune française, située dans le département des Hautes-Alpes et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.
Elle est réputée pour les sports de montagne.

Son domaine skiable principal, les vallons de la Meije (1 500 – 3 560 m), a été créé en 1976. Il s´agit d´un domaine particulier dans la mesure où il n´existe pas de pistes sécurisées et balisées, mais des itinéraires de montagne desservis par les téléphériques des Glaciers de la Meije(1 500 – 3 190 m). Ces téléphériques sont prolongés, sur le glacier de la Girose, par un téléski permettant d´atteindre le Dôme de la Lauze (3 560 m), à proximité des pistes de la station des Deux-Alpes. Il s´agit des plus hautes remontées mécaniques de France, après le téléphérique de l´Aiguille du Midi (3776 m) à Chamonix. Ce domaine, réservé aux skieurs expérimentés, est réputé dans le monde entier. Une compétition y est organisée chaque année en avril : le derby de La Meije.

Un domaine skiable plus réduit (4 téléskis et un télésiège, entre 1 740 m et 2 170 m) est situé sur le hameau du Chazelet, en contrebas du plateau d´Emparis, permettant aux débutants de se familiariser avec le ski de piste.
(CC © auteurs Wikipedia de la page La Grave)

- Pour accéder à la page présentant les remontées du domaine du Chazelet, également sur la Commune de La Grave, cliquez ici.
La Grave
Photo Cucumelle




    Afficher les appareils : |


    Liste des reportages de cette station :


    Auteur de la description de la station : remontees
    Section écrite le 19/08/2014 et mise à jour le 19/08/2016
    (Mise en cache le 20/08/2016)

    Bienvenue à la Grave !

    La Grave, magnifique village de l'Oisans aux portes des Alpes du Sud

    À environ 1500 mètres d'altitude, la commune de la Grave est située dans la fin de l'Oisans avant Villar-d'Arêne et le col du Lautaret permettant la liaison avec l'Oisans et le Briançonnais. Sur la rive droite de la Romanche, les gorges à l'est de Grenoble se sont élargies depuis le passage du lac du Chambon et laissent place à un massif de toute beauté symbolisé par le sommet mythique de la Meije qui culmine à 3983 mètres d'altitude dans le massif des Écrins.
    Si l'on en reste au village même, celui-ci cultive encore son patrimoine et sa richesse architecturale afin de perdurer les traditions et de les partager avec les touristes de passage. Aujourd'hui, le charme de ce petit bourg de montagne est renforcé par sa classification aux villages fleuris et aux plus beaux villages de France. Les hauteurs où l'on retrouve l'église et les rues étroites permettent de s'imprégner de la vie locale et d'admirer le paysage splendide. Pour un panorama plus étendu, il est possible de monter à l'Oratoire du Chazelet, à 1834 mètres d'altitude, afin d'admirer d'autant mieux le massif de la Meije.


    Image
    Vue d'ensemble du village de la Grave depuis la gare aval du téléphérique pulsé Ruillans 1.

    Image
    Vue en plongée sur le village depuis la route d'accès au Chazelet.



    La Grave, Mecque du ski hors-piste

    La renommée de la station de ski de la Grave - La Meije est due non seulement aux paysages sublimes mais aussi par la variété d'itinéraires hors-piste que l'on y trouve. Comme le suggère le slogan « 1 piste balisée, le reste est à imaginer. », le freeride est roi. On peut néanmoins évoquer les deux itinéraires majeurs que sont les Vallons de Chancel et les Vallons de la Meije. Mais déjà, ces sentiers battus offrent de nombreuses variantes de liaison ou pour explorer de nouveaux endroits. C'est véritablement sur cette liberté d'itinéraires de descente que la Grave est LA station reine.
    L'été à la Grave est à l'image de la saison hivernale : on y pratique sur la partie basse du domaine VTT et randonnées pédestres sur des sentiers préservés et naturels alors que l'alpinisme prend le relais pour des courses glaciaires menant jusqu'aux sommets mythiques que l'on ne nomme plus : le Râteau, la Pointe Trifide, le Grand Pic de la Meije, …
    Pour les skieurs moins aguerris, la station du Chazelet présente sur la commune leur offre un domaine skiable à taille humaine tout en profitant d'une splendide vue sur le massif de la Meije.

    Image
    Plan des pistes de la Grave. En vert, l'itinéraire des vallons de Chancel. En orange, l'itinéraire des vallons de la Meije.


    La seule piste balisée est bleue et se trouve sur le glacier de la Girose. Elle est desservie uniquement en hiver par le téléski à enrouleurs de la Girose depuis l'arrivée du téléphérique des Ruillans 2. Depuis 2009 et l'éboulement ayant mis hors d'usage le téléski des Trifides, il faut marcher avant d'accéder à la remontée mécanique du glacier. Cette dernière permet également la liaison en hiver avec les Deux-Alpes via le Dôme de la Lauze à plus de 3500 mètres d'altitude, via un rattrack !

    Les Vallons de Chancel

    Cet itinéraire sauvage prend départ au col des Ruillans à 3200 mètres d'altitude, au pied du glacier de la Girose. Après le passage du col du Lac, la descente se dirige dans un vallon préservé de toute remontée mécanique de l'autre côté de la crête marquée par la Brèche Pacave. Au fil de la descente, on arrive petit à petit au lac de Puy Vachier et au refuge Chancel avant d'entrer dans des passages étroits en forêt. Lorsque la neige vient à manquer, il est possible de remonter directement au niveau de l'embarquement intermédiaire du P1. Le cas échéant, l'itinéraire rejoint celui des vallons de la Meije et se clôt sur la rive gauche de la Romanche, où l'y faut prendre un pont puis remonter des escaliers afin de revenir au niveau de la gare du téléphérique pulsé.
    Au chapitre des variantes, on notera qu'il est possible de rejoindre les vallons de la Meije au début de la descente en passant par la Brèche Pacave. Ce chemin permet également de revenir à la gare du Peyrou d'Amont en cas de manque de neige.

    Image
    Le départ prend effet à côté de la gare amont du téléphérique Ruillans 2, juste sous le glacier de la Girose.

    Image
    Vue sur la Brèche Pacave qui délimite les vallons de la Meije des Vallons de Chancel.

    Image
    Dans la poudreuse des vallons de Chancel.

    Image
    Après avoir longé le lac de Puy Vachier, direction la forêt et le pylône 1.

    Image
    Passage en forêt avant d'arriver au P1.


    Les Vallons de la Meije

    Second itinéraire hors-piste majeur de la Grave, les vallons de la Meije est un itinéraire beaucoup plus fréquenté et moins sauvage que son confrère. Néanmoins, il n'en est pas moins magnifique puisqu'il offre une vue splendide sur les sommets mythiques de la Meije, le Râteau, la Pointe Trifide ou encore la Brèche Pacave. Le skieur est ainsi embarqué dans un grand goulet comparable à un long toboggan. La pente imprimée par l'itinéraire est néanmoins très importante jusque sous le Peyrou d'Amont et n'est donc pas aussi simple qu'il peut y sembler. Lorsque les conditions neigeuses le permettent, il est possible de descendre jusqu'à la Grave par un passage étroit au plus près des glaciers de la Meije et de Tabuchet. Sinon, il est soit possible d'emprunter la variante jusqu'au Peyrou d'Amont et remonter, soit descendre au P1 en longeant la seconde section du premier tronçon du téléphérique ou en empruntant une variante en forêt et le Puy Vachier.

    Image
    Départ des vallons de la Meije.

    Image
    Le mur juste avant le grand couloir.

    Image
    L'itinéraire des Vallons de la Meije, sublime descente évoluant dans des paysages glaciaires.



    La Grave, une renommée largement servie par des paysages sublimes

    La Grave, c'est bien sûr du ski, du VTT, de l'alpinisme et de la randonnée. Mais c'est aussi un site d'excursion particulièrement exceptionnel de par la vue imprenable sur les Alpes du Nord au col des Ruillans et les sommets environnants. Petit tour d'horizon.

    Le massif de la Meije

    Au-delà de la simple excursion via les téléphériques des Glaciers de la Meije, ce territoire préservé s'admire depuis les environs, comme par exemple le plateau d'Emparis ou le col du Lautaret. On visualise ainsi encore mieux la splendeur des lieux, le tout dans un cadre plus secret et sauvage.

    Image
    Le massif de la Meije vu depuis le col du Lautaret.

    Image
    Vue sur la Meije depuis le village des Écrins. Celle-ci change de couleur suivant les saisons et les journées, cultivant encore une fois l'admiration.

    Image
    Autre vue depuis le plateau d'Emparis.

    Image
    Le Grand Pic de la Meije face aux praires verdoyantes du plateau d'Emparis.

    Image
    Entre eau liquide du lac Noir, végétation omniprésente, roches et glaciers, l'œil n'a plus qu'à faire son choix !


    Mais rien ne remplace l'excursion au plus près de ces cimes du massif des Écrins, accessibles d'autant plus facilement grâce aux téléphériques pulsés des Glaciers de la Meije.

    Le col des Ruillans - 3211 m.

    À 3211 mètres d'altitude, le col des Ruillans est le point d'arrivée du téléphérique pulsé des Ruillans 2. Deux tables d'orientation ont été aménagées aux abords directs de la gare afin de pouvoir admirer le paysage tant vers les Alpes du Nord que plus à l'ouest vers les Grandes Rousses et le Vercors. Tour d'horizon d'ouest en est :

    Image
    Vers Auris-en-Oisans et l'Alpe d'Huez. À l'horizon, on aperçoit les falaises si caractéristiques du Vercors au-delà de Grenoble. En face, le plateau d'Emparis marquant la sortie des gorges de l'Oisans.

    Image
    Du Chazelet aux Grandes Rousses, un massif remarquable. On peut y apercevoir facilement le Pic Blanc, sommet de l'Alpe d'Huez.

    Image
    Vers les Alpes du Nord. Se succèdent le Chazelet, les crêtes limitrophes de la Maurienne puis par temps très dégagé les sommets de la Tarentaise et du massif du Mont-Blanc.


    Le glacier de la Girose

    Le glacier de la Girose est connu pour être très propice à l'apparition de crevasses, il faut donc prendre des précautions pour le fouler. C'est pourquoi il est très fortement conseillé d'y partir avec un guide.
    Cloisonné par la droite avec la crête de la Pointe Trifide et à l'avant par les pics Ouest du Râteau et de la Grave, c'est ici que Denis Creissels a installé en 1989 le fameux téléski en deux sections Trifides-Girose afin de desservir une piste bleue sur le glacier et l'accès aux Deux-Alpes par le Dôme de la Lauze.
    En été, les piétons peuvent s'imprégner de cette ambiance glaciaire en ajoutant à la vue du glacier la visite de la grotte de glace percée sous le col des Ruillans. La porte d'accès aux chemins du glacier se trouve sous le pylône 1 de l'ex-téléski des Trifides.

    Image
    Vue d'ensemble du glacier de la Girose depuis le col des Ruillans.

    Image
    Entrée du glacier (Licence CC-BY-NC Alain Stoll).

    Image
    Comme toujours, une crevasse sur le bas du glacier.


    La Meije - 3983 m.

    La Meije tel qu'entendue couramment est en fait composé de trois sommets : le Grand Pic de la Meije, le Doigt de Dieu et la Meije orientale. C'est le sommet mythique par excellence. Gravi pour la première fois le 16 août 1877 par Emmanuel Boileau de Castelnau avec Pierre Gaspard père et fils, il est aujourd'hui encore respecté et admiré sous toutes ses coutures. L'excursion via les téléphériques des Ruillans (ou Glaciers de la Meije) permet ainsi de l'observer de trois points de vue différents :

    Image
    La Meije, vue depuis la Grave, éclairée par les premiers rayons de soleil matinaux.

    Image
    Entre paysages verdoyants et glaciers, à vous de choisir !

    Image
    La Meije glaciaire tel qu'observée depuis les pentes sous le col des Ruillans.


    Le Râteau - 3809 m.

    Deuxième sommet mythique de la Grave, le Râteau est situé entre le Dôme de la Lauze et la Brèche de la Meije. Il tire son nom de sa crête dentelée qui peut faire penser aux dents d'un râteau ou d'un peigne. On l'admire du Peyrou d'Amont jusqu'au col des Ruillans. Il a été gravi pour la première fois le 11 juillet 1873 par Miss Meta Brevoort, William Auguste Coolidge avec Christian Almer, Peter Michel, Peter Bleuer et Christian Roth.

    Image
    Le râteau depuis le Peyrou d'Amont.

    Image
    Vue depuis le col des Ruillans. Le râteau est caché ici derrière la pointe Trifide.


    Maintenant que la présentation du cadre environnant à la Grave est terminée, je n'ai qu'à vous inciter de découvrir les mythiques installations conçues par l'ingénieur Denis Creissels.

    Image
    En cabines, direction la légende !


    Crédit photos : j'ib (avril 2013), remontees (juillet 2014), Cucumelle
    Sources : Wikipédia, Guide Vert Alpes du Nord - Savoie Dauphiné, La Grave





    Remonter en haut de la page.
    Retourner à l'index de "Au Coeur des remontées mécaniques.


    Mentions Légales - Cookies
    Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
    Page générée en 0.08704 secondes. 32 requete(s).
    117 membres connectés sur les forums
    Valid XHTML 1.0 Transitional 
    ©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés