En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 23Bannière 29Bannière 20Bannière 21
Neukirchen am Grossvenediger (Wildkogel Arena)

Neukirchen am Grossvenediger (Wildkogel Arena)


Description rapide :
Bordé au sud par la chaîne des Hautes Tauern formant une barrière infranchissable de roches et de glaces, le village de Neukirchen am Grossvenediger a équipé ses alpages nord d’un réseau de remontées mécaniques qui permettent aux skieurs de profiter des champs de neige du Wildkogel tout en admirant le panorama exceptionnel sur le Grossvenediger.

Désormais reliée à sa voisine Bramberg, la station propose sous le nom Wildkogel Arena un ensemble de 55 kilomètres de pistes balisées desservies par 2 télécabines, 4 télésièges débrayables et 7 téléskis.
(Monchu)

Un descriptif détaillé est présent ci-dessous.
Neukirchen am Grossvenediger
DR




    Afficher les appareils : |


    Liste des reportages de cette station :


    Auteur de cette description : monchu
    Section écrite le 12/05/2013
    (Mise en cache le 19/10/2014)

    Image


    Image
    Neukirchen, en vert, est située au pied d’un des principaux sommets des Hautes Tauern, le Grossvenediger, en jaune.


    Le cours supérieur de la rivière Saalach, dans le Land de Salzburg, emprunte une large auge glaciaire monotone formant la région du Haut-Pinzgau ou Oberpinzgau. Ce large sillon marque la séparation entre la chaîne cristalline des Hautes Tauern au sud et des secteurs de moyenne montagne au nord. Ceux-ci ont été progressivement équipés pour le tourisme : leur situation de balcon de la chaîne des Tauern en fait des terrains de randonnées très appréciés l’été, tandis que leurs pentes modérées ont permis de tisser un réseau de remontées mécaniques qui s’organise en 3 grands domaines principaux. En amont, les villages de Krimml, aux célèbres cascades, et de Wald im Pinzgau sont reliés au Tyrol voisin par-delà le col de Gerlos, formant la région Zillertal Arena. Au centre, les stations voisines de Bramberg am Wildkogel et de Neukirchen am Grossvenediger ont constitué un petit domaine familial bien intégré : la Wildkogel Arena, tandis que la ville de Mittersill s’est reliée au secteur de Kitzbühel par une télécabine panoramique. En aval enfin, Kaprun est devenue une grande station de rang international grâce à son domaine glaciaire.

    Image
    La Haut-Pinzgau, Krimml, Wald et le col de Gerlos.


    Resté longtemps isolé du reste du Land de Salzburg, le village de Neukirchen am Grossvenediger a connu au XXème siècle un développement économique remarquable, grâce à deux facteurs : la houille blanche puis l’or blanc, tout en réussissant à préserver l’architecture et les traditions du village. La majeure partie du territoire communal est occupée par les pentes nord du massif des Hautes Tauern, succession d’arêtes et de glaciers éblouissants, culminant au Grossvenediger ou Grand Vénitien, à 3 674 mètres, quatrième sommet du pays. Les eaux rugissantes de ses torrents alimentent depuis plusieurs dizaines d’années une succession d’usines hydroélectriques, dont la construction et l’exploitation ont assuré le désenclavement et la prospérité de Neukirchen. Le chemin de fer à voie étroite du Haut-Pinzgau, tracé entre Zell am See et Krimml pour la construction des grands aménagements hydrauliques, s’est mué en une ligne touristique assurant la desserte locale de toutes les stations de la vallée.

    Image
    Neukirchen est blottie au pied des sévères contreforts des Hautes-Tauern.


    A partir des années 50, le développement de Neukirchen s’est basé sur un second pilier : le tourisme d’été et d’hiver. Sur le versant nord de la vallée, la construction des télésièges du Wildkogel, aujourd’hui remplacés par des télécabines, a ouvert les alpages de moyenne montagnes du secteur Gensbichl aux skieurs désireux de profiter de champs de neige aux pentes modérées et bien enneigées, ainsi qu’aux promeneurs et randonneurs venus admirer le panorama sur le Grossvenediger. Sur le versant sud, l’intégration de 2/3 du territoire communal dans le Parc National des Hautes-Tauern a permis de préserver un environnement de haute montagne très apprécié des randonneurs et alpinistes. Les vallées du Haut et du Bas-Sulzbach permettent aux randonneurs de s’avancer plus profondément dans le massif des Tauern, et constituent des bases de départ traditionnelles pour l’ascension du Grossvenediger.

    Image
    Le sommet du Wildkogel desservi par les télécabines depuis Neukirchen offre une vue panoramique sur les Hautes Tauern, et le Grossvenediger, à droite.


    Aujourd’hui, le domaine skiable Wildkogel Arena est accessible par 2 télécabines en 2 tronçons depuis Bramberg ou Neukirchen. Ses 55 kilomètres de pistes balisées sont desservies par 4 télésièges débrayables et 7 téléskis s’adressant principalement à une clientèle familiale. La station de Neukirchen ne représente qu’une part limitée de la surface de ce domaine : seules les télécabines Wildkogel et le télésiège Gensbichlalm sont en effet implantés sur Neukirchen, mais le village dispose d’une plus grande capacité d’hébergement que Bramberg et fournit la majeure partie de la clientèle séjour de la Wildkogel Arena.

    Un accord tarifaire unit la Wildkogel Arena avec la Zillertal Arena voisine.

    Image
    Territoire communal, en jaune, et domaine skiable Wildkogel Arena. Deux domaines voisins sont mentionnés sur le plan : la Zillertal Arena, à gauche et les Alpes de Kitzbühel, à droite.





    Remonter en haut de la page.
    Retourner à l'index de "Au Coeur des remontées mécaniques.


    Mentions Légales - Cookies
    Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
    Page générée en 0.08633 secondes. 27 requete(s).
    180 membres connectés sur les forums
    Valid XHTML 1.0 Transitional 
    ©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés