En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 16Bannière 40Bannière 32Bannière 6
Risoul (Forêt Blanche)

Risoul (Forêt Blanche)


Description rapide :
La station de Risoul est située à 1860 mètres dʼaltitude au cœur des Alpes du Sud, au-dessus du village historique de Risoul. Elle est composée dʼimmeubles et de chalets en béton recouverts de bardeaux de bois, relativement bien intégrés à la forêt qui les entoure. La station a été implantée au milieu des années 1970 et développée jusquʼà ces dernières années, en particulier avec la construction de lʼunique télésiège débrayable huit places du Pré du Bois ou celui à six place de Peyrefolle.

Le domaine skiable est celui de la Forêt Blanche, relié à la station voisine de Vars, ce qui lui donne 180 kilomètres de pistes skiables avec 50 remontées mécaniques disponibles (entre 1650 et 2740m). Lʼaltitude élevée permet en hiver de bénéficier dʼun bon niveau dʼenneigement tout en bénéficiant dʼun très bon ensoleillement, en raison de sa proximité avec le Briançonnais.

- Pour accéder à la page présentant les remontées de Vars, reliée skis-aux-pieds à Risoul, cliquez ici.
Risoul
Photo Le Risoulien




    Afficher les appareils : |


    Liste des reportages de cette station :


    Auteur de la description de la station : Le Risoulien
    Section écrite le 19/02/2015 et mise à jour le 21/02/2015
    (Mise en cache le 21/02/2015)

    Image


    Sommaire :


    • Introduction
    • Historique
    • Le parc de remontées mécaniques
    • La station de Risoul 1850
    • Informations pratiques
    • Conclusion


    Introduction :

    Située aux portes du Queyras dans la vallée du Guil, Risoul 1850 est une station de sport d'hiver des Hautes Alpes (05) surplombant la ville de Guillestre. Elle est reliée skis aux pieds à la station voisine de Vars formant le domaine de la Forêt Blanche.

    Image
    Source : risoul.canalblog.com


    Image
    Risoul 1850 surplombant la vallée de Guil



    Historique

    Alors que l'économie de la montagne est en chute libre au milieu des années 1960, les habitants de Risoul et notamment Christian Jollin, décident de la relancer en créant une station de sport d'hiver à 1850 mètres d'altitude. C'est en 1970 que l'on érige les deux premiers téléskis du domaine afin de créer un espace dédié au ski. Ces deux premiers appareils se nomment Mélézet et de Valbelle et sont construits tous deux par Montaz Mautino. Ils permettent depuis Risoul 1850 d'atteindre le Col de Valbelle à 2400 mètres d'altitude proposant ainsi un dénivelé de 550 mètres.

    Voici une capture d'écran d'une vue satellite de l'année 1971 où l'on voit les deux téléskis qui ont à peine un an.

    Image
    Attention : le tracé des pistes n'est pas sûr, il reste une supposition par rapport aux tranchées et aux pistes actuelles (Source : Géoportail)


    Il est très difficile de voir mais à cette époque, on aperçoit seulement deux immeubles en construction autour de la gare aval du téléski du Mélézet. La station de Risoul 1850 est née.

    La construction de ce domaine s'avère être une réussite. Risoul se développe et s'agrandit année par année. En 1974, quatre après l'installation des deux premiers téléskis, la Sermont, filiale du froupe Valmont et gestionnaire des remontées mécaniques, décide d'atteindre le sommet de Peyrefolle à 2457 m d'altitude par l'intermédiaire d'un téléski à enrouleur provenant du constructeur Transtélé. La construction de cet appareil sera suivi un après de celle du télésiège du Clos du Vallon par le même constructeur. On assiste ici à une accélération du développement et à une augmentation de la capacité d'accueil du domaine.

    Une vue de 1979 montrant les deux nouvelles installations :

    Image
    Source : Géoportail


    L'année 1976 est marqué par l'un des plus importants investissements de Risoul. En effet, la station commande au constructeur Poma un télésiège trois places nommé Valbelle - Razis. Il est la première remontée mécanique permettant la jonction avec la station voisine de Vars. En plus d'effecteur cette liaison, il ouvre un tout nouveau secteur et atteint le pic de Razis à 2530 m d'altitude. La création de cette installation va véritablement accélérer la croissance du domaine et permettre à Risoul de devenir la station qu'elle est actuellement.

    Voici un schéma expliquant la liaison mise en place en 1976, année de la construction du télésiège :

    Image
    Prise de vue 1979 (Source : Géoportail)


    En 1979, la liaison avec Vars porte ses fruits. En effet, la fréquentation du domaine a augmenté et des solutions sont cherchées afin de diminuer les files d'attente. Cette année verra ainsi la construction de trois téléskis Poma.
    Un premier sera installé pour doubler le téléski du Mélézet, un second pour desservir un stade de slalom et enfin un troisième pour atteindre Razis directement depuis l'arrivée des téléskis Mélézet.
    En plus de doubler le téléski de Valbelle, le nouveau téléski de la Platte de la Nonne assure, en cas de panne du télésiège de Valbelle - Razis, la liaison vers Vars. En plus de ce rôle, il permet en marche normale de le compléter en créant un accès plus direct depuis l'arrivée des téléskis du Mélézet.
    Le téléski du Stade est un appareil implanté sur le front de neige à côté du téléski du Mélézet 1. Il permet de desservir un petit stade de slalom pour les écoles de ski mais aussi pour le grand public.
    Enfin, le téléski du Mélézet 2 est construit en parallèle au téléski du Mélézet 1 afin d'augmenter le débit sur cet axe.

    Voici deux vues de 1981 pour les situer :

    Image
    (Source : Géoportail)


    Image
    (Source : Géoportail)


    Ainsi qu'une photo des téléskis du Mélézet en ce temps là :

    Image


    Notez qu'à cette époque se trouvait un téléski qui longeait le télésiège du Clos du Vallon. Au vu de l'état de la cabane, on peut en déduire qu'il a été construit à la fin des années 1970.

    En 1980, le domaine skiable est étendu vers l'Homme de Pierre grâce à la construction du téléski du même nom. Il est accessible uniquement depuis le sommet de Peyrefolle via le téléski à enrouleur du même nom.

    En 1981, un chantier important est réalisé. Avant 1981, l'accès à Peyrefolle et à l'Homme de Pierre est assuré par un unique téléski à enrouleur difficile. Dans un même temps, on observe une forte augmentation de la fréquentation du télésiège du Clos du Vallon, seul téléporté du front de neige.
    C'est donc pour ces raisons que deux appareils sont construits : le télésiège trois places du Césier partant du front de neige et le téléski de l'Alpet permettant l'accès à Peyrefolle depuis l'arrivé de celui ci. Le télésiège du Césier est une alternative au télésiège du Clos du Vallon mais donne aux usagers les moyen d'éviter le téléski à enrouleurs que ce soit pour se rendre au sommet qu'il dessert ou à l'Homme de Pierre. En effet, le téléski de l'Alpet est un moyen plus rapide d'atteindre Peyrefolle mais permet aussi aux skieurs de l'Homme de Pierre de rejoindre plus rapidement le reste du domaine skiable ou de rentrer à Vars dans de bref délai.

    Ces deux appareils constituent un véritable plus au domaine dont la fréquentation et le développement sont en constante augmentation !

    Une vue de 1981 pour situer ces trois appareils :

    Image
    (Source : Géoportail)


    Les investissements se calment ainsi pendant trois ans. En 1984, c'est un espace débutant, desservi par une télécabine pulsée, qui est construit. Installée sur le front de neige, celle ci se nomme Clos Fournier. Elle permet aux skieurs de rejoindre un vaste Alpage où ils pourront apprendre en douceur à pratiquer les sports d'hiver.

    Voici une vue de cette TCP et de son espace débutant en 1985 :

    Image
    (Source : Géoportail)


    Deux photos du front de neige à ce temps là :

    Image


    En 1985, c'est au tour du téléski de Valbelle d'être doublé par un appareil du même type provenant des ateliers Poma. Cette installation est ainsi construite en parallèle au premier téléski afin d'augmenter le débit sur cet axe fréquenté. Cette année voit aussi la construction du téléski du Combal sur le secteur de l'Homme de Pierre. Il permet de desservir deux nouvelles pistes : Le Lac et Clos des Alpes.

    Une vue de celui ci en 1986 montrant le téléski du Combal :

    Image
    (Source : Géoportail)


    Quatre ans seulement après cette extension, le domaine en réalise une nouvelle cette fois-ci du côté du télésiège de Valbelle - Razis. L'exploitant commande à Poma un télésiège fixe quatre places qui permet d'ouvrir deux grandes pistes : Pra Rond et Clot Chardon. Ce télésiège est nommé Clot Chardon en référence à la piste qu'il dessert.

    Une vue de ce télésiège pour le situer :

    Image


    Mais cet appareil n'est en réalité qu'un pas de plus pour une meilleure liaison avec Vars. Déjà de part sa proximité avec le pic de Chabrière mais en plus par le biais de la construction du téléski de la Bergerie en 1992. Ce nouveau téléski est un autre moyen d'accéder à Vars mais permet aussi de desservir le haut de la piste des Saluces. Les skieurs ont ainsi plusieurs façon de rejoindre Vars et ont donc toujours un moyen d'y accéder lors d'une panne.

    Une vue de ce téléski :

    Image


    Alors que la station ne cesse de se développer, l'axe Mélézet commence à montrer des signes de faiblesses en therme de débit. Au lieu d'y installer un troisième téléski, la station fait le choix d'y installer un télésiège fixe quatre places permettant de les doubler. Celui ci a ainsi augmenter le débit mais aussi fortement le confort sur cet axe composé uniquement de téléski. Un véritable changement sur le front de neige.

    Une vue de 1997 avec le nouveau télésiège :

    Image
    (Source : Géoportail)


    Image
    Aménagement du front de neige à partir de 1994 (Photo Sermont)


    L'année 1999 est marquée par la construction d'un important télésiège de Risoul : celui de la Plate de la Nonne. Ce télésiège est le premier appareil débrayable de Risoul et le second du domaine de la Forêt Blanche. Installé en parallèle au téléski de la Plate de la Nonne, celui ci permet d'améliorer la desserte du domaine d'altitude mais aussi de rendre l'accès à Vars plus facile et plus confortable. Il constitue un véritable changement au sein du domaine.

    Une vue du TSD4 en 2003 par rapport aux autres appareils :

    Image
    (Source : Géoportail)


    En 2001, Risoul construit le télésiège huit places du Pré du Bois, son mythique appareil ! Celui ci vient désengorger le front de neige et permet avec le télésiège de la Plate de la Nonne de créer un chaîne d'accès très rapide et confortable au sommet Razis et donc à Vars. Celui ci a été installé sur un nouveau tracé et n'a entraîné aucun démontage à sa construction.

    Le téléski du Stade construit en 1979 sera le premier appareil du domaine à être démonté entre 2003 et 2005. En effet, le stade de slalom desservi n'est plus suffisant en terme de taille. Il est donc déplacé sous tout le long du télésiège du Mélézet afin d'accueillir les skieurs dans de meilleure condition. Le téléski devint donc inutile et est démonté.

    L'année 2005 marque un tournant puisque la station procède a son premier remplacement de remontée mécanique. En effet, les téléskis de Valbelle et le téléski de Peyrefolle font parti des plus vielles installations du domaine et leur remplacement devient une nécessité. Leur faible débit et leur faible confort pousse l'exploitant à les remplacer par un télésiège débrayable six places sur un tracé équivalent au téléski de Peyrefolle.

    Enfin, en 2011, c'est au tour du télésiège de Valbelle - Razis de laisser place à un télésiège fixe quatre places de nouvelle génération équipé d'un tapis d'embarquement. La disparition de ce télésiège historique et important tourne une grande page de l'histoire de la station !

    Le domaine skiable

    Le domaine skiable de Risoul 1850 est réparti entre 1850 et 2750 mètres d'altitude, dans une zone correctement ensoleillée avec de bonnes conditions de neige.
    On trouve sur celui ci quatre principaux sommets : l'Homme de Pierre à 2360 m, Peyrefolle à 2456 m, Razis à 2563 m et enfin le sommet de la station, Chabrière, à 2750 m d'altitude. Le pic de Razis est sans doute le plus important de tous car c'est par lui que le principal flux de skieurs se rendant à Vars passe. Le télésiège de la Plate de la Nonne est donc de ce fait l'un des appareils les plus emprunté du domaine.

    On observe deux parties sur celui-ci : le front de neige et le niveau intermédiaire. Le front de neige à Risoul est unique. Il permet de répartir équitablement les skieurs sur l'ensemble du domaine skiable. Le niveau intermédiaire principal est le départ des télésièges de la Plate de la Nonne et de Peyrefolle. Étant des débrayables, ces deux appareils attirent une majorité des clients de la Forêt Blanche et plus particulièrement de Risoul. C'est donc aussi par eux, en fin de journée, que les skieurs de Vars passent pour rejoindre leur station.
    L'Homme de Pierre fait partie du niveau intermédiaire mais étant donné que c'est un téléski, il est bien moins fréquenté que ces voisins. Sa difficulté et son faible confort font de lui un appareil fuit par les familles qui préfèrent les télésièges. Il dessert donc un secteur très calme et agréable, qui manque rarement de neige.

    En terme de piste, le domaine skiable de la Forêt Blanche en possède 118 : 31 verte, 73 bleu, 70 rouge et 16 noires qui sont répartis sur 185 kilomètres.

    Image
    Le plan des pistes du domaine


    Image
    L'unique front de neige


    Image
    Le niveau intermédiaire avec ses principales installations


    Image
    Le pic de Chabrière culminant à 2750 m depuis la piste Col sans Nom. On aperçoit la poulie retour du téléski du même nom.


    Image
    La vue depuis le haut du pic


    Image
    Le sommet de Razis, par où est principalement effectué la liaison


    Image
    Le sommet de Peyrefolle en haut à droite et celui de Razis à gauche


    Image
    Le télésiège huit places du Pré du Bois, fierté de Risoul


    Image
    La piste de l’Épervier avec la vue en arrière plan


    Le ski de nuit se pratique à Risoul depuis cette année. Labellemontagne a remis en service le petit téléski à perche fixe du Half pipe afin de desservir une zone de type snow park ouverte à tous.

    Une photo du téléski exploité la nuit :

    Image


    L'été, seul deux appareils sont ouverts trois jours par semaine : le télésiège deux places du Clos du Vallon et le télésiège quatre places de la Plate de la Nonne. Ils desservent tout deux des pistes de VTT et permettent de se rendre à Vars pour pratiquer ce sport. Que ce soit l'été ou l'hiver, le domaine de la Forêt Blanche est ouvert équipement au pied !


    Le parc de remontées mécaniques

    C'est depuis 1974 que la Sermont, filiale du groupe Valmont, est en charge de l'exploitation des remontées mécaniques de Risoul. Cependant, la société est passée en redressement judiciaire le 15 mai 2013 en raison d'une mauvaise gestion financière. Après un an d'observation, l'offre de reprise de la société Labellemontagne est acceptée. Le groupe devient officiellement l'exploitant du domaine skiable le 16 juin 2014 !

    Le parc de remontée mécanique de Risoul se compose de six téléskis débrayable ainsi qu'un à perche fixe, cinq télésièges fixe dont un à trois places et un à deux places, une télécabine pulsée et enfin trois télésiège débrayable : un huit places, un six places et un quatre places. On a donc un domaine dont le nombre total de remontées mécaniques s'élève à seize remontées mécaniques, en ne comptant pas les trois petits téléskis de l'espace débutant.


    La station de Risoul 1850

    Nichée à 1850 mètres d'altitude, sur un plateau bordant une forte pente, la station de Risoul 1850 est composée d'immeubles en béton bardés de bois. Elle a un aspect très villageois et chaleureux faisant d'elle une station unique. Elle attire une clientèle très familiale mais aussi des étudiants d'écoles supérieures venant passer une semaine pour se détendre après leurs examens. Sa clientèle est donc très diversifiée.

    Les immeubles qui la composent vont des immeubles classique gérés par un gardien au village vacancier en passant par les hôtels ou encore les petits chalets. On retrouve par exemple le village vacance Léo Lagrange, l’hôtel du Chardon Bleu ou encore l'Orée du Bois, immeuble situé en bord de piste et géré par un gardien. Notons aussi que beaucoup de résidence étaient gérées par la SARA, filiale du groupe Valmont, ayant fait elle aussi faillite en même temps que la Sermont. Les immeubles ont donc étés repris par deux sociétés : Mona-Lisa et Mer Montagne Vacances.

    La station s'est construite autour d'une grande rue commerciale comprenant loueurs de skis, pharmacie, boucheries, épiceries ainsi que des boutiques artisanales. Cette rue est le cœur incontournable de la station. Elle est installé dans un cadre chaleureux au milieu des immeubles en bois. En journée, on aperçoit au fond de celle-ci toute une chaîne de montagne enneigée ce qui est très agréable !

    Voici un plan de la station ainsi que diverse photo de celle ci:

    Image
    Image OT Risoul


    Image
    La station vue de loin...


    Image
    ... et de près


    Image
    La rue centrale de la station


    Image
    Au premier plan l'Office de tourisme et en fond le village Léo Lagrange ainsi que les résidences Mona-Lisa et Mer Montagne Vacances


    Image
    Les parkings servant principalement aux skieurs à la journée


    Image
    Le front de neige


    Image
    Le chalet Labellemontagne regroupant aussi d'autres services


    Image
    Un oeuf venant de l'ancienne télécabine quatre places des Chavannes aux Gets


    Image
    Une crèche de glace installée à l'Office du Tourisme


    Informations pratiques

    Il existe deux points d'achats de forfaits qui sont indiqués sur le plan de la station. Vous pouvez aussi trouver sur celui ci les parkings, les gares de bus, l'office de tourisme, etc...

    Afin de profiter de votre séjour, il est préférable de suivre quelques conseils :

    - Tout d'abord, le ski entre 12 h 00 et 14 h 00 est fort agréable car les attentes sont quasi nulles
    - Éviter le télésiège de la Plate de la Nonne en fin de journée à cause des retours vers Vars
    - Le télésiège de Peyrefolle est rarement surchargé et dessert de belles pistes : profitez-en !
    - Dans un même temps, le secteur de l'Homme de Pierre est un bonheur en terme de tranquillité !
    - L'attente au front de neige est fréquente en période scolaire : si c'est le cas durant votre visite, privilégiez le télésiège du Césier qui reste peu fréquenté. Vous pourrez rejoindre le reste du domaine via le téléski de l'Alpet qui tourne en permanence à vide
    - Le télésiège du Pré du Bois et le pic de Chabrières valent le coup ! Prenez la peine de vous y rendre

    Si vous voulez d'autres conseils, n'hésitez pas à me contacter !

    Conclusion

    La station de Risoul 1850 est un lieux fort agréable pour passer des vacances que ce soit en famille ou entre amis. Celle ci reste une station à taille humaine tout en ayant un domaine skiable où les possibilités de ski sont nombreuses. Avec Vars, elles forment un domaine grand et diversifié qui vaut le coup si vous passez par les Alpes du Sud. C'est aussi l'une des rares stations qui possède un télésiège huit places et croyez moi, il vaut le coup !

    Image


    Texte : Le Risoulien
    Photos : Le Risoulien et remontées-mécaniques.net
    Sites internet de la station : http://risoul.labellemontagne.com/ et http://www.risoul.com/
    Remerciement à Bovinant pour la bannière





    Remonter en haut de la page.
    Retourner à l'index de "Au Coeur des remontées mécaniques.


    Mentions Légales - Cookies
    Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
    Page générée en 0.17686 secondes. 78 requete(s).
    132 membres connectés sur les forums
    Valid XHTML 1.0 Transitional 
    ©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés