En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 24Bannière 25Bannière 34Bannière 11
Val Cenis

Val Cenis


Description rapide :
Val Cenis est une station de sport d’hiver et d’été située dans les alpes françaises dans le département de la Savoie. La station est localisée au fond de la vallée de la Maurienne, en Haute Maurienne, à la frontière avec l’Italie au niveau de l’historique col du Mont Cenis dont la route fut durant plus d'un milénaire un passage incontournable vers l’Italie.

La station est composée de deux villages typiquement mauriennais, Lanslebourg, chef lieu de canton, et Lanslevillard, à deux kilomètres en amont du premier. Un troisième village est venu s’ajouter en 2008 suite à la création d’une liaison skis aux pieds avec la station voisine de Termignon-la-Vanoise située quelques kilomètres en aval de Lanslebourg. Les trois villages comptent environ 15 000 lits touristiques. Les villages sont situés en bordure du parc national de la Vanoise et en général (surtout pour Termignon), une très grande partie de la superficie communale est située en zone centrale du parc. Cette proximité avec ces terres naturelles dépourvues d'aménagement touristique attire de nombreux vacanciers adeptes de la montagne en été.

Le domaine skiable est situé sur 4 communes de Haute Maurienne (Sollières-Sardières, Termignon, Lanslebourg et Lanslevillard), en versant essentiellement exposé au nord, garant d'une neige de qualité tout au long de la saison hivernale. Sur le secteur de Termignon on skie entre 1300 et 2465 mètres d’altitude, sur Lanslebourg entre 1400 et 2330m et sur le secteur Lanslevillard, le secteur principal du domaine skiable, entre 1450 et 2800m d’altitude. 26 remontées mécaniques desservent ces 125 km de pistes de tous niveaux et de tous styles.
Val Cenis




    Afficher les appareils : |


    Liste des reportages de cette station :


    Liste des appareils sans reportage :


    • La base de données contient 1 appareil sans reportage pour cette station
      Appareil : Constructeur : Mise en service : Fin de service :
      TSD6 des Arcellins Leitner 2016
    Auteur de la description de la station : valcelouis
    Section écrite le 25/10/2014 et mise à jour le 21/08/2016
    (Mise en cache le 22/08/2016)

    Val Cenis – Haute Maurienne Vanoise
    Savoie (73) – France


    Image


    Au sommaire de cette présentation :

    1 → Introduction
    2 → Histoire
    - Lanslevillard et Lanslebourg
    - Termignon-la-Vanoise
    3 → 1 domaine, 3 villages, 5 fronts de neige
    - Le domaine skiable
    - Les villages et départs de ski
    4 → Les remontées mécaniques
    5 → Infos pratiques
    - Offices de tourisme
    - Conseils
    6 → Conclusion


    1 → Introduction

    Val Cenis est une station de sport d’hiver et d’été située dans les alpes françaises dans le département de la Savoie (73). La station est localisée au fond de la vallée de la Maurienne, en Haute Maurienne, à la frontière avec l’Italie au niveau de l’historique col du Mont-Cenis dont la route fut durant plus d'un millénaire un passage incontournable vers l’Italie.

    La station est composée de deux villages typiquement mauriennais, Lanslebourg, chef-lieu de canton, et Lanslevillard, à deux kilomètres en amont du premier. Un troisième village est venu s’ajouter en 2008 suite à la création d’une liaison skis aux pieds avec la station voisine de Termignon-la-Vanoise située quelques kilomètres en aval de Lanslebourg. Les villages sont situés en bordure du parc national de la Vanoise et, en général notamment pour Termignon, une très grande partie de la superficie communale est située en zone centrale du parc. Cette proximité avec ces terres naturelles dépourvues d'aménagement touristique attire de nombreux vacanciers adeptes de la montagne en été.

    Le domaine skiable est situé sur quatre communes de Haute Maurienne (Sollières-Sardières, Termignon-la-Vanoise, Lanslebourg et Lanslevillard), en versant essentiellement exposé au nord, garantissant une neige de qualité tout au long de la saison hivernale. Sur le secteur de Termignon, on skie entre 1300 et 2465 mètres d’altitude, sur Lanslebourg entre 1400 et 2330 mètres et sur le secteur Lanslevillard, le secteur principal du domaine skiable, entre 1450 et 2800 mètres d’altitude. Une petite trentaine de remontées mécaniques desservent les 125 kilomètres de pistes de tous niveaux et de tous styles.

    Image
    La vallée de la Haute-Maurienne.


    Image
    Vue d’ensemble du domaine et des villages.


    2 → Histoire

    Lanslevilard et Lanslebourg

    Je ne pourrais commencer l’histoire de Lanslevillard et Lanslebourg sans parler du mythique col du Mont-Cenis. Le col du Mont-Cenis est un véritable passage vers l’Italie qui a été longtemps fréquenté quand le tunnel du Fréjus n’existait pas. C’est au XVIIIème siècle, au temps de Napoléon, que la route qui monte au col a été tracée ; c’est d’ailleurs toujours la route actuelle et qui sert en hiver de piste verte (L’Escargot).
    Revenons à notre domaine skiable : la première remontée mécanique est née vers 1950 à Lanslebourg. Il s’agissait du téléski débrayable de la Ramasse qui partait du village. C’était une innovation à l’époque car il s’agissait du plus long téléski avec virage d’Europe (1650 m de long pour 500 m de dénivelé !).
    De 1960 à 1962, de son côté, Lanslevillard aménage son domaine skiable avec deux remontées mécaniques (TKD de l’Arcelle Neuve et TKD du Pont Noir) puis de 1964 à 1968 (TKD des Essarts puis TSF de la Berche, TKD de la Féma et enfin TKD de la Tomba).
    De 1978 à 1983, les domaines skiables (Lanslevillard d’un côté et Lanslebourg de l’autre) sont reliés et agrandis pour former le domaine de Val Cenis. 1978/1980 ont été notamment les années d’aménagement du secteur du lac du Mont Cenis avec cinq remontées mécaniques dont le premier remplacement (TSF des Arcellins II, TKD du Mont Cenis, TKD de la Buffa (déplacement du TKD de la Féma), TSF du Pont des Chèvres et TKD de la Ramasse (deuxième version)). 1983 a également été une grande année pour le développement du domaine de Val Cenis avec quatre remontées mécaniques construites dont la première télécabine (TCD du Vieux Moulin, TSF de la Madeleine, TSF du Pré du Bois, TSF des Perdrix Blanche et TKD du Saint Pierre).
    De 1984 à 1999, aucune remontée mécanique nouvelle ne sort de terre.
    C’est en 2000 que la station renoue avec les investissements avec notamment le premier télésiège débrayable 6 places (TSD du Solert et TSF de Plan Cardinal (déplacement du TSF des Perdrix Blanches)). C’est alors le début d’une vague d’investissements en remontées mécaniques qui vise à moderniser et développer le parc existant (remontées mécaniques nouvelles en 2003, 2004, 2005, 2007, 2008, 2009 et 2010).
    En 2008 est créé notamment une liaison dite skis aux pieds avec le domaine skiable de Termignon-la-Vanoise, dont voici l’histoire...

    Termignon-la-Vanoise

    Le domaine skiable de Termignon-la-Vanoise est moins vieux que celui de Lanslebourg : en effet, l’idée avait surgit dans les années 1970 de créer un petit domaine skiable pas trop loin de Modane, donc sans monter jusqu’à Val Cenis. Trois téléskis débrayables débutants sont alors construits. Le domaine est alors très petit !
    En 1988/1989, l’idée est entreprise de créer un vrai domaine skiable montant beaucoup plus haut : deux des téléskis de l’ancien domaine sont démontés et cinq remontées mécaniques sont construites pour aller jusqu’à 2465 mètres d’altitude (TSD de la Girarde, TSF des Roches Blanches, TKD des Tannes, TKD du Grand Coin et TKD du Lac) sur un nouveau terrain beaucoup plus près du village que l’ancien.
    En 2008, le domaine skiable de Termignon est relié avec celui de Val Cenis grâce à la création de deux pistes bleues et de deux télésièges (TSD de la Turra et TSF des Sources). Le domaine skiable ainsi formé s’est appelé Val Cenis Vanoise (mais est de nouveau appelé Val Cenis depuis la saison 2015/2016). Il comporte 125 kilomètres de ski allant de 1300 à 2800 m d’altitude.

    3 → 1 domaine, 3 villages, 5 fronts de neige

    Image
    Le domaine entre Lanslebourg et Lanslevillard.


    Image
    Vue du domaine skiable côté Lanslebourg-Lanslevillard depuis le TSD6 de la Ramasse.


    Le domaine skiable de Val Cenis est un véritable terrain de jeu. Essentiellement exposé sur un versant nord, il propose des pistes de qualité de 1300 m (Termignon) à 2800 m (la Met) d’altitude, permettant ainsi de descendre pas moins de 1500 m de dénivelé entre le point le plus haut du domaine skiable et les villages. Adapté à tous les types de skieurs, celui-ci réuni tous les types de pistes de la verte très facile à la noire très pentue voir équipée de bosses, le tout desservi par des remontées mécaniques confortables et renouvelées régulièrement. Dans le domaine de Val Cenis réside quelques particularités notables qui font la singularité de ce domaine skiable :
    - présence d’un télésiège débrayable 6 places (La Turra) de liaison qui peut être utilisé tant à la montée qu’à la descente en ski.
    - piste verte de l’Escargot qui est la plus longue piste verte d’Europe. Elle est idéale en hiver pour les débutants et fait office de route en été pour rejoindre le col du Mont-Cenis et l’Italie.

    Image
    La piste verte de l'Escargot vers Val Cenis les Champs.


    - pistes « Michèle Jacot », championne de la station. Ces pistes réalisent une chaîne de plusieurs pistes de niveau difficile qui débute du point le plus haut du domaine (La Met) au front de neige principal de Lanslevillard (deux pistes rouges et deux pistes noires).
    Comme vous aurez pu le lire, le domaine skiable monte jusqu’à 2800 mètres d’altitude (arrivée du télésiège de la Met). A cet endroit, on peut admirer le lac du Mont Cenis et la frontière italienne en contrebas ainsi que les sommets aux alentours, notamment la dent Parrachée.

    Image
    La fin du dernier télésiège le plus haut qui est la Met.


    Image
    Le lac du Mont Cenis.


    Image
    La dent Parrachée vu de l'arrivée du télésiège de la Met.


    Image
    La dent Parrachée.


    Pour ce qui est des pistes, nous retrouvons les quatre couleurs de difficultés. Pour les adeptes de noires, il y a cinq pistes noires sur le domaine (bientôt six !) dont la plus dure est celle de la Moraine (accessible par le télésiège de Plan Cardinal). Le domaine compte également un kilomètre lancé (KL) desservi par le téléski du Lac à Termignon ; trois snowparks et quatre boardercross (dont 1 vert, 1 bleu et 2 rouges).
    Enfin, cinq restaurants d’altitude sont présents sur le domaine skiable (un en haut du TSF des Roches Blanches, un en haut du TSD de la Ramasse, un en haut du TKE de la Buffa, un en haut de la TCD du Vieux Moulin et en fin un en haut du TSD de l’Arcelle).

    Image
    La zone intermédiaire Vieux Moulin - Solert. Ici est présent un restaurant.


    Du ski de nuit est également présent avec l’ouverture du télésiège de la Colomba et de la piste du Mollard qu’il dessert généralement le mardi ou le jeudi de 20h00 à 22h00.

    Image
    Ski de nuit à Lanslevillard.


    C’est ainsi qu’est constitué le domaine skiable de Val Cenis, possédant tous les atouts pour pratiquer un ski de qualité et ouvert à tous. L’entreprise qui s’occupe d’exploiter ce domaine est la SEM du Mont-Cenis (SE2MC) située à Lanslevillard. Celle-ci gère et investie pour le domaine skiable afin que celui-ci réponde toujours plus aux exigences des skieurs comme de leur sécurité. C’est ainsi qu’un plan d’investissement a été mené à bien de 2000 à 2010 permettant de construire pas moins de 14 nouvelles remontées mécaniques en remplacement d’anciennes et de consolider le réseau de neige de culture pour offrir un domaine skiable suffisamment ouvert même lors des périodes de pénurie de neige.

    Image
    Les canons à neige de MyNeige®.


    Un plan des pistes est disponible en haut de la page.

    Les villages et départs de ski

    Comme vous aurez pu le voir, trois villages permettent d’accéder au domaine skiable. Il y a certes trois villages, mais il y a cinq fronts de neige : en effet, un village peut avoir deux fronts de neige. Comme fronts de neige (ou départs de ski) à Val Cenis, nous avons :
    - celui de Termignon.

    Image
    Le front de neige de Termignon.


    - celui du village de Lanslebourg.

    Image
    Le front de neige de Lanslebourg.


    - celui du Plan des Champs (ou Val Cenis les Champs). Il appartient officiellement à Lanslebourg mais il se trouve entre Lanslebourg et Lanslevillard.

    Image
    Le front de neige de Val Cenis les Champs.


    - celui du village de Lanslevillard.

    Image
    Le front de neige de Lanslevillard.


    Image
    Le front de neige de Lanslevillard vu des pistes.


    - celui de Val Cenis le Haut (partie la plus haute de Lanslevillard).

    Chaque front de neige est très adapté aux débutants : en effet, ils possèdent tous au moins un téléski pour débutant (TKE pour téléski à enrouleurs) sauf celui du Plan des Champs où il y a un unique télésiège qui ne dessert que des pistes vertes et un tapis.

    Image
    Exemple de téléski débutant sur les fronts de neige.


    Du côté des villages, il y a trois styles d’organisation bien différents. Le point commun entre les trois villages est qu’il n’y a aucun immeuble de type barre des années 1970 mais seulement de petites maisons typiques des villages montagnard ou quelques immeubles ne dépassant généralement 2 étages et qui sont jolis. Aujourd’hui, la station ne compte pas moins de 16000 lits touristiques !
    Termignon est une station très familiale faite pratiquement de maisons et de petits immeubles. Le village est relativement en pente.
    Lanslebourg, chef-lieu du canton, est disposé autours d’une route centrale (D1006 – route de la vallée) et est constitué de maisons et de petits immeubles. C’est certainement le village le plus développé.
    Val Cenis les Champs (ou Plan des Champs) est un hameau (à la base appelé Herbefin) qui se développe fortement depuis 2008/2009 (liaison avec Termignon). Il accueille notamment des résidences de tourisme aisées et de maisons particulières très jolies.
    Enfin, Lanslevillard, le village le plus haut, est constitué de maisons et chalets typiques de la vallée. Ce village s’est développé plus en longueur.

    Image
    Le village de Lanslevillard, plus en longueur.


    Les villages sont reliés en été et en hiver par la route mais également par un chemin piéton : le Petit Bonheur. Des navettes parcourant la vallée sont également présentes tout au long de l’année (avec des navettes internes à la station en hiver).
    Au final, ce sont trois petits villages de styles différents mais tous très jolis !

    Les remontées mécaniques

    Les remontées mécaniques du domaine skiable sont très performantes grâce au plan d’investissement mené par l’exploitant depuis les années 2000. Il y a au total 28 remontées mécaniques dont 2 télécabines, 7 télésièges débrayables, 6 télésièges fixes, 13 téléskis et quelques tapis.
    En été, quatre remontées mécaniques sont ouvertes aux piétons et aux VTT : la télécabine de Val Cenis le Haut et le télésiège de l’Arcelle à Lanslevillard et le télésiège de la Girarde ainsi que le télésiège des Roches Blanches à Termignon. En hiver, les piétons et les randonneurs en raquettes peuvent également emprunter quelques remontées mécaniques (notamment pour les restaurants d’altitude) avec les appareils suivants :

    Image
    Les appareils ouverts aux piétons.


    Des reportages sur les remontées mécaniques du domaine skiable sont présents en haut de cette page.
    Des historiques détaillés sont présents dans quelques reportages afin de découvrir l’histoire de plusieurs secteurs plus précisément :
    - « les différents moyens d’accès au domaine skiable » dans ce reportage : TSD6 de l’Arcelle – Val Cenis
    - « l’évolution de l’accès au domaine skiable depuis Lanslevillard » dans ce reportage : TCD6 du Vieux Moulin – Val Cenis
    - « l’évolution des remontées mécaniques au départ des Terres Grasses » dans ce reportage : TCD6/10 de Val Cenis le Haut – Val Cenis
    - « de la Tomba au Solert, en passant par la Féma et les Perdrix Blanches » dans ce reportage : TSD6 du Solert – Val Cenis
    - « l’accès à la Met de 1975 à nos jours » dans ce reportage : TSF4 de la Met – Val Cenis
    - « l’évolution de l’accès au domaine skiable depuis Lanslebourg » dans ce reportage : TSD6 de la Ramasse – Val Cenis
    - « le domaine skiable de Termignon de sa naissance à nos jours » dans ces reportages : TSD4 de la Girarde – Val Cenis et TSF4 des Roches Blanches – Val Cenis
    - « la liaison entre Lanslebourg et Termignon » dans ces reportages : TSD6 de la Turra – Val Cenis et TSF4 des Sources – Val Cenis

    Comme vous aurez pu le voir, il y a des remontées mécaniques pour tous les goûts et les projets de remplacements ne manquent pas !
    Pour se faire une idée rapide et claire de l’historique des remontées mécaniques du domaine skiable, voici une liste récapitulative :

    1950 : Téléski de la Ramasse (version 1)

    1960 : Téléski de l’Arcelle Neuve

    1962 : Téléski du Pont Noir / Téléski des Sablons

    1965 : Téléski des Essarts

    1968 : Télésiège de la Berche / Téléski de la Tomba / Téléski du Solert

    1972 : Téléski du Plan du Champ / Téléski du Pré Novel

    1973 : Télésiège du Saint-Génix / Télésiège des Arcellins I

    1975 : Télésiège de la Met

    1977 : Télésiège du Clot / Téléski de la Féma

    1978 : Télésiège des Arcellins II / Téléski de la Ramasse (version 2) / Téléski du Mont-Cenis / Téléski de la Buffa

    1983 : Télécabine du Vieux Moulin / Télésiège du Pré du Bois / Télésiège de la Madeleine / Téléski du Saint-Pierre

    1984 : Télésiège des Perdrix Blanches

    1988 : Téléski des Tannes / Téléski des Marmottons

    1989 : Télésiège de la Girarde / Télésiège des Roches Blanches / Téléski du Grand Coin / Téléski du Lac

    2000 : Télésiège du Solert / Télésiège de Plan Cardinal

    2003 : Télésiège de la Ramasse

    2004 : Télésiège de la Met

    2005 : Télécabine de Val Cenis le Haut / Télésiège de Pré Novel

    2007 : Télésiège de l’Arcelle

    2008 : Télésiège de la Turra / Télésiège des Sources

    2009 : Téléski de la Buffa / Téléski de la Madeleine

    2010 : Télésiège de la Colomba / Téléski du Pont Noir / Téléski du Saint-Pierre

    2011 : Téléski des Sablons

    2013 : Téléski des Terres Grasses / Téléski des Marmottons

    2016 : Télésiège des Arcellins

    5 → Infos pratiques

    Offices de tourisme

    Chaque village possède un office de tourisme. Celui de Termignon se trouve dans la grande rue principale (Place de la Vanoise), celui de Lanslebourg se trouve dans l’entrée de l’auditorium Laurent Gerra (en face des télésièges Ramasse et Turra) et celui de Lanslevillard se trouve sur la route principale (Rue sous l’Eglise).

    Image
    L'auditorium Laurent Gerra qui fait aussi office de caisses et office du tourisme de Lanslebourg.


    Image
    Les départs des télésièges Ramasse et Turra à Lanslebourg.


    Les achats de forfaits à chaque front de neige sont possibles : à Termignon, on peut acheter son forfait juste à côté de la zone d’entrée du télésiège de la Girarde ; à Lanslebourg, on achète son forfait à l’auditorium Laurent Gerra ; au Plan des Champs, on achète son forfait au rez-de-chaussée de la résidence de tourisme Les Flambeaux (à proximité immédiate du télésiège du Pré Novel) et enfin, à Lanslevillard, on peut acheter son forfait au pied de la télécabine du Vieux Moulin et non-loin de la télécabine de Val Cenis le Haut.
    Le domaine skiable de Val Cenis est équipé de la technologie mains libres (tout comme toutes les stations de la vallée) par Skidata®, c’est-à-dire qu’il n’y a pas besoin de sortir son forfait de sa poche mais juste de nous passer nous même dans le tourniquet, celui-ci détectant et contrôlant la présence du forfait dans notre poche.

    Image
    Les routes, entretenues et dégagées.


    Conseils

    Voici quelques de mes conseils (membre de forum valcelouis, auteur de cette présentation) pour profiter encore plus du domaine skiable :
    - éviter les télésièges Ramasse (de 9h30 à 10h30) et Colomba (toute la journée) car ils sont souvent bien chargés ! (de 5 à 25 minutes de queue).
    - éviter la télécabine du Vieux Moulin en heure de pointe : jusqu’à 30 minutes de queue !
    - télésiège du Solert chargé toute la journée mais attente raisonnable (de 2 à 10 minutes de queue).
    - privilégier le ski de 12h à 14h : les pistes et remontées sont vides et les skieurs sont en train de manger ! (Valable pour tout domaine skiable).
    - ne pas sous-estimer le domaine de Termignon : beaucoup moins de monde que les secteurs Lanslebourg + Lanslevillard et les pistes sont magnifiques, tranquilles et variées !

    Image
    Les pistes d'altitude de Termignon.


    Image
    Le replat des Canons, zone intermédiaire dans le domaine de Termignon.


    - le téléski des Essarts ne fonctionne uniquement pendant les vacances scolaires de février lorsque la zone A est en vacances (enfants locaux) quand le club de ski de Val Cenis s’y entraîne.
    - le télésiège de la Colomba et les téléskis du Pont Noir et du Saint-Pierre sont très adaptés aux débutants !
    - les fronts de neige de Val Cenis le Haut et Val Cenis les Champs sont plus tranquilles.
    - ... et pour terminer, les bureaux et garages de la SEM du Mont Cenis (exploitant du domaine skiable) se trouvent dans le même bâtiment que la télécabine du Vieux Moulin.

    6 → Conclusion

    En conclusion, Val Cenis est un domaine skiable varié, situé dans un panorama magnifique près du parc naturel de la Vanoise. L’atout familial du domaine skiable fait que cette station est très prisée des débutants... mais aussi par tous les adeptes de pistes noires et autre glisse ludique.
    Autre atout du domaine skiable, il y a très peu de personnes qui dévalent les pistes à pleine vitesse de manière très dangereuse comme il y a souvent le cas dans les grandes stations, ce qui est un grand plus de sécurité sur le domaine skiable.
    Les remontées mécaniques, très performantes dans l’ensemble, permettent de ne réaliser que très peu d’attente.

    Image
    Val Cenis Vanoise est équipé de remontées mécaniques performantes.


    Je tiens à remercier l’ensemble du personnel de la station pour son accueil et sa gentillesse.

    Bannière : Jacky Carlingue
    Photos : valcelouis et www.remontees-mecaniques.net
    Texte et mise en page : valcelouis

    © valcelouis 2016 – Tous droits réservés





    Remonter en haut de la page.
    Retourner à l'index de "Au Coeur des remontées mécaniques.


    Mentions Légales - Cookies
    Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
    Page générée en 0.26441 secondes. 140 requete(s).
    129 membres connectés sur les forums
    Valid XHTML 1.0 Transitional 
    ©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés