En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 1Bannière 4Bannière 37Bannière 12
Val d’Irène

Val d’Irène


Description rapide :
Située à 75 km de Rimouski, à l’extrémité de la rue de la Poudreuse, la station Val D’Irène vous offre un cadre chaleureux et particulier qui n’a guère changé depuis son ouverture en 1971. Grâce à une chute de neige moyenne annuelle de 600 cm, la station n’a aucun problème à accueillir les skieurs du début décembre jusqu’à la fin du mois d’avril, et ce, sans l’aide de canons à neige.

Le versant principal, desservi par une remontée quadruple avec tapis d'embarquement et un T-bar, vous offre un grand choix de pistes pour tous, notamment des pistes à bosses, une piste de course, un parc à neige et quelques sous-bois bien défrichés. Un petit téléski assure la remontée dans les pentes école, lesquelles sont nichées tout près du chalet, tout comme les glissades sur tubes qui amuseront les plus jeunes.
Val d’Irène
Photo Dr Frankenstein




    Afficher les appareils : |


    Liste des reportages de cette station :


    • La base de données contient 1 reportage pour cette station
      Appareil : Vues : Constructeur :
      TSF2 Val d'Irène Pas de photos pas de video PDF vu 2595 fois Samson
    Auteur de cette description : Penseur
    Section écrite le 12/06/2014
    (Mise en cache le 19/10/2014)

    Val d’Irène

    La création de la station de Val d’Irène émané, au tout début des années 1970, d’une initiative locale de désirer créer une station de taille régionale sur les hauts plateaux de la région de la Matapédia. Ce site spécifique a été choisi, car la colline qui héberge les pistes de la station offre des pentes des plus inclinées et constantes, ce qui lui procure l’un des meilleurs potentiels pour y développer un centre de ski.

    Image


    C’est sans compter, que ce site bénéficie d’un climat particulier qui favorise, les précipitations neigeuses qui s’étendent sur une très longue période. En effet, la station reçoit annuellement, plus de 600 cm de neige qui s’y accumulent du début du mois de novembre, jusqu’à parfois la fin du mois d’avril. Tout ceci est attribuable à sa latitude nordique, la présence d’un courant marin froid de proximité, son altitude élevée et qu’une partie des pistes sont orientées franc nord. De cette manière, la neige y est toujours très bien conservée et, du fait même, la fabrication de neige n’y est pas requise.

    Image


    Le domaine de ski comporte une trentaine de pistes de tous les calibres, de toutes les inclinaisons, ainsi que de tous les types, afin de rejoindre une clientèle la plus vaste possible vu le caractère régional du centre de ski. C’est sans compter que le front de neige principal de la station, comprends un bon nombre d’infrastructures dont le chalet principal, avec tous ses services, une auberge et un village alpin constitué de plusieurs chalets. Parmi ce tout, il ne faut pas oublier de mentionner l’un des événements les plus importants, soit celui de la tenue de l’aquaplane, au printemps. Les concurrents doivent traverser l’un des plus longs étangs, pour cette discipline dans la province, et dont le parcours d’accélération débute non loin du sommet. Ce week-end de festivités est très couru et y fait converger les gens de plusieurs régions.

    Image


    Lorsque l’on porte une attention plus particulière aux caractéristiques du domaine skiable, le versant principal est le plus ancien et le plus vaste de tous les secteurs. D’ailleurs c’est le seul qui est muni de remontées mécaniques et des services.

    Image


    Il comporte des pistes de tous les calibres et de tous les types et, d’ailleurs, ses pentes inclinés et constantes sont très appréciées.

    Image


    Aussi, il vous sera possible de passer de nombreuses heures de plaisir dans les quelques longs sous-bois qui y ont été aménagés, au fil des ans.

    Image


    Ce versant est desservi pour un télésiège quadruple Doppelmayr, construit en 2010 et qui est venu en remplacement de l’ancien télésiège double Samson, qui a pris sa retraite.

    Image


    Il est secondé par un téléski double à enrouleur, qui est utilisé lors de journées de grands vents. Ce dernier a subi une importante métamorphose, car à l’origine il s’agissait d’un téléski double à perches rigides du constructeur Égide-Jean et c’est Doppelmayr, qui a procédé à sa conversion.

    Image


    Sur les coups de 10h, un second versant, le Nord, ouvre ses portes, À ce moment, les skieurs avancés et experts s’y ruent. En effet, il compte les pentes les plus inclinées et les plus technique. Les quantités de neige, accumulées, y sont des plus impressionnantes, ce qui confère un gros plus à notre plaisir d’y skier.

    Image


    Quelques pistes à forte inclinaison s’offrent à vous et constituent votre défi pour la journée.

    La Penchée :

    Image


    Le Mur :

    Image


    Par contre, sur ce versant sauvage, il n’y a pas de remontées, il faut donc revenir, grâce à un ancien autobus scolaire, au front de neige du versant principal. Ce dernier constitue une des pièces de cette expérience de ski particulière.

    Image


    Alors si vous passez par la vallée de la Matapédia, n’oubliez pas d’aller y faire un tour !





    Remonter en haut de la page.
    Retourner à l'index de "Au Coeur des remontées mécaniques.


    Mentions Légales - Cookies
    Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
    Page générée en 0.0877 secondes. 20 requete(s).
    137 membres connectés sur les forums
    Valid XHTML 1.0 Transitional 
    ©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés