En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 3Bannière 33Bannière 11Bannière 37

Les funitels et DMC, fonctionnement

DMC veut dire Double-Mono-Câble (Double car deux câbles, et monocâble car c'est un câble porteur-tracteur). Le DMC a été inventé par l'ingénieur français Denis Creissels en 1984. Les DMC sont des télécabines dont les cabines sont supportées par deux câbles tracteurs-porteurs séparés de 80cm environ (au lieu d'un seul câble pour les télécabines classiques).
On peut donc grâce à ce système, supporter des charges plus importantes et surtout supporter des vents un peu plus forts que pour les télécabines monocâbles. Le premier DMC est celui du Pontillas à Serre-Chevalier. En France, il existe 5 DMC : à Saint-Gervais-Les-Bains (DMC du Bettex) , à Flaine (DMC des Grandes Platières), à Serre-Chevalier (DMC du Pontillas), aux Deux-Alpes (Le Jandri Express) et à l'Alpe d'Huez (Les Grandes Rousses).


DMC des Grandes Platières à Flaine.
A noter que seul Poma s'est lancé dans le DMC en France. A l'étranger, on notera deux remontées utilisant un principe similaire. un construit par Agudio (même technologie que les Poma) et un construit par Doppelmayr sur un principe de câbles et de pinces légèrement différent.

vec ce système, les pinces, les gares et les pylônes diffèrent des télécabines monocâbles. Pour ce qui est des pinces, elles possèdent 4 systèmes de serrage des câbles installés de part et d'autre de la pince (4 pinces TB50) . La suspente qui fixe la cabine est disposé entre les pinces et passera donc entre les deux câbles.


pince du DMC des Grandes Platières à Flaine.

Pour les pylônes, ils doivent permettre le passage des deux câbles et de la cabine. Les pylônes sont beaucoup plus gros et plus haut que les pylônes des autres remontées mécaniques. La ligne est plus haute. En gare, les quatre pinces sont débrayées en même temps (En réalité deux par deux car elles n'ont pas la même place sur le câble) et le cheminement de la cabine en gare est identique aux télécabines, les voies étant logiquement plus complexes et c'est normal.


pylône du DMC des Grandes Platières à Flaine. La ligne provient d'un téléphérique ce qui justifie la forme des pylônes

Le DMC des Grandes Platières à Flaine a en effet été installé en remplacement d'un téléphérique, pour améliorer le débit et la prise au vent. Il peut etre souligné que le DMC réussit à conserver les mêmes pylônes. Pour cette métamorphose, moins d'un mètre cube de béton à été coulé en ligne! Il en est de même pour le DMC de Saint-Gervais.

Les cabines sont de beaucoup plus grosse capacité et peuvent embarquer de 20 à 25 personnes en moyenne. Le débit peut atteindre 3500 skieurs par heure.

La ligne des DMC est très tendue ce qui permet de réaliser des portées entre pylônes très importantes. la ligne est surtout très haute (pas de contrainte de normes pour ce genre de remontée du fait de la présence de deux câbles porteurs-tracteurs).

Pour la technique de motorisation, voir plus loin dans les funitels. A noter pour vous faire patienter que la motorisation peut être faite de deux manière différente : soit avec un moteur qui entraine un seul câble qui fait deux boucle (DLM), soit avec deux moteurs qui entraine un câble chacun (DMC).

Les DMC peuvent se décliner en Double MonoCâble ou en DLM, Double Loop Monocable (Doppelmayr), la différence est faite sur le principe d'entrainement du ou des câbles. Poma avait la licence du DMC en France, Agudio (désormais Poma Italia) en Italie et Doppelmayr en Autriche.


gare amont du DMC des Grandes Platières à Flaine.


<< les TCD, Conclusion --- Les funitels, fonctionnement >>


Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.00534 secondes. 1 requete(s).
77 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés