En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 25Bannière 16Bannière 5Bannière 32

Les funitels et DMC, funitels : fonctionnement

Le funitel est également une invention de l'ingénieur français Denis Creissels. Le premier funitel à été mis en service en 1991 à Val Thorens, le funitel de Péclet. Il existe 5 funitels en France : 3 à Val Thorens (Péclet, le Grand Fond et le Bouquetin), un à la Plagne (La Grande Rochette) et un à l'Alpe d'Huez (les Marmottes III).


Funitel du Grand Fond à Val Thorens

Le principe du funitel réside dans le fait que les cabines sont cette fois ci, toujours accrochées à deux câbles, mais ceux-ci sont très proches de la cabine car la suspente est très courte. Les câbles sont écartés de plus de la largeur de la cabine soit plus de 3 mètres (3,20 m pour le funitel Péclet par exemple). La stabilité au vent est donc optimale. Un funitel peut fonctionner avec des vents de 35 m/s (120 Km/h). Ils sont donc installés à des endroits très ventés. Le funitel de Péclet est autorisé à fonctionner à des vitesses de vent allant jusqu'à 30 mètres par seconde soit 108 Km/h. De toute façon, au dela, ce sont les skieurs qui ne peuvent plus skier! En Autriche, il n'y a pas de limite reglementaire à l'exploitation d'un funitel. C'est l'exploitant qui prends la décision de faire ou non fonctionner le funitel par vent très fort, à vitesse réduite.


La cabine est là aussi supportée par 4 pinces débrayables disposée aux 4 coins d'une pièce large et longue comme la cabine environ appelée la suspente.


Suspente du funitel de Péclet à Val Thorens

Suspente du funitel du Grand Fond à Val Thorens

Les pinces sont très proches de la cabine ce qui limite le balancement en cas de vent au minimum.

Le système d'embrayage est un peu plus complexe à cause des deux câbles qui doivent êtres dégagés vers le bas pour atteindre les moteurs.


Ici sur le funitel de Péclet, le câble est dévié par d'impressionnants trains de galets. On remarque également les pneux de freinage de la cabine. La cabine glisse sur les rails rouge.

Et là sur le funitel du Grand Fond, les trains de galets sont remplacés par une seule et unique poulie (rouge) qui réduit considérablement les frottements et réduit la consomation énergétique de l'appareil

L'entraînement des cabines en gare se fait également par des trains de pneus. Sur le funitel de péclet, les cabines sont traînées en gare par une chaine au sol (les cabines sont sur cette installation équipées de roues en dessous qui leur permet de rouler sur le sol). Le même principe équipe un funitel Garaventa aux Etats-Unis.


Funitel du Grand Fond à Val Thorens

Funitel du Grand Fond à Val Thorens

Les cabines ont une capacité de 25 à 33 places ce qui permet de réaliser un débit de l'ordre de 3000-3500 skieurs par heure.


Cabine d'un funitel Doppelmayr en Autriche (photo www.lift-world.info)

Cabine du Funitel du Grand Fond (photo Poma)

Cabine du Funitel de Péclet

La masse des cabines vient ajouter de la stabilité. Les cabines du funitel de Péclet (qui sont les plus lourdes) pèsent près de 3 tonnes. On remarque justement sur la cabine du funitel de Péclet les roues en dessousd e la cabine pour lui permettre de rouler en gare (il y en a aussi sur la cabine de funitel du Grand Fond mais elles ne servent pas à cela).

Du point de vue des pylônes, ils sont en quelques points similaires aux pylônes des DMC. Voici quelques images des pylônes du funitel du Grand Fond à Val Thorens :

Les pylônes sont très imposants car le survol sur ce funitel est très important donc le pylône doit être haut.Les pylônes Doppelmayr, comme ceux installés sur le funiplagne de la Grande Rochette à la plagne possèdent une structure tubulaire simple.


Pylône de Funitel Doppelmayr en Autriche (Gletscherjet I, Kaprun)(Photo Lift-World.info)

La ligne des funitels sont généralement assez impressionnantes, comme ce funitel Doppelmayr à Hintertux (Gletscherbahn III) :


Gletscherbahn III

Gletscherbahn III

<< les DMC, fonctionnement --- DMC et funitels, motorisation et funitels à va-et-vient >>


Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.00533 secondes. 1 requete(s).
79 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés