En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 40Bannière 36Bannière 38Bannière 23

Les téléskis fixes

Les téléskis fixes comprennent deux catégories de remontées mécaniques, les téléskis à perches fixes et les téléskis à enrouleur.

Les téléskis à perches fixes

Dans le cas des téléskis à perche fixe, les perches (ou les suspentes) sont accrochées de manière fixe au câble via une pince similaire aux pinces des télésièges à pince fixe (mais en plus petit (voir un peu plus loin)) Ce qui fait qu'au niveau des gares, l'endroit ou le skieur va pouvoir prendre la perche, l'emprise au sol est très réduite puisqu'il n'y a pas de stockage des perches comme c'est le cas pour les téléskis à perches découplables.


(Photo Poma)
Les pylônes sont également plus fins avec de petites roues.

(Photo Poma)
Le lâcher de la perche une fois le haut du téléski fixe se fait tout simplement en lâchant la perche qui va continuer et faire demi-tour pour redescendre, sans le skieur et à une hauteur suffisdante pour ne pas qu'elle touche le sol.

(Photo Poma)
Ce sont des appareils qui fonctionnent sur des courtes distances, ils ne tournent pas très vite (entre 1 et 2 mètres par seconde) et sont destinés plutôt aux débutants. Du point de vue des perches, on va détailler cela pour les téléskis à perche débrayable.

Les téléskis à enrouleur

Ces téléskis sont les plus utilisés à l'étranger. Il s'agit d'une invention de Constam à peu près à la même époque que Jean Pomagalski déposait son brevet sur les téléskis à perches découplables. le principe du téléski à enrouleur est de pouvoir être tracté de façon "confortable" par l'agès quelquesoit la hauteur du câble tracteur. En effet, dans ce cas, les agrsès sont reliés au câble par l'intermédiaire d'un enrouleur qui va être fixé à une pince comme sur les téléskis à perches fixes. Les enrouleurs fonctionnent de la même façon qu'un" ceiture de sécurité dans une voiture.

Ces téléskis sont particulièrement adaptés pour des terrains sur lesquels la piste n'est pas régulière, en effet, le câble peut se situer à 10 mètres de haut et le skieur toujours sur sa piste, il ne se sera pas envolé ;) En fait la France fait figure d'exeption, puisque dans la majorité des autres pays (je parle de l'Autriche, de l'Allemagne, de la Suisse en particulier) ce type de téléski est largement majoritaire alors qu'on en trouve que sur les glaciers en France.Les virages sur ces téléskis sont assez compliqués à mettre en oeuvre. En effet, les pinces de ces apareils ne sont plus découplables, elles sont fixes sur le câble, et surtout, differement aux tléskis à perche découblable, il n'y a aucune liberté sur la pince.

Voici quelques photos de téléskis à enrouleurs : il s'agit de trois photos du téléskis des Lapiaz à Flaine, le constructeur est Doppelmayr. les photos sont de Lacpse :


Gare aval motrice fixe

La ligne, avec le câble relativement haut. les pylônes sont pencheé pour laisser plus de place aux skieurs pour passer dessous, mais surtout pour faciliter le passage d'engin de damage

La gare amont retour de tension.

Les pinces sont fixées au câble, on ne peut donc faire effectuer que des virages vers l'intérieur de la ligne à ces téléskis, donc classiquement des virages à droite si la montée se fait à gauche, et virages à gauche si la montée se fait à droite. on ne peut donc pas a priori mettre deux virages qui tournent pas dans le même sens. Ceci imposerait dans la majorité des cas une déscente des agrès sur une autre ligne, mais cela coute cher car il y aurait de nouveaux massif à creuser, une autre ligne à préparer ... On a parfois recours à des installations d'assez grande ampleur pour dévier les deux câbles : le câble montant et le câble déscendant. mais comme les pinces ne doivent tourner que vers l'interieur, cela engendre de grosses installations. Voici une photo du téléski du Grand Grenier à Flaine, construit par Doppelmayr :


.

Photos de Lacpse.

Photo de Lacpse

Dans ce cas, les perches font toujours des virages à gauche.

Ces téléskis peuvent posseder soit des selletes, soit des archets. Les selletes permettent d'embarquer un seul skieur à chaque fois, tandis que les archets peuvent en embarquer deux d'ou un débit quasiment double. La vitesse de ces télésksi est légèrement plus inférieure à la vitesse des téléskis à perches découplables car il faut pouvoir se saisir de l'agrès en gare aval.


Virage d'un téléski à enrouleur à sellettes bicâble.


Voila, vous en savez plus sur le fonctionnement des téléskis, mais ces derniers débitent peu et ne sont pas forcément agréables pour les skieurs qui doivent maintenir un effort pour ne pas tomber. On peut maintenant passer au chapitre suivant les télésièges à pince fixe.


<< Les TK débrayables --- Les télésièges fixes, présentation >>

Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.00537 secondes. 1 requete(s).
98 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés