En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 12Bannière 20Bannière 22Bannière 32

Télésièges débrayables

Les pinces debrayables

Les pinces sont certainement une des parties les plus interessantes des télésièges débrayable. En effet, ce sont elles qui permettent de découpler le siège du câble lorsque celui-ci est en gare. En effet, en gare les sièges vont avancer à alure réduite, alors pour ne pas ralentir toute la ligne, les sièges se décrochent du câble. La présente partie traîte donc des pinces des télésièges débrayables.


Je dévelloperait dans cette partie les pinces débrayables modernes. En France, les pinces modernes (qui ont maximum une vingtaine d'années) sont le plus souvent des pinces à ressort. Je dévelloperais également un autre style de pince plus bas, les pinces à barres de torsion (qui ne sont pas autorisées en France).

Les pinces à ressort de compression

La première pince de ce style à été inventée par leitner dans les années 80. Et il faut croire que cette pince est bien conçue, car Leitner utilise toujours la même pince. En fait, Leitner a toujours utilsié cette pince. Voici une photo d'une pince débrayable Leitner :

Les autres constructeurs (Poma, Doppelmayr, garaventa) ont quant à eux développés leur propre pince à ressort en se basant sur la pince Leitner.


Pince Poma

A noter que les dimensions de ces pinces sont relativement grandes : sur la pince Poma ci-dessus, d'un bout à l'autre des deux aiguilles plastques, on mesure une distance d'1 mètre. Cette pince mesure environ 60cm de haut. Il s'agit pour la pince Poma d'une pince "Omega T".

On peut décomposer une pince à ressort de compression en plusieurs parties :

  1. Le mors (qui va serrer le câble)
  2. Le levier (qui va être actionné en gare)
  3. Les ressorts : au nombre de deux, ils possèdent une très grande constante de raideur
  4. Galets de guidage de la pince en gare
  5. Zone de roulement des pneus d'entrainement en gare
  6. Aiguilles flexibles pour faciliter le passage sur les pylônes compression

Du point de vue du fonctionnement de la pince :
La partie mobile de la pince est composé du mors et du levier. En gare, la pince va tout d'abord rentrer dans les rails de guidage, puis une came va venir progressivement faire pression sur le levier de la pince pour ainsi la desserer du câble, celui-ci quittera alors la pince. Voici une animation montrant ceci sur une pince de type Leitner ancienne génération :

Animation Flash Pince débrayable Leitner

Petite précision : En France, la législation impose une refermeture complète de la pince en gare ce qui n'est pas le cas dans certains autres pays comme en Autriche ou en Suisse. Cette refermeture est obligatoire afin de garantie une fermeture de la pince sur un diamètre plus petit. La refermeture de la pince est une containte puisque le levier est actionné deux fois plus ce qui occasione une fatigue supplémentaire.

Les constantes de raideurs des ressorts sont très importantes si bien qu'il faut appuyer très fort sur les pinces pour les ouvrir. pour ouvrir une pince OmegaT classique, il faut appuyer avec une force de 5000kN (soit 500 kg), une pince Doppelmayr de TSD6 : 800 kg.

Les pinces à barre de torsion

Les pinces à barre de torsion sont principalement utilisées en Autriche, au Canada et aux Etats-Unis. Ces pinces la ne fonctionnent pas grâce à des ressorts mais grâce à des tiges qui se tordent et dont la torsion est connue.
Ce sont des ressorts de torsion.
La pince contient deux protubérences symétriques, orientés parallelement au câble et qui contiennent les barres de torsion. Ces derniers sont au nombre de quatre pour des raisons de sécurité et enfermées dans un élément étanche qui empêche l'entrée d'eau et de poussière. Les materiaux utilisés sont de très haute qualité et il n'est pas nécessaire de les lubrifier.
La pince a barre de torsion, telle que la DT-104 de Doppelmayr (D=Doppelmayr, T=Torsion) n'est pas homologuée pour le fonctionnement en France. La pince à un fonctionnement en "genouillère". Elle reste ouverte en gare et c'est ce mode fonctionnement qui serait a priori difficile à faire homologuer en France.
Voici une photo d'une pince à barre de torsion Doppelmayr :

La pince de Torsion Doppelmayr est dite "fail-safe". En effet, la pince peut fonctionner même si une barre est cassée (et heureusement car la détection de barre cassée se fait généralement à l'entrée de la gare et non à la sortie).

Voici un schéma technique pouvant vous aider à mieux comprendre le fonctionnement de ces pinces. les barres de torsion sont l'allignement dans l'axe de rotation.

Ces pinces ne se referment pas en gare, ce qui a trois avantages : premièrement il y a deux fois moins d'action sur le levier par rapport aux pinces classiques ce qui diminue l'usure, deuxièmement le rail qui va faire pression sur le levier est deux fois plus court (La refermeture de la pince n'est pas nécessaire) et troisièmement, la pince occupe un espace beaucoup moins important dans le contour ce qui permet une circulation facilitée dans le contour pour des opérations de contrôle, de maintenance ...

Diverses pinces

Je vous proposerait ici des photos de diverses pinces débrayables de télésièges de différenst constructeurs :


Pince Montaz-Mautino

Pince Skirail

Pince Weber

Vous trouverez dans le forum d'autres photos avec explications de toute la game de pinces Poma.


<< les TSF, présentation --- Les TSD, les gares >>


Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.00494 secondes. 1 requete(s).
73 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés