Forums Remontées Mécaniques: Pylône téléphérique - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 3 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Pylône téléphérique

#21 L'utilisateur est hors-ligne   BrunoM 

  • TK de Mickey
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3
  • Inscrit(e) : 02-juillet 09

Posté 03 juillet 2009 - 11:05

Voir le messageJurassicParc, le 10 08 2008, 11:42, dit :

Voir le messageRaphaël B, le 10 08 2008, 09:17, dit :

Voir le messageJurassicParc, le 10 08 2008, 10:46, dit :

Un autre pylône intéressant, celui du TPH "Las Donnas" à Auron (Alpes Maritimes). J'aimerais bien connaître le constructeur de ce téléphérique. (Monoporteur, Bi-tracteur)




A l'origine le TPH est de Applevage , il a été renové par le cabinet Creissels en collaboration avec Poma,




Je soupçonnais que DCSA avait été impliqué quand je comparais avec le pylône 1 du Télémétro (La Plagne) sur lequel Creissels était intervenu, mais je n'avais pas de certitude. Merci Raphaël.

Image IPB


Bonjour,

Recherchant des informations et des photos sur le travail de mon père, Pierre Mancini, je suis tombé sur ce sujet et je voudrais rectifier certaines choses à propos de deux installations évoquées ici et qui ont en commun un pylône un peu spécial, à savoir le TPH d'Auron Las Donnas et le télémétro de La Plagne:

- Le TPH de Las Donnas a été refait par GECTEL qui était un groupement d'intérêt économique réunissant les sociétés Poma et Cables & Monorails - Mancini (C&M). Ceci permettait à Poma, qui n'avait alors pas d'expertise en matière de téléphérique, de se positionner sur ce marché. En contrepartie, Poma fournissait ses moyens en terme d'infrastructure et de personnel. Mais la conception de la ligne et du pylône a été effectuée par C&M. Denis Creissels était maître d'œuvre et je ne sais pas exactement à quel niveau il a collaboré à la conception. Il n'est en tout cas pas juste de dire qu'il a été rénové par DCSA en collaboration avec Poma, car ce serait occulter le rôle principal tenu par mon père dans cette installation.

- Pour ce qui est du télémétro de la Plagne, les choses sont plus simples: il a été conçu et construit par C&M, toujours avec Creissels comme maître d'œuvre et son pylône a servi de modèle pour celui d'Auron. Les deux pylônes ont donc été conçus par P. Mancini (C&M).

Ce sont peut-être des détails, mais j'ai crû comprendre que sur ce forum on était soucieux d'exactitude. Mon père pourrait vous en dire beaucoup plus à ce propos et à d'autres, mais il n'est hélas plus en mesure de le faire, étant actuellement dans un état de santé très préoccupant.

Merci en tout cas à tous pour vos photos et infos.

#22 L'utilisateur est hors-ligne   Raphaël B 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 112
  • Inscrit(e) : 11-octobre 06

Posté 03 juillet 2009 - 12:13

;) Bonjour et bienvenue sur le forum mr Mancini fils .

Merci beaucoup pour ces précisions et ces exactitudes très intéressantes concernant ses éléments de ligne à l'architecture très particulière.


Citation

Ce sont peut-être des détails, mais j'ai crû comprendre que sur ce forum on était soucieux d'exactitude.


Tout à fait Exact, et si en lisant certains postes des forums vous remarquez quelques erreurs, n'hésitez pas à les corriger.

Je suis désolé pour l'état de santé de votre papa et lui souhaite de tout cœur un prompt rétablissement. :)

#23 L'utilisateur est hors-ligne   BrunoM 

  • TK de Mickey
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3
  • Inscrit(e) : 02-juillet 09

Posté 03 juillet 2009 - 14:43

Voir le messageRaphaël B, le 3 07 2009, 13:13, dit :

;) Bonjour et bienvenue sur le forum mr Mancini fils .

Merci beaucoup pour ces précisions et ces exactitudes très intéressantes concernant ses éléments de ligne à l'architecture très particulière.


Citation

Ce sont peut-être des détails, mais j'ai crû comprendre que sur ce forum on était soucieux d'exactitude.


Tout à fait Exact, et si en lisant certains postes des forums vous remarquez quelques erreurs, n'hésitez pas à les corriger.

Je suis désolé pour l'état de santé de votre papa et lui souhaite de tout cœur un prompt rétablissement. :)


Merci de votre accueil.

Je ne sais hélas que peu de choses, n'ayant pas suivi la voie de mon père, et n'ayant recueilli tout au plus que quelques informations au gré des conversations familiales (et des tentatives - manquées - de mon père de me sensibiliser à la profession). Il ne pourrait donc s'agir que de données très générales. Il y a bien sûr les dossiers (ou ce qu'il en reste) des installations, mais je ne connais pas encore ses intentions.

C'est dommage que je n'ai pas connu plus tôt ce site, car je suis sûr qu'il aurait aimé s'y exprimer (par mon entremise car il était curieusement rétif à l'informatique). Sur le plan histoire des téléphériques et de leur conception, c'était une vraie encyclopédie et il détenait sans doute quelques secrets !

Merci de votre sollicitude à son égard. Il a maintenant presque 90 ans, ne communique presque plus et je ne suis pas certain qu'il se rétablisse - sauf miracle... C'est aussi la raison qui me pousse actuellement vers ces recherches d'infos.

#24 L'utilisateur est hors-ligne   fredo_chato 

  • FUN de la Grande Rochette
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 802
  • Inscrit(e) : 28-juillet 08

Posté 03 juillet 2009 - 20:22

Voir le messagepandore, le 1 11 2008, 02:59, dit :

Voir le messageAurélien, le 8 08 2008, 17:49, dit :

Bonjour,

Une question... existe t il des pylônes de téléphériques tubulaires?
Si non, pourquoi? question de résistance?

merci


1ère question : oui ! 2eme Non !
Aujourd'hui les choix sont reliés à plusieurs raisons, accessibilité de l'ouvrage, moyens disponibles de montage, esthétique et budget attribué par le client !
Pour faire simple: le treillis, c'est plus léger, moins couteux ( profilés ouverts !) moyens de montage plus rudimentaires car chaque élément est "pas lourd" mais l'ensemble n'est pas très beau !
Le tubulaire "monopode", "bipode" voire "tripode" et ou haubannés permet des ouvrages plus gracieux mais plus couteux en terme de moyens de levage et de réalisation.
En tous cas ce n'est pas une question de résistance en soi ! ;)


Il y as une autre condition à respecter: la question de base était -je pense- existe t'il des pylônes de TPH tubulaire?, mais surement des mono tubulaire comme on l'entendrait sur n'importe quel appareil monocâble "moderne";

Le problème vient du flambement, si l'aire de la section d'un pylône permet de reprendre les efforts sans écrasement préjudiciable (ce qui serait le cas avec un poteaux standar type TSD6 ou équivalent), un poteaux tubulaire a une inertie beaucoup plus faible qu'un ensemble de profilés (cornière, IPN, IPE, "T" Tube...) formant une structure treillis, pour obtenir une inertie égale à un pylône treillis "de base", il faudrait un pylône de plusieurs mètre de diamètre. C'est pourquoi il est préférable de disposer deux pylône haubanés ou quatres pylône montés en treillis qui on un effet égal contre le flambement
la contrepètrie se définit comme l'art de décaler les sons que débite notre bouche

#25 L'utilisateur est hors-ligne   fredo_chato 

  • FUN de la Grande Rochette
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 802
  • Inscrit(e) : 28-juillet 08

Posté 04 juillet 2009 - 16:01

Voir le messagest baldoph, le 4 07 2009, 00:22, dit :

le problème ne vient pas spécialement du flambement.
rien n'empêche d'avoir un pylône de TPH en tube monofût, si tous les critères de dimensionnement sont respectés.
-contrainte en compression, traction, cisaillement
-flambement global et local (cloquage)
-flèches transversale et longitudinale
-angle de rotation dû à la torsion
-fatigue du tube
-fatigue des boulons de collerette
-contrainte et fatigue des boulons d'ancrage
le diamètre de base doit être assez grand pour pouvoir disposer tous les boulons d'ancrage

le coût est bien sûr prépondérant.
standardisation des tubes, cônes, collerettes.
poids des éléments à transporter ou héliporter.
volume de béton


Bien entendu tout est possible, mais étant donné que les contraintes sont beaucoup plus élevé sur un TPH que sur un TSD6 (ou équivalent) le dimensionnement doit être bien plus important, donc la rentabilité n'y est pas, d'ailleurs la plupart des critères énoncés ci-dessus sont plus faciles à respecter en treillis qu'en tubulaire.

Pour le flambement, si à cotes extérieures égales le tubulaire l'emporte haut la main, on augmente plus facilement l'inertie d'un pylône treillis que d'un pylône tubulaire, surtout au niveau du prix:

-si l'on augmente le diamètre d'un fût, le socle en béton devra augmenter en conséquence (par suite ferraillage, coffrage, main d'œuvre...) , il faut beaucoup plus de métal pour le pylône lui même, élargissement limité par les caractéristique de l'appareil (à moins de faire des pylônes ovales ;) )

- si l'on augmente l'écartement des barres sur un pylône treillis, il suffit d'écarter les massifs les uns des autres, globalement peu de différence de prix (si, bien entendu, chaque base du pylône repose sur un massif différent), l'éloignement des barres implique juste d'avoir des tyrans plus longs (et plus costaud pour ceux travaillant en compression) ce qui est moins significatif que l'augmentation du diamètre d'un pylône, et puis on peu éloigner les barres seulement dans le sens de la ligne, ce qui n'influe pas sur la largeur de la voie de l'appareil

Quand à la flèche longitudinal et transversal (à moins que je ne comprenne mal), je ne voit pas comment un élément vertical en compression peut avoir de la flèche, il peut y avoir un moment fléchissant dans le pylône si les deux cotés sont inégalement chargés (ce qui est courant), moment repris par l'augmentation de l'inertie

Vous dites:
"-fatigue des boulons de collerette
-contrainte et fatigue des boulons d'ancrage"

Encore une fois, selon le type de montage du treillis, les boulons ne seront pas soumis à un effort de cisaillement contrairement à un pylône tubulaire ou les boulons travaillent en cisaillement si le pylône est soumis à une rotation.

Enfin si je me trompe n'hesitez surtout pas à me corriger, mais c'est ainsi que je voit la question
la contrepètrie se définit comme l'art de décaler les sons que débite notre bouche

#26 L'utilisateur est hors-ligne   mb7084 

  • TCD8 de la Kedeuze
  • Groupe : Membres
  • Messages : 552
  • Inscrit(e) : 18-octobre 06

Posté 22 décembre 2009 - 21:55

Monsieur Pierre Mancini nous a quitté ,peu de temps aprés les messages de son fils,je pense

#27 L'utilisateur est hors-ligne   jfd_ 

  • FUN des Marmottes III
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 506
  • Inscrit(e) : 30-août 07

Posté 23 décembre 2009 - 00:35

Voir le messagemb7084, le 22 12 2009, 21:55, dit :

Monsieur Pierre Mancini nous a quitté ,peu de temps aprés les messages de son fils,je pense
Oui, comme en atteste l'avis paru dans le DL : http://carnet.ledauphine.com/avis-de-deces...071515D050.html

Condoléances (tardives) à toute la famille.
Envie d'appréhender l'entrainement cycle? Visitez le site VO2 Cycling ( http://www.vo2cycling.fr )

#28 L'utilisateur est hors-ligne   menalus 

  • TK de Mickey
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3
  • Inscrit(e) : 19-mars 10

Posté 19 mars 2010 - 10:56

Bonjour tous
je cherche des documents sur la conception et le dimensionnement ? par la conception je veux dire la pente des membrures,largeur de base et au sommet, la forme de contreventement des berres c'est en X ou V....
Cordialment

#29 L'utilisateur est hors-ligne   Robert Ehrlich 

  • TK du Torret
  • Groupe : Membres
  • Messages : 55
  • Inscrit(e) : 07-avril 09

Posté 29 octobre 2010 - 15:33

Déterrage tardif pour poster cette photo que j'ai prise à Auron en Mars dernier du pylône dessiné par M. Mancini. Détail intéressant que je n'avais pas remarqué jusqu'ici : la cage de montée qui assure contre les chutes sans qu'il soit besoin d'équipement particulier.
Image IPB

Ce message a été modifié par Robert Ehrlich - 29 octobre 2010 - 15:37 .


#30 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • FUN des Marmottes III
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 428
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 29 octobre 2010 - 18:45

Intéresasnt, les crinolines à profil rectangulaire sont assez rares.

La crinoline est imposée par les normes à partir d'une certaine hauteur et les échelles doivent être décalées ou munies de trappes de façon à limiter la longueur d'un tronçon. Si cette longueur dépasse une certaine valeur l'échelle doit être équipée d'un dispositif anti-chute (p.ex. rail, câble ou corde avec chariot suiveur). Il y a des normes européenne détaillées relatives aux échelles fixes.

Je me souviens d'anciennes échelles de plus de 200 m avec plates-formes de repos de côté, donc plus de 200 m de chute possible si on lâchait. Certaines anciennes grues avaient également des échelles "alignées" mais de nos jours elles sont décalées. C'est plus sûr mais pas très pratique car les sections sont trop courtes.

Les crinolines sont très gênantes si on porte un sac à dos. Les antichutes suiveurs ne sont pas toujours très fiables, d'ailleurs des changements de normes sont en discussion. Certains modèles pourtant homolgués et donc conformes aux normes ne fonctionnent pas correctement p.ex. si l'utilisateur saisit l'appareil ou, surtout, exerce un effort horizonzal sur l'appareil (p.ex. en partant en arrière lors d'une chute).

Ce message a été modifié par Velro - 29 octobre 2010 - 18:52 .


#31 L'utilisateur est hors-ligne   TRANSTELE 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 13
  • Inscrit(e) : 11-février 11

Posté 25 avril 2011 - 17:45

Voir le messageRaphaël B, le 9 08 2008, 12:29, dit :

:huh: Il y a deux ans , il y avait un reportage au sein du site sur le TPH du Pic Lumière, qui n'existe plus, le TPH en lui même était un classique Applevage mono-porteurs et bi-tracteurs dont la particularité était d'avoir un pylône caissonné en forme de pi (3,14), les sabots sont d'ailleurs très long plus de 30m par rapport à la taille du pylône 20m, les cabines sont identiques aux TPH des Houches , de Nyon, Chamrousse et de Pralognan en Vanoise.

Petit dessin réalisé très rapidement pour vous montrer la forme globale de ce pylône
Image IPB

Sinon , sur les nouveaux 3S de manufacture Doppelmayr , une nouvelle conception est apparut enfin pas si nouvelle que ça j'y reviens en suite.

Enfin la conception des pylônes est classiquement en treillis , mais les profilés qui les composent sont non plus de section en H ou en cornière , mais tubulaire.

Voir info sur Wihr de septembre 2007 en page 5

Conception apparut sur le 3S en construction de Whistler-Blackomb
voir les photos dans la galerie


Quelques rares TPH par le passé ont utilisé ce procédés comme sur les pylônes du DMC de Flaine



desole si ca marche pas je voulais citer le message de Raphael B sur le pylone du telepherique du Pic Lumiere :nan:

j'ai entendu dire que ce pylone avait une particularite ?

#32 L'utilisateur est hors-ligne   jfd_ 

  • FUN des Marmottes III
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 506
  • Inscrit(e) : 30-août 07

Posté 25 avril 2011 - 20:29

Depuis que RaphaelB a écrit, ce reportage a été refait. Tu peux voir plusieurs photos de ce TPH incluant le pylone ici sur le reportage.
Envie d'appréhender l'entrainement cycle? Visitez le site VO2 Cycling ( http://www.vo2cycling.fr )

#33 L'utilisateur est hors-ligne   7 laux team 

  • TK de la Combe
  • Groupe : Membres
  • Messages : 87
  • Inscrit(e) : 23-juin 12

Posté 28 juin 2012 - 18:15

bonjour a tous ,
Est ce que quelqu'un pourrait me dire ou se trouve le pylône de téléphérique le plus haut du monde ?
merci d'avance

7 laux team

#34 L'utilisateur est hors-ligne   Geofrider 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 8 244
  • Inscrit(e) : 01-août 05

Posté 22 juillet 2012 - 14:02

S'il s'agit du plus grand par la taille, c'est sur cet appareil :
Voir ici
Vive la neige et la montagne

#35 L'utilisateur est hors-ligne   7 laux team 

  • TK de la Combe
  • Groupe : Membres
  • Messages : 87
  • Inscrit(e) : 23-juin 12

Posté 17 août 2012 - 21:19

Bonsoir ,
J'ai une question :
existe t-il des pylônes de TPH compresseur ?
si oui ou ?
Bonne soirée
Merci Geofrider

Ce message a été modifié par 7 laux team - 17 août 2012 - 21:20 .


#36 L'utilisateur est hors-ligne   chris2002 

  • TCD10 de Plan Champ
  • Groupe : Membres
  • Messages : 664
  • Inscrit(e) : 09-septembre 08

Posté 17 août 2012 - 21:26

A ma connaissance ça n'existe pas.

Techniquement cela serait compliqué et surtout, vu qu'il n'y a pas de restriction de hauteurs de survol ni nécessité d'avoir le câble horizontal en gare aval, cela n'aurait quasiment aucune utilité.


EDIT: par contre les 3S (et les 2S) ont généralement des sortes de pylônes de compression en sortie de gare aval.
les câbles porteurs sont fixés "par le bas" et le chariot roule dessus, comme sur un pylône support,
le câbles tracteur est lui vraiment compressé,
comme on peut par exemple le voir sur cette photo de la 2ème section du 3S Alpin Express à Saas Fee:
Image IPB
Photo tirée de http://www.remontees...rtage-3235.html
(si ça gène vous pouvez la retirer)

Mais cette solution n'est ou plus difficilement envisageable pour des TPH vu la différence de fixation du câble tracteur.

Ce message a été modifié par chris2002 - 17 août 2012 - 21:50 .


#37 L'utilisateur est hors-ligne   7 laux team 

  • TK de la Combe
  • Groupe : Membres
  • Messages : 87
  • Inscrit(e) : 23-juin 12

Posté 17 août 2012 - 21:27

Merci chris .

#38 L'utilisateur est hors-ligne   dj_jean_jean 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 5 308
  • Inscrit(e) : 29-janvier 06

Posté 17 août 2012 - 21:59

Techniquement c'est parfaitement possible de faire des pylônes compression sur les téléphériques, simplement ça ne se fait pas car on n'en a pas besoin.

Mais si un jour l'obligation se faisait sentir certainement que techniquement ça se ferait. Sur les 2S et 3S ça se fait bien, alors pourquoi pas aussi sur les TPH ?
reportages prévus :
- Valloire : TKD Chateau ripaille, TKD Sea, TKD Verneys, TC8 Crêt de la Brive (Refonte)
- Courchevel : TKD Pyramide 1 & 2

#39 L'utilisateur est hors-ligne   Mecaddict 

  • TK de la Combe
  • Groupe : Membres
  • Messages : 78
  • Inscrit(e) : 24-janvier 10

Posté 18 août 2012 - 17:40

le téléphérique, fut-t'il pulsé des glaciers de la meije à la Grave possède un pylône compression pour lui éviter une hauteur trop importante ce qui le protège un peu plus du vent (c'est sur le second tronçon au milieu de la ligne)

mais, vu que, et c'est idem sur les2S et 3S, il y a très peu de galets, ils peuvent surement s'articuler dans ce sens.
pas sur que ça soit le cas sur les gros chariots ou les butées devraient limiter "la compression" à ce qu'il y a en aval et amont de chaque pylône

Ce message a été modifié par Mecaddict - 18 août 2012 - 17:48 .


#40 L'utilisateur est hors-ligne   7 laux team 

  • TK de la Combe
  • Groupe : Membres
  • Messages : 87
  • Inscrit(e) : 23-juin 12

Posté 20 août 2012 - 11:11

[dj_jean_jean]Techniquement c'est parfaitement possible de faire des pylônes compression sur les téléphériques, simplement ça ne se fait pas car on n'en a pas besoin.

Mais si un jour l'obligation se faisait sentir certainement que techniquement ça se ferait. Sur les 2S et 3S ça se fait bien, alors pourquoi pas aussi sur les TPH ?[/quote]
mais si sur une ligne , il y a une rupture de pente après un long plat , on fait comment ?

  • 3 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)