En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 30Bannière 22Bannière 34Bannière 3

Remontées-Mécaniques.net




Réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Partenaires

Funivie.org : site italien dédié aux remontées mécaniques devient partenaire de remontees-mecaniques.net.

Atelier Pierre Novat
Panoramas et plans des pistes : Atelier Pierre Novat

A l'actualité sur le site


Sélection de reportages

TSD4 Glacier (Lake Louise - CA)

Leitner - 2000
Le télésiège Glacier est l'une des deux remontées mécaniques présents face au chalet d'accueil de Lake Louise : la célèbre station d'Alberta qui organise tous les ans les épreuves de vitesse de la Coupe du Monde de ski alpin FIS.

Cet appareil, construit par Leitner en 2000, est le premier tronçon d'une chaîne de deux téléportés qui rejoint le sommet du secteur central, départ des épreuves.

Lake Louise, à quelques kilomètres de Banff en Alberta, magnifique station au ski varié.

TSF3 Cairnwell (Glenshee - UK)

Poma - 1986/2015
En Ecosse la station de Glenshee Ski Center a entrepris de moderniser son parc de remontées mécaniques, composé principalement de téléskis, par des appareils de seconde main achetés en France et réimplantés par les services techniques de la station.

A l'image du nouveau télésiège Cairnwell en provenance de Gérardmer dans les Vosges, qui a débuté une seconde vie durant l'hiver 2015.

Glenshee le plus étendu domaine skiable d'Ecosse.


Afficher les archives des actualités

Dernières nouveautés/actualités remontées mécaniques

Inauguration du premier téléphérique urbain de France à Brest
Photo dossier de presse Brest Métropole

Le téléphérique de Brest est entré en service ce samedi 19 novembre. Inauguré par la ministre de l'Environnement Ségolène Royal, le téléporté commandé par Brest Métropole relie le boulevard Jean-Moulin au plateau des Capucins en franchissant la Penfeld.

Le téléphérique des Capucins est le premier véritable exemplaire urbain de l'hexagone, inscrit dans un schéma de réseau de transport en commun. Selon la ministre, cet équipement "illustre la place importante que donne la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte au développement des transports urbains propres". Elle rappelle que "d’autres téléphériques sont en projet à Boulogne, Orléans et Toulouse..."

Le transport par câble tend en en effet à se développer au cœur des villes. On trouve ainsi quelques exemples mondiaux célèbres comme les Metrocable de Medellin, les Cable Aéreo de Manizales (Colombie), la télécabine du Complexo do Alemão à Rio, le Roosevelt Island Tramway de New York ou même, plus proche, les téléphériques, télécabines et funiculaires de Barcelone...

Techniquement, l'appareil de Brest est un téléphérique bicâble à va-et-vient dont l'espacement des câbles permet un fonctionnement même par grand vent. Un pylône central assure le franchissement de la Penfeld. Les deux voies sont superposées au passage du pylône (et non implantées côte à côte comme habituellement) et se rejoignent en gares, permettant un embarquement au niveau d'un même quai pour les deux véhicules.

Les cabines ont été dessinées par Eric Rhinn de l'agence de design lyonnaise Avant Première, comme les véhicules du tramway de l’agglomération brestoise. Elles peuvent chacune accueillir jusqu'à 60 passagers. Elles sont équipées d'un hublot au sol et d'un vitrage avec une feuille de cristaux liquides qui permet, par impulsion électrique, d'opacifier la parois pour éviter les vues intrusives de quelques bâtiments militaires.

Le téléphérique a été construit par le groupement BMF et Bouygues constructions sous la maîtrise d'œuvre de DCSA. Son coût s'élève à 12,9 millions d'euros, pour un montant global du projet de 19,1 millions d'euros.

Pour aller plus loin :
- Sujet dédié au téléphérique de Brest sur notre forum
- la liste des projets de remontées urbaines en France sur notre forum
- Le dossier de presse du téléphérique

 
110 personnes bloquées dans le Panoramic Mont-Blanc ; 33 ont passé la nuit en cabine
Le Panoramic Mont-Blanc, à Chamonix

Le croisement du câble tracteur avec le câble porteur a entraîné l'arrêt du téléphérique pulsé Panoramic Mont-Blanc à Chamonix ce jeudi 8 septembre. L'appareil, ouvert en 1957, relie l'Aiguille du Midi à la Pointe Helbronner par un survol glaciaire de 5 kilomètres à plus de 3000 mètres d'altitude. Devant l'impossibilité de remettre en marche rapidement l'équipement, il a été décidé de procéder à l'évacuation des personnes bloquées.

77 passagers ont pu être évacués jeudi soir jusqu'à minuit : 48 ont été hélitreuillés et une trentaine, dans des cabines plus proches du sol, descendus en rappel par les secouristes français et italiens.

La tombée du jour et un voile nuageux n'ont pas permis d'évacuer les 33 dernières personnes, qui ont du passer la nuit dans les cabines quadriplaces. Les secouristes avaient cependant des kits de survie avec couvertures à leur disposition.

Les câbles ont pu être décroisés ce matin et les derniers passagers ont regagné les gares de l'Aiguille du Midi et de la Pointe Helbronner par l'appareil.

Un croisement de câbles n'est pas un phénomène si exceptionnel, et c'est habituellement sans grande conséquence car l'exploitant arrive souvent a remédier au problème sans trop de mal. En outre, cela se produit plutôt lorsque les conditions météorologiques ne permettent pas l'ouverture. Ce serait ici un enchaînement exceptionnel de trois croisements de câbles simultanés qui a retardé la remise en service.

- Découvrez notre reportage sur le Panoramic Mont-Blanc
- Sujet et réactions sur notre forum

 

Les premières cabines Sigma Diamond safari

Les premières cabines Sigma Diamond safari
Les quatre modèles Diamond de style safari (image Sigma)

Le cabinier Sigma est en train de produire ses premières cabines de style safari adaptées de sa gamme Diamond habituelle. 224 sont actuellement en cours d'assemblage et destinées à équiper une ligne Poma en construction au parc zoologique de Chimelong, en Chine.

Sur la partie haute, les vitrages ont laissé place à des grilles qui assurent à la fois la sécurité et la proximité des visiteurs avec les animaux. 70 cabines sont équipées de plancher verre permettant de voir les animaux évoluer sous les pieds des passagers.

Les cabines possèdent des finitions originales reprenant les couleurs des zèbres, tigres, léopards et girafes.

Le zoo de Chimelong est l'un des plus vastes du monde et propose déjà, outre une découverte des animaux à pied, un parcours safari à effectuer en voiture.

La télécabine viendra compléter l'offre commerciale et permettra de découvrir au plus près différents fauves du parc. L'installation sera inaugurée pour le Nouvel an chinois, fin janvier 2017.

- Découvrez la liste des projets "monde" sur notre forum Constructions été 2016

 
Les 70 ans de la Société d’Équipement des Contamines-Montjoie Hauteluce
Livret retraçant l'histoire de la société.

Durant le week-end du 15 août, la SECMH (Société d’Équipement des Contamines-Montjoie Hauteluce) a fêté ses 70 ans. Pour l'occasion, une journée festive et familiale a été organisée sur le plateau de l'Étape avec la découverte d'une belle exposition photos répertoriant année par année les évolutions du domaine skiable.

La société a changé d'identité durant l'été 2016 et se nomme désormais Val-Monjoie Développement qui regroupe ainsi les activités des domaines skiables des Contamines-Montjoie, de Saint-Gervais et de Saint-Nicolas-de-Véroce, ainsi que la gestion d'hôtels et restaurants d'altitude.

L'entreprise a également annoncé le projet de construction d'un télésièges 6 places débrayables en remplacement de l'actuel télésiège de Roselette, pour l'année 2019.

- De nombreuses photos sont présentées dans le forum dédié aux projets des stations de l'Évasion Mont-Blanc.
- La fiche de la station des Contamines-Montjoie.

 

Rachat de Whistler Blackcomb par Vail Resorts

Rachat de Whistler Blackcomb par Vail Resorts
Montage Remontées-mécaniques.net

Grande surprise dans le monde du ski nord-américain : la constitution d’énorme groupe d’exploitants de domaine skiable se poursuit avec le spectaculaire rachat pour un milliard de dollars (us $) de Whistler-Blackcomb en Colombie Britannique (Canada) - qui fût en partie l’hôte des JO de 2010, par le Vail Resorts entreprise originaire du Colorado et leader mondial du secteur. En effet, Vail Resorts gère depuis de nombreuses années les stations de Vail, Beaver Creek, Heavenly, Keystone….

Ces dernières années, Vail Resorts avait déjà investi à Park City (Utah) effectuant la liaison entre les domaines skiables de Park City et Canyons, et avait racheté Pericher Ski Resort : la principale station d’Australie. En poursuivant cette démarche d’expansion, le groupe du Colorado conforte sa place de leader mondial des exploitants de domaine skiable. Ceci aura un impact pour les entreprises fournisseurs tel que les groupes de remontées mécaniques, de signalétiques, de neige de culture, ect….

Pour aller plus loin, découvrez les stations de ski des USA dans la Banque de Données de Remontées-mécaniques.net.

 

Clap de fin pour le Poma 2000 de Laon

Clap de fin pour le Poma 2000 de Laon
Image TUL

La petite ville de Laon, dans l'Aisne, est la seule en France à disposer d'un mini-métro automatique de type "Poma 2000". Ce funiculaire débrayable prototype relie la ville basse et le plateau depuis 1989, desservant 3 stations au long de sa ligne de 1,5 km et de 100 mètres de dénivelé.

La communauté d'agglomération de Laon vient de refuser, lors du vote du 7 juillet, de financer les travaux de mise à niveau du funiculaire. La Grande Inspection du Poma 2000 a en effet commencé à la fin avril, et devait s'étaler sur une période de 6 à 8 mois. Cette série de contrôles approfondis s'applique à cet appareil urbain comme aux remontées en montagne, car il rentre dans le champ d'application de la règlementation du transport par câble. La Grande Inspection doit s'accompagner des travaux de mise aux normes, chiffrés à 15 millions d'euros.

L'agglomération ne peut financer seule cet investissement. Les pistes pour obtenir des subventions sont minces, la région et l'Etat ayant déjà participé à des chantiers de 3 millions d'euros il y a quelques mois. Une grande part des travaux aurait du être financée par les contribuables, avec une hausse des impôts de 35 %.

Les élus ont donc décidé d'arrêter l'exploitation du funiculaire en septembre et de le remplacer par une desserte de bus. La RATP, qui a remporté en janvier la délégation de service public pour les transports urbains de Laon, s'était pourtant associée dans l'opération à un spécialiste du transport par câble : COMAG, la filiale de POMA spécialisée dans la maintenance des remontées.



Pour aller plus loin :
- le reportage sur le Poma 2000

 

Le premier téléphérique du Tyrol fête ses 90 ans

Le premier téléphérique du Tyrol fête ses 90 ans
DR

Il y a 90 ans, le 5 juillet 1926, le sommet de la Zugspitze devenait accessible par un téléphérique sur le versant tyrolien. Alors que d'autres sommets du pays ou du Tyrol du sud étaient déjà desservis par le câble, le Tyrol se dotait enfin de son premier téléphérique.

L'appareil construit par Bleichert présentait des caractéristiques exceptionnelles pour l'époque : une ligne de 3360 mètres de long, soutenue par uniquement 6 pylônes métalliques, un dénivelé de 1580 mètres de dénivelée, et des portées conséquentes dont la plus importante mesurait 1123 mètres de longueur. Il cumulait alors tous les records mondiaux : plus longue ligne au monde, plus grande dénivellation, plus longue portée, et plus haute gare amont.

Les festivités du 90ème anniversaire ont débuté officiellement en avril, avec le congrès des exploitants de domaines skiables tyroliens, réunissant au pied de la Zugspitze 350 sociétés du Tyrol du nord et du sud. Le téléphérique de la Zugspitze est exploité par les frères Franz et Klaus Dengg, représentants de la troisième génération d'une famille d'hôteliers et d'exploitants, qui a bâti progressivement un groupe de remontées mécaniques, classé au dixième rang d'Autriche, et articulé autour de deux régions : Ehrwald et Hintertux.

Pour le grand public, le téléphérique de la Zugspitze a monté une exposition spéciale anniversaire dans le musée du sommet, et organise divers concours, loteries et animations tout au long de la saison d'été.


Pour aller plus loin : le reportage consacré au téléphérique tyrolien de la Zugspitze.

 

Remontées Mécaniques - Haute Savoie - Snowhall et Ski - Telecabine - Lamoura Puigmal - Téléphérique - Surf vtt - Alpes Ski - Téléskis - Ropeways - Gondola - Station de Ski - Télésiege - Telecabine Soleil - Montagnes Neige - Ski Snow Surf - Téléphérique funiculaire - Transport public - TSF3