En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Remontées-Mécaniques.net

A l'actualité sur le site


Sélection de reportages

TKF2 C - Crabbe Mountain (CA)

Skyway Canada - 1976
La banque de données de Remontées-mécaniques.net présente très largement le Canada, via 89 sites et plus de 300 reportages. De l'est à l'ouest vous pouvez découvrir ce grand pays d'hiver et de neige.

Tel que Crabbe Mountain au Nouveau-Brunswich qui dispose d'un téléski construit par une entreprise locale Skyway Canada qui opéra jusqu'à la fin des années 1970.

La fiche pays du Canada.

TSF4 B - Mont Grand-Fonds (CA)

Samson - 1986
Au Québec, dans la région du Charlevoix, la station du Mont Grand-Fonds est équipée de trois appareils Samson.
Ce constructeur provincial fût très actif jusqu'en 1988. Samson installa plus de 170 téléskis et 40 télésièges (notamment en coopération avec Montaz Mautino). On remarquera les nombreux téléskis deux places à perches fixes marque de fabrique de Samson.

Découvrez la Mont Grands-Fond à La Malbaie.


Afficher les archives des actualités

Dernières nouveautés/actualités remontées mécaniques

InterAlpin 2017

InterAlpin 2017

Le salon professionnel InterAlpin se déroulera du mercredi 26 avril au vendredi 28 avril prochain. Tous les professionnels et acteurs de la montagne sont attendus à Innsbruck pour le principal rendez-vous de l'année.

Ce 22e salon InterAlpin sera marqué par la participation de 650 sociétés en provenance de 80 pays. Toutes les entreprises du transport par câble seront bien sûr présentes ainsi que les principaux sous-traitants (cabiniers, tréfileries, etc...). Ce salon permettra de mettre en avant les tendances et nouveautés qui marqueront l'année 2017.

Pour plus d'informations : http://www.interalpin.at
Pour découvrir le salon : Reportage photos sur le forum

 

Am- Nord : Aspen Skiing Co rachète Intrawest Resorts

Am- Nord : Aspen Skiing Co rachète Intrawest Resorts
Mont Tremblant / Canada (DR)

La concentration des exploitants de domaine skiable se poursuit en Amérique du Nord. Après les spectaculaires actions de Vail Resorts l’entreprise Aspen Skiing Co -accompagné par la société d’investissement KSL Capital Partners- va racheter d’ici la fin du troisième trimestre 2017 l’entreprise Intrawest Resorts Holding. Intrawest présent essentiellement à l'est du continent et qui exploite les domaines skiables du Mont Tremblant, de Blue Mountain en Ontario et de Stratton au Vermont. Cette transaction va représenter un investissement de près de 1,5 milliard de dollars US !

L’objectif stratégique des entreprises du Colorado étant d’être présent à l’est du continent, lieu de grands centres urbains, où une clientèle aisée sera fidélisée via des forfaits saisons valables dans l’ensemble des stations des groupes. Dans ses structures à l'économie intégrée, les clients fidélisés disposant d'un forfait bon marché feront fonctionner l'économie des hôtels, écoles de ski, et restaurants des stations du Colorado.

Pour découvrir les stations concernées :
Mont Tremblant au Québec
Aspen Mountain au Colorado
Snowmass au Colorado

 
Anton Seeber : première année à la tête de Leitner
Anton Seeber (DR)

Après avoir repris les rênes du groupe Leitner en juin 2016, Anton Seeber a présenté devant le personnel de Sterzing le bilan de son premier exercice annuel. Le chiffre d'affaires est passé de 726 millions d'euros en 2015 à 773 millions d'euros en 2016, soit une hausse de près de 50 millions d'euros.

Dans ce groupe qui inclut aussi les dameuses Prinoth ou les enneigeurs Demaclenko, le transport par câble reste prépondérant, générant une activité de 521 millions d'euros pour les marques Leitner et Poma. Les projets de remontées urbaines et touristiques connaissent une phase de croissance et représentent désormais 38% du chiffre d’affaires. Certains projets comme à Berlin (Leitner) ou au Pérou (Poma) génèrent des revenus de long terme grâce aux prestations d'exploitation et de maintenance qui sont incluses après la construction.

Sur le plan technique, la saison écoulée a été marquée par la fin d’un chantier majeur : le 3S de Stubai en 2 tronçons. Par ailleurs, Leitner et Poma ont réussi à placer 85% d'entrainements directs (Direct Drive) dans les débrayables construits cette année, une motorisation sans réducteur produite en interne dans l’usine de Telfs (Autriche). Enfin le système de commande LeitControl développé en 2015 a été largement déployé.

Le groupe a investi 30 millions d'euros, notamment dans la nouvelle usine de Gilly sur Isère regroupant en un même site Poma, SACMI et COMAG, ainsi que dans l’extension du site de Telfs. Au second semestre 2017, les investissements devraient se poursuivre avec l’extension de l’usine d’Unterackern sur le site historique de Sterzing (Italie).


Pour aller plus loin : l'historique de la société et les reportages de remontées Leitner sur notre base de données

 
Dernier voyage pour le téléphérique Eibsee - Zugspitze
Crédit : Bayerische Zugspitzbahn

Le téléphérique de l’Eibsee, qui permet de gagner la Zugspitze par le versant bavarois, a effectué ce dimanche ses dernières rotations avant son démontage.

Chef d’œuvre du constructeur Heckel, il a marqué l'histoire du transport par câble par ses caractéristiques techniques exceptionnelles. Il détenait notamment depuis son ouverture le 15 mai 1963 le record de dénivelé avec 1 952 mètres. Sa construction a représenté un défi technologique en ce qui concerne le tracé, l’accès au chantier, les conditions géologiques et climatiques au sommet, l'implantation des pylônes ou la conception particulière du chariot.

A l’heure du bilan, le téléphérique aura transporté 21 millions de clients, tandis que les bennes auront parcouru une distance équivalente à 76 fois le tour de la Terre et gravi un dénivelé comparable à 3 fois et demi la distance de la Terre à la Lune.

L’appareil souffrait d’un débit limité à 300 personnes par heure, en raison d’une ligne longue de près de 4,5 km et d’une capacité de 44 clients par cabine. Malgré l'alternative offerte par le chemin de fer à crémaillère sur le même tracé, le temps d’attente en plein été pouvait atteindre près de deux heures.

Le remplacement du téléphérique par un appareil moderne était devenu inéluctable. Depuis l'été 2014, la Zugspitze est le théâtre de l'impressionnant chantier du nouveau téléphérique de Garaventa. Avec des cabines de 120 places, il devrait offrir un débit de près de 700 personnes par heure.

Le nouvel appareil devrait afficher de belles performances, avec la plus longue portée du monde, soit 3 213 mètres entre le pylône et la gare amont, le plus haut pylône d’Europe avec 127 mètres, et toujours un dénivelé record, légèrement réduit à 1945 m. La gare d'arrivée perchée au-dessus de la vertigineuse face nord devrait être largement vitrée, y compris au niveau des quais, pour impressionner les clients.

Le téléphérique devrait ouvrir au public le 21 décembre prochain après 3 ans de travaux. Il représente un investissement de 50 millions d'euros. Les 2 cabines de l'ancienne installation seront préservées et devraient être exposées au public.


Pour aller plus loin : le reportage consacré au téléphérique bavarois de la Zugspitze, dans notre base de données.

 

Le funiculaire urbain de Pise est entré en service

Le funiculaire urbain de Pise est entré en service
Crédit : Leitner

Leitner a ouvert le 18 mars dernier le « Pisa Mover », une nouvelle ligne automatique de funiculaire urbain reliant le centre-ville à l’aéroport de Pise en Italie.

La marque MiniMetro propose au catalogue deux configurations techniques différentes : un système à mouvement continu avec plusieurs cabines débrayables en gare, ou bien un système à deux trains de véhicules fonctionnant en va-et-vient. Pour le Pisa Mover, c'est cette dernière solution qui a été retenue.

La ligne de 1785 mètres comporte un évitement central, qui fait office de gare intermédiaire, où se croisent les deux véhicules à trois caisses d'une capacité de 103 personnes. Oeuvre de l’architecte italien Adolfo Natali, ils ont été fabriqués en France par Sigma Composite. Ils sont reliés au câble tracteur par un chariot spécial développé avec l’université de Pise afin de réduire les vibrations, et entraînés en station motrice par un Direct Drive, un entraînement sans réducteur.

Le projet représente un investissement de 72 millions d’euros. Le financement a été assuré par d'une part grâce à des fonds européens pour 21 millions, et d'autre part par une solution déjà utilisée sur le funiculaire urbain d’Innsbruck : un partenariat public-privé associant Leitner et un grand entrepreneur de BTP italien, qui ont financé le montant restant en contrepartie d'une concession d’exploitation pour 33 ans.



Pour aller plus loin :
- le reportage consacré au funiculaire urbain d'Innsbruck, précurseur des MiniMétro ;
- le sujet consacré à Sigma sur notre forum, avec des images de la construction du MiniMétro de Miami.

 

La première télécabine du Pérou a été inaugurée

La première télécabine du Pérou a été inaugurée
Crédit : Poma

La première télécabine du Pérou a été inaugurée en présence du président de la République Pedro Pablo Kuczynski.

Perchée à 3070 mètres d'altitude, la forteresse de Kuelap se situe à 72 kilomètres de la ville de Chachapoyas dans la partie nord-est du pays. Il s’agit de l'un des plus anciens et des plus importants monuments archéologiques de la région. La citadelle s'étend sur environ six hectares et comprend 420 bâtiments circulaires.

Poma y a construit une télécabine 8 places de la gamme Multix, d’une longueur de quatre kilomètres parcourant 663 mètres de dénivelé. Avec ce nouveau moyen de transport l'accès au site sera plus rapide et plus sûr. L'équipement, premier téléporté du pays, constitue une attraction qui devrait contribuer au développement touristique de Kuelap.

Pour le chantier, Poma s'est associé à l'entreprise de construction péruvienne ICCGSA et a créé le Consorcio Telecabinas Kuelap. Ce consortium est également titulaire de la concession pour l'exploitation et la maintenance de la télécabine pour une durée de 20 ans.

 
Le téléphérique du Titlis fête son cinquantenaire
DR

Il y a 50 ans, le 15 mars 1967, était mis en service le 4ème tronçon de la chaîne de funiculaires et de téléphériques menant au glacier du Titlis à près de 3000 m d'altitude, au-dessus de la station suisse d'Engelberg.

Alors qu'un funiculaire et un téléphérique permettaient de gagner les bords du lac Trübsee depuis 1927, un vieux projet du début du XXe siècle consistant à relier par voie ferrée le dôme glaciaire du Titlis fut remis au goût du jour dans les années 60 sous forme de 2 tronçons de téléphériques depuis Trübsee.

La construction de ces deux appareils, fournis par la maison Von Roll, constituait une prouesse technologique pour l'époque en raison du tracé audacieux. Le chantier lancé en juillet 1963 se révéla particulièrement ardu. Si le tronçon entre Trübsee et Stand put être ouvert au public le 26 juin 1965 sans trop d'embûches, il n'en fut pas de même pour le tronçon entre Stand et le Petit Titlis, à 3023 m d'altitude. Les travaux furent retardés par le terrain difficile, notamment au-dessus du glacier. Un ouvrier italien y laissa la vie en 1966. Les contraintes géologiques compliquèrent les forages en vue de l'implantation du pylône, pour trouver le rocher sous plus de 25 mètres de glace par endroits. Le chantier accusa un retard de près d'un an. Les coûts de construction explosèrent, de 7,8 à 20 millions de francs, ce qui correspond à environ 100 millions de francs actuels.

Les installations mirent près d'une décennie avant d'atteindre le seuil de rentabilité, malgré l'afflux de clientèle. Engelberg devint une grande station de sports d'hiver avant de s'ouvrir au ski d'été en 1970. Depuis 1980, la fréquentation dépasse un million de clients chaque année.

Depuis décembre 1992, le téléphérique connaît un second souffle avec la transformation du dernier tronçon, équipé de cabines panoramique à plancher tournant "Rotair", remplacées à nouveau en 2014. Cette attraction a permis de doper le tourisme international. La clientèle d'Inde et de Chine fait désormais presque jeu égal avec celle venue d'Europe.


Pour aller plus loin :
- le reportage détaillé présentant le téléphérique Trübsee - Stand,
- le reportage technique présentant le téléphérique Stand - Titlis.

 

Remontées Mécaniques - Haute Savoie - Snowhall et Ski - Telecabine - Lamoura Puigmal - Téléphérique - Surf vtt - Alpes Ski - Téléskis - Ropeways - Gondola - Station de Ski - Télésiege - Telecabine Soleil - Montagnes Neige - Ski Snow Surf - Téléphérique funiculaire - Transport public - TSF3 - Ski Montagne - Station de Ski
Remontées Mécaniques - Snowhall et Ski - Montagnes Neige

Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.01506 secondes. 73 requete(s).
103 membres connectés sur les forums
Valid HTML 5.0 
©2003-2017 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés