En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Remontées-Mécaniques.net

A l'actualité sur le site


Sélection de reportages

TPH des Grands Montets (Chamonix - FR)

Von Roll - 1961>2018
A l’occasion de la nouvelle année, prenons le temps de regarder quelques installations emblématiques qui illustrent l'évolution des technologies des téléphériques à va-et-vient.

Il y a 60 ans débutait à Chamonix le chantier titanesque des Grands Montets, premier téléphérique bi-porteur mono-tracteur de France, selon la configuration classique de Von Roll.


-> Reportage technique de J'ib

TPH Mount Roberts (Juneau - USA)

Poma - 1996
Cette configuration à deux câbles porteurs et un câble tracteur est devenue un standard, adopté aussi par Poma, entré tardivement sur le marché des grands téléphériques à va-et-vient.

Il y a 25 ans, le constructeur installait en Alaska un appareil doté d’une gare amont suspendue impressionnante, comme il l’avait déjà fait en France à Val Thorens ou Vaujany.


-> Reportage détaillé de Fael

TPH du Moléson (CH)

Bartholet - 2011
La construction de téléphériques à va-et-vient est devenue aujourd'hui très rare, sauf dans des cas particuliers de lignes très accidentées où les télécabines ne sont pas adaptées.

Il y a 10 ans, Bartholet équipait le Moléson d’un téléphérique audacieux doté d'un pylône implanté dans une pente en fort dévers, et de gares spacieuses malgré le manque de place.


-> Reportage technique d'Artsinol


Afficher les archives des actualités

Dernières nouveautés/actualités remontées mécaniques

Saison hiver 2020/21 - La crise sanitaire de la Covid-19 chamboule tout

La saison d’hiver 2020/21 se prépare en Europe et a déjà débuté dans de nombreux endroits de l’hémisphère Nord. Toutefois, du fait de la poursuite de la pandémie de la Covid-19, de nombreuses décisions politiques perturbent cette préparation.

Une chose est sûre, cette saison sera difficile pour tous : exploitants et tous les métiers de montagne !

En effet, les limitations de circulations dues à la fermeture de certaines frontières, les obligations de mise en quarantaine, ou bien de réaliser un ou deux tests PCR contre la Covid-19 vont forcément faire chuter les fréquentations des domaines skiables. Il est évident que les limitations de transports vont durer encore quelques mois et seront assouplies avec des conditions strictes.
Les informations d’ouverture ou de fermeture peuvent cependant évoluer. À ce jour, voici ce que nous constatons :

En Europe, les stations de ski seront ouvertes dans les pays suivant : Autriche, Bulgarie, Espagne, Finlande, Islande, Norvège, Pologne, Slovénie, Suisse, Tchéquie, Royaume-Uni (Écosse)…

Des pays comme la Finlande, la Norvège, le Royaume-Uni et l’Islande demandent aux visiteurs d’effectuer une quarantaine d’une dizaine de jours (et/ou d’effectuer plusieurs tests PCR afin de vérifier la non-contagion des visiteurs). En Pologne, les stations de ski seront ouvertes uniquement aux skieurs locaux.

En Europe toujours, les stations de ski seront fermées en décembre 2020 dans les pays suivants : Andorre, Allemagne, France, Géorgie, Italie, Serbie, Slovaquie...

Pour ces destinations, l’objectif des gouvernements est d’ouvrir en cours de saison, probablement en janvier 2021. Attention, ceci sans aucune certitude à ce jour et le risque d’une saison blanche n’est pas à exclure. Rappelons qu’en Argentine Las Leñas et La Hoya n’ont pas ouvert de la saison 2020. En Australie certaines stations, comme Mt. Hotham, n’ont pu ouvrir que quelques jours.

Dans le reste du monde, le ski sera ouvert partout et il n'y a pas d'exemples d'autres pays annonçant fermer complètement leurs domaines skiables : Canada, Chine, Corée du Sud, Japon, Kazakhstan, Russie, USA...

En Amérique du Nord, la majorité des stations de ski ont affiché un protocole nécessitant une pré-réservation pour se rendre en montagne. Cette démarche permet aux exploitants de gérer la jauge de skieurs journaliers et ainsi de limiter la fréquentation. Les stations du groupe Vail Resorts ont mis en place des protocoles sanitaires assez stricts en divisant par deux le nombre de skieurs sur chaque remontées mécaniques.
Malheureusement, les voyages vers ces pays sont pour l’instant limités et fortement réglementés. Avec l’apparition de vaccins contre la Covid-19, certainement au début de l’année 2021, des ouvertures de frontières sont envisageables.

Quoi qu’il en soit, le ski est toujours possible et les stations sont majoritairement ouvertes pour la saison 2020/21.

> Restez bien informé, respectez les consignes sanitaires et bon ski @ tous !

Pour suivre l'actualité sur cette situation :
- Le sujet évoquant cette problématique sur notre forum.

 

Les types de gares des TSF Skirail

Les types de gares des TSF Skirail

Les types de gares des TSF Skirail

Retour sur l'histoire de l'entreprise de remontée mécanique annecienne Skirail active entre 1981 et 2014.
Skirail a réalisé durant son apogée divers types de remontées mécaniques allant des télécabines - comme l'Aéroski à Tignes qui était un appareil révolutionnaire pour son époque - aux classiques télésièges à pinces fixes.

Déjà en coopération avec l’états-unien Yan-Lift Engineering aux début des années ‘80, la jeune société de Haute-Savoie décida de livrer des télésièges du constructeur américain en France tout en les faisant adapter aux normes européennes. Si peu après Skirail a changé le design de ses gares, son rachat par le groupe Poma au début des années '90 fera de Skirail un constructeur réalisant des télésièges sous-traitées à Poma marquant la fin de l'apogée de la marque.

Découvrez un sujet dédié aux différents types de gares des télésièges Skirail : la classification allant de la gare Monopode de première génération aux gares Duroc en passant par les gares Motrice-fixe souterraine. Vous trouverez également diverses discussions sur ces gares et leurs spécificités techniques.
> Prochainement, à venir dans le même sujet, une classification des type de gares retour.


Pour aller plus loin :
- Le sujet présentant les différents type de TSF Skirail sur notre forum.
- Le sujet consacré à Skirail sur notre forum.
- La fiche constructeur de Skirail.

 
Il y a 20 ans, la catastrophe du funiculaire de Kaprun

Le 11 novembre 2000, un violent incendie dans le funiculaire souterrain de Kaprun (Autriche) causait la mort de 155 personnes.

Le feu s’est déclaré dans le véhicule montant, au niveau du chauffage d'appoint installé dans la cabine de conduite aval, juste sous les manomètres indiquant la pression dans le système hydraulique de freins parachute. Sous l'effet de la chaleur, le liquide de freins s'est enflammé et a provoqué l’embrasement général. Seules 12 personnes ont survécu en s’échappant par l'aval. L'effet de cheminée a entraîné la mort des autres occupants, y compris ceux qui ont essayé de fuir vers l’amont, ainsi que 3 personnes présentes dans la gare amont.

L’accident a été causé par une succession d’erreurs de conception et de maintenance. Le chauffage installé lors de la rénovation de 1994 n’était pas adapté à un montage dans un véhicule. Une fuite d’huile au niveau des manomètres n’a pas été détectée lors des contrôles périodiques. Les portes sont restées bloquées et les cabines étaient dépourvues de marteaux et d’extincteurs. Les escaliers de secours étaient trop étroits pour pouvoir évacuer rapidement 160 personnes. Enfin, le rideau de fer à l’entrée aval du tunnel, destiné à éviter l’appel d’air en cas d’incendie, n’a pas fonctionné.

L’accident fut à l’origine d’un durcissement de la réglementation relative aux tunnels en Europe et en France, et pour les funiculaires en tunnel, de nouvelles mesures de sécurité, dans le domaine de l’exploitation, de la formation du personnel, de la maintenance périodique, des matériels incendie, des câbles et matériels électriques et de la liaison téléphonique. En France, 11 funiculaires circulent totalement ou partiellement en tunnel.

Pour aller plus loin :
- les reportages consacrés aux funiculaires français totalement en tunnel : le Dôme Express aux Deux-Alpes et la Grande Motte à Tignes,
- les reportages consacrés aux funiculaires français partiellement en tunnel : Évian-Neuvecelle, St-Hilaire du Touvet et le Pic du Jer à Lourdes,
- les reportages consacrés aux autres remontées de Kaprun.

 

Quelques conséquences de la pandémie Covid-19

Quelques conséquences de la pandémie Covid-19
Crédit : DemacLenko

Les conséquences de la pandémie Covid-19 se font ressentir dans les stations, qui enregistrent une chute des réservations, et chez les constructeurs, comme Doppelmayr qui annonce 190 licenciements principalement en Autriche.

Pour regagner la confiance des clients, certaines actions symboliques sont mises en œuvre. Le fabricant de canons à neige DemacLenko, qui appartient au même groupe que Leitner, a utilisé son savoir-faire pour développer un système de désinfection des cabines, qui pulvérise un produit au moyen de plusieurs buses et d'un ventilateur, similaires à ceux utilisés pour l’enneigement.

Ce système automatique a été mis en œuvre sur le téléphérique 3S du glacier de Stubai, en Autriche.


Pour aller plus loin :
- le sujet de notre forum consacré aux conséquences de la pandémie
- le reportage consacré au 3S de Stubai

 

Remontées Mécaniques - Haute Savoie - Snowhall et Ski - Telecabine - Lamoura Puigmal - Téléphérique - Surf vtt - Alpes Ski - Téléskis - Ropeways - Gondola - Station de Ski - Télésiege - Telecabine Soleil - Montagnes Neige - Ski Snow Surf - Téléphérique funiculaire - Transport public - TSF3 - Ski Montagne - Station de Ski
Remontées Mécaniques - Snowhall et Ski - Montagnes Neige