Remontées-Mécaniques.net




Nouveaux reportages
- TSD4 Ted's Express - Alyeska Resort (AK)
- TCD10 Pale I - Ravna Planina
- TCD10 Trebevic - Sarajevo
- TSF2 The Comet - Mount Peter (NY)
- TSF2 Miami Beach - Red Lodge Mountain (MT)
- TSF3 Triple - Red Lodge Mountain (MT)
- TSF2 Willow Creek - Red Lodge Mountain (MT)
- TSF4/2 Lynch - Catedral
- TSF4 Punta Nevada - Catedral

Discussions sur le forum
- TCD10 du Pontillas - Villeneuve (Serre Chevalier Vallée)
- Le Semnoz
- Les 3 Vallées, Les Allues : Brides-Les-Bains/Méribel/Mottaret
- TSF3 des Annes - Le Grand-Bornand (Les Aravis)
- Construction TSF4 Duche (2024)

Appareils récents
- 3S Matterhorn Ride II (Zermatt - CH)
- TCD10 Crémaillère Exp. (Luchon - FR)
- TCD10 Línea Verde-A (Mexico - MX)
- TCD10 Línea Verde-B (Mexico - MX)
- TCD10 Línea Verde-C (Mexico - MX)
- TCD10 du Pontillas (Serre Chevalier - FR)
- TCD10 Rocher Aigle (Montgenèvre - FR)
- TCD10 Airelles Express (Font-Romeu - FR)
- TCD8 Albona I (Stuben - AT)
- TSCD6-10 Belle Étoile (Les 2-Alpes - FR)
- TSCD6-10 Calmazeille (Formiguères - FR)
- TSD8 Fritzsimmons (Whistler - CA)
- TSD6B New Goodauri (Gudauri - GE)
- TSD6 de la Bérangère (Chamrousse - FR)
- TSD6 DeMoisy (Snowbasin - US)
- TSD6 Canyon (Mammoth Mountain - US)
- TSD6 Cipres (Catedral - AR)
- TSD6 Crest-6 (Brighton - US)
- TSD6 Eagle Express (Solitude - US)
- TSD6 de la Forêt (Saint-Lary - FR)
- TSD6 Lac Intrêts (Avoriaz - FR)
- TSD6 Mt. Hood (Mt Hood Meadows - US)
- TSD6 Port Negre (Arinsal - AD)
- TSD6 Skyliner (Mt Bachelor - US)
- TSD4 Express des Épinettes (Bromont - CA)
- TSD4 The Notch (Whiteface Mountain - US)
- TSD4 Creekside (Schweitzer - US)
- TSF4 Apollo (Sommet Olympia - CA)
- TSF4 Dahu (La Rosière - FR)
- TSF4 Le Coste (Zoldo - IT)
- TSF4 Nire (Catedral - AR)
- TSF4 Peynier (Vars - FR)
- TSF4 Plans (Vars - FR)
- TSF4 Platak (Platak - HR)
- TSF4 Raven (Whitewater - CA)
- TSF4 Seig (Canillo - AD)
- TSF2 Princesita (Catedral - AR)
- TKE Orée des Pistes (Les 2-Alpes - FR)
- TKE de la Ruelle (Hauteluce - FR)
- TKE Vallon (Thyon - CH)
- TKE Verdets (Saisies - FR)



Réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Partenaires

Funivie.org : site italien dédié aux remontées mécaniques devient partenaire de remontees-mecaniques.net.

Atelier Pierre Novat
Panoramas et plans des pistes : Atelier Pierre Novat

Association du grand Thiervoz
Association du grand Thiervoz

A l'actualité sur le site


Sélection de reportages

TSD6 du Buron du Baguet - Le Lioran (FR)

Leitner - 2014
Le Tour de France poursuit sa route vers les Pyrénées, en passant par le département du Cantal. L'arrivée au Lioran promet d'être explosive avec 4 ascensions répertoriées au classement de la montagne dans les 50 derniers kilomètres.
L'occasion de redécouvrir le reportage du TSD6 du Buron du Baguet, tout premier télésiège débrayable 6 places installé dans le Massif Central. Cette installation située sur le front de neige du Lioran a remplacé un télésiège 3 places qui avait pour particularité d'être doté d'un virage en ligne.
L'installation est ouverte en été pour les piétons et les vététistes, tout comme le téléphérique du Plomb du Cantal et le télésiège de Rombière.

TCD10 d'Espiaube - Saint-Lary-Soulan (FR)

MND Ropeways/Bartholet - 2022
La première étape pyrénéenne s'achève sur les hauteurs de Saint-Lary-Soulan au Pla d'Adet, 50 ans après la toute première arrivée en ces mêmes lieux.
Récemment, la station a été modernisée avec la construction de trois nouveaux appareils débrayables en seulement deux ans, ayant permis le remplacement de cinq remontées.
La télécabine d'Espiaube fait partie de ces installations, un reportage complet retraçant l'histoire du secteur ainsi qu'une visite complète sont à découvrir sur notre site.
Elle est également ouverte en été pour les piétons et les vététistes.

TCD10 Skyvall - Peyragudes (FR)

Poma - 2019
La seconde étape pyrénéenne a pour départ Loudenvielle, au cœur de la vallée du Louron. Le village est relié à la station de Peyragudes grâce à la télécabine Skyvall inaugurée en 2019.
Depuis sa construction, la commune accueille des événements d'importance (Tour de France, Coupe du Monde de VTT en septembre). Elle permet aussi aux piétons de rallier un des sommets du domaine skiable en enchaînant avec le télésiège du Privilège, tous deux ouverts en été.
Cette étape s'achève en Ariège au Plateau de Beille, qui n'avait plus accueilli le Tour depuis 2015.


Recherche de reportages

Recherchez rapidement des reportages dans notre base de données




Afficher les archives des actualités

Dernières nouveautés/actualités remontées mécaniques

Paul Brun - Président de GMM

Paul Brun - Président de GMM
Paul Brun au Mountain Planet 2024

Remontées-mécaniques.net renoue avec les interviews des acteurs du milieu du transport par câble. Aujourd’hui, nous vous proposons un entretien avec Paul Brun, Président de l’entreprise GMM, constructeur de remontées mécaniques.

GMM (Gimar Montaz Mautino) est un constructeur isérois issu de la fusion des sociétés historiques Gimar (fondée en 1980) et Montaz Mautino (fondée en 1952). L'entreprise a été créée par l'industriel Bernard Drevet, qui avait dirigé Montaz-Mautino de 1986 à fin 1987. Cet homme d'affaires a racheté Gimar en 1988, puis Montaz Mautino en 1989, année durant laquelle il a regroupé les deux entités sous l'appellation GMM.
En 2021, Paul Brun a racheté à Gilles Kraan 80 % des parts de l’entreprise insufflant une nouvelle dynamique.

Aujourd’hui, GMM construit des télésièges à pinces fixes 4 places, des téléskis à enrouleurs et débrayables, ainsi que des télécordes. L’entreprise a également une grande activité de SAV et d’entretien, étant actif sur un vaste parc de remontées mécaniques. De plus, GMM propose son expertise dans le déplacement et le reconditionnement de remontées mécaniques. En 2022, son chiffre d’affaires a été de 9,2 millions d’euros, dont 10 % générés à l’exportation.

 

ORIZON™ la nouvelle gamme débrayable du groupe MND

ORIZON™ la nouvelle gamme débrayable du groupe MND

Lors du Mountain Planet-2024 à Grenoble, le groupe MND a dévoilé sa nouvelle gamme complète de remontées mécaniques débrayables baptisée ORIZON™.

Cette gamme comprend des télésièges débrayables 6 places et des télécabines débrayables 10, 16 et 20 places, offrant ainsi des produits haut de gamme sur un marché dominé actuellement par Doppelmayr et HTI (Leitner, Poma, Bartholet, LPOA).

Fort de son expérience dans le domaine des remontées mécaniques débrayables, MND a pris cette décision stratégique après l'expiration de l'accord qui le liait à Bartholet depuis 2018 sur ce marché dynamique.





 

Les types de cabines CWA

Les types de cabines CWA
Cabine Deluxe-4 - Chur (CH)

Partez à la découverte des différents modèles de cabines fabriquées par le cabinier suisse CWA, installé à Olten depuis 1939 !

La Carrosserie Werke Aarburg construit en 1956 sa première cabine en aluminium pour équiper une installation de Gerhard Müller. Le modèle Nova-4 est installé sur plusieurs télécabines équipées de pinces Giovanola dès le milieu des années 1960. Une télécabine Doppelmayr à Mellau en Autriche est construite en 1972 et est équipée de cabines Deluxe-4. En 1983, CWA sort le modèle qui rencontre un fort succès, l'OMEGA. Cette cabine est ensuite développée à travers les années jusqu'à la version actuelle, l'OMEGA-V.

Les téléphériques ne sont pas en reste avec différents modèles issus parfois des versions pour télécabines comme la Nova ou la Tourist. Le type de cabine Rotair est installé en 1992 à Engelberg sur le Titlis. Une version à deux étages du modèle Kronos est installée en 2016 à Ha Long au Vietnam pour atteindre les 230 places. Le constructeur de cabine CWA a développé des modèles pour les funitels et téléphériques 3S. Les funiculaires n'ont pas été oubliés, en 2017 CWA réalise les deux véhicules pour celui de Stoos, qui atteint une pente record maximale de 110% ! L'entreprise est aussi spécialisée dans le sur-mesure et rénove des véhicules plus anciens.

En 2001, l'entreprise CWA est vendue à Garaventa, qui à son tour formera l'actuel groupe Doppelmayr en 2002. En 2019, le constructeur de cabines dévoile le dernier modèle pour les téléphériques 3S : L'Atria, installée au Kitzsteinhorn.
CWA fête également ses 80 ans d'existence. Le prochain modèle qui équipera le nouveau 3S Tri-Line à Hoch-Ybrig sera la Stella. Rendez-vous fin 2025 !

Pour aller plus loin, avec de nombreuses autres informations, suivez la discussion sur le forum.

 

La station de Cauterets a 60 ans

La station de Cauterets a 60 ans
Le téléphérique du Lys

La station thermale de Cauterets est devenue une station de ski il y a exactement 60 ans, avec l'ouverture des premières remontées du cirque du Lys le 14 février 1964.

Pièce maîtresse de l'équipement, le téléphérique Cauterets-Lys permettait de rejoindre les abords du Cirque du Lys depuis la station, sur un tracé de près de 3,9 km. A cette époque, l'appareil était le plus long téléphérique public long jamais construit en France. Pour conserver un débit acceptable malgré la grande longueur de ligne, le constructeur Applevage (groupe Fives Lille - Cail) avait conçu un système de téléphérique à va-et-vient à quatre cabines, soit deux par brin. Les clients devaient changer de cabine à une station intermédiaire à la moitié du parcours, perchée en dévers au-dessus du plateau du Cambasque.

L'appareil donnait accès aux deux premières remontées du cirque du Lys : les téléskis des Baumes et des Débutants. Le domaine s'est progressivement étendu au fil des années. Pour faire face à l'augmentation de la fréquentation, la télécabine du Courbet a délesté le téléphérique dans le haut du parcours à partir de 1976, puis Montaz-Mautino a engagé une modernisation d'ampleur du téléphérique en 1985. L'appareil a fini par être remplacé par la télécabine actuelle en 2004.

La station organise une série d'animations pour célébrer cet anniversaire.


Pour aller plus loin :

- le reportage consacré au téléphérique d'origine
- le reportage sur la télécabine actuelle
- toutes les remontées de Cauterets sur notre site