Sur le domaine skiable des Grands Montets, le plus réputé de la vallée de Chamonix-Mont-Blanc, un incendie terrible a ravagé la gare de la Croix de Lognan, intermédiaire des téléphériques des Grands Montets. Cet incendie s'est déclaré dans les environs de 13 h 30, ce 11 septembre. S'il n'a fait aucun blessé, les dégâts sont considérables sur le bâtiment : la toiture est partie en fumée et a fondu (pour la partie en cuivre). Le restaurant, certains bureaux de l'exploitant et les gares du téléphérique ont été lourdement endommagées. Dès 15 heures, des hélicoptères bombardiers d'eau sont entrés en action. L'incendie n'a été maîtrisé que vers 19 heures ce soir. Selon toute vraisemblance, l'incendie s'est déclaré dans le cadre de travaux d'étanchéité sur la toiture du bâtiment.

Les câbles porteurs du téléphérique de Lognan ont lâché, entraînant la cabine amont au sol. Les câbles porteurs de la voie effondrée ont atteint la ligne de la télécabine de Plan Joran, second ascenseur vers le domaine skiable. On peut néanmoins estimer que, au vu des dégâts, la télécabine pourra ouvrir pour l'hiver. Le secteur entre le village d'Argentière (où se situe la gare aval du téléphérique de Lognan) et la Croix de Lognan (où se situe la gare amont) est actuellement interdit aux randonneurs en raison du risque de chute de câble qui n'est toujours pas à exclure.

Le second tronçon du téléphérique, reliant la Croix de Lognan au sommet de l'Aiguille des Grands Montets, est également fortement endommagé. Vers 18h30, 2 câbles ont rompu sous l'effet de la chaleur et la cabine située en gare amont s'est fracassée sur le glacier. L'autre cabine tient encore sur les câbles. Le télésiège de la Herse semblerait également endommagé par la chute des câbles, n'empêchant malgré tout pas sa remise en service pour la saison hivernale à venir.

Mathieu Dechavanne, président directeur général de la Compagnie du Mont-Blanc, l'exploitant du domaine skiable des Grands Montets, explique qu'il faudra certainement de nombreux mois pour remettre en service les téléphériques, en particulier le second tronçon où les travaux seront plus difficiles puisqu'il évolue dans un secteur de haute-montagne, entre pitons rocheux et glaciers. Il attend également que l'incendie soit parfaitement éteint pour aller constater les dégâts réels et en particulier pour juger de l'endommagement des machineries des deux téléphériques qui s'y trouvent en sous-sol.

→ Suivi du sujet sur le forum : TPH Grands Montets 1 & 2 - Chamonix-Mont-Blanc (Les Grands Montets)