Il y a 50 ans, le 15 mars 1967, était mis en service le 4ème tronçon de la chaîne de funiculaires et de téléphériques menant au glacier du Titlis à près de 3000 m d'altitude, au-dessus de la station suisse d'Engelberg.

Alors qu'un funiculaire et un téléphérique permettaient de gagner les bords du lac Trübsee depuis 1927, un vieux projet du début du XXe siècle consistant à relier par voie ferrée le dôme glaciaire du Titlis fut remis au goût du jour dans les années 60 sous forme de 2 tronçons de téléphériques depuis Trübsee.

La construction de ces deux appareils, fournis par la maison Von Roll, constituait une prouesse technologique pour l'époque en raison du tracé audacieux. Le chantier lancé en juillet 1963 se révéla particulièrement ardu. Si le tronçon entre Trübsee et Stand put être ouvert au public le 26 juin 1965 sans trop d'embûches, il n'en fut pas de même pour le tronçon entre Stand et le Petit Titlis, à 3023 m d'altitude. Les travaux furent retardés par le terrain difficile, notamment au-dessus du glacier. Un ouvrier italien y laissa la vie en 1966. Les contraintes géologiques compliquèrent les forages en vue de l'implantation du pylône, pour trouver le rocher sous plus de 25 mètres de glace par endroits. Le chantier accusa un retard de près d'un an. Les coûts de construction explosèrent, de 7,8 à 20 millions de francs, ce qui correspond à environ 100 millions de francs actuels.

Les installations mirent près d'une décennie avant d'atteindre le seuil de rentabilité, malgré l'afflux de clientèle. Engelberg devint une grande station de sports d'hiver avant de s'ouvrir au ski d'été en 1970. Depuis 1980, la fréquentation dépasse un million de clients chaque année.

Depuis décembre 1992, le téléphérique connaît un second souffle avec la transformation du dernier tronçon, équipé de cabines panoramique à plancher tournant "Rotair", remplacées à nouveau en 2014. Cette attraction a permis de doper le tourisme international. La clientèle d'Inde et de Chine fait désormais presque jeu égal avec celle venue d'Europe.


Pour aller plus loin :
- le reportage détaillé présentant le téléphérique Trübsee - Stand,
- le reportage technique présentant le téléphérique Stand - Titlis.