Sébastien Martin - PDG de l'ETAC (Algérie)
Sébastien Martin - PDG de l'ETAC

Remontées-mécaniques.net vous propose de découvrir l’ETAC (Entreprise de Transport Algérien par Câbles) qui est l’exploitant du réseau de téléphériques et de télécabines en Algérie. Opérationnelle depuis 2015, l’ETAC bénéficie de la longue culture du câble en milieu urbain en Algérie né à la fin des années 1950.

Administrativement, l’ETAC est une joint-venture sur la base de la règle des «51/49» régissant les investissements directs étrangers en Algérie. Ainsi l’EMA et L’ETUSA, deux entreprises de transports publiques algériennes détiennent 51 % de la structure, et le groupe français Pomagalski possède les 49 % restant du capital.

L’ETAC est présent dans huit villes d’Algérie, et exploite dix remontées mécaniques qui permettent de déplacer plus de 20 millions de passagers par an. Sur cette base, l’ETAC est l’un des exploitants les plus importants au monde du transport par câble en milieu urbain ayant mission de transport publique.

Bonjour Mr Martin et merci de nous accueillir dans vos locaux à Alger. Pouvez-vous nous présenter l’entreprise ETAC, créée en 2014 ?

- Aujourd’hui, l’ETAC est une entreprise de 735 salariés avec un prévisionnel de 800 salariés pour 2023 puisque nous allons intégrer une nouvelle installation dans la ville d’Oran. Nous sommes l’exploitant de toutes les remontées mécaniques en Algérie et nous réalisons aussi tous les travaux de grandes inspections, ainsi que la supervision et gestion de projets. Notre chiffre d’affaires évolue, en fonction des années, entre 2 et 3 milliards de Dinars ALG (soit entre 150 et 200 millions d’€uros).