Il y a 80 ans, la station de Saint-Gervais mettait en service sa première remontée mécanique : un téléphérique reliant le plateau du Bettex et desservant un réseau de 4 pistes d’environ 6 kilomètres chacune. Comme pour le téléphérique de Rochebrune à Megève, c'est Charles Viard qui fut à l'origine de l'équipement du Bettex. Le forestier de Sallanches, qui utilisait déjà le câble pour descendre le bois de son exploitation forestière, crut immédiatement au potentiel des téléphériques pour les skieurs, après deux voyages à l’étranger, en Autriche et en Italie. L'ouverture de l'appareil, construit par l'Allemand Heckel, donna lieu à une quinzaine de jours de festivités, du 20 au 31 décembre 1936, au cours desquels furent organisées de nombreuses compétitions et exhibitions de ski alpin, de saut à ski, de bobsleigh et de luge.

Rénové plusieurs fois par Applevage, l'appareil fut transformé en 1984 en "téléphérique débrayable", ou plutôt en Double Monocâble Creissels (DMC), dont il constitue le deuxième exemplaire après le prototype de Serre-Chevalier. Le projet de DMC prévoyait la réutilisation de 7 pylônes de l’ancien téléphérique et la création de 3 pylônes supplémentaires. Une gare nouvelle moderne abritant le garage fut construite en aval, tandis que la gare amont fut adaptée, avec la difficile intégration de la motrice et de ses lanceurs de 25 mètres dans une gare de téléphérique étroite.

L’appareil récemment rénové fait ainsi circuler des cabines de 2014 sur une infrastructure qui réutilise une partie des éléments du téléphérique primitif installé par Heckel en 1936. Peu de skieurs et de clients se doutent ainsi que les pylônes qu’ils franchissent sont plus âgés qu’eux.

Au long de la saison, Saint-Gervais célèbrera ses 80 ans au travers d’animations et d’événements festifs : une chaîne humaine, un défilé, un parcours ludique pour enfants, une "vidéo zone" pour se filmer, des descentes nocturnes en luge, des installations de la fête des lumières de Lyon, un spectacle sur glace et une exposition sur les débuts du ski "Saint-Nicolas sous la neige" qui illustre l'évolution des sports d'hiver depuis le XIXème siècle. Des animations qui font écho à la quinzaine de jours de festivités qui marquèrent l'ouverture du téléphérique il y a 80 ans...


Pour aller plus loin :
- le reportage consacré au DMC du Bettex et aux débuts du ski à Saint-Gervais,
- le reportage consacré à la télécabine du Mont d'Arbois et au développement du domaine skiable.