Dans la Loire, Chalmazel teste sur le télésiège des Jasseries un patch anti-givre pour pylône. Comme d’autres stations, en particulier celles du Massif central, l’exploitation du domaine de Chalmazel se heurte à la problématique du givre. L’épaisse couche qui se forme l’hiver sur les pylônes des remontées mécaniques oblige régulièrement le personnel à intervenir manuellement pour casser la glace. Un travail physique, toujours délicat, et qui hypothèque parfois l’ouverture à l’heure de la remontée. « Les gens ont du mal à s’imaginer ce que ça peut être les jours de mauvais temps ici. On n’est qu’à 1.600 mètres d’altitude, mais ça peut être comme dans les Alpes à 3.500 » souligne Frédéric Gravier, directeur de la station.

Chalmazel et le Siel (Syndicat intercommunal d’énergies de la Loire) ont travaillé avec l’entreprise Flexelec, spécialisée dans la conception et de la réalisation de câbles chauffants, qui a développé pour la station un prototype de patch chauffant pour balancier appelé Flexmat.

Outre le piquage manuel, certaines stations utilisent des capot de protection « Mais c’est moins efficace puisque le froid s’y engouffre », estime Guillaume Klein de Flexelec. D’autres « balancent des produits chimiques (!) ou utilisent le chauffage à distance par infrarouge, mais le rendement est mauvais ».

Ici, il s’agit d’une plaque flexible réalisée sur mesure, directement collée à la partie fixe du balancier qui emprisonne les galets. A l'image d'un plancher chauffant, cette plaque renferme des fils électriques faisant office de résistance d’une puissance adaptée. Le système est asservi à un pilotage horaire et/une centrale météo pour agir préventivement et limiter la puissance à mettre en oeuvre. Pour l’instant, seul le pylône le plus exposé du télésiège, sur le plat des Granges, est équipé.

Les premiers résultats de ce mois de janvier sont plutôt positifs. Chalmazel se donne cependant le temps de la réflexion avant d'envisager un déploiement plus large sur les pylônes sommitaux du télésiège des Jasseries. En parallèle, la station des Rousses, dans le Jura, a emboîté le pas de la station ligérienne pour tester le système.

Pour aller plus loin :
- D'autres détails sur notre forum
- Le reportage sur le TSD4B des Jasseries