En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Les actualités de mars 2015




Nouveaux reportages
- TSD4 de la Girarde - Val Cenis
- TKE de Ripaille 1 & 2 - Champéry - Les Crosets
- TPH V Skyway Monte Bianco 1 & 2 - Courmayeur (Monte Bianco)
- TSD8B Strassalm - Alpendorf
- TSD6B Obergassalm - Alpendorf

Discussions sur le forum
- TSD6 des Envers - La Plagne (Paradiski)
- TPH Skyway Monte Bianco 1 & 2 - Courmayeur / Monte-Bianco (Val d'Aoste)
- Les Deux Alpes
- [Projets] Montgenèvre
- Invitation au Vernissage de l'Exposition "80 ans de Val-d'Isère"

Appareils récents
- 3S Hòn Thơm (Phú Quốc - VN)
- 2S Sacheon Ocean (Sacheon - KR)
- FUNI Sapa (Sapa - VN)
- TCD10 Air Cruise (Busan - KR)
- TCD10 Bordeaux-Louvre (BàNà - VN)
- TCD10 Eichenhof (St-Johann - AT)
- TCD10 HoiAn-Marseille (BàNà - VN)
- TCD10 IGA Gärten der Welt (Berlin - DE)
- TCD10 Linéa Azul (El Alto - BO)
- TCD10 Moraine (Val Thorens - FR)
- TCD10 New Yên Tu I (Yên Tu - VN)
- TCD9 New Yên Tu II (Yên Tu - VN)
- TCD8 Ariondaz (Courchevel - FR)
- TCD8 Chimelong Safari Park (Canton - CN)
- TCD8 Enversin (Vaujany - FR)
- TCD8 Schatzberg (Wildschönau - AT)
- TCD6 Chamois (Megève - FR)
- TSD8B Seekarspitz (Obertauern - AT)
- TSD6B Eichenhof (St-Johann - AT)
- TSD6 Coulouvrier (Samoëns - FR)
- TSD6 Crêt du Merle (La Clusaz - FR)
- TSD6 Crozats (Montchavin - FR)
- TSD6 Envers (La Plagne - FR)
- TSD6 Épaule (St-Nicolas-de-Véroce - FR)
- TSD6 Gigante (Bardonecchia - IT)
- TSD6 Hatsvali (Mestia - GE)
- TSD6 Stafel (Lauchernalp - CH)
- TSD4 Datcha (Val d'Isère - FR)
- TSD4 Plattja (Grächen - CH)
- TSF4 Culivillas (Formigal - ES)
- TSF4 Rocher Blanc (Briançon - FR)
- TSF4 Sunshine (Sugarbush - US)
- TSF4 Village (Sugarbush - US)
- TKE2 Llac del Cubil (Grau Roig - AD)
- TKE2 Twenty-Fives (Bakuriani - GE)
- TKE Aigle (Le Semnoz - FR)
- TKE Bambi (Le Semnoz - FR)
- TKE Mitarbi III (Bakuriani - GE)
- TKE Nant (La Clusaz - FR)
- TKE Pierre Fendue (Bonneval... - FR)
- TKE Plan Bois (Montchavin - FR)
- TKE Pré du Vas (Bonneval-sur-Arc - FR)
- TKE Twenty-Fives (Bakuriani - GE)



Réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Partenaires

Funivie.org : site italien dédié aux remontées mécaniques devient partenaire de remontees-mecaniques.net.

Atelier Pierre Novat
Panoramas et plans des pistes : Atelier Pierre Novat

5 actualités parues ce mois

Invitation au Vernissage de l'Exposition "80 ans de Val-d'Isère"
Ancien téléphérique à matériaux reliant Kotor à Cetinje (DR)

Le gouvernement monténégrin s'apprête à accorder une concession pour la construction et l'exploitation pendant 30 ans d'une télécabine 8 places de 15 kilomètres de long depuis la côte adriatique. L'appareil, dont le débit n'excèdera pas 1000 personnes par heure, aura une vocation essentiellement touristique. Il doit partir du port de Kotor, une vieille cité fortifiée prisée par les touristes et classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Le parcours escarpé, jalonné de 2 stations intermédiaires, doit traverser les montagnes Lovcen, et culminer vers 1300 mètres d'altitude, avant de descendre vers la ville de Cetinje, à 703 mètres d'altitude, ancienne capitale du trône et joyau culturel.

Le chantier, dont la date de démarrage n'a pas été annoncée, doit durer 15 mois et coûter un peu moins de 50 millions d'euros. Il faudra à terme 43 minutes pour parcourir la ligne.

Les deux villes sont actuellement reliées par une route étroite et sinueuse. Avec la future télécabine, les autorités espèrent doper la fréquentation touristique de la région en améliorant l'accessibilité de l'arrière-pays.

Kotor et Cetinje étaient reliées entre les deux guerres mondiales par un réseau de téléphériques de fret formant un Y. Ces appareils monocâbles débrayables, construits par Bleichert, permettaient le transport de charges de 100 à 150 kg selon les branches, entre deux débarcadères dans la baie de Kotor et la capitale du pays, via 18 stations intermédiaires.

 

3S Penkenbahn - Mayrhofen (Zillertal) - 3840 p/h !

Invitation au Vernissage de l'Exposition "80 ans de Val-d'Isère"
Photomontage de la future ligne du 3S Penkenbahn (www.mayrhofen-bergbahnen.com)

Située dans le Zillertal (Tyrol/Autriche), la station de Mayrhofen-Hippach poursuit cet été la modernisation de son domaine skiable relié "Penken/Tux" avec la réalisation d'un nouveau téléphérique 3S entre le village de Mayrhofen et le lieu-dit "Penken" à une altitude de 1790 mètres (front de neige d'altitude).

Ce nouvel appareil, le premier téléphérique 3S du Zillertal, remplace sur un tracé similaire le téléphérique 2S Penkenbahn construit par Waagner Biro en 1995 et dont le débit de 2000 p/h par sens est devenu insuffisant avec le développement actuel du domaine skiable. En raison de l'absence de pistes de retour en station, il n'était pas rare de voir se former de longue et interminable file d'attente en fin de journée pour regagner le village de Mayrhofen. Avec un débit renforcé (2880 p/h (montée) / 3840 p/h (descente)), les files d'attente en début (aval) et fin de journée (amont) appartiendront définitivement au passé !

Quelques données techniques: altitude aval: 654,7 mètres, altitude amont: 1790 mètres, Nbre de pylônes: 3 et Nbre de cabines: 33.


Pour aller plus loin :
- notre reportage sur le téléphérique 2S Penken
- Informations complémentaires concernant le 3S Penkenbahn (en allemand)

 
Invitation au Vernissage de l'Exposition "80 ans de Val-d'Isère"
Clients embarquant sous le portique de droite (image Skidata)

L'entreprise autrichienne Skidata, qui équipe un grand nombre de stations en systèmes de billetterie et de contrôle des forfaits, a installé cette saison un dispositif d'aide à l'embarquement en gare aval de la télécabine du Stubnerkogel, à Bad Gastein. Avant d'accéder au contour, les clients sont regroupés dans deux files d'attente. Un portique lumineux leur donne accès à la zone d'embarquement lorsqu'un groupe atteint 8 personnes.

Après une saison de test, l'exploitant se dit satisfait de ce dispositif, baptisé EasyBoarding.Gate. En cas d'affluence, il évite les problèmes de sécurité dans la zone d'embarquement et optimise le remplissage des cabines. Les clients accèdent moins stressés aux véhicules, et les familles ou les groupes désirant voyager ensemble peuvent choisir leur file d'attente grâce à un écran affichant le nombre de places disponibles.

Le système a été développé avec Doppelmayr, car il s'interface avec les automates de la télécabine. Les portiques gèrent ainsi les flux en tenant compte des arrêts ou de la vitesse de l'appareil. Après ce test réussi, Skidata espère équiper d'autres installations, neuves ou existantes, en particulier en milieu urbain.



Pour aller plus loin :
- notre reportage sur la télécabine du Stubnerkogel, avant l'installation des portiques

 
Invitation au Vernissage de l'Exposition "80 ans de Val-d'Isère"
Le stade du Roc de Fer, de nos jours et en 1992 (Geofrider/DR)

La France s'apprête à accueillir pour la première fois les Finales de la Coupe du Monde de ski alpin, du 18 au 22 mars, dans la station savoyarde de Méribel. Les courses se dérouleront sur la piste et le stade du « Roc de Fer », théâtre en 1992 des épreuves alpines dames des Jeux Olympiques d'Albertville. Si l'événement passera presque inaperçu en France, il bénéficiera d'une couverture médiatique importante en dehors de nos frontières : environ 85 millions de téléspectateurs devraient suivre les compétitions. Méribel attend un regain de notoriété, en particulier auprès de la clientèle d'Europe du Nord.

Les retransmissions télévisuelles offriront de belles vues sur les télésièges du Roc de Fer et Olympic Express. Construits il y a près de 25 ans en prévision de l'olympiade, ils sont toujours en activité, tandis que les principaux ascenseurs ont été modernisés depuis, à l'image du télésiège du Plan de l'Homme.


Pour aller plus loin :
- notre reportage sur le télésiège du Roc de Fer
- notre reportage sur le télésiège débrayable Olympic Express
- notre reportage sur le télésiège débrayable du Plan de l'Homme

 
Invitation au Vernissage de l'Exposition "80 ans de Val-d'Isère"
Ligne rouge (Image Doppelmayr)

Pour améliorer la circulation entre la capitale du pays, la Paz, et la ville d'El Alto, les autorités boliviennes ont mis en service l'an passé 3 télécabines livrées par Doppelmayr. Les lignes rouge, jaune et verte forment un réseau de plus de 10 kilomètres comptant au total 11 stations et 445 cabines 10 places, représentant un investissement de 234 millions de dollars, soit 181 millions d'euros.

La fréquentation étant au rendez-vous, la compagnie bolivienne MI Teleferico et Doppelmayr ont signé le 5 mars un contrat pour l'extension de ce réseau. La seconde tranche, encore plus ambitieuse que la première, porte sur la construction de 6 nouvelles lignes, de 1 à 5 kilomètres chacune, pour une longueur totale de 20 kilomètres. Le projet prévoit 23 nouvelles gares, dont certaines permettront la correspondance avec les 3 lignes existantes.

Le calendrier table sur une mise en service échelonnée entre 2017 et 2019, à raison de 2 lignes par an. Les appareils seront livrés clés en mains : outre la construction des appareils, Doppelmayr assurera le montage, la logistique et la formation du personnel. Le montant de ce projet atteint 450 millions de dollars, soit 406 millions d'euros. Il s'agit vraisemblablement du plus gros contrat de l'histoire du transport par câble.



Pour aller plus loin :
- Discussion sur le forum
- Présentation de la Linea Roja