En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Les actualités de octobre 2015




Nouveaux reportages
- TSD8B Strassalm - Alpendorf
- TSD6B Obergassalm - Alpendorf
- TKD des Prés II - Les Karellis
- TKD des Prés - Les Karellis
- TKE Loix - Les Karellis

Discussions sur le forum
- TKD du Grand Couloir - Hauteville-Lompnes - Site de “Terre Ronde” (Ain)
- [Monde] Les projets pour 2018
- Anniviers Infos
- Les accidents sur les remontées mécaniques
- [Projets] Vallée de Courchevel (Les 3 Vallées)

Appareils récents
- 3S Hòn Thơm (Phú Quốc - VN)
- 2S Sacheon Ocean (Sacheon - KR)
- FUNI Sapa (Sapa - VN)
- TCD10 Air Cruise (Busan - KR)
- TCD10 Bordeaux-Louvre (BàNà - VN)
- TCD10 Eichenhof (St-Johann - AT)
- TCD10 HoiAn-Marseille (BàNà - VN)
- TCD10 IGA Gärten der Welt (Berlin - DE)
- TCD10 Linéa Azul (El Alto - BO)
- TCD10 Moraine (Val Thorens - FR)
- TCD10 New Yên Tu I (Yên Tu - VN)
- TCD9 New Yên Tu II (Yên Tu - VN)
- TCD8 Ariondaz (Courchevel - FR)
- TCD8 Chimelong Safari Park (Canton - CN)
- TCD8 Enversin (Vaujany - FR)
- TCD8 Schatzberg (Wildschönau - AT)
- TCD6 Chamois (Megève - FR)
- TSD8B Seekarspitz (Obertauern - AT)
- TSD6B Eichenhof (St-Johann - AT)
- TSD6 Coulouvrier (Samoëns - FR)
- TSD6 Crêt du Merle (La Clusaz - FR)
- TSD6 Crozats (Montchavin - FR)
- TSD6 Envers (La Plagne - FR)
- TSD6 Épaule (St-Nicolas-de-Véroce - FR)
- TSD6 Gigante (Bardonecchia - IT)
- TSD6 Hatsvali (Mestia - GE)
- TSD6 Stafel (Lauchernalp - CH)
- TSD4 Datcha (Val d'Isère - FR)
- TSD4 Plattja (Grächen - CH)
- TSF4 Culivillas (Formigal - ES)
- TSF4 Rocher Blanc (Briançon - FR)
- TSF4 Sunshine (Sugarbush - US)
- TSF4 Village (Sugarbush - US)
- TKE2 Llac del Cubil (Grau Roig - AD)
- TKE2 Twenty-Fives (Bakuriani - GE)
- TKE Aigle (Le Semnoz - FR)
- TKE Bambi (Le Semnoz - FR)
- TKE Mitarbi III (Bakuriani - GE)
- TKE Nant (La Clusaz - FR)
- TKE Pierre Fendue (Bonneval... - FR)
- TKE Plan Bois (Montchavin - FR)
- TKE Pré du Vas (Bonneval-sur-Arc - FR)
- TKE Twenty-Fives (Bakuriani - GE)



Réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Partenaires

Funivie.org : site italien dédié aux remontées mécaniques devient partenaire de remontees-mecaniques.net.

Atelier Pierre Novat
Panoramas et plans des pistes : Atelier Pierre Novat

6 actualités parues ce mois

[Projets] Vallée de Courchevel (Les 3 Vallées)
Station de Jungbong, créée de toutes pièces (schéma CIO)

La Coupe du Monde de ski alpin s'est ouverte le 25 octobre dernier à Sölden. Le grand cirque blanc fera étape traditionnellement à Val d'Isère en décembre, Wengen et Kitzbühel en janvier avant de s'achever à St. Moritz en mars. Pourtant cette année, une incertitude pèse sur une nouvelle étape du circuit : Jungbong, en Corée du sud. Cette station doit accueillir le 6 et 7 février une descente et un super-G qui doivent permettre de rôder l'organisation avant la tenue sur ce site des épreuves de vitesse des Jeux Olympiques de Peyongchang en 2018.

A l'heure où démarre la Coupe du Monde, la station de Jungbong, créée de toutes pièces, est encore loin d'être achevée. La livraison de la télécabine 10 places de Doppelmayr, prévue initialement fin octobre, a été repoussée à fin décembre puis au 10 janvier, 4 semaines à peine avant la première épreuve. Les bétons de la station intermédiaire sont à peine en train d'être coulés, et le montage du reste de l'appareil débute seulement. Les pistes ont été tracées mais l'enneigement artificiel n'est pas encore pleinement opérationnel.

La construction du stade de descente accuse d'importants retards en raison des mauvaises conditions météorologiques, des recours d'écologistes et de nombreuses modifications du projet, comme l'abandon du terrassement d'une seconde piste pour les épreuves féminines ou la suppression de l'éclairage des pistes pour des raisons financières.

Pour rattraper le retard, les travaux se déroulent 24 heures sur 24, et Doppelmayr a dépêché une équipe supplémentaire de montage. La Fédération internationale de ski se veut rassurante et se donne jusqu'au 30 novembre avant d'envisager un repli sur un autre site. La station autrichienne de Saalbach s'est déjà déclarée prête à reprendre l'organisation de l'épreuve.


Pour aller plus loin :
- les autres stations coréennes dans la base de données,
- les appareils de Saalbach-Hinterglemm, site de repli en cas d'annulation des épreuves à Jungbong.

 
[Projets] Vallée de Courchevel (Les 3 Vallées)
Image de synthèse du 3S Grindelwald - Eigergletscher

La communauté de montagne qui rassemble les propriétaires des alpages situés sous le col de la Petite Scheidegg a donné le 21 octobre son accord pour le survol de ses pâturages par un téléphérique de type 3S qui doit relier la station suisse de Grindelwald (canton de Berne) au glacier de l'Eiger.

Cette autorisation lève le dernier point de blocage d'un projet gigantesque de 400 millions de francs suisses, soit 370 millions d'euros, destiné à accroître la fréquentation du Jungfraujoch, sommet de 3500 mètres d'altitude accessible par le célèbre chemin de fer à crémaillère, figure de proue du tourisme dans l'Oberland bernois.

Le projet, qui a profondément divisé les habitants de la station, prévoit :
- une branche entre Grindelwald et le glacier de l'Eiger, à l'entrée du tunnel ferroviaire menant à la Jungfrau. Le téléphérique 3S de 6,5 km devrait racheter près de 1400 mètres de dénivelée, en longeant la célèbre face nord de l'Eiger. Doublant la ligne de chemin de fer, il devrait permettre de gagner 1h30 de temps de trajet et rendre l'excursion de la Jungfrau plus attractive pour les tour-operators.
- une branche entre Grindelwald et le Männlichen. Une nouvelle télécabine 8 places avec gare intermédiaire devrait remplacer la célèbre télécabine quadriplace, la plus longue d'Europe à son ouverture, dont la concession expire en 2016. Le temps de trajet devrait passer de 30 à 19 minutes et le débit de 900 à 1800 personnes/heure.

Le projet doit maintenant passer l'étape des recours des associations écologistes. Les deux appareils pourraient rentrer en service en 2018.

Pour aller plus loin :

- le sujet consacré aux projets dans la région de la Jungfrau,
- le reportage consacré au télésiège de l'Eigernordwand, dont la gare d'arrivée devrait cohabiter avec celle du 3S,
- le sujet consacré à la télécabine du Männlichen.

 

Vente de cabines SP-77 au Contamines-Montjoie

[Projets] Vallée de Courchevel (Les 3 Vallées)
Photo SECMH

Aux Contamines-Montjoie (Haute-Savoie) la prochaine saison hivernale sera marquée par l’installation de nouvelles cabines Diamond-6 sur les télécabines Montjoie et Signal. Dès aujourd’hui, la SECMH met en vente 25 cabines Sigma SP-77 -modèles 1984 et 1986- qui feront le bonheur des collectionneurs et des amoureux de cette station du pays du Mont-Blanc.

Ces cabines sont vendues au prix de 150 €. Les futurs acquéreurs peuvent expliquer leur projet « de seconde vie » pour ces cabines, et seront invités à faire partager sur les réseaux sociaux des photos de ce nouvel habitat. La SECMH se réserve le droit de refuser une vente d’occasion « si le projet ne convenait pas à notre vision de la retraite paisible de nos cabines... ».
Les candidats à l’achat d’une cabine peuvent contacter la SECMH à cette adresse mail : cabines2015@lescontamines.net

Pour aller plus loin : découvrez le domaine skiable des Contamines-Montjoie.

 
[Projets] Vallée de Courchevel (Les 3 Vallées)
Photo Kitzsteinhorn

La station autrichienne de Kaprun vient de mettre en service le télécombi "Gletscherjet 3 & 4" qui double le dernier tronçon du téléphérique donnant accès au glacier du Kitzsteinhorn. La nouvelle installation est constituée d'un appareil combinant sièges 8 places et cabines 10 places sur la partie basse, et cabines uniquement sur la partie haute, en raison de la hauteur de survol.

Sur le plan technique, le tronçon inférieur (Gletscherjet 3) bénéficie d'un double contour en aval et en amont, pour séparer les embarquements et débarquements. Il peut être accouplé au tronçon supérieur. Dans ce cas, seules les cabines sont transférées d'une section à l'autre, c'est-à-dire un véhicule sur 3. Pour éviter une chute du débit sur le tronçon haut, une cabine dédiée au Gletscherjet 4 est insérée après chaque cabine provenant du tronçon inférieur.

Ce mode d'exploitation met en oeuvre 4 aiguillages rapides en gare intermédiaire. Grâce à une programmation complexe des automates, ils permettent :
- dans le sens montant, de trier les cabines et les sièges du tronçon 3
- dans le sens descendant, d'envoyer une cabine sur 2 du tronçon 4 vers le tronçon inférieur.

Le tronçon supérieur possède aussi d'autres particularités intéressantes, comme la possibilité de le désaccoupler en cas d'affluence pour porter sa vitesse à 6 m/s et augmenter le débit. La ligne enfin présente une longue portée au-dessus du glacier encadrée par des pylônes treillis de près de 60 mètres de hauteur.

Près de deux décennies après la construction des télésièges accouplés de Bollin-Fresse à Tignes, la technologie des aiguillages rapides est désormais mature et dispose d'un niveau de fiabilité bien amélioré.

Pour aller plus loin : les futurs projets de remontées en Autriche, sur notre forum.

 
[Projets] Vallée de Courchevel (Les 3 Vallées)
Publicité CFF

La plupart des Suisses disposent d'abonnements pour leurs voyages sur les réseaux de train. Depuis le 1er août dernier, la carte à puce "Swisspass" est venue remplacer les anciens titres papier. Elle sera utilisable à terme dans le train, le bus, les chemins de fer de montagne et le bateau, mais aussi sur les pistes car il sera possible de charger des forfaits de ski, la carte disposant d'une seconde puce dédiée à ce genre de services.

Un support unique pour se rendre dans n'importe quelle station par les transports publics, puis se lancer sur les pistes sans passer par les caisses : l'idée est séduisante mais elle rencontre beaucoup d'hostilité en montagne. Seuls 19 des 361 exploitants ont accepté le Swisspass à l'heure actuelle, parmi lesquels Arosa Lenzerheide, Lauchernalp, Flumserberg, Stoos, Engelberg et la région de la Jungfrau. Les autres sociétés rechignent à verser aux chemins de fer fédéraux une commission de 6% pour chaque forfait chargé, alors qu'elles ne s'attendent pas à gagner en retour des clients supplémentaires.

 

Michael Doppelmayr s'apprête à passer la main

[Projets] Vallée de Courchevel (Les 3 Vallées)
DR

Michael Doppelmayr, co-dirigeant du constructeur autrichien de remontées, s'apprête à passer la main, à 57 ans. Il vient de désigner comme successeur Thomas Pichler, chef de Doppelmayr Italia, qui est appelé à le remplacer dans quelques mois.

Michael est le représentant de la quatrième génération de cette entreprise familiale fondée en 1892 à Wolfurt par Konrad Doppelmayr. Son fils Emil reprit la direction de la forge en 1928 et l'engagea en 1937 dans la construction de remontées mécaniques. A partir de 1967, sous la direction d'Artur Doppelmayr, petit-fils du fondateur, l'entreprise connut un développement spectaculaire marqué par l'essor de la technologie débrayable et l'ouverture à l'international. Enfin, Michael reprit les rênes de l'entreprise en 1992, absorba Von Roll en 1996 avant de réaliser en 2002, contre l'avis de son père, la fusion avec Garaventa qui fit du nouvel ensemble le numéro 1 mondial du secteur.

Sous sa direction, l'entreprise s'est réorganisée en deux pôles : Wolfurt, siège historique de Doppelmayr, pour les appareils à mouvement unidiretionnel et Goldau, fief de Garaventa, pour les appareils à va-et-vient. Le coeur de métier de l'entreprise est resté centré à 80% sur le ski, avec la généralisation du télésiège débrayable 6 ou 8 places comme standard, l'invention d'options de confort et de sécurité comme les sièges chauffants ou les garde-corps automatiques, et la multiplication des gros porteurs de type Funitel et téléphérique 3S. Les affaires se concluent toujours plus loin des Alpes dont le marché sature : en Asie, en Europe de l'Est ou en Russie, où l'entreprise honora une pluie de contrats pour l'équipement de 40 appareils à Sotchi.

Dans le même temps, Michael Doppelmayr a fait prendre au constructeur le virage du transport urbain : il décrocha notamment deux contrats de près de 600 millions d'euros au total, le montant le plus important de l'histoire du transport par câble, pour équiper la capitale bolivienne La Paz d'un réseau de 30 kilomètres de lignes de télécabines desservant 34 gares.

Dirigeant au caractère trempé, proche de ses salariés, Michael Doppelmayr est resté avant tout un industriel du transport par câble, comptant volontiers en nombre d'appareils construits plutôt qu'en chiffre d'affaire. Cet industriel pragmatique est peu à l'aise avec la politique, ce qui lui coûta plusieurs contrats : en 2013, le gouvernement autrichien s'opposa à la vente d'appareils à la Corée du Nord, tandis que le projet de 3S urbain qui aurait franchi l'Elbe à Hambourg fut rejeté par un référendum local. "Les gens en ville sont différents des montagnards", déclara sobrement celui qui aura réussi à implanter son entreprise dans près de 90 pays.


Pour aller plus loin :
- la page consacrée à Doppelmayr dans notre base de données.