En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Les actualités de décembre 2015




Nouveaux reportages
- TSD8B Strassalm - Alpendorf
- TSD6B Obergassalm - Alpendorf
- TKD des Prés II - Les Karellis
- TKD des Prés - Les Karellis
- TKE Loix - Les Karellis

Discussions sur le forum
- TKD du Grand Couloir - Hauteville-Lompnes - Site de “Terre Ronde” (Ain)
- [Monde] Les projets pour 2018
- Anniviers Infos
- Les accidents sur les remontées mécaniques
- [Projets] Vallée de Courchevel (Les 3 Vallées)

Appareils récents
- 3S Hòn Thơm (Phú Quốc - VN)
- 2S Sacheon Ocean (Sacheon - KR)
- FUNI Sapa (Sapa - VN)
- TCD10 Air Cruise (Busan - KR)
- TCD10 Bordeaux-Louvre (BàNà - VN)
- TCD10 Eichenhof (St-Johann - AT)
- TCD10 HoiAn-Marseille (BàNà - VN)
- TCD10 IGA Gärten der Welt (Berlin - DE)
- TCD10 Linéa Azul (El Alto - BO)
- TCD10 Moraine (Val Thorens - FR)
- TCD10 New Yên Tu I (Yên Tu - VN)
- TCD9 New Yên Tu II (Yên Tu - VN)
- TCD8 Ariondaz (Courchevel - FR)
- TCD8 Chimelong Safari Park (Canton - CN)
- TCD8 Enversin (Vaujany - FR)
- TCD8 Schatzberg (Wildschönau - AT)
- TCD6 Chamois (Megève - FR)
- TSD8B Seekarspitz (Obertauern - AT)
- TSD6B Eichenhof (St-Johann - AT)
- TSD6 Coulouvrier (Samoëns - FR)
- TSD6 Crêt du Merle (La Clusaz - FR)
- TSD6 Crozats (Montchavin - FR)
- TSD6 Envers (La Plagne - FR)
- TSD6 Épaule (St-Nicolas-de-Véroce - FR)
- TSD6 Gigante (Bardonecchia - IT)
- TSD6 Hatsvali (Mestia - GE)
- TSD6 Stafel (Lauchernalp - CH)
- TSD4 Datcha (Val d'Isère - FR)
- TSD4 Plattja (Grächen - CH)
- TSF4 Culivillas (Formigal - ES)
- TSF4 Rocher Blanc (Briançon - FR)
- TSF4 Sunshine (Sugarbush - US)
- TSF4 Village (Sugarbush - US)
- TKE2 Llac del Cubil (Grau Roig - AD)
- TKE2 Twenty-Fives (Bakuriani - GE)
- TKE Aigle (Le Semnoz - FR)
- TKE Bambi (Le Semnoz - FR)
- TKE Mitarbi III (Bakuriani - GE)
- TKE Nant (La Clusaz - FR)
- TKE Pierre Fendue (Bonneval... - FR)
- TKE Plan Bois (Montchavin - FR)
- TKE Pré du Vas (Bonneval-sur-Arc - FR)
- TKE Twenty-Fives (Bakuriani - GE)



Réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Partenaires

Funivie.org : site italien dédié aux remontées mécaniques devient partenaire de remontees-mecaniques.net.

Atelier Pierre Novat
Panoramas et plans des pistes : Atelier Pierre Novat

7 actualités parues ce mois

[Projets] Vallée de Courchevel (Les 3 Vallées)
Téléphérique du Revard (DR, coll. L. Berne)

Voilà 80 ans, était mis en service, le 20 décembre 1935, le téléphérique du Revard. Moderne, rapide, impressionnant : le téléporté était considéré par la presse de l'époque comme le plus puissant du monde. Cet appareil conçu par l'audacieux André Rebuffel a participé aux belles heures du ski sur le plateau du Revard et, plus généralement, du tourisme à Aix-les-Bains. L'équipement a gravi pendant 34 ans les pentes de cet aplomb rocheux qui domine le lac du Bourget jusqu'à ce jour de 1969 où un câble s'est rompu... sans conséquence grave heureusement, grâce aux sécurités.

Après des années d'abandon, il a finalement été décidé il y a peu, la déconstruction de sa gare aval, bâtiment moderniste Art Déco dessiné par les architectes Charles et Laurent Pierron dans les années 1930. Si l'on peut regretter qu'aucun projet de préservation de ce patrimoine n'ait pu être mené à terme en 40 ans, c'est aussi l'absence d'une liaison alternative à la route entre Aix-les-Bains et le Revard, d'un véritable trait d'union entre la ville et son sommet, que déplorent aujourd'hui beaucoup d'habitants de la région.

Au dessus de Genève, au Salève, un site en belvédère qui partage bien des similitudes avec celui du Revard, il a été fait le choix, dans les années 1980, de rénover en profondeur une installation de 1932 analogue à celle du Revard, conçue par le même André Rebuffel. Après quelques années difficiles, le succès actuel de l'équipement prouve à quel point le volontarisme peut s'avérer payant.

Au Revard, entre les parkings bondés et les kilomètres d'embouteillage, la problématique d'accès aux pistes par la route les beaux week-ends d'hiver est grandissante. Durant l'été, le flot de circulation conséquent de véhicules ne participe pas, non-plus, à la mise en valeur de ce site. Cela illustre toute l'utilité que pouvaient avoir en leur temps la crémaillère puis le téléphérique. Une association avait porté il y a peu un projet de reconstruction du chemin de fer historique... Sans aboutir. A l'heure où s'achève la COP21 et où l'amendement 110 de la mise en œuvre du Grenelle de l'Environnement officialise le caractère vertueux du transport par câble, on pourrait se prendre à imaginer une remise en service d'un téléphérique, alternative écologique à la route et atout touristique pour la région, hiver comme été !

Pour aller plus loin :
- Notre reportage historique sur le téléphérique du Revard
- Le fil de discussion sur le téléphérique du Revard sur notre forum
- Notre reportage historique sur le téléphérique du Salève
- La biographie d'André Rebuffel sur nos pages "constructeurs"

 

Leitner s'étend à Telfs au détriment de Sterzing

[Projets] Vallée de Courchevel (Les 3 Vallées)
Site de Telfs (image Leitner)

Les travaux d'extension de l'usine autrichienne de Leitner à Telfs ont débuté le 30 novembre dernier. Ils s'inscrivent dans un plan d'investissement de 10 millions d'euros destiné à augmenter la production du site tyrolien, ouvert en 2008, qui se concentrait jusqu'à présent sur la fabrication d'une partie des enneigeurs et de la totalité des sièges pour l'ensemble du groupe. Le site génère un cinquième des recettes de l'entreprise.

Une ligne de production y assure aussi désormais le montage des pinces destinées à tous les appareils du groupe. Le site pourrait aussi accueillir en 2016 toute la production d'enneigeurs et une partie de l'administration du siège italien de Sterzing/Vitipeno (Tyrol du Sud), ainsi qu'une ligne de production supplémentaire. A l'issue de l'opération, le nombre d'employés à Telfs devrait passer de 230 à 280 environ.

Cette montée en puissance de l'usine autrichienne se fait au détriment du siège historique de Leitner à Sterzing. Michael et Anton Seeber ne cachent en effet pas leur préférence pour le Tyrol, jugeant l'administration moins bureaucratique, le foncier meilleur marché, les dessertes autoroutières et aéroportuaires plus efficaces, et l'anglais mieux maîtrisé par la main d'oeuvre.

D'autres optimisations sont à l'étude dans le groupe, comme le rassemblement de la production de balanciers, assurée jusqu'à présent en France, en Autriche et en Italie.

 
[Projets] Vallée de Courchevel (Les 3 Vallées)
Photo Rodo_Af

Le groupe Doppelmayr a mis en service sa première installation équipée des nouvelles gares débrayables D-Line. Cette nouvelle gamme de gares débrayables va succéder aux gares Uni-G développées depuis une quinzaine d’années. Il s’agit d’une avancée technologique majeur pour le groupe, car le produit D-Line va comprendre de nouveaux matériaux pour les lignes des téléportées, incluant de nouveaux balanciers, de nouvelles pinces débrayables et de nouveaux véhicules.

L’objectif étant de proposer des produits silencieux, simple à utiliser et permettant de gagner du temps dans les opérations d’entretien.

Ainsi, dans le développement des produits Doppelmayr, nous noterons que la première remontée mécanique D-Line est la télécabine 10 places Kirchenkarbahn à Obergurgl-Hochgurgl, au Tirol.

Plus de photos sur l'album "Nouveautés 2015" de la page Facebook de Remontées-mécaniques.net.

 
[Projets] Vallée de Courchevel (Les 3 Vallées)
Photo Engelberg Titlis

Après 20 mois de travaux, la télécabine reliant Engelberg à Stand, le point de départ du téléphérique Rotair vers le Titlis, entre en service le 12 décembre. Elle remplace la télécabine Engelberg-Gerschnialp-Trübsee et le téléphérique Trübsee-Stand.

Sur le plan technique, cette télécabine reste un produit standard Doppelmayr-Garaventa, basé sur deux tronçons accouplés et des cabines 8 places CWA à pinces à barres de torsion. Les particularités sont à chercher du côté des caractéristiques techniques, avec une longueur de près de 4,7 kilomètres, un dénivelé de plus de 1400 mètres pour les 2 tronçons, une gare intermédiaire enterrée et un second tronçon en fort dévers.

Cette nouvelle télécabine permettra de réduire le temps de trajet de 40 à 16 minutes, grâce à l'augmentation de la vitesse en ligne, la suppression de la rupture de charge à Trübsee et du temps d'attente de la benne du troisième tronçon. Les tour-opérateurs, notamment asiatiques, apprécieront ainsi de gagner près d'une heure sur l'excursion très prisée au Titlis.

 
[Projets] Vallée de Courchevel (Les 3 Vallées)
Photo OT Lech

La station autrichienne de Lech am Arlberg organise le 12 décembre la 5e édition des "fantastic gondolas", une nuit d'animations festives et artistiques autour des téléphériques parallèles du Rüfikopf, en fonctionnement toute la soirée. Cet événement permet de lancer la saison et de faire parler de manière originale de la station.

L'événement mêle du spectacle vivant, des installations de lumière sur les gares, les pylônes et les pentes autour des stations amont, mais aussi des concerts avec DJ sur des scènes de plein air, à 2300 mètres d'altitude. Les cabines des téléphériques sont elles-mêmes transformées soit en salle de cinéma projetant des courts métrages, soit en discothèque.

L'exploitant et l'office de tourisme ont l'habitude de mettre en avant leurs téléphériques de manière originale : visites guidées hebdomadaires de l'appareil, y compris la salle des machines, fête de la montagne en gare amont, course circulaire de "l'anneau blanc" sur 5 pistes et 7 remontées du domaine skiable au départ du téléphérique, ou encore bar dans une cabine de téléphérique.

 
[Projets] Vallée de Courchevel (Les 3 Vallées)
La Tania, ouverte en décembre 1990 (DR collection monchu)

A l'automne 1990, les stations françaises mettaient en service une soixantaine d'appareils, représentant plus de 500 millions de francs d'investissements. Malgré une mauvaise saison 1989/90, les exploitants avaient réinvesti le quart de leur chiffre d'affaires, poussés par de grands programmes immobiliers, par des extensions importantes de certaines domaines skiables et par la préparation des Jeux Olympiques d'Albertville.

Pourtant, la montagne française connaissait une crise sans précédent. Trois hivers sans neige venaient de mettre à mal la trésorerie des stations. La décennie 1990 qui s'ouvrait fut marquée par une chute massive des constructions de remontées et une course à la neige de culture.

Depuis 1990, les exploitants n'ont plus jamais réussi à réinvestir le quart de leur chiffre d'affaires dans les remontées. Dans la décennie actuelle, les investissements plafonnent à 13%.


Pour aller plus loin :

- les reportages consacrés à quelques appareils mis en service cet hiver-là :
> le funitel de Péclet, le premier du genre, qui permet de sécuriser l'exploitation de l'axe principal de Val Thorens,
> la télécabine de la Tania, inaugurée en même temps que la station,
> le télésiège Solaise Express, à Val d'Isère, qui modernise l'accès à la Tête de Solaise,
> les télésièges du Roc de Fer et Olympic Express, qui préparent Méribel à l'heure olympique,
> les télésièges de Drouzin et des Carres, les derniers exemplaires livrés par Gimar, qui permettent de tripler la surface du domaine skiable de Drouzin-le Mont,
> les télésièges du Grand Plan, de l'Arpettaz, et de l'Aiguille, qui ouvrent l'accès à de nouveaux espaces skiables à Sainte-Foy;

- le sujet consacré aux années sans neige sur notre forum.

 
[Projets] Vallée de Courchevel (Les 3 Vallées)
Photos Ötztal Tourismus

La station de Hochgurgl, dans l'Ötztal, vient d'ouvrir la télécabine 10 places Kirchenkarbahn, en remplacement d'un téléski à enrouleurs. Cet appareil Doppelmayr, implanté sur un tracé sans difficulté de 1400 mètres de long, représente un investissement de 23 millions d'euros, soit presque autant que les deux tronçons de télésiège/télécombi Gletscherjet, à Kaprun, inauguré en octobre dernier. Le coût record de ce chantier s'explique par les particularités de l'appareil et la volonté de l'exploitant de diversifier ses activités :

- la gare amont est conçue pour être raccordée à un second tronçon, planifié pour l'an prochain, qui permettra d'étendre le domaine skiable en créant une nouvelle piste rouge. Le débit a été relevé à 2400 personnes/heure, l'appareil devant redynamiser ce secteur un peu excentré. Le garage, les quais et le local opérateur ont été dimensionnés en tenant compte du futur tronçon supérieur.

- la gare aval placée à 2175 m a été pensée pour rassembler sous un même toit diverses attractions touristiques qui devraient permettre à l'exploitant d'accroître significativement son chiffre d'affaires, notamment en saison estivale. Le bâtiment de 6000 m² est construit à cheval sur la gare de péage de la route du Timmelsjoch, un col-frontière constituant le point de passage le plus élevé du pays vers l'Italie, et surtout une route touristique qui attire plusieurs centaines de milliers de clients chaque été.

L'exploitant y a intégré aussi un musée de 2600 m² exposant des motos anciennes issues de la collection personnelle des frères Scheiber, famille fondatrice de la station artificielle de Hochgurgl, et qui détient encore aujourd'hui les remontées mécaniques, la route à péage, des écoles de ski et une grande partie de l'hôtellerie de la station. Judicieusement placé au-dessus des guichets du péage où les automobilistes et les nombreux motards effectuent un arrêt forcé, le musée devrait doper les recettes estivales de l'exploitant.

Enfin, la gare aval abrite aussi un gigantesque restaurant de 660 couverts, qui devrait accueillir, selon les espérances de l'exploitant, au moins un client sur 10 au cours de sa journée de ski.

Le bâtiment surnommé "Top Mountain Crosspoint" a été dessiné par l'architecte tyrolien Michael Brötz, qui a associé des formes contemporaines, des matériaux traditionnels comme le bois, et un toit ondulé qui créera artificiellement des corniches de neige destinées à favoriser l'intégration de la structure dans le paysage en hiver.

Pour aller plus loin :
- les autres nouveautés autrichiennes de la saison, sur le forum