Les actualités de septembre 2020




Nouveaux reportages
- TKE Barn Östra - Tandådalen
- TSF3 Mountain Top - Berkshire East
- TSF4 du Carrousel - Peyragudes
- TSD6B Stoykite - Pamporovo
- FUNI Parsenn II - Davos/Klosters - Parsenn
- TSD4 Studenets II - Pamporovo
- TKD de la Coigne - Villar d'Arène
- TKD des Jouvencelles - Villar d'Arène

Discussions sur le forum
- [France] Les projets pour 2022
- La pandémie Covid-19 - ses conséquences en stations
- Les Portes du Soleil : Abondance/Avoriaz/Châtel/La Chapelle-d'Abondance/Les Gets/Montriond/Morzine(F) + Champéry/Champoussin/Les Crosets/Morgins(CH)
- TCD6 L'Olympe I & II - Méribel (Les 3 Vallées)
- Construction TSD6 Speed Master (2021)

Appareils récents
- 3S Eiger Express (Grindelwald - CH)
- TCD10 CableBus Linéa-1 (Mexico - MX)
- TCD10 CableBus Linéa-2A (Mexico - MX)
- TCD10 CableBus Linéa-2B (Mexico - MX)
- TCD10 L'Eau d'Olle (Oz-en-Oisans - FR)
- TCD10 Kumme (Zermatt - CH)
- TCD10 Tlalpexco (Mexico - MX)
- TCP Citadelle de Namur (Namur - BE)
- TSD6B Freienalp (Wildhaus - CH)
- TSD4 Luys-Pas de Maimbré (Anzère - CH)
- TSF4 Falcon (Whiteface Mountain - US)
- TSF4 High Peaks (Gore Mountain - US)
- TSF4 Quadruple (Lévis - CA)
- TSF4 Le Rotsé (Chandolin - CH)
- TSF4 Sno (Oslo - NO)
- TSF4 Sunway (Gore Mountain - US)
- TSF3 Yellow (Bousquet Mountain - US)
- TKD Sno (Oslo - NO)
- TKE Hotellknappen (Stöten - SE)
- TKE Ravinliften (Stöten - SE)
- TKE Stora Knappen (Branäs - SE)
- TKE Torgliten (Björnrike - SE)



Réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Partenaires

Funivie.org : site italien dédié aux remontées mécaniques devient partenaire de remontees-mecaniques.net.

Atelier Pierre Novat
Panoramas et plans des pistes : Atelier Pierre Novat


Association du grand Thiervoz

4 actualités parues ce mois

Construction TSD6 Speed Master (2021)
Crédit : Orléans Métropole

La nouvelle équipe, élue en juin dernier, à la tête de la métropole d'Orléans a annoncé l'abandon pour raisons financières du projet de téléphérique urbain, qui devait relier la gare des Aubrais au nouveau quartier d'affaires Interives. L'appareil envisagé devait franchir les voies SNCF à une hauteur maximum de 25 mètres. La solution retenue était un téléphérique à va-et-vient, à deux cabines de 56 places, qui devait offrir un débit de 1500 personnes par heure et par sens.

En 2017, le marché de construction avait été attribué à un groupement d’entreprises autour de Vinci et du groupe Poma. Le chantier devait démarrer fin 2017 pour une mise en service à la fin de l'année 2018. Mais les travaux avaient été repoussés et la mise en service décalée à 2021, en raison du manque d’investisseurs pour le quartier d'affaires. Le projet a déjà coûté 4 millions d'Euros en études, auxquels il faudra ajouter les pénalités qui pourraient se monter à 2 millions d'Euros.


Pour aller plus loin :
le sujet consacré au projet sur notre forum.

 
Construction TSD6 Speed Master (2021)
Funiculaire du Capucin (Lolo42)

A l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine les 19 et 20 septembre, un certain nombre de remontées anciennes sont mises en valeur. Les visites techniques permettent au grand public de découvrir les technologies primitives du transport par câble, tandis que des expositions retracent le passé glorieux de quelques installations. Voici une liste non exhaustive des animations prévues malgré le contexte difficile :

- A Besançon (25), exposition historique et technique, visites libres et guidées du funiculaire de Bregille, y compris la salle des machines inscrite aux Monuments Historiques.
- A Thonon et Évian (74), accès gratuit aux deux funiculaires, avec circuit de visite à Evian.
- A Grenoble (38), visite des coulisses du téléphérique, rencontre avec les techniciens qui présenteront la maintenance et l'entretien de la remontée mécanique,
- Au Mont-Dore (63), visite technique du funiculaire du Capucin, inscrit aux Monuments Historiques,
- A la Bourboule (63), projections commentées sur l'histoire de l'ancien funiculaire de Charlannes à propulsion hydraulique, et visite de la voiture rénovée,
- A Pau (64), visite guidée de la salle des machines du funiculaire,
- A Veyrier (74), visite de la gare de départ de l'ancien téléphérique, reconvertie en cinémathèque.

Pour aller plus loin :
- le reportage consacré au funiculaire Évian-Neuvecelle,
- le reportage consacré au funiculaire du Capucin,
- le reportage consacré au téléphérique de la Bastille.


 

Sabotage en Colombie Britanique !

Construction TSD6 Speed Master (2021)
Câble coupé au matin du 14/09 !

Le 14 septembre 2020, à 4 heures du matin, le câble de la télécabine Sea to Sky, située dans les environs de Vancouver (Colombie-Britannique - Canada), a été sectionné, provocant l’écrasement d'une cabine qui était en ligne. Heureusement le site était fermé et aucun blessé n’est à déplorer.

Ce sabotage est le second en 19 mois ! En effet, un acte similaire s'était déjà déroulé dans la nuit du 10 août 2019, en pleine saison estivale, provocant la destruction de la majorité des cabines. Après un changement de câble et une remise en état de l’installation, le Sea to Sky avait rouvert le 19 février 2020.

Sea to Sky est un site touristique célèbre de Squamish, sur la route de Vancouver à Whistler. A l’année, il accueille des milliers de visiteurs qui accèdent à ses sentiers de randonnée, au pont suspendu et au restaurant panoramique dominant la région.

En août 2019, l'enquête de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) n'avait pas permis d'élucider cette affaire. Lors de la réouverture de l’appareil, un système de vidéo-protection et de détection de mouvements a été installé sur toute la ligne. Ces équipements de surveillance permettent aujourd’hui à l’exploitant de constater que ces faits, réalisés en pleine nuit, sont l'oeuvre d'un homme seul, monté sur un pylône.
M. Brown, directeur général de l’entreprise Sea to Sky Gondola Ltd, a pu voir « exactement ce qu'il s'est passé. L’individu n'a montré aucune considération pour sa propre vie. Il voulait faire ce qu'il a fait, il l'a fait rapidement, il l'a fait avec habileté ».

Il est à espérer que ces éléments permettront à la GRC d'interpeller l’auteur de ces sabotages. Dans le cas contraire, l’avenir sera difficile pour cet opérateur touristique. Après un arrêt d’exploitation de 6 mois du fait du premier incident et la crise actuelle de la Covid qui, par la fermeture des frontières aériennes et terrestres, a limité drastiquement le nombre de visiteurs, ce nouvel événement peut être celui de trop.
D’autant que se pose également la question de l'assurance de l'équipement en l'absence de l’arrestation de l’auteur des sabotages !

 

MND Ropeways : un nouveau départ pour le groupe MND ?

Construction TSD6 Speed Master (2021)
Télésiège de la Léchère à Avoriaz (photo Cookie)

Depuis le 10 septembre 2020, LST, la branche remontées mécaniques du groupe MND (Montagne Neige Développement) a laissé place à MND Ropeways. Ce changement d'identité intervient dans le cadre d'un plan stratégique « Succeed Together 2024 » mené par le groupe français et d'un accord avec le constructeur suisse Bartholet.

En 2018, LST et Bartholet s'étaient déjà rapprochés commercialement avec la volonté de présenter des offres communes, notamment en matière de transport par câble urbain. Nicolas Chapuis, directeur général de Bartholet France, avait alors également été nommé à la tête de LST. MND et Bartholet ont finalement opéré en 2020 une stratégie de synergie globale. Les deux groupes se sont découpés le marché mondial tandis que les ressources en recherche développement et la banque de pièces ont été mises en commun, Bartholet mettant donc à disposition sa gamme débrayable.

MND Ropeways a ainsi été créé en remplacement de LST après que les équipes de Bartholet France (auparavant basées à Gières en Isère) aient intégré en début d'année le site du groupe MND à Saint-Hélène-du-Lac en Savoie.

La nouvelle entité MND Ropeways commercialise des transports par câbles en France, Chine, USA, Allemagne, Autriche, Andorre, Scandinavie et Japon. Le constructeur conserve sa gamme propre de téléskis à enrouleurs de modèles Euro, Hydro et LA et réalise tout ou partie d'appareils sur-mesure comme les téléphériques, en faisant au besoin appel aux ressources mises en commun. MND Ropeways va d'ailleurs assurer la construction du téléphérique urbain La Montagne - Bellepierre de 1,3 kilomètre à Saint-Denis-de-la-Réunion, ainsi que la reconstruction du téléphérique touristique de Huy en Belgique.

En matière de télésièges et de télécabines, MND Ropeways s'affranchit des déboires passés de la gamme débrayable LST en s'appuyant sur la gamme éprouvée de Bartholet. MND assurera alors pour ses marchés la commercialisation, les études, la production de certaines pièces, notamment par le biais de son atelier de chaudronnerie, et assemblera les principaux ensembles et sous-ensembles de conception Bartholet dans les ateliers MND à Saint-Hélène-du-Lac.

Ce partenariat a été entamé dès 2019 avec la construction de deux télésièges débrayables 6 places, à Avoriaz et à Kiruna en Suède, et la livraison en Chine, à Golden Mountain, d'une télécabine 8 places et d'un télésiège débrayable 6 places en 2020.