En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension



Nouveaux reportages
- TKD du Thanner-Hubel - Thanner Hubel
- TSF4 de l'Éterlou - Les Sept Laux
- TSF2 du Plan Cardinal - Val Cenis
- TCD8 Ordu Boztepe - Ordu
- FUNI 60 Évian-Neuvecelle - Évian-les-Bains

Discussions sur le forum
- Les télésièges débrayables Poma de 1972 à nos jours
- Construction TCD6 du Chamois (2017)
- Retaper un Téléski ?
- Télémix/Télécombi
- Construction TCD10 de la Moraine (2017)

Appareils récents
- TPH Capucins (Brest - FR)
- TCD10 Albonabahn II (Stuben - AT)
- TCD10 Ecatepec 1 (Ecatepec - MX)
- TCD10 Ecatepec 2 (Ecatepec - MX)
- TCD10 Solaise (Val d'Isère - FR)
- TCD10 Flexenbahn (Stuben - AT)
- TCD10 Giggijochbahn (Sölden - AT)
- TCD10 Trittkopfbahn (Zürs - AT)
- TCD8/10 Ligne H (Medellin - CO)
- TCD6 San Cristobal (Santiago - CL)
- TSCD8/10 Signal (L'Alpe d'Huez - FR)
- TSD8B Flimjochbahn (Ischgl - AT)
- TSD6B Beskid (Szczyrk - PL)
- TSD6B Calmut (Sedrun - CH)
- TSD6 Arcellins (Val Cenis - FR)
- TSD6 Boismint (Val Thorens - FR)
- TSD6 Claran (Le Collet d'Allevard - FR)
- TSD6 L'Hexago (Le Relais - CA)
- TSD6 Laouissalet (Les Diablerets - CH)
- TSD6 La Parsa (Chamonix - FR)
- TSD6 Stade (Val Thorens - FR)
- TSD6 Tête des Saix (Les Carroz - FR)
- TSF6 Demoiselles (Samoëns - FR)
- TSF4 Almes (Tignes - FR)
- TSF4 B (Mont Bellevue - CA)
- TSF4 Carrelet (La Norma - FR)
- TSF4 Chair I (Suicide Six - US)
- TSF4 Piquette (Barèges - FR)
- TSF4 Planell de la Font (Soldeu - AD)
- TSF4 Sapins (La Mongie - FR)
- TKE2 Coma III (Grau Roig - AD)
- TKE1 2000 (Chamonix - FR)
- TKE1 Club (Val Thorens - FR)
- TKE1 Cortals 3 (Encamp - AD)
- TKE1 Pic Negre 1 (Pas de la Case - AD)

Reportages : "Au Cœur des remontées mécaniques"



Liste des remontées mécaniques Leitner-Poma


Retour à la liste des constructeurs

Leitner-Poma

logo

Nationalité : Américaine
Site Internet : http://leitner-poma.com
Informations :

Leitner-Poma est un constructeur nord-américain issu de la fusion en 2002 des unités états-uniennes de Poma et Leitner. Ce rapprochement a été opéré à la suite du rachat de la société française Poma en 2000, par Mickaël Seeber, déjà propriétaire de l'italien Leitner. Leitner disposant d'une présence plus marginale sur le continent nord-américain, il a été décidé de regrouper les deux entités plutôt que de les maintenir en concurrence, alors que dans la plupart des régions du monde, notamment en France par exemple, les deux entités restent commercialement séparées. Le constructeur Leitner-Poma installe des remontées mécaniques aux États-Unis, au Canada, en Nouvelle-Zélande et en Australie.

La première remontée Poma du continent nord américain date de 1952. Il s'agissait d'un téléski implanté à Ste Agathe dans les Laurentides au Canada. L'équipement fut construit sous licence par le bureau de Barton (Ontario) de British Ropeway (Breco).

Aux USA, en 1953, Laurence Jump, PDG d'Arapahoe Basin, rencontra Jean Pomagalski pour la construction d'un téléski Poma dans sa station et ouvra en juin 1954, le premier bureau commercial officiel Poma à Denver : Pomalift Inc. Parallèlement, à l'Est du pays, la station de Suicide Six s'équipa également d'un appareil du constructeur français et une structure commerciale Poma fut créée à Woodstock. Celle-ci devint en 1962 Poma Aerial Tramway Inc. gérée par Bill Alsup, que Bernard Pomagalski, le fils de Jean, avait rencontré à Aspen où il était pisteur.

Image
Publicité Pomalift de Denver : 51 stations
équipées entre 1953 et 1958 (coll. Laurent Berne)

Image
Premier téléski du bureau Poma de Woodstock
à Suicide Six (Courtesy of the Woodstock History Center)


Poma devint rapidement très actif sur le continent américain. Avec l'appui des bureaux locaux, Jean et Bernard arpentaient les montagnes américaines pour promouvoir leurs remontées et tisser des liens avec les exploitants.

En Amérique, le téléski à perches reste associé à l’entreprise iséroise au point que l’on l'appelle désormais communément un Pomalift.

Quand, en 1958, l'entreprise élabora son premier modèle de télésiège biplace, ce furent des USA que vinrent les premières commandes : pas moins de cinq télésièges biplaces furent livrés outre-Atlantique en 1959.

Image
TSF2 Pomalift-Telecar Becker Double de 1959 à Snow Basin
(Skiing is Life in 801)

Image
TSF2 Pomalift-Telecar de 1959 au Mt Alyeska (Alaska)
(Coll Laurent Berne)


Si les pylônes en fût étaient déjà de rigueur comme sur le Becker Double de Snow Basin ou au Mount Alyeska en Alaska, le TSF2 Killington Peak se distinguait pour sa part par ses pylônes en treillis : Pomalift-Telecar disposant de la licence Carlevaro & Savio[/u], Laurence Jump n'avait pas hésité à mixer les éléments issus des deux constructeurs européens.

Image
TSF2 Pomalift-Telecar Killington Peak avec une ligne Carlevaro & Savio
(Coll Laurent Berne)


En 1968, Pomalift inc, jusqu'alors société indépendante officiant sous licence, fut rachetée par Poma. Deux ans plus tard, Pomalift et Poma Aerial Tramways Company fusionnèrent avec le constructeur Heron au Colorado pour former Heron Poma Company.

A la tête de Heron Poma, l'ingénieur Erwin A Reschke conserva une gamme historique de télésièges Heron mais commercialisait également des remontées de conception Poma française : des téléskis débrayables, mais aussi des télécabines. Heron Poma livra ainsi en 1973 à Big Sky dans le Montana, la TCD4 Gondola 1, premiers "œufs" SP4 à pinces S des USA.

Image
TCD4 Gondola 1 construite en 1973 à Big Sky (DR)


La société fut cependant dissoute en 1974, année extrêmement difficile pour le marché américain des remontées mécaniques. Les remontées Poma des Etats-Unis furent alors distribuées par Pomagalski Inc, basé à Engelwood dans le Colorado.

Pour renforcer sa présence sur le marché nord-américain, Poma fusionna en 1981 Pomagalski Inc et le bureau Canapoma Inc. qui existait déjà au Quebec (Canada) au sein d'un nouveau groupe : Poma of America.

Pour être réactif et concurrentiel, le constructeur isérois ouvrit en 1983 à Grand Junction (Colorado) un site de production destiné au marché nord-américain. Avec ses propres moyens de fabrication et son bureau d'études interne, Poma of América développa sa propre gamme d'appareils, adaptée des éléments français (les gares Alpha), voir complètement conçue en interne (les sièges, les gares débrayables).

Image
TDS4 de 1997 et 1986, et TSD6-DLS de 1999 livrés par Poma of America à Breckenridge (Rodo Af / skierdude9450)


Le bureau commercial nord-américain de Leitner, qui proposaient de son côté des appareils du constructeur italien, installa quant à lui son dernier appareil purement Leitner en 2002. Depuis de cette date, seule la gamme issue du bureau d'études de Grand Junction est commercialisée par l'unique entité Leitner-Poma. En 2009, de nouveaux locaux ont été créés, toujours à Grand Junction. Cela a permis au groupe d'accueillir sur son site les branches Leitwind, (construction d'éoliennes) et Prinoth (fabrication de dameuses). Depuis 2010-2011, Leitner-Poma utilise sur ses installations débrayables la pince LPA commune aux différentes entités du groupe.

Image
TDS6 Leitner-Poma de 2013 à pince LPA à Breckenridge (Rodo Af) / 1er TSD6B d'amérique du Nord : Bluebird Express au Mount Snow (cwcwcw)




Légende
  • Reportage photographique
  • Reportage photographique avec bonne description l'accompagnant
  • Reportage technique, photos, descriptions avec aspects mécaniques mis en avant
  • Appareil démonté ou hors service définitivement
  • , , Fond d'écran, Vidéo, PDF...
  • Appareil pour les sports d'hiver
  • Appareil pour le transport Urbain
  • Appareil pour le tourisme / Attraction