En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension

Reportages : "Au Cœur des remontées mécaniques"



Liste des remontées mécaniques Sarrasola


Retour à la liste des constructeurs

Sarrasola

logo

Nationalité : Française
Informations :

Fondée en 1953 par Edouard Sarrasola à Gresy-sur-Isère en Savoie, la société Sarrasola est connue pour la réalisation de ses lignes à haute tension. Elle a s'est développée rapidement avec le plan d’électrification du territoire français impulsé par l'état après la Seconde guerre mondiale.

Sarrasola s'est également impliqué dans le domaine des remontées mécaniques dès sa création avec la construction de câbles à matériaux, puis, entre 1956 et 1963 dans le construction de télécabines.

Elle s'associa pour cela à l'ingénieur des Ponts et Chaussées Roger Laurent (futur fondeur de la Sacmi), concepteur de la pince débrayable RYL.

Laurent avait breveté dès 1954 un premier modèle de pince débrayable, la RYL54 : une attache gravitaire avec une disposition de chariot à 2x2 galets parallèles (type Shields) courante à l'époque (chez Breco, Von Roll, Giovanola). Il s'était alors associé à Gabriel Julliard (connu pour avoir développé le télébenne) et Clerc-Renaud (qui construisait les télébennes de Julliard). Avec le décès de Julliard cette même année 1954, Clerc-Renaud repris alors directement à son compte la commercialisation des télécabines à pince RYL54, mais sans succès.

Roger Laurent fit évoluer sa pince RYL en 1956. Il abandonna le chariot à 2x2 galets et le serrage, qui restait à gravité (avec la masse de la cabine), se trouvait désormais renforcé par un ressort en compression emprisonné dans un carter (préfiguration de la pince S).

Laurent s'associa cette fois à Sarrasola, qui réalisa à compter de 1957 avec cette nouvelle pince RYL, la télécabine biplace des Tovets à Courchevel, puis la transformation de la ligne de télébenne des Verdons en 1961.

Image
Pince RYL56 (DR)


Image
Télécabine biplace des Tovets, avec cabines à pince RYL développée par Roger Laurent. (DR, coll. Laurent Berne)


Sarrasola construisit également en 1962 puis 1963, respectivement les premiers et deuxièmes tronçon de la télécabine biplace du Drouvet, à Orcières-Merlette. Le modèle livré était amélioré avec l'emploi de pylônes en treillis en croix dessinés par Roger Laurent dont le gabarit permettait désormais de proposer des nouveaux véhicules biplace avec assise côte à côte et d'envisager des télécabines pince RYL à cabines quadriplace. Ces pylônes furent également employés directement par Roger Laurent sur les télésièges biplaces fixes de sa société Sacmi.

Image
Télécabine biplace du Drouvet à Orcières-Merlette. (DR, coll. Monchu)


Mais Sarrasola s'orienta finalement vers l’ingénierie de lignes à haute tension et se retira de la construction des remontées mécaniques. Ainsi, en 1963 et 1964 c'est Applevage qui assura la commercialisation des télécabines à pince RYL.

Aujourd'hui Sarrasola est un bureau d’études du groupe Vinci Energies, spécialisé dans l’ingénierie de lignes électriques, de mesures 3D, de contrôles géométriques, de calculs et d’analyses de structures. Il officie également, avec sa marque AIM, comme maître d'oeuvre pour la construction de remontées mécaniques.


Légende
  • Reportage photographique
  • Reportage photographique avec bonne description l'accompagnant
  • Reportage technique, photos, descriptions avec aspects mécaniques mis en avant
  • Appareil démonté ou hors service définitivement
  • , , Fond d'écran, Vidéo, PDF...
  • Appareil pour les sports d'hiver
  • Appareil pour le transport Urbain
  • Appareil pour le tourisme / Attraction