L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension



Nouveaux reportages
- TKE2 Solliften - Tandådalen
- TCD10 AeroVia - Guayaquil
- TKE Förbindelse II - Tandådalen
- TKE Tunnel - Tandådalen
- TPH V Eggwald - Gummenalp - Dallenwil - Wirzweli
- TSD6B Arnouva - Cry d'Er - Crans Montana
- TKE2 Parliften I-II - Tandådalen
- TKE du Clot Long - Cauterets - Pont d'Espagne

Discussions sur le forum
- Construction 3S Testa Grigia - Klein Matterhorn (Alpine X) (2019/2022)
- Les Sybelles : Les Bottières/Le Corbier/Saint-Sorlin-d'Arves/Saint-Jean-d'Arves/Saint-Colomban-des-Villards/La Toussuire
- TPH Längfluh / Saas-Fee (Saastal)
- TKD du Mur, première version (†) – Superdévoluy
- Construction TCD10 Super Venosc (2021)

Appareils récents
- 3S Eiger Express (Grindelwald - CH)
- TCD12 Linéa P (Medellin - CO)
- TCD10 AeroVia (Guayaquil - EC)
- TCD10 CableBus Linéa-1 (Mexico - MX)
- TCD10 CableBus Linéa-2A (Mexico - MX)
- TCD10 CableBus Linéa-2B (Mexico - MX)
- TCD10 L'Eau d'Olle (Oz-en-Oisans - FR)
- TCD10 Megacable (Pereira - CO)
- TCD10 Kumme (Zermatt - CH)
- TCD10 Tlalpexco (Mexico - MX)
- TCP Citadelle de Namur (Namur - BE)
- TSD6B Freienalp (Wildhaus - CH)
- TSD4 Luys-Pas de Maimbré (Anzère - CH)
- TSF4 Falcon (Whiteface Mountain - US)
- TSF4 High Peaks (Gore Mountain - US)
- TSF4 Quadruple (Lévis - CA)
- TSF4 Le Rotsé (Chandolin - CH)
- TSF4 Sno (Oslo - NO)
- TSF4 Sunway (Gore Mountain - US)
- TSF3 Yellow (Bousquet Mountain - US)
- TKD Sno (Oslo - NO)
- TKE Hotellknappen (Stöten - SE)
- TKE Ravinliften (Stöten - SE)
- TKE Stora Knappen (Branäs - SE)
- TKE Torgliten (Björnrike - SE)

Reportages : "Au Cœur des remontées mécaniques"



Liste des remontées mécaniques Samson


Retour à la liste des constructeurs

Samson

logo

Nationalité : Canadienne
Informations :

Les activités industrielles de Samson ont débuté au cours des années 1880 à Lévis, sur la rive-sud de Québec. À ce moment, ils étaient connus sous le nom de Compagnie de Machinerie Mercier. Durant cette époque, ils fabriquaient des pièces de machinerie diverses.

C’est en 1946 que la compagnie est enregistrée sous la désignation d’Industries Samson, alors achetée par la famille du même nom. À ce moment, ils ont procédé à une première conversion de leur entreprise, ils se ont spécialisés dans la fabrication de chaudières de chauffage au mazout et de pièces de bateau pour chalutier de pêche.

Au début des années 1960, avec l’augmentation de la popularité du ski alpin, ils se sont convertis à la construction de remontées mécaniques. Jusqu’à la fin des années 1970, la production de télésièges et de téléskis doubles était très soutenue.

Image
Gare motrice d'un téléski double de 1960. Mont Gleason (photo Penseur)

Image
Station de retour, typique à Samson, montée sur un rail avec régulation de tension par contrepoids. Val-Mauricie (photo Penseur)


C’est durant cette décennie, plus spécifiquement en 1971, qu’ils auront tenté l’expérience de la conception d’un télésiège double débrayable au Mont Sainte-Anne en partenariat avec le constructeur français Montaz-Mautino. Il est pour l'occasion employé la pince MMG (Montaz-Mautino Goirand) mise au point en collaboration avec l'ingénieur Pierre Goirand. Des soucis de fiabilité oblige cependant à transformer le télésiège en appareil fixe quelques années plus tard.

Image
L'ex télésiège La Sainte-Paix, qui avait été la première et seule tentative pour Samson dans le domaine des débrayables en 1971.
Mont Sainte-Anne (photo Penseur)


À partir des années 1980, devant manœuvrer dans une industrie toujours plus complexe au niveau des avancées technologiques, Samson a signé une licence avec le constructeur français de télésièges Montaz-Mautino, afin d’importer des éléments de leur technologie au Québec. Les télésièges construits après cette entente, incluant un télésiège triple et huit télésièges quadruples ont donc été construits en y intégrant des pièces et applications de Montaz-Mautino.

C’est en 1988, que le dernier télésiège quadruple et le dernier téléski à enrouleur construit par Samson auront été livrés. Par la suite, ils se sont retirés de ce marché devenant toujours plus complexe, sans compter que leur partenaire français avait été acheté par un plus gros constructeur.

Ce que l’on peut retenir des Industries Samson, comme apport dans le domaine des remontées mécaniques, est la conception de 40 télésièges, la fabrication de 171 téléskis doubles, la plupart à tiges rigides, 15 téléskis simples dont quelques-uns débrayables.

Samson a déménagé en 2012 en se limitant à la fabrication de pièces de métallerie, y compris les pièces de rechange de remontées mécaniques dont il a été le constructeur. La société a finalement cessé ses activités en 2020.

Image
Gare motrice typique Samson d'un téléski double de 1970. Vallée du Parc (photo Penseur)

Image
Perche double à tige rigide classique Samson. Ski La Tuque (photo Penseur)

Image
Pylône Samson, construit de cette manière pour être plus économique, en feuilles de métal. (photo Penseur)

Image
Télésiège triple dont le dessin des chaises a été entièrement conçu par Samson avant la signature de la licence avec Montaz-Mautino.
Mont Sainte-Anne (photo Penseur)






Légende
  • Reportage photographique
  • Reportage photographique avec bonne description l'accompagnant
  • Reportage technique, photos, descriptions avec aspects mécaniques mis en avant
  • Appareil démonté ou hors service définitivement
  • , , Fond d'écran, Vidéo, PDF...
  • Appareil pour les sports d'hiver
  • Appareil pour le transport Urbain
  • Appareil pour le tourisme / Attraction