En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TCD10 Alpe Express

L'Alpe d'Huez (Alpe d'Huez Grand Domaine Ski)

Poma

T2 ES
Options techniques :
  • Gare intermédiaire 2 brins
  • entraînement direct ou semi-direct
Année de construction : 2018

Remplace les appareils suivants : Suivre la discussion sur le forum



 
Sommaire
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 01/03/2019 et mise à jour le 03/03/2019
(Mise en cache le 07/03/2019)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. L'Alpe d'Huez
  2. Historique : de la butte de l'Éclose au front de neige des Bergers
  3. Le chantier de la télécabine Alpe Express
  4. Alpe Express : liaison urbaine et accès au front de neige des Bergers
  5. Une télécabine à vocation urbaine exploitée sans opérateur
  6. Ligne et infrastructures de la télécabine Alpe Express
  7. Alpe Express, une télécabine rapide et confortable pour se déplacer dans la station

 
L'Alpe d'Huez
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 01/03/2019 et mise à jour le 03/03/2019
(Mise en cache le 07/03/2019)

L'Alpe d'Huez

L’Alpe d’Huez est une station iséroise située dans le massif de l’Oisans. Accessible par la vallée de la Romanche au bout d’une montée de 22 virages, la station est implantée sur un plateau agréablement exposé au sud dans le massif des Grandes Rousses.
L’Alpe d’Huez est très connue pour son domaine skiable qui s’étale sur 5 stations pour former l’Alpe d’Huez Grand Domaine Ski qui regroupe : l’Alpe d’Huez, Auris en Oisans, Villard Reculas, Oz en Oisans et Vaujany. Les deux dernières stations sont situées dans la vallée de l’Eau d’Olle qui mène au col du Glandon et à la Maurienne. Le domaine de l’Alpe d’Huez, c’est 250 kilomètres de pistes situées entre 3330 mètres d’altitude (arrivée téléphérique du Pic Blanc) et 1135 mètres à l’Enversin d’Oz sur Vaujany. Alternant paysages en forêt sur Oz en Oisans et grands espaces vierges sur le glacier de Sarenne, le domaine skiable est très diversifié : entre pistes techniques du Clocher de Mâcle, de Fontfroide ou du Dôme des Petites Rousses et larges prairies douces des Jeux et du Rif Nel, on retrouve un large panel de pistes pour tous les skieurs. L’Alpe d’Huez comporte 2 pistes très connues, l’une pour ses splendides paysages et sa grande longueur (la piste noire Sarenne) et l’autre pour faire le cauchemar des skieurs, même des très bons, par son début très abrupt (la piste noire Tunnel).

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^

 
Historique : de la butte de l'Éclose au front de neige des Bergers
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 03/03/2019 et mise à jour le 04/03/2019
(Mise en cache le 07/03/2019)

Historique : de la butte de l'Éclose au front de neige des Bergers

Jean Pomagalski, à la recherche des pentes pour installer un téléski, finit par repérer en 1935 les alpages d'Huez, accessibles par une route fraîchement tracée. En s'y rendant, il trouve une pente propice à l'installation d'un tel appareil : c'est la butte de l'Éclose. De l'été 1935 au début de l'hiver 1936, il s’attelle à la construction de son premier téléski équipé d'un départ progressif consistant à donner une pente au câble différente de celle du skieur lors de l'embarquement, ce qui permet de diminuer la vitesse relative entre la perche et le skieur. Ce système s'avère néanmoins peu concluant en pratique. Ce téléski restera comme l'un des premiers du type construits en France et un appareil historique de la station.

La station s'est ensuite énormément développée les années suivantes vers le sommet de la Grande Sûre (secteur du Signal) puis vers le sommet du Pic Blanc avec la construction des téléphériques des Grandes Rousses et du Pic Blanc dans les années 1960. Cette expansion marque une pause après l'extension vers Auris-en-Oisans au début des années 1970.
Avec la construction de nombreux logements, la station croît énormément dans les années 1970. L'activité ski du centre de la station est progressivement déplacée vers le front de neige des Jeux. Ceux qui logent en bas de la station, dans le quartier du vieil Alpe, sont donc contraints de monter au front de neige des Jeux à pied, en voiture ou en empruntant le télésiège de la Grande Sûre pour ceux que cela peut arranger. Dès la fin des années 1960, l'exploitant réfléchissait à la construction d'une télébenne traversant la station en effectuant plusieurs virages mais aucun constructeur ne proposa une solution satisfaisante.
Il a donc fallu attendre 1975 pour que le bas de la station de l'Alpe d'Huez soit relié avec les pistes. L'exploitant a fait appel à Transtélé pour la construction du télésiège 2 places du Centre, reliant la place Paganon au front de neige des Bergers avec une gare intermédiaire située au niveau de l'église Notre-Dame-des-Neiges. Ce télésiège offrait également accès à la butte de l'Éclose au niveau de sa gare intermédiaire et à son secteur débutant desservi par le téléski de la Chapelle.


Image
La gare intermédiaire du télésiège du Centre au niveau de l'église Notre-Dame-des-Neiges (D.R., collection Laurent Berne).

Des clubs de vacances seront ensuite construits dans le secteur des Bergers, conduisant à développer le secteur et à le transformer en véritable front de neige majeur de la station. C'est ainsi que le télésiège du Centre est démonté en 1986 pour laisser place à une chaîne de deux nouveaux télésièges : Éclose, reliant la place Paganon à la butte homonyme, et Bergers, assurant le second maillon vers le front de neige du même nom. Le télésiège du Centre a été réutilisé par Poma pour construire le télésiège de l'Éclose ainsi que le petit télésiège des Romains, construit la même année pour faciliter l'accès aux résidences proches de l'Altiport depuis le front de neige des Bergers.

Image
Situation des télésièges de l'Éclose (en marron) et des Bergers (en bleu) sur le plan des pistes de l'Alpe d'Huez de la saison 2017/2018 (© Plan Atelier Pierre Novat).

Image]
Gare aval de l'ex-télésiège fixe de l'Éclose (cliquez sur la photo pour afficher le reportage sur cette installation).

Image
La ligne du télésiège fixe de l'Éclose (cliquez sur la photo pour afficher le reportage sur cette installation).

Image
La gare amont du télésiège fixe de l'Éclose (cliquez sur la photo pour afficher le reportage sur cette installation).

Image
La gare amont de l'ex-télésiège des Bergers (cliquez sur la photo pour afficher le reportage sur cette installation).

Image
Vue d'ensemble de la ligne et de la gare aval du télésiège des Bergers (cliquez sur la photo pour afficher le reportage sur cette installation).

En parallèle, la télébenne du Télécentre a ouvert en 1982, permettant l'ouverture d'un second axe plus central permettant de relier la place Paganon au centre de la station et au front de neige des Jeux.

Depuis de nombreuses années, les axes du Télécentre et de l'Éclose-Bergers étaient devenus peu attractifs car lents et peu pratiques. Depuis plusieurs années, la SATA (exploitant du domaine skiable de l'Alpe d'Huez) réfléchissait à la construction d'un nouvel appareil urbain reliant le bas de la station aux fronts de neige des Jeux et des Bergers. Certains avaient imaginé des appareils sur rails de type funiculaire ou même roller coaster, y compris en souterrain, pour remplacer le Télécentre. C'est finalement une télécabine débrayable classique qui a été choisie sur un trajet similaire à l'enchaînement des télésièges de l'Éclose et des Bergers. Ce projet s'inscrit dans une dynamique plus large d'un futur axe de télécabines reliant Bourg-d'Oisans, Huez, la place Paganon et le pied des pistes.

 
Le chantier de la télécabine Alpe Express
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 03/03/2019 et mise à jour le 04/03/2019
(Mise en cache le 07/03/2019)

Le chantier de la télécabine Alpe Express

Une fois le projet validé et les autorisations obtenues, le chantier a pu rapidement commencer. Dès la mi-avril 2018, le démontage des télésièges de l'Éclose et des Bergers a pu commencer ainsi que les terrassements des gares. Le matériel a été livré dès la mi-juin pour débuter le montage des gares dès le début du mois de juillet. Ainsi, début août, la gare amont était quasiment terminée tandis que les massifs étaient ferraillés pour la gare intermédiaire et que ceux de la gare aval étaient coulés.


Image
Avancement de la gare intermédiaire de la butte de l'Éclose le 3 août 2018.

Le montage de la ligne du second tronçon a été rapidement achevé tandis que l'ossature de la gare aval a été mise en place. À la mi-juillet, la gare aval était en cours de montage, la ligne du premier tronçon mise en place à l'exception des deux premiers pylônes, les bétons de la gare intermédiaire en cours de coulage, la ligne du second tronçon levée et la gare amont quasiment terminée.

Image
La gare aval le 19 août 2018.

Image
Avancement de la ligne du premier tronçon le même jour.

Image
Coulage des massifs en béton qui soutiendront la gare intermédiaire.

Image
Avancement de la ligne du second tronçon.

Image
La gare amont, proche d'être terminée.

Le montage des gares aval et intermédiaire a été terminé au cours du mois de septembre avant la construction des bâtiments d'accueil le mois suivant. La livraison des cabines et le tirage du câble ont été effectués fin octobre 2018 avant les essais finaux en novembre.
La télécabine a pu ouvrir sans encombre pour les vacances de Noël 2018.

→ Pour plus d'informations à propos du chantier, n'hésitez pas à consulter le sujet de la construction sur le forum : Construction TCD10 Alpe Express (2018).

 
Alpe Express : liaison urbaine et accès au front de neige des Bergers
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 03/03/2019 et mise à jour le 04/03/2019
(Mise en cache le 07/03/2019)

Alpe Express : liaison urbaine et accès au front de neige des Bergers

La télécabine Alpe Express a été conçue comme une télécabine de transport en commun pour faciliter les déplacements doux dans la station de l'Alpe d'Huez. Elle en relie trois points stratégiques :

  • La place Paganon : centre historique à l'entrée de la station où se situe l'office du tourisme. C'est également le point de rencontre entre différents modes de transport de la station : le Télévillage (liaison Huez ↔ Alpe d'Huez), le Télécentre (liaison place Paganon ↔ centre de la station ↔ front de neige des Jeux), la présente télécabine, des lignes de bus internes à la station ainsi que les lignes Transisère/Transaltitude reliant l'Alpe d'Huez à Bourg-d'Oisans (et Grenoble en saison).
  • La butte de l'Éclose : quartier résidentiel de la station en périphérie, situé non loin du palais des sports, du circuit de conduite sur glace et du quartier des Passeaux. On y fait également de la luge et du ski pour redescendre à la place Paganon.
  • Le front de neige des Bergers : départ majeur des remontées mécaniques en direction du front de neige des Jeux, d'Oz-en-Oisans, du glacier (via l'axe des Marmottes) ou encore d'Auris-en-Oisans (via le télésiège de l'Alpauris). On y trouve aussi un important secteur débutant desservi par un téléporté mixte et deux téléskis à enrouleurs.

Cette télécabine s'impose comme le nouvel axe majeur reliant le centre de la station de l'Alpe d'Huez au front de neige des Bergers.

La télécabine de l'Alpe Express dessert deux pistes au niveau de la gare intermédiaire de l'Éclose :
  • La piste verte de l'Éclose, passant à droite de la ligne en descendant et rejoignant la gare aval de la télécabine.
  • Le début de la piste rouge d'Huez, passant à gauche de la ligne et rejoignant la gare amont du Télévillage avant de reprendre le tracé classique de la piste.
Elle dessert également une piste de luge.

Image
Situation de la télécabine de l'Alpe Express sur le plan des pistes de l'Alpe d'Huez (© Plan Atelier Pierre Novat).

 
Une télécabine à vocation urbaine exploitée sans opérateur
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 03/03/2019 et mise à jour le 07/03/2019
(Mise en cache le 07/03/2019)

Une télécabine à vocation urbaine exploitée sans opérateur

La télécabine Alpe Express présente la particularité d'être la première télécabine Poma en France à mettre en œuvre la technologie « ESO », autrement dit à permettre l'exploitation sans opérateur d'un de ses appareils. Pour la première année d'exploitation, des employés étaient présents pour superviser les phases d'embarquement et de débarquement dans chacune des gares même s'ils étaient surtout là pour informer la clientèle et gérer l'installation en cas d'incident technique.

Afin de permettre l'exploitation de la télécabine sans employé superviseur, la conception des gares et des zones d'embarquement/débarquement ont dû être revues. Les gares sont ainsi très longues (modèle Multix XXL) afin de permettre aux cabines de ralentir tout en conservant une longue zone à quai (de l'ordre de 3 cabines). Les zones d'échange entre les quais et les cabines sont délimitées par des façades de quais. Ces zones sont les uniques moments où les cabines ont leur portes ouvertes : des cames sont présentes à l'entrée de ces zones pour ouvrir les portes et les refermer en fin de zone.
Des butées sont présentes sur les toits des cabines pour éviter des collisions de cabines en gare tandis que les cabines sont équipées sur leurs toits de roues coulissant dans des rails dans les zones d'embarquement pour permettre une stabilité et un positionnement exact des véhicules le long du quai pendant les phases d'embarquement/débarquement.
Enfin, des capteurs sont présents au sol sous les cabines pour prévenir toute intrusion d'une personne entre deux cabines dans les espaces d'embarquement/débarquement.


Image
Une cabine à quai, très proche de ses voisines.

Image
Les cabines sont équipées de tampons assurant leur espacement à débit maximal.

On notera aussi que, dans un souci d'optimisation du temps de parcours d'une extrémité à l'autre de la ligne, les cabines ne s'arrêtent que dans la demi-gare intermédiaire située du côté « Paganon » et accélèrent directement après le passage du virage (tandis qu'elles ralentissent sur toute la longueur de la demi-gare côté « Bergers » avant de passer le virage).

Voici les caractéristiques de cette télécabine :

Caractéristiques administratives

TCD-Télécabine à pinces débrayables : PAGANON-BERGERS (ALPE EXPRESS)
Maître d'œuvre : CNA (Câble Neige Aménagement)
Maître d'ouvrage : SATA (Société d'Aménagement Touristique Alpe d'Huez et des Grandes Rousses)
Exploitant : SATA (Société d'Aménagement Touristique Alpe d'Huez et des Grandes Rousses)
Installation électrique : SEMER
Constructeur : POMA
Année de construction : 2018
Montant de l'investissement : env. 13 500 000 €

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et été
Capacité : 10 personnes
Débit à la montée : 2400 personnes/heure (100 %)
Débit à la descente : 2400 personnes/heure (100 %)
Vitesse d'exploitation maximale : 5 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude G1 : 1783 m
Altitude G2-G3 : 1821 m
Altitude G4 : 1811 m
Dénivelée totale : 28 m
Dénivelée 1er tronçon : 38 m
Dénivelée 2èmetronçon : 10 m
Longueur développée totale : 926 m
Longueur du 1er tronçon : 227,75 m
Longueur du 1er tronçon : 635,48 m
Longueur horizontale totale : 868,11 m
Portée la plus longue : 162 m
Hauteur de survol maximale : 25 m
Pente maximale : 55 %
Pente moyenne : environ 3 %
Temps de trajet total : environ 5 minutes

Caractéristiques techniques

Type de gares : MULTIX XXL
Emplacement tension : Gare de la place Paganon
Type de tension : Hydraulique
Emplacement motrice : Gare des Bergers
Nombre de pylônes : 10
Largeur de voie : 6,10 m
Type de véhicules : Cabines Diamond10
Nombre de véhicules : 56
Type de pinces : Pinces débrayables LPA-L

Caractéristiques du câble

Fabricant du câble : FATZER
Diamètre : 46 mm
Âme : Textile thermo-compactée

 
Ligne et infrastructures de la télécabine Alpe Express
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 03/03/2019 et mise à jour le 06/03/2019
(Mise en cache le 07/03/2019)

Ligne et infrastructures de la télécabine Alpe Express

La gare aval

Vues générales

La gare aval de la télécabine Alpe Express est située à 1783 mètres en surplomb de la place Paganon, véritable centre névralgique du bas de la station de l'Alpe d'Huez.
Elle est accessible directement depuis la place via un escalier ou un ascenseur accessible aux personnes à mobilité réduite. En transitant par la place Paganon, les piétons peuvent donc effectuer une correspondance assez facile entre le Télévillage (liaison Huez ↔ Alpe d'Huez), le Télécentre (liaison interne Alpe d'Huez ↔ front de neige des Jeux), Alpe Express (liaison interne Alpe d'Huez ↔ front de neige des Bergers) et les arrêts de bus de la station et de cars interurbains Transisère/Transaltitude (vers Bourg-d'Oisans/Grenoble). Notons qu'un petit monument commémoratif en l'honneur de Jean Pomagalski, constructeur du premier téléski de l'Éclose (composé d'une poulie de ce téléski), a été installé au niveau de cette entrée.

L'accès est de plain-pied pour les skieurs arrivant depuis la piste de ski de l'Éclose ou depuis la piste verte de l'Estacade et le Télécentre.
À cette gare est adossé un garage pour y garder les cabines en dehors des périodes d'exploitation. Le bâtiment abritant ce garage a été laissé en béton brut, ce qui tranche avec le reste de la gare à l'apparence "bois" soignée.


Image
Vue d'ensemble du secteur de la place Paganon avec la gare aval de la télécabine Alpe Express au premier plan, la piste d'accès à la télécabine et le Télécentre plus à l'arrière et la gare amont du Télévillage (assurant la liaison avec Huez) sur la gauche.

Image
Zoom sur la gare aval avec les deux premiers pylônes.

Image

Image
Vue de côté.

Image
Vue en plongée de l'emplacement de la gare aval.

Image
Vue plus proche avec les deux premiers pylônes.

Image
Vue de trois quarts de la gare aval.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue d'ensemble de la gare aval depuis l'arrivée du Télévillage.

Image
Le bâtiment abritant le garage.


Intérieur de la gare et quais

On retrouve une classique gare Multix Poma insérée à l'arrière dans une halle protégeant les voyageurs des intempéries avant d'arriver au niveau des quais. Après avoir passé les portiques de validation des forfaits, on accède directement au quai permettant d'embarquer dans les cabines. La zone d'embarquement, à l'intérieur de laquelle les cabines ont leurs portes ouvertes, est délimitée par des façades de quais.

Image
En arrivant depuis le Télévillage, il est plus facile d'accéder à la télécabine par l'entrée au niveau de la place Paganon.

Image
Entrée de la télécabine Alpe Express au niveau de la place Paganon.

Image
L'édicule menant à l'entrée du niveau de la place Paganon.

Image
Vue en arrivant depuis l'entrée de la place Pagaon.

Image
Vue arrière de la gare aval depuis le hall d'entrée.

Image
Vue de trois quarts depuis le hall d'entrée.

Image
Quais pour l'embarquement vers l'Éclose et le front de neige des Bergers vus depuis l'extérieur.

Image
L'embarquement se fait entre les façades de quais.



La ligne - 1er tronçon

La ligne du premier tronçon de la télécabine Alpe Express est particulièrement courte car elle ne mesure qu'un peu plus de 200 mètres de long ! Elle n'en est pas moins escarpée avec une très forte montée imprimée par deux pylônes de type compression dès la sortie de gare aval. Deux pylônes supports permettent de radoucir la pente pour survoler la piste de ski reliant la butte de l'Éclose à la place Paganon. Les cabines arrivent ensuite directement en gare intermédiaire.

Pomagalski a donc équipé la ligne du premier tronçon de 5 pylônes dont 2 compressions et 3 supports :

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 12C/12C
  • P3 : 8S/8S
  • P4 : 12S/12S
  • P5 : 6S/6S


Image
Vue de côté des pylônes 1 et 2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
Enchaînement des pylônes 3 et 4.

Image
Vue depuis les pistes.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.



La gare intermédiaire - Butte de l'Éclose (1821 m)

Vues générales

La gare intermédiaire, également gare sommitale de l'installation, est située à 1821 mètres à proximité directe de la butte de l'Éclose. Située en son centre, elle dessert efficacement le quartier homonyme ainsi que le quartier des Passeaux, l'église Notre-Dame-des-Neiges ou encore le palais des congrès. On accède également en 5 minutes à pied à l'arrêt de bus et de cars de l'Éclose.

Image
Entrée en gare intermédiaire.

Image
Vue de côté de l'avant de la gare intermédiaire côté front de neige des Bergers.

Image
Vue en contre-plongée de la gare intermédiaire de ce même côté.

Image
Vue opposée avec le pylône 6.

Image
Vue d'ensemble de la gare intermédiaire depuis la rue du 93ème R.A.M.

Image
Vue extérieure du virage.

Image
Vue d'ensemble de la gare intermédiaire depuis le sommet de la butte de l'Éclose.

Image
Zoom sur la gare intermédiaire côté place Paganon.

Image
Vue en contre-plongée de l'avant de la gare intermédiaire côté place Paganon.

Image
Vue du même côté avec le pylône 5.


Intérieur de la gare et quais

On retrouve une imposante gare intermédiaire composée de deux gares Multix XXL assurant simplement la déviation du câble suivant un angle de 115,3°. Elle présente la particularité de ne posséder des quais qu'au niveau de la gare intermédiaire côté « Paganon », la gare côté « Bergers » assurant directement l'accélération ou la décélération des véhicules afin d'optimiser le temps de trajet total. Les zones d'embarquement et de débarquement sont donc confondues.

Image
Entrée de la gare intermédiaire pour embarquer en direction du front de neige des Bergers.

Image
Le quai de débarquement en provenance de la place Paganon et d'embarquement en direction du front de neige des Bergers.

Image
Vue rapprochée.

Image
Le quai de débarquement en provenance du front de neige des Bergers et d'embarquement en direction de la place Paganon.

Image
Sortie de gare intermédiaire direction le front de neige des Bergers.



La ligne - 2ème tronçon

En sortie de gare intermédiaire, la ligne descend très légèrement en survolant un chemin permettant l'accès à différentes résidences ainsi qu'aux transports en commun (lignes de bus de la station et lignes Transisère/Transaltitude en direction de la vallée et de Grenoble). S'ensuit le survol du circuit de conduite sur glace puis de quelques bâtiments techniques de la station. Toujours suivant une faible déclivité, les cabines atteignent rapidement le rond-point de l'Europe puis la gare du front de neige des Bergers.

Pomagalski a donc équipé la ligne du second tronçon de 5 pylônes dont 4 supports et un support-compression :

  • P6 : 6S/6S
  • P7 : 8S/8S
  • P8 : 8S/8S
  • P9 : 8S/8S
  • P10 : 4SC/4SC


Image
P6.

Image
Longue portée vers le pylône 7.

Image
Fin de la portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8 au-dessus du circuit de glace utilisé lors du trophée Andros.

Image
Fin de la portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
Survol du rond-point de l'Europe avec le parking des Bergers sur la droite.

Image
Fin de la portée vers le pylône 10.

Image
P10.



La gare amont - Front de neige des Bergers (1811 m)

Vues générales

La gare amont est située à 1811 mètres d'altitude en bordure du front de neige des Bergers, à proximité directe de la grande galerie commerciale et du parking homonyme. Il est également facile de rejoindre à pied l'arrêt des lignes de bus de la station et des lignes de cars Transisère/Transaltitude en direction de la vallée et de Grenoble.
Elle s'intègre relativement bien au front de neige grâce à sa couverture bois. Afin de rendre l'accès et l'embarquement plus confortables, notamment aux piétons, l'ensemble des quais et leurs abords directs sont protégés par une halle attenante à la gare.

On retrouve une gare Multix XXL assurant la mise en mouvement du câble.

Image
Vue d'ensemble de la gare amont en arrivant depuis la gare aval du télésiège des Marmottes 1.

Image
Vue de trois quarts.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue en contre-plongée.

Image
La gare amont avec le pylône 10.

Image
Vue en contre-plongée.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue de côté de la gare amont.

Image
Vue de trois quarts.

Image
Vue arrière avec la devanture protégeant l'accès aux quais.


Intérieur de la gare et quais

Tout comme au niveau de la gare aval de la place Paganon, les quais de débarquement et d'embarquement sont séparés et protégés par des façades de quais afin d'éviter l'intrusion éventuelle de passagers dans les voies de cheminement. Une petite halle permet aux passagers d'être à l'abri avant de passer les portiques de validation de forfaits ou, à l'inverse, de sortir sur le front de neige.

Image
Zone de débarquement avec des cabines à quai.

Image
Le quai de débarquement.

Image
Le contour.

Image
Vue de la gare Multix depuis la halle couvrant les abords de la gare. On peut voir que l'ensemble du contour est protégé par des façades de quais, empêchant les clients de pénétrer dans les voies de cheminement des cabines.

Image
En se dirigeant vers les quais pour embarquer à la descente.

Image
La zone d'embarquement, délimitée par des façades de quais.

Notons que la gare est également équipée d'un rail de maintenance pour isoler un véhicule en cas de besoin.

Image
Aiguillage vers le rail de maintenance.

Image
L'extrémité du rail avec la plate-forme de maintenance.



Véhicules et pinces

La télécabine de l'Alpe Express est équipée de cabines Diamond10 construites par Sigma. Elles peuvent accueillir 10 personnes assises à la fois. Ces cabines sont de couleur gris anthracite, de même que celles des téléportés mixtes Rif Nel, Jeux et Signal.
En raison de l'exploitation possible de la télécabine sans opérateur, les véhicules sont équipés de roulettes sur leur toit, de chaque côté de la voie contrairement aux cabines de téléportés mixtes, afin d'assurer leur stabilisation à quai. Les cabines sont prévues pour être accessibles aux personnes à mobilité réduite (PMR) par le biais de quais à niveau des véhicules.
Ces cabines sont reliées au câble par des pinces LPA-L.

Image
Croisement de deux cabines.

Image
Zoom sur une cabine.

Image
Cabine en ligne.

Image
Cabine entrant en gare de l'Éclose.

Image
Cabine approchant de la gare des Bergers.

Image
Intérieur d'une cabine.

Image
Une pince LPA-L.



Autres vues

Image
La ligne vue depuis la gare amont.

Image
La fin de la ligne du second tronçon.

Image
La ligne du second tronçon vue depuis les abords directs de la gare amont.

Image
La ligne du second tronçon vue depuis le chemin reliant la gare intermédiaire de l'Éclose à l'arrêt de bus homonyme, desservi par des lignes internes à la station donnant accès au front de neige des Jeux ou au quartier de l'Altiport, mais aussi par des lignes interurbaines Transisère/Transaltitude reliant la station à la vallée, voire à Grenoble en saison.

Image
Le début du second tronçon vu depuis la sortie de la gare intermédiaire de l'Éclose en arrivant depuis la place Paganon.

Image
La fin de la ligne du premier tronçon.

Image
Vue opposée.

Image
Portée entre les pylônes 4 et 5.

Image
La ligne du premier tronçon vue depuis la butte de l'Éclose.

Image
La deuxième moitié du premier tronçon vue depuis le début de la piste rouge d'Huez.

 
Alpe Express, une télécabine rapide et confortable pour se déplacer dans la station
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 03/03/2019 et mise à jour le 06/03/2019
(Mise en cache le 07/03/2019)

Alpe Express, une télécabine rapide et confortable pour se déplacer dans la station

La télécabine Alpe Express a permis de remplacer avantageusement les télésièges de l'Éclose (vieillissant) et des Bergers (lent) qui n'étaient de plus pas adaptés à une autre clientèle que les skieurs. Cette nouvelle télécabine, rapide et confortable, permet un accès facile au front de neige des Bergers. Elle double également la télébenne du Télécentre pour un accès rapide au domaine skiable.
L'objectif de transformer l'axe « Paganon ↔ Éclose ↔ Bergers » en transport en commun à part entière a été rempli. Malgré tout, cette télécabine reste payante, contrairement aux lignes de bus de la station. À l'exception des personnes possédant un forfait de ski, il semblerait que de nombreuses personnes continuent d'utiliser les navettes routières. On peut également regretter que l'intermodalité avec les lignes de bus ainsi que les lignes de cars interurbaines Transisère/Transaltitude soit trop peu mise en valeur.

Cette télécabine a permis de remettre au goût du jour les pentes historiques de l'Éclose en assurant un accès plus facile à la piste de luge et aux pentes débutantes adjacentes. Celles-ci sont attractives car souvent bien ensoleillées et proches des logements.

Dans un futur proche, une seconde télécabine en deux tronçons devrait être construite afin de relier le village d'Huez à la place Paganon afin de remplacer le Télévillage. À plus long terme, cette télécabine devrait être prolongée par l'aval jusqu'à Bourg-d'Oisans. Alpe Express n'est donc que le dernier maillon d'un projet beaucoup plus large qui devrait éclore dans les années à venir.


Image
Alpe Express, une nouvelle télécabine confortable et rapide pour relier le centre de l'Alpe d'Huez avec la butte de l'Éclose et le front de neige des Bergers.

Je tiens à remercier Laurent Berne (lolo42) pour la mise à disposition du scan d'une photo du télésiège du Centre ainsi que Clément05 pour m'avoir autorisé à reprendre son texte présentant la station de l'Alpe d'Huez.

Bannière : Bovinant
Texte : remontees et Clément05.
Photos et mise en page : remontees
Date des photos : 8 juillet 2011, 28 janvier 2018, 3 et 19 août 2018, et 23 février 2019.

 
Bonus : la ligne du front de neige des Bergers à la butte de l'Éclose
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 03/03/2019
(Mise en cache le 07/03/2019)

Bonus : la ligne du front de neige des Bergers à la butte de l'Éclose


Image
Sortie de la gare des Bergers.

Image
Portée vers le pylône 9 au-dessus du rond-point de l'Europe.

Image
P9.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Survol de la piste du trophée Andros.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :