Localisation(s)
Photo

 TCD10 de la Piste de l'Ours

Veysonnaz (Les 4 Vallées)

Garaventa

T2 ES
Description rapide :
La télécabine de la Piste de l'Ours dessert une piste réputée de Suisse et offre un accès rapide et confortable au domaine d'altitude depuis un point de départ pour les skieurs à la journée.

Options techniques :
  • Gare intermédiaire 2 brins
Année de construction : 2016

Remplace l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de cette partie : Clément05
Section écrite le 13/05/2023 et mise à jour le 14/05/2023
(Mise en cache le 14/05/2023)

Bonjour, je vous présente un reportage sur la…

Image

Au sommaire :


  • Veysonnaz
  • La télécabine de la Piste de l’Ours
  • Chronique de la desserte d’une piste réputée
    Une télécabine, deux rôles
    Caractéristiques
  • Ligne et infrastructures
  • La gare aval
    La ligne : 1er tronçon
    La gare intermédiaire
    La ligne : 2ème tronçon
    La gare amont
    Véhicules et pinces
    Autres vues
  • Conclusion


Veysonnaz

Veysonnaz est une station qui fait partie du domaine skiable des 4 Vallées, l’un des plus grands de Suisse. Situé en balcon de Sion, dans la vallée du Rhône, le village se trouve à environ 1250 mètres d’altitude. L’accès à la station est très facile : l’autoroute A9 (Vallorbe / France – Lausanne – Martigny – Viège) dessert Sion par les sorties 26 et 27. De là, des routes en lacets permettent de monter sur les flancs de la montagne et donnent accès, en plus de Veysonnaz, à Nendaz et à Hérémence (Thyon). Depuis la gare de Sion, des cars postaux permettent également d’accéder directement aux remontées mécaniques. Le village en lui-même se compose d’un ensemble étalé de chalets de montagne de petite taille, le tout construit en escalier.
La station fait donc partie des 4 Vallées, domaine qui rassemble Verbier (la plus connue), Bruson, La Tzoumaz, Nendaz, Veysonnaz et Thyon. Le domaine skiable de Veysonnaz est réparti sur deux secteurs, entre les télécabines et les Chottes / Greppon Blanc : il est composé de deux télécabines, de 2 télésièges et de 7 téléskis. Ces installations sont situées entre Thyon et Siviez-Nendaz, dans la partie est des 4 Vallées. De Siviez, on rejoint facilement Verbier ainsi que la station de Nendaz. Ainsi, Veysonnaz a une position proche du cœur des 4 Vallées tout en étant relativement tranquille (à l’exception de l’arrivée des télécabines). Les pistes desservies sont assez pentues et intéressantes : un dénivelé de 1200 mètres en une descente est offert entre l’arrivée du téléski de la Cheminée et le départ de la télécabine de Veysonnaz. Les pistes de la Cheminée et de l’Ours accueillent d’ailleurs régulièrement des compétitions de ski alpin et de snowboard.

Image
Veysonnaz, petite station en balcon de la vallée du Rhône, vue depuis la piste de retour.

La télécabine de la Piste de l’Ours

Chronique de la desserte d’une piste réputée

La Piste de l’Ours est un tracé réputé en Valais. Il s’agit en effet d’une piste avec un profil intéressant, pentu et régulier. Sa forme en serpent est assez caractéristique des pistes de compétition. Le point fort de cette descente est son exposition en face nord qui lui permet de conserver la neige tant en qualité qu’en quantité. La piste est homologuée par la Fédération Internationale de Ski (FIS) et accueille régulièrement des compétitions de ski et de snowboard. Tracée à la fin des années 60, la déforestation nécessaire à sa construction avait engendré de vives contestations, avec des recours déposés jusqu’au tribunal fédéral. Cette célèbre affaire est résumée à cette page : lien. Par la suite, l’ensemble de la descente a été équipé de canons à neige afin de sécuriser l’enneigement. Cela permettait aussi, dans les années 2000, d’ouvrir très tôt dans la saison afin de proposer du ski parfois dès novembre, bien que la piste se trouve à moyenne altitude. Néanmoins, cette ouverture hâtive a été arrêtée depuis plusieurs années en raison notamment de la diminution des quantités de neige en avant saison.
La Piste de l’Ours se trouve donc sur le bas de la station de Veysonnaz, à l’est du village. En plus de la piste, c’est tout un départ pour les skieurs à la journée qui est bâti, avec des caisses, un parking et un arrêt d’autobus. Une télécabine permet de monter les skieurs vers Thyon 2000.

Image
Bienvenue à la Piste de l’Ours. Une statue du célèbre animal orne l’entrée du parking.

La télécabine de la Piste de l’Ours a été construite par Von Roll et ouverte fin 1981. Elle avait pour but de desservir la piste du même nom et permettre aux skieurs d'y faire des rotations. Une gare intermédiaire en angle a été nécessaire dans le but de ne pas couper une ligne droite à travers la forêt. La ligne suit ainsi la piste, ce qui permet de diminuer le nombre d’arbres à couper. L’arrivée des télécabines de Veysonnaz et de la Piste de l’Ours constitue le cœur du domaine de Veysonnaz. Des locaux techniques pour l’exploitant ont été aménagés ainsi qu’un restaurant et un espace pour les débutants. Le lieu constitue également l’endroit d’arrivée du téléski des Drus qui permet aux skieurs provenant de Siviez, Nendaz ou Verbier de revenir sur Veysonnaz. En plus de desservir la Piste de l'Ours, la télécabine Von Roll avait pour rôle de fournir un nouvel accès au domaine de Veysonnaz. La gare intermédiaire, uniquement ouverte sur le brin montant, permettait de skier sur la partie haute en cas de manque de neige sur le bas, notamment au temps où les ouvertures au mois de novembre étaient possibles. Elle fut toutefois rarement utilisée.

Von Roll a livré ici une installation dotée de pinces VR104. Les lanceurs et ralentisseurs étaient gravitaires ainsi que le contour. Cette technologie était déjà totalement dépassée en 1981. Poma par exemple proposait déjà des appareils compacts avec des lanceurs à pneus. Bien qu’il y ait une gare intermédiaire, cette installation n’en formait qu’une seule car il n’y avait qu’une unique boucle de câble. 3 poulies de déviation (2 dans le sens montant et 1 dans le sens descendant) permettaient de réaliser l’angle vers l’ouest. La gare de départ était installée dans un bâtiment bardé de bois et placé en bas de la piste. La gare intermédiaire a été construite à peu près à mi-pente tandis que l’arrivée se trouve en haut de la piste.

Pour en savoir plus sur l’ancienne installation, je vous invite à cliquer sur la bannière pour lire le reportage dédié :

Image

Les années ont passé et la télécabine 4 places était devenue vétuste et peu capacitaire. Les Mayens de l’Ours est en effet un lieu prisé pour le départ des skieurs journaliers et l’installation devenait également coûteuse et compliquée à entretenir. Avec l'ancienne télécabine Giovanola de Veysonnaz, on ne se cachait pas de dire que la station était le Musée des Transports ! Il a été décidé de construire une télécabine 10 places sur un tracé très légèrement différent. En effet, NVRM était alors en discussion avec la ville de Sion pour proposer une liaison plaine-montagne depuis la ville jusqu’au domaine skiable. Cela éviterait aux skieurs de monter jusqu’à la station, faciliterait l’accès en transport en commun et attirerait plus de personnes. Dans l’optique de la réalisation de ce lien, le départ de la nouvelle installation a été déplacé 90 mètres plus à l'est afin d’être aligné avec l’éventuelle télécabine arrivant de Sion. La correspondance serait alors quai à quai voire sans changer de véhicule si le même constructeur était choisi pour les deux installations. Néanmoins, au moment de l’écriture de ce reportage, le projet semble être au point mort pour diverses raisons politiques, juridiques et financières. Ainsi, la télécabine de la Piste de l’Ours a été démontée en 2016 pour laisser place à un appareil plus moderne.

Cliquez sur ce lien pour lire le suivi de chantier : https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=25936

Une télécabine, deux rôles

Située sur le bas de la station, la télécabine de la Piste de l’Ours conserve donc quasiment le tracé de l’ancienne installation. Elle en reprend également les deux rôles, à savoir la desserte de la piste rouge ainsi que de celui d’ascenseur vers le domaine d’altitude. Les débutants ont également à leur disposition une installation qui leur permet de monter au plateau d’altitude rapidement et de façon sécuritaire. Le téléski Inalpe est directement accessible depuis l’arrivée ainsi que les faciles pistes de Thyon (téléskis du plateau et télésiège de la Trabanta). Les autres skieurs peuvent accéder aux télésièges de Thyon (notamment l’Etherolla qui dessert une superbe piste ainsi qu’un accès à la liaison vers le reste des 4 Vallées) ainsi qu’au téléski de la Cheminée. Ce dernier permet aussi de rejoindre le téléski de la Tsa (vers Siviez) et il offre l’accès à une piste rouge, qui, suivie de la piste de l’Ours, permet une très belle descente de presque 800 mètres de dénivelé.

La gare intermédiaire a été placée au même endroit que celle de l’ancienne installation, ce qui permet de réutiliser le layon de la seconde section. Celle-ci n’est ouverte que sur le brin montant s’il manque de la neige sur le bas de la piste pour l’exploiter. Elle héberge la motrice pour les deux tronçons grâce à une poulie à double gorge. Aucun aiguillage n’a été installé pour désaccoupler les deux sections ce qui est compréhensible au regard de la courte longueur du tracé. Le débit de l’installation est actuellement assez faible (1500 personnes/heure) mais peut être porté à 2400 personnes par heure par ajout de véhicules. Cette adaptation est notamment prévue dans le cas d’une concrétisation de la liaison entre Sion et le domaine skiable.

Strictement parlant, la télécabine ne dessert qu’une piste, à savoir celle de l’Ours, longuement évoquée plus haut dans ce reportage.

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue globale sur la partie Printse du domaine des 4 Vallées.

Image
Zoom sur le bas de Veysonnaz.

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l’appareil :

- Caractéristiques Administratives

TCD - Télécabine à pinces débrayables : PISTE DE L’OURS
Maître d’ouvrage : NVRM (Nendaz Veysonnaz Remontées Mécaniques)
Exploitant : NVRM (Nendaz Veysonnaz Remontées Mécaniques)
Constructeur : Garaventa (matériel Doppelmayr)
Année de construction : 2016

- Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 10 personnes
Débit à la montée : 1500 personnes/heure (2400 personnes/heure*)
Débit à la descente : 1500 personnes/heure (2400 personnes/heure*)
Vitesse d'exploitation : 6 m/s

- Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 1475 m
Altitude intermédiaire : 1811 m
Altitude amont : 2126 m
Dénivelé : 651 m
Longueur développée : 2019 m
Pente maximale : 74,3 %
Pente moyenne : 33,6 %
Temps de trajet : 5 min 26 s (sans compter le transfert à l’intermédiaire)

- Caractéristiques Techniques

Type de gare : Uni-G L
Emplacements tension : Aval et Amont
Type de tension : Hydraulique
Emplacement motrice : Intermédiaire
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 804 kW
Sens de montée : Gauche
Embarquement : De plain-pied
Nombre de pylônes : 16
Largeur de la voie : 6,3 m
Dispositif d’accouplement : Pinces A108-C
Nombre de cabines : 39 (63*)
Espacement : 144 m (90 m*)

- Caractéristiques du Câble

Constructeur : Fatzer
Diamètre du câble : 56 mm
Année de pose : 2016

* : caractéristiques à débit définitif

Ligne et infrastructures

La gare aval

La gare aval est la station tension du premier tronçon. Cette fonction est assurée par deux vérins hydrauliques qui permettent le déplacement du lorry solidaire de la poulie retour. La station de départ est placée aux Mayens de l’Ours, juste au dessus du parking pour les skieurs à la journée. Un petit bâtiment d’accueil avec notamment des caisses est présent au rez-de-chaussée. Un ascenseur permet aux personnes à mobilité réduite d’accéder aux quais de la télécabine. L’accès depuis la piste se fait de plain-pied contrairement à l’ancienne installation. La gare arbore une couverture Uni-G de couleur blanche.

Image
L’arrivée sur la télécabine depuis le parking. On remarque à gauche le bâtiment d’accueil.

Image
Vue globale sur la zone de la gare aval depuis la piste. On peut voir le parking à gauche de l’image.

Image
La gare de départ et les trois premiers pylônes.

Image
La gare retour tension. La cage en béton est celle de l’ascenseur.

Image
Vue générale sur la gare Uni-G.

Image
L’accès aux quais.

Image
Le quai d’embarquement et de débarquement.

Image
Le lanceur.

La ligne : 1er tronçon

La ligne du premier tronçon est assez régulière et aérienne. On note un redressement du câble au niveau du pylône 5.

Caractéristiques du tronçon :
P1 : 10C/10C
P2 : 10C/10C
P3 : 6S/6S
P4 : 8S/8S
P5 : 12S/12S
P6 : 6S/6S
P7 : 12S/12S
P8 : 8S/8S

S : balancier support
C : balancier compression


Image
Le début du tracé du premier tronçon.

Image
Les trois premiers pylônes.

Image
La portée vers le P4.

Image
Le P4.

Image
La portée vers le P5 est assez longue.

Image
Le P5, au bord de la piste.

Image
Quelques chalets sont présents au niveau de la portée suivante.

Image
Le P6.

Image
La portée vers les deux derniers pylônes survole la piste de l’Ours.

Image
Les pylônes 7 et 8, munis de chaussettes thermiques.

La gare intermédiaire

La station intermédiaire héberge la motrice de l’installation. Une chaîne cinématique classique met en mouvement une poulie à double gorge qui entraîne les câbles des deux tronçons. Comme les deux tronçons ne sont pas sécables, l’ensemble du traînage des cabines se fait par des pneus. La gare permet également de faire un angle en direction de l’arrivée de la télécabine de Veysonnaz. Placée à flanc de montagne, la partie aval est assez aérienne tandis qu’un décaissement a été nécessaire pour la partie amont de la gare. Comme nous l’avons évoqué dans la présentation générale de l’installation, la gare n’est ouverte que sur le brin montant. Dans le cas où elle est fermée, la came d’ouverture des portes est abaissée afin que les portes des cabines restent fermées. La station arbore une couverture Uni-G identique à celle des autres gares.

Image
Vue globale depuis la piste.

Image
On s’approche.

Image
La partie amont de la gare.

Image
L’accès au quai (fermé le jour de ma visite) ainsi que la partie de la gare où se trouve l’angle.

Image
La partie aval. On remarque la présence d’un escalier descendant du quai.

Image
La partie aval de la station. Le local en béton héberge les armoires de puissance.

Image
Avec les deux derniers pylônes. Le pylône support de l’avant de la gare est en forme de « Y ».

Image
Le transfert en cabine.

Image
Le lanceur du second tronçon.

La ligne : 2ème tronçon

La ligne du second tronçon est plus régulière que celle du premier. Elle suit plus fidèlement le tracé de la piste et comporte 8 pylônes tubulaires.

Caractéristiques de la ligne :
P9 : 16C/16C
P10 : 16C/16C
P11 : 12S/12S
P12 : 10S/10S
P13 : 8S/8S
P14 : 10S/10S
P15 : 8S/8S
P16 : 10S/10S

S : balancier support
C : balancier compression


Image
La ligne du second tronçon depuis la gare intermédiaire.

Image
La forte pente en sortie de la gare, après les pylônes 9 et 10.

Image
Le P11.

Image
La portée vers le P12 franchit une nouvelle fois la piste de l’Ours.

Image
Le P12.

Image
La portée vers le P13.

Image
Le P13.

Image
On survole une partie assez large de la piste.

Image
Le P14.

Image
La télécabine de Veysonnaz est visible sur la droite.

Image
Le P15.

Image
On arrive sur le plateau d’altitude.

Image
Le P16, avec le garage à gauche.

La gare amont

La gare d’arrivée assure la tension du câble de la seconde section. Le mécanisme est identique à celui de la station de départ. L’arrivée se trouve juste à côté de la télécabine de Veysonnaz, sur le plateau d’altitude de Thyon. Un ascenseur permet aux débutants de remonter au quai depuis le téléski Inalpe tandis que l’accès à Thyon et au téléski de la Cheminée est aisé. Un garage a été construit à côté de la gare pour abriter l’ensemble des véhicules. L’intérieur est organisé en peigne de façon très classique. L’architecture du bâtiment reprend celle de la gare de l’ancienne télécabine. Le transfert est à sens unique, c’est-à-dire que le cyclage et le décyclage des véhicules s’effectue en marche avant. La gare en elle-même reprend les codes des deux autres, à savoir une couverture Uni-G blanche.

Image
La gare depuis la ligne.

Image
Le quai de débarquement.

Image
Le transfert vers le garage.

Image
La sortie est de plain-pied.

Image
De trois-quarts, du côté de l’embarquement vers la descente.

Image
On s’éloigne. On peut voir l’arrière du garage.

Image
Le garage de côté.

Image
La gare Uni-G lorsque l’on arrive depuis le téléski de la Cheminée.

Image
L’avant de la station.

Image
Vue rapprochée. En bas à droite se trouve l’accès à l’ascenseur.

Image
On s’éloigne, à droite on peut voir le téléski Inalpe.

Image
Vue globale sur la gare amont en arrivant de la télécabine de Veysonnaz.

Véhicules et pinces

En débit provisoire, la télécabine est équipée de 39 cabines CWA Omega-IV à 10 places. Esthétiquement, l’habillage extérieur est noir avec une bande promotionnelle pour la piste de l’Ours placée sur le bas de la partie vitrée. Les banquettes sont de couleurs marron et noir assez originales avec une moquette légèrement rembourrée. Le matériel de glisse est disposé dans des racks fixés sur les portes. Les véhicules sont reliés au câble par des pinces A108-C.

Image
Vue globale sur un véhicule.

Image
En gare.

Image
Un premier aperçu de l’intérieur.

Image
L’un des deux racks à skis. L’autre comporte un emplacement pour un snowboard ou un monoski.

Image
Une banquette.

Image
La suspente et la pince.

Autres vues

Voici des photos supplémentaires de la télécabine depuis la piste de l’Ours :

Image
La fin de la ligne, sur le plateau d’altitude.

Image
Le P15, face aux Alpes bernoises.

Image
Une dernière vue vers la gare amont.

Image
On descend plus franchement.

Image
On approche de la gare intermédiaire.

Image
Le haut du premier tronçon.

Image
Un regard vers l’amont depuis les environs du P5.

Image
La gare aval et la fin de la piste sont en vue.

Conclusion

La télécabine de la Piste de l’Ours est un appareil important à Veysonnaz : elle permet d’offrir un axe supplémentaire d’accès au domaine skiable, notamment pour les skieurs qui viennent à la journée. De plus, elle dessert directement une piste de renom qui a participé à la réputation des 4 Vallées en Suisse. Le choix d’un appareil à cabines a été dicté par l’altitude moyenne, l’accessibilité aux débutants ainsi que par le projet de liaison avec Sion. Néanmoins, la réalisation de ce projet est compliquée suite à divers raisons politiques, juridiques et financières. En effet, l'exploitant souhaite que la liaison soit en partie financée par le gouvernement fédéral et le canton du Valais. Cependant les autorités considèrent que la liaison Sion – Veysonnaz n’aurait qu’un objectif touristique et non de transport en commun, ce qui exclut tout financement public. Avec un débit qui peut être augmenté à 2400 personnes par heure, la télécabine pourra toujours absorber l’apport de skieurs en plus si l’appareil est prolongé dans la vallée.

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément05 (les 18, 19 et 20 février 2021)

A bientôt.

© - 2023 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :