Localisation(s)
Photo



 
Auteur de cette partie : Rodo_Af
Section écrite le 14/12/2021 et mise à jour le 07/01/2024
(Mise en cache le 07/01/2024)

Image


Tignes : Espace Killy
Image
>> Découvrez l’introduction à la station en cliquant sur le logo <<

Historique : les trois premières télécabines de Tovière :
C’est en 1957 que la première remontée mécanique de Tignes-le Lac est construite, à savoir la télécabine de Tovière. Il s’agit d’un appareil construit part Neyret-Beylier pouvant accueillir deux personnes par véhicule. Dans le même temps, sur le versant opposé, le premier téléski des Tommeuses est construit sur le système Constam, avec des pylônes en bois et des archets. Ainsi, le domaine skiable de Tignes se tourne déjà vers Val d'Isère pour établir une liaison.

Image
La première télécabine 2 places de Tovière, construite en 1956 par Neyret-Beylier. On aperçoit sur la droite le téléski débutant du Rosset (Saison 1968/1969).


Mais cette télécabine se fait vétuste et ne répond plus aux attentes de la clientèle de plus en plus nombreuse. Il faut attendre 1967 et la création de la STGM pour que la télécabine pionnière de Tovière soit remplacée par une télécabine 4 places par l’entreprise P.H.B., qui a ensuite construit la télécabine de Péclet à Val Thorens. Ce nouvel appareil offre un débit de 900 personnes/heure et un confort bien supérieur.

Image
Année de cohabitation entre la télécabine 2 places de Neyret-Beylier et la télécabine 4 places de P.H.B.


Cette télécabine a été doublée en 1985 avant d'être démontée en 1986 par un appareil 10 places debout construite part Skirail. Pour cette jeune entreprise il s’agit du premier appareil débrayable de ce type, ex-æquo avec la télécabine de Balme sur le domaine skiable de la Clusaz (74). Type de télécabine baptisée Aéroski qui dispose d’un design futuriste et propose de performances hors du commun pour l'époque.

Image
L'Aéroski de Tignes et son design futuriste.


Image
La gare aval de la troisième génération de télécabine à Tovière nommée Aéroski.
(Cliquez sur la photo pour afficher le reportage).



La télécabine de Tovière :

La télécabine de Tovière est située sur un axe central, structurant, entre le front de neige principal de Tignes-le Lac (rond-point des pistes) et le sommet du même nom. C’est également un tracé historique, qui a vu naître la première télécabine de la station, et dont le sommet était rapidement devenu le point de bascule le plus important entre les domaines de Tignes et de Val d'Isère.

En 2013, après la construction de la télécabine 8 places des Boisses en 2010, la STGM a décidé de faire une nouvelle fois appel à Doppelmayr France pour remplacer la mythique télécabine Aéroski de Tovière, construite en 1985/1986 par Skirail. Cet appareil, vieillissant et présentant des difficultés d'exploitation liées au garage et à la résistance au vent, ainsi que peu accessible à skis, ne remplissait plus les attentes des clients.
C'est pourquoi la STGM, avec l'aide du bureau d'études DCSA, a mis en place un audacieux projet. Il a ainsi été imaginé d’installer la gare aval de plain-pied, au niveau de l’ex-garage et de la piste noire des Trolles : le but était de rendre la gare aval plus accessible depuis les pistes tout en étant plus discrète. Pour la gare amont, il a été prévu une structure semi-enterrée afin de maximiser l'espace skiable au sommet de Tovière pour qu'il puisse absorber le flux de skieurs, tout en mettant à l'abri la machinerie. Cette nouvelle configuration a également permis de remettre en valeur la piste noire des Pâquerettes qui longe maintenant le bâtiment.
Au niveau technique, on notera surtout la mise en place de cabines de 10 places assises et une vitesse nominale de 6 m/s, réduisant le temps de montée. Ainsi, le débit théorique final est de 3300 personnes/heure.

Image
Présentation du projet de la gare amont semi-enterrée (Document STGM).


La télécabine de Tovière est un appareil essentiel du domaine de Tignes-le Lac qui permet d'accéder rapidement depuis le front de neige au sommet de la Tovière, d'où l'on peut ensuite soit profiter des descentes au-dessus de Tignes-le Lac, soit rallier le Val Claret. Cette remontée mécanique est également importante pour les skieurs venant depuis les stations villages de Tignes-les Brévières et des Boisses par le télésiège fixe de l'Aiguille Rouge, puisque c’est le moyen le plus rapide d'atteindre Val d'Isère et Val Claret avec le secteur glacier de la Grande Motte.
En été, la télécabine de Tovière est ouverte à la montée comme à la descente pour les piétons afin de profiter du panorama, mais est aussi très utilisé part les VTTistes puisqu'elle dessert de nombreux itinéraires vers Tignes-le Lac, le Val Claret ou encore Val d'Isère.

La télécabine de Tovière est la première télécabine 10 places assises Doppelmayr de France. Cette remontée mécanique présente la particularité d'être équipée d'une gare amont semi-enterrée avec un garage souterrain au sommet de Tovière, prouesse technique unique dans les montagnes hexagonales. Afin d'augmenter la disponibilité de l’appareil, le garage est automatisé et permet de décycler rapidement les cabines afin d'ouvrir au plus vite l’appareil après une chute de neige. De même, les équipes de Doppelmayr ont lesté les cabines afin de rendre l'appareil moins sensible au vent que l'ancien Aéroski. A noter que sur la portée entre les pylônes P13 et P14, un système RPD permet l'arrêt automatique de l'exploitation lorsque la vitesse du vent dépasse 25 m/s. Le reste de la ligne est classiquement équipée de barrettes cassantes. La télécabine peut également tourner avec un seul de ses deux moteurs à vitesse nominale.
Toutes ces innovations sont rendues nécessaires par les fortes contraintes auxquelles doit faire face l'appareil, tel que : fort vent, conditions climatiques, sommet exigu, …

Depuis l’arrivée, la télécabine de Tovière dessert en hiver de très nombreuses pistes : trois pistes sur le domaine skiable de Val d’Isère (Edelweiss, des Creux et Trifollet) et une dizaine de pistes sur Tignes permettant de se diriger vers le télésiège de Tommeuse, vers le Val Claret ou de rejoindre Tignes-le-Lac.

Localisation de l’appareil sur le plan des pistes :
Image

Image


Les caractéristiques de l’installation :

* Caractéristiques administratives :
TCD - Télécabine à pinces débrayables : Tovière
Exploitant : STGM
Maître d’oeuvre : DCSA
Constructeur : Doppelmayr
Année de construction : 2013
Montant de l’investissement : 16 000 000 €

* Caractéristiques d’exploitation :
Saison d’exploitation : Hiver & été
Vitesse maximale : 6 m/s
Durée du parcours : 5 minutes
Débit à la montée : 3300 p/h
Débit à la descente : 1650 p/h

* Caractéristiques géométriques :
Altitude gare aval : 2092 m
Altitude gare amont : 2692 m
Dénivelé : 600 m
Longueur inclinée : 1782 m
Pente maximale : 80 %
Pente moyenne : 36 %

* Caractéristiques techniques :
Type de gares : Uni-G (Couverture bois)
Gare motrice : Amont
Gare tension : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 2 x 610 kW
Type de tension : Hydraulique
Nombre de pylônes : 16
Tréfilerie : Arcelor Mittal
Diamètre du câble : 50 mm
Sens de la ligne : Par la droite

* Caractéristiques des véhicules :
Constructeur : Cwa
Type de véhicules : Omega IV-LWI/SI
Capacité : 10 Personnes
Nombre de véhicules : 70
Type de pinces : A-108CR
Garage : Gare amont

La gare aval :

La gare aval de la télécabine de Tovière est située à 2092 mètres d'altitude, en contrebas du front de neige principal de Tignes-le Lac, non loin du départ du télésiège du Palafour. Cette nouvelle situation est bien plus pratique d'accès puisque les skieurs peuvent arriver de plain-pied sans remonter une pente en venant depuis le versant de Tovière comme celui de l'Aiguille Percée. Cette situation en contrebas rend aussi le bâtiment plus discret, voire quasiment invisible depuis le reste de Tignes-le Lac.
Contrairement aux autres remontées mécaniques Doppelmayr de la station, la télécabine de Tovière inaugure l'utilisation de gares Uni-G françaises à couverture bois. Cela permet une meilleure intégration dans la station de Tignes-le Lac, tout en étant en rupture avec l'architecture de l'ancien Aéroski.
Au niveau technique, la gare aval assure le retour-tension via deux vérins hydrauliques.

Vue générale de la gare aval située au centre du front de neige de Tignes-Le Lac :
Image

Vues autour...
Image

Image

… de la gare aval :
Image

Image

Le lanceur :
Image

La gare Uni-G à couverture bois :
Image

L'accès à l'installation :
Image

Le panneau d'informations concernant l'installation :
Image

Les bornes de contrôle des forfaits :
Image

Le quai d'embarquement :
Image

La ligne :


Dès la sortie de gare, la ligne prend rapidement de la hauteur pour survoler les champs de neige situés entre la fin de la piste noire des Trolles et le lac de Tignes, sur des portées quasiment à l'horizontale. Les pylônes P5 et P6 amorcent la montée la plus pentue de la ligne, offrant dans le dos une magnifique vue évoluant du lac de Tignes au massif de l'Aiguille Percée. Les pylônes P8 et P9 permettent ensuite de réduire la pente alors que l'on recommence à survoler la piste noire des Trolles. Après le croisement du télésiège du Paquis au niveau du pylône commun P10, la montée continue tranquillement entre les pistes Trolles et Crocus. Il faut attendre le pylône P12 pour que la montée reprenne réellement jusqu'à la gare amont. Ainsi, le pylône P13 permet l'impressionnant survol des pistes Trolles et Pâquerettes pour rejoindre les pentes directement sous le sommet géographique de Tovière. Les pylônes P15 et P16 remettent ensuite le câble dans le plan horizontal pour l'arrivée en gare amont.

* Caractéristiques de la ligne :
P1 :
16C/16C
P2 : 12S/12S
P3 : 8S/8S
P4 : 6S/6S
P5 : 12C/12C
P6 : 12C/12C
P7 : 6S/6S
P8 : 10S/8S
P9 : 6S/6S
P10 : 8S/8S
P11 : 12S/10S
P12 : 12C/12C
P13 : 12S/12S
P14 : 10S/8S
P15 : 12S/12S
P16 : 12S/12S

Les pylônes P1 et P2 en sortie de gare :
Image

Pylône P3 :
Image

Image

Pylône P4 :
Image

Pylône P5 :
Image

Balancier compression :
Image

Pylône P6 :
Image

Image

Pylône P7 :
Image

Pylône P8 :
Image

Pylône P9 :
Image

Image

Pylône P10, commun avec le P11 du télésiège du Paquis :
Image

Image

Pylône P11 :
Image

Pylône P12 :
Image

Survol d’une barre rocheuses :
Image

Pylône P13 :
Image

Le sommet de Tovière est en vue :
Image

Pylône P14 :
Image

Les pylônes P15 et P16 :
Image

Balanciers 12S/12S x 2 :
Image

La gare amont :


Les passagers débarquent directement sur un quai face à la surface vitrée longeant le chemin de la piste noire Pâquerettes, ce qui offre une grande luminosité dans la gare ainsi qu'une première belle vue panoramique sur le massif de la Grande Motte. Pour sortir, il faut ensuite évoluer entre le contour et le poste de conduite avant d'emprunter les escaliers mécaniques ou l’ascenseur sur la gauche, non loin de l'entrée du garage.
Notons que l'intérieur de la gare amont peut être protégé de l'extérieur par deux grandes portes battantes à l'avant des voies.

Arrivée d’une cabine en gare amont :
Image

Image

Ouvertures des portes automatiques :
Image

La canne d'ouverture des portes :
Image

Le quai de débarquement :
Image

Le poste de conduite amont :
Image

Bienvenue à Tovière qui est située à 2700 mètres d'altitude !
Image

Le quai d'embarquement pour la descente :
Image

La porte du garage où sont stockées les cabines en fin d'exploitation :

Image


La sortie vers les pistes se fait en contournant le contour puis en empruntant deux escaliers mécaniques situés à la perpendiculaire des portes d'entrée du garage. Depuis les escaliers mécaniques, on arrive face à de nombreuses portes de sortie, permettant d'absorber les flux de passagers parfois importants.
L'édicule de sortie se compose d'un bâtiment vitré en forme de demi-cercle irrégulier situé au milieu de la plate-forme panoramique, face à l’arrivée du télésiège des Tommeuses.

Les escaliers métalliques permettant de rejoindre la sortie de la gare. A noter, les photos de l’origine de Tovière :
Image

Image

L'ascenseur pour les piétons et les personnes à mobilités réduites :
Image

La sortie du bâtiment. Au second plan on distingue l’arrivée du télésiège des Tommeuses :
Image

Le bâtiment
Image

Image

Au sommet de la Tovière, on retrouve un restaurant d'altitude, et au second plan l’arrivée du télésièges des Tufs :
Image

Les véhicules :


La télécabine de Tovière est équipée de cabines Oméga IV-LWI/SI ayant une masse à vide de 850 kilos, fournies par l’entreprise Cwa. Ces cabines peuvent accueillir 10 personnes assises à la fois grâce à deux banquettes de cinq places que se font faces. Notons la présence de bandes colorées permettant de séparer les différentes assises. A noter que les skieurs et planchistes doivent embarquer avec leur matériel de glisse. Ceci s’explique part le risque de vent violent sur cette ligne.
Chaque cabine est reliée au câble par une pince A108-CR à ressorts de compression.

Deux cabines Oméga IV en ligne :
Image

Gros plan sur une cabine de dix places en ligne :
Image

Une cabine dans le contour :
Image

Une cabine avec les portes ouvertes. A noter l’absence de racks-à-skis extérieurs :
Image

Gros plan sur les aérations des portes :
Image

Les deux banquettes de cinq places qui se font face :
Image

Gros plan sur une banquette de cinq places. On remarque que les dossiers...
Image

… disposent de séparateurs individuels :
Image

Les barres d’appuis autour de la cabine permettant d’entreposer les skis et planches :
Image

La plaque du constructeur :
Image

L’aération de la façade :
Image

Les vitres sont panoramiques pour admirer les vues sur le paysage de l'Espace Killy :
Image

Les pictogrammes de sécurité :
Image

Les mécanismes des portes :
Image

Vue extérieure d’une cabine, mettant en valeur le plancher :
Image

Autres photos :

Nombreuses vues...
Image

Image

… de la ligne...
Image

Image

… depuis les pistes :
Image

Image

Image

Textes et mises en pages :
Tony le savoyard et Rodo_Af
Photos : Rodo_Af
Pour plus d’informations : Tignes.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :