Localisation(s)
Photo

 TCD10 des Diablerets Express

Les Diablerets - Meilleret (Alpes Vaudoises)

Poma

T2 ES
Description rapide :
La télécabine des Diablerets Express est la principale remontée du Meilleret en aval des Mazots. Remplaçant deux appareils, elle dessert complètement le secteur ainsi que le télésiège Ruvine - Meilleret vers Villars.

Année de construction : 2018

Remplace les appareils suivants : Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de cette partie : Clément05
Section écrite le 09/01/2022 et mise à jour le 11/01/2022
(Mise en cache le 11/01/2022)

Bonjour, je vous présente un reportage sur la…

Image

Au sommaire :


  • Les Diablerets
  • La télécabine des Diablerets Express
  • La réorganisation du secteur du Meilleret en deux étapes
    Une desserte directe destinée à un large public
    Caractéristiques
  • Ligne et infrastructures
  • La gare aval
    La ligne du premier tronçon
    La gare intermédiaire
    La ligne du second tronçon
    La gare amont
    Véhicules et pinces
    Autres vues
  • Conclusion


Les Diablerets

Les Diablerets est une station située sur la route du col du Pillon, passage permettant de relier les vallées du Rhône (Lausanne – Aigle – Valais) et de l’Aar (Meiringen – Thoune – Berne) à une altitude de 1546 m. Placée un peu en aval du franchissement (à 1150 m d’altitude environ), la station se compose d’un village de chalets en bois assez discret. Les Diablerets est facilement accessible par la route : on sort de l’A9 à Aigle puis les routes secondaires mènent jusqu’à Ormont-dessous puis les Diablerets. Un autre trajet partant du canton de Berne consiste à emprunter la route qui part de Spiez (lac de Thoune) jusqu’à Gstaad puis à continuer vers le col du Pillon ou à passer par Ormont-dessous. Les Diablerets est située sur une ligne de train régional qui part d’Aigle et qui comporte son terminus au centre de la station. De nombreux arrêts desservent les hameaux et villages situés le long du tracé.

Le domaine skiable se répartit en 3 secteurs : le Meilleret, Glacier 3000 et Isenau. Ce dernier n’est actuellement pas exploité du fait de l’absence de remplacement de l’unique télécabine d’accès. Le Meilleret est le secteur le plus bas, largement en forêt, et relié à Villars par un télésiège qui s’emprunte dans les deux sens. La télécabine des Diablerets Express dessert toutes les pistes entre le front de neige des Vioz et le plateau des Mazots. De larges tracés en forêt et bien terrassés s’offrent aux skieurs moyens. On rejoint alors le télésiège Ruvine – Meilleret qui donne accès à des pistes un peu plus pentues ainsi qu’à la liaison avec Villars et au télésiège du Laouissalet.
Le Glacier 3000 est situé en partie sur les glaciers du Scex Rouge et de Tsanfleuron. L’accès se fait par une chaîne de remontées mécaniques depuis le col du Pillon ou Reusch. C’est en dessous des glaciers que l’on trouve les pistes les plus longues du domaine (dans la combe d’Audon). Ces derniers sont équipés de trois téléskis directement sur la glace et d’un télésiège positionné en bordure. Notons enfin que ce domaine de haute altitude se situe à cheval entre les cantons de Vaud, du Valais et de Berne.

Image
Les Diablerets, station agréablement exposée au sud.

La télécabine des Diablerets Express

La réorganisation du secteur du Meilleret en deux étapes

Le secteur du Meilleret est donc la partie du domaine reliée skis aux pieds à Villars et à Gryon. Il se répartit en deux ensembles de pistes organisés autour de la Tête du Meilleret : le premier se trouve sur les pentes des Mazots et le second entre la Tête et le lieu-dit de Perche. Ce dernier comporte la liaison avec Villars.

En 2016, le secteur de la liaison a été entièrement réaménagé dans le but de fluidifier le lien entre les deux stations. Toutes les remontées mécaniques du secteur ont été démontées et remplacées. Le téléski de la Vieille Case et le télésiège Perche – Conche ont été déposés au profit d’un télésiège quadriplaces Doppelmayr – Garaventa s’empruntant dans les deux sens. Le départ de cet appareil est situé en amont de la gare aval du télésiège remplaçant le téléski du Laouissalet. Ce dernier a été remplacé par un télésiège débrayable six places Poma reprenant le même tracé. Avec ces deux nouvelles installations, la liaison entre Villars et le Meilleret est grandement améliorée ainsi que le ski sur la piste du Laouissalet, appréciée des skieurs. Cependant, ces investissements ont induit une augmentation de la fréquentation sur les Mazots, rendant nécessaire une réorganisation de ce secteur.

Composé alors de deux télésièges débrayables et de trois téléskis, ce secteur en forêt est attractif pour les familles et les skieurs moyens. Une piste est également balisée pour les compétitions au niveau de la Jorasse. Le télésiège des Vioz – Les Mazots constituait l’artère principale du secteur : partant du front de neige, il menait directement aux Mazots, d’où l’on rejoint le télésiège Ruvine – Meilleret vers la liaison. Il desservait donc l’ensemble des pistes sous les Mazots et offrait des rotations rapides sur ces tracés en forêt. Notons qu’il s’agissait à sa construction du premier télésiège débrayable à bulles de Suisse Romande, un siège sur deux en étant équipé. La gare aval était positionnée au bout du front de neige, au pied des pentes. Cela imposait d’emprunter le Pony-Lift depuis le parking, chose pouvant être pénible étant donné que c’est une remontée mécanique avant tout destinée aux débutants. Le téléporté comportait une gare intermédiaire ouverte uniquement pour le débarquement pour permettre aux compétiteurs de rejoindre la piste et le téléski de la Jorasse sans passer par les Mazots. La gare d’arrivée était située au plateau du même nom, de façon à desservir l’ensemble du secteur ainsi que le télésiège Ruvine – Meilleret.
Le télésiège reprenait le matériel de la marque Kompakt de Garaventa avec des gares assez discrètes esthétiquement. Un garage était présent en gare aval afin de stocker les véhicules.

Pour consulter le reportage sur cet appareil, cliquez sur la bannière :

Image

Le téléski de la Jorasse avait donc pour vocation de desservir la piste rouge du même nom, qui pouvait être réservée par les clubs pour les entraînements et compétitions. Jusqu’en 1994, ce téléski servait de second maillon dans la montée des Vioz jusqu’aux Mazots, celle-ci s’effectuant par l’enchaînement de trois téléskis. Après l’installation du télésiège débrayable en 1994, son rôle s’est considérablement réduit jusqu’à se cantonner à la desserte de la piste de la Jorasse. Construit par WSO Städeli, l’appareil comportait 9 pylônes et longeait la piste de compétition. Il aboutissait légèrement en aval de la gare intermédiaire du télésiège Les Vioz – Les Mazots.

Découvrez le reportage sur cette installation en cliquant sur l’image :

Image

À la suite de l’attribution à Lausanne des Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2020, il a été décidé de finir le réaménagement du secteur du Meilleret, entamé en 2016. Certaines épreuves se sont déroulées sur la piste rouge de la Jorasse ce qui avait imposé son élargissement. Pour ce faire, le télésiège des Vioz aux Mazots ainsi que le téléski de la Jorasse devaient être démontés, leurs implantations gênant les travaux. Ces deux remontées se faisaient vieillissantes tandis que le débit du télésiège était peu élevé (1400 personnes par heure) et que le téléski ne fonctionnait que peu. Elles ont ainsi été remplacées par une télécabine dix places Poma reliant le front de neige aux Mazots par un tracé différent, décalé vers le sud-est. Le démontage des anciennes installations a débuté avant que la saison ne se termine (téléski de la Jorasse) et dès la fermeture du domaine (télésiège). Le montage mécanique de la gare aval a été rapidement effectué, puisque celui-ci était terminé au 26 juillet dans l’ensemble. Pendant ce temps, les massifs de la ligne étaient progressivement coulés tandis que les gares intermédiaire et amont en étaient aux terrassements. Le mois d’août a vu le montage de la gare amont ainsi que le début des travaux de génie civil du garage. Les pylônes ont été héliportés le 11 septembre et les travaux se sont ensuite terminés progressivement : finitions en gare intermédiaire, câblage électrique, tirage du câble, installation des cabines, tests, réglages et homologation pour une ouverture dans les temps. En parallèle, des travaux de pistes ont donc été engagés afin de supprimer le croisement entre les pistes Nationale et de la Jorasse. Cela consistait en la création d’un tunnel au-dessus duquel passe la piste de compétition. Comme nous l’avons vu, le principal objectif de ces aménagements de pistes était surtout d’élargir la piste rouge.

Pour lire le suivi du chantier, cliquez sur ce lien : https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=29602

Une desserte directe destinée à un large public

La télécabine des Diablerets Express est donc l’artère centrale du Meilleret. Implantée entre le front de neige et le plateau des Mazots, l’installation donne accès à de nombreuses pistes mais aussi au télésiège Ruvine – Meilleret. Cet appareil permet de rejoindre la piste du Laouissalet ainsi que le télésiège Conche – Mi-Laouissalet vers Villars et Gryon. Les pistes desservies permettent de rejoindre les téléskis de la Ruvine ou de Vers l’Eglise qui offrent un ski facile en forêt. De plus, la télécabine constitue le premier appareil emprunté des skieurs lorsque ceux-ci reviennent du Glacier 3000, l’arrêt de la navette étant proche de la gare de départ.
Le choix d’une télécabine a été motivé par le fait que le plateau des Mazots comporte une zone pour les débutants mais également par la présence de la piste de luge des Diablerets. Directement accessible à l’arrivée de l’appareil, elle serpente sur ce qui est en été la route du col de la Croix

La télécabine part désormais plus près des parkings, ce qui évite d’emprunter le Pony-lift pour rejoindre la remontée. Néanmoins, un schuss est nécessaire depuis la piste qui descend des Mazots avec le croisement d’une route, ce qui requiert de la vigilance de la part des skieurs. Afin de conserver la desserte de la piste de la Jorasse, une gare intermédiaire a été installée en haut de celle-ci. Ouverte uniquement au débarquement sur le brin montant, elle permet également au tracé d’effectuer un léger angle à gauche vers les Mazots. La piste de compétition reste donc desservie, bien que le retour à la télécabine soit obligatoire pour y effectuer de la rotation, ce qui implique de déchausser de son matériel de glisse.

Ainsi, on retrouve une télécabine ouverte à tous les publics, autant les débutants, confirmés que piétons. Cela en fait une belle illustration de son rôle majeur sur le Meilleret. Notons qu’elle est également exploitée en été afin de monter les piétons aux Mazots, balcon du massif des Diablerets.

La télécabine des Diablerets Express dessert directement deux pistes bleues, larges et faciles, qui donnent accès à toutes les remontées sous les Mazots (télésiège Ruvine – Meilleret et téléskis de la Ruvine et de Vers l’Eglise).

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue globale sur le domaine des Diablerets.

Image
Zoom sur le Meilleret. Les remontées correspondant aux numéros sont :
16M : Pony-lift
18M : tapis des Mazots
19M : téléski de la Ruvine
20M : télésiège Ruvine – Meilleret
21M : télésiège du Laouissalet
22M : téléski de Vers l’Eglise
26M : télésiège Conche – Mi-Laouissalet


Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l’appareil :

- Caractéristiques Administratives

TCD - Télécabine à pinces débrayables : DIABLERETS EXPRESS
Maître d’œuvre : Télé Villars – Gryon – Diablerets
Montage / génie civil : Von Rotz
Exploitant : Télé Villars – Gryon – Diablerets
Constructeur : Poma
Année de construction : 2018
Montant de l’investissement : 15 335 000 CHF

- Caractéristiques d’Exploitation

Saisons d'exploitation : Hiver et été
Capacité : 10 personnes
Débit à la montée : 2500 personnes/heure
Débit à la descente : 2500 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 6 m/s

- Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 1171 m
Altitude gare intermédiaire : 1697 m
Altitude amont : 1719 m
Dénivelé total : 548 m
Longueur développée totale : 2253 m
Pente moyenne : 25 %
Temps de trajet : 6 min 15 s (sans compter le transfert en gare intermédiaire)

- Caractéristiques Techniques

Type de gare : Multix
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement motrice : Amont
Type de motorisation : DirectDrive
Puissance développée : 794 kW
Sens de montée : Gauche
Embarquement : De plain-pied
Nombre de pylônes : 14 (9 + 5)
Largeur de la voie : 6,1 m
Dispositif d’accouplement : Pinces LPA-L
Nombre de cabines : 64
Espacement : 86,4 m
Constructeur du câble : Fatzer

Ligne et infrastructures

La gare aval

La gare aval est la station retour tension de l’installation. Cette fonction est assurée par un vérin qui contrôle le déplacement d’un lorry solidaire de la poulie retour. La station de départ est située sur le front de neige principal des Diablerets, à proximité de grands parkings, du village et de l’espace découverte. Ce dernier se répartit entre un endroit clos et le Pony-lift des Diablerets, le tout sur les pentes presque plates jouxtant le front de neige. La gare se trouve donc proche des parkings, le revers de la médaille étant de devoir réaliser un schuss lorsque l’on arrive par la piste. La station retour tension arbore une couverture Multix en bois qui s’intègre parfaitement dans l’environnement et qui rend l’ensemble discret.

Image
Le front de neige des Vioz et sa télécabine depuis la piste descendant du Meilleret.

Image
Au premier plan se trouve l’espace découverte des Diablerets, la gare est visible au second plan.

Image
La gare aval depuis la file d’attente.

Image
De trois quarts depuis l’entrée réservée aux lugeurs.

Image
Vue latérale sur la gare de départ, avec sa couverture qui mixe bois et vitres.

Image
La gare aval et le premier pylône.

Image

Image
Vue rapprochée sur la gare aval.

Image
L’entrée des lugeurs.

Image
La partie du quai d’embarquement qui leur est assignée.

Image
Le quai de débarquement.

Image
L’accès aux cabines pour les skieurs se fait dans le contour.

Image
Le lanceur.

Image
Depuis la cabine.

Image
Vue arrière sur la gare aval.

La ligne du premier tronçon

Le premier tronçon comporte le franchissement de l’essentiel du dénivelé.
Cette partie de la ligne se compose de 9 pylônes assez hauts sur le début du tracé. Après une longue portée, on franchit le deuxième pylône et on aborde une pente forte assez constante. On survole plusieurs petites barres rocheuses pour atteindre le pylône 6. La ligne se redresse alors vers la gare intermédiaire placée sur un petit replat naturel.

Pour faciliter leur intégration au paysage boisé, les deux premiers pylônes sont peints en vert foncé.

Caractéristiques du tronçon :
P1 : 12C/12C
P2 : 8SC/4SC
P3 : 10S/8S
P4 : 8S/6S
P5 : 8S/6S
P6 : 12S/12S
P7 : 12S/12S
P8 : 10S/8S
P9 : 10S/10S

S : balancier support
C : balancier compression
SC : balancier support-compression


Image
La ligne depuis la gare aval.

Image
Le P1.

Image
La longue portée vers le P2.

Image
Le P2, en lisière de la forêt.

Image
La portée vers le P3.

Image
Le P3, on aborde une partie en dévers.

Image
Le tracé se poursuit en pente assez forte.

Image
Le P4, assez haut une fois de plus.

Image
On avance vers le P5.

Image
Le P5.

Image
On survole une succession de rochers.

Image
Le P6, la ligne se redresse.

Image
La portée vers le P7.

Image
Le P7.

Image
La Tête du Meilleret est visible à droite.

Image
Le P8, la gare intermédiaire est en vue.

Image
Le P9.

La gare intermédiaire

La gare intermédiaire est une station permettant à la ligne d’effectuer un léger angle vers les Mazots. Seul le débarquement y est autorisé à la montée, étant donné qu’aucune remontée mécanique ne permet d’accéder à la station. Ainsi, les cabines du brin descendant ont leurs portes qui restent closes et elles ne sont pas autant décélérées que les cabines montantes. Cette gare permet essentiellement aux clubs de tourner sur le stade situé à proximité immédiate, autrefois desservi par le téléski de la Jorasse. Elle arbore une couverture basse de couleur sombre.

Image
La gare intermédiaire depuis la ligne.

Image
La ralentisseur côté montée.

Image
Le bout du quai de débarquement avec la sécurité en cas de passage d’un skieur.

Image
Vue globale sur la gare.

Image
La lanceur du second tronçon.

Image
La cabane de commandes et la zone de chaussage des skis, large et plane.

Image
La gare de l’autre côté.

Image
Vue de face, on voit bien la déviation vers la gauche.

Image
Le lanceur depuis le quai.

Image
En avant sur le deuxième tronçon !

La ligne du second tronçon

La deuxième partie du tracé est bien plus plate que la première, on franchit en effet un dénivelé de seulement 22 mètres.

Cette section du tracé se compose de 5 pylônes.

Caractéristiques du tronçon :
P10 : 8C/8C
P11 : 12S/10S
P12 : 8S/8S
P13 : 8S/6S
P14 : 6S/6S

S : balancier support
C : balancier compression


Image
Le P10.

Image
La portée vers le P11.

Image
Le ligne se remet quasiment à plat à ce pylône.

Image
Le P12.

Image
La longue portée vers le P13.

Image
Le P13, les Mazots sont en vue.

Image
La gare amont avec le garage à gauche.

Image
Le P14 et entrée dans le ralentisseur.

La gare amont

La gare amont est la station motrice de l’installation. La mise en mouvement du câble est assurée par un silencieux moteur Direct Drive, ce qui tranche avec celui de l’ancien télésiège Garaventa. La station d’arrivée est située au plateau des Mazots, de façon à desservir toutes les pistes situées de ce point jusqu’aux Vioz. On peut notamment rejoindre le télésiège Ruvine – Meilleret (vers Villars) et les téléskis de la Ruvine et de Vers l’Eglise. On trouve également à proximité un restaurant, le départ de la piste de luge et l’espace découverte des Mazots (tapis roulant). La gare d’arrivée arbore une couverture sombre et est accolée à un garage situé contre la butte artificielle supportant la gare. Les rails de stockage des cabines sont reliés au contour par un ascenseur monovoie motorisé (le cyclage se fait en marche avant et le décyclage en marche arrière).

Image
L’entrée en gare amont.

Image
Le quai de débarquement.

Image
Le ralentisseur depuis le quai.

Image
Vue d’ensemble du garage depuis une cabine.

Image
L’aiguillage et le transfert vers le garage.

Image
Le transbordement entre la chaîne venant de la gare et celle de l’ascenseur. Hormis les voies de garage, l’ensemble est motorisé.

Image
L’ascenseur avec le stockage en peigne que l’on devine.

Image
La sortie.

Image
L’accès à la descente.

Image
L’arrière de la gare amont.

Image
La gare d’arrivée de trois quarts.

Image
De côté.

Image
La gare Multix en contre-plongée.

Image
En arrivant par le téléski de la Ruvine, vue plus globale.

Image

Image
De l’autre côté.

Image
Zoom plus lointain depuis la piste.

Véhicules et pinces

La télécabine des Diablerets Express est équipée de 64 cabines Sigma Diamond10 de couleur noire. Equipées de porte-skis sur les portes, elles possèdent des assises simples mais restant confortables. Un plan des pistes ainsi qu’une barre pour le matériel ne rentrant pas dans les portes-skis sont présents. Les véhicules sont reliés au câble par des pinces LPA-L.

Image
Une cabine en ligne.

Image
En gare amont.

Image
Premier aperçu de l’intérieur avec les portes munies de porte-skis.

Image
Les banquettes de cinq places chacune.

Image
Les vitres sont panoramiques. On remarque également la barre pour le matériel embarqué et le plan.

Image
Une pince LPA-L avec en dessous le levier pour manœuvrer les portes.

Autres vues

Voici à présent des images supplémentaires depuis les pistes :

Image
Vue globale sur la seconde section.

Image
La gare amont vue de loin.

Image
Vue lointaine de la gare intermédiaire.

Image
La fin du premier tronçon avec Isenau en toile de fond.

Image
La ligne survole le début de la piste de la Jorasse.

Image
Vue large sur le front de neige des Vioz avec la télécabine que l’on devine au centre.

Conclusion

La télécabine des Diablerets Express est un appareil central sur le Meilleret : unique accès au domaine depuis le front de neige principal, elle offre confort, débit et rapidité de montée vers les Mazots. Depuis ce point, la liaison vers Villars est rapidement accessible. L’appareil propose également une offre de ski tournée vers les skieurs débutants à intermédiaires avec les différentes pistes bleues du secteur. La gare intermédiaire permet de conserver la desserte de la piste de la Jorasse bien qu’elle soit moins fine car le retour aux Vioz est nécessaire une fois en bas. Également, les lugeurs trouvent ici un appareil bien plus adapté à eux car offrant un trajet à l’abri de l’extérieur. Cependant, cela a un prix : lorsque la luge est ouverte, le personnel a choisi de ne pas mixer les cabines entre skieurs et lugeurs. La file d’attente peut ainsi vite grossir côté skieurs car la priorité est donnée aux lugeurs, à raison de deux cabines sur trois qui leurs sont réservées. Dès lors, on peut se satisfaire de la topographie des lieux qui fait que la gare intermédiaire n’est pas ouverte à la montée. Cela imposerait en effet la montée de cabines skieurs à vide, déjà qu’il y en a peu lorsque la luge est ouverte et très fréquentée. Durant les périodes de plus faible fréquentation ou en cas de fermeture de la luge, le débit de la télécabine est amplement suffisant pour éliminer les files d’attente.

Prolongez la visite avec la belle vidéo de Chamois78 sur cette télécabine : https://www.youtube.com/watch?v=6NlQeJYIMpQ

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément05 (les 15 et 17 février 2021)

A bientôt.

© - 2022 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :