En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TCD6 de Montfrais

Vaujany (Alpe d'Huez Grand Domaine Ski)

Poma

T2 ES
Options techniques :
  • Gare intermédiaire 2 brins
  • Motrice enterrée
Année de construction : 1987/2018

Remplace l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum



 
Sommaire
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 07/03/2019 et mise à jour le 11/03/2019
(Mise en cache le 18/03/2019)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. Vaujany
  2. Historique : le ski de Vaujany au plateau de Montfrais
  3. 2018 : La rénovation de la télécabine de Montfrais
  4. La télécabine de Montfrais : accès au plateau de Montfrais et retour vers Vaujany
  5. Ligne et infrastructures de la télécabine de Montfrais
  6. Montfrais version 2018 : une rénovation profitable

 
Vaujany
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 07/03/2019 et mise à jour le 17/03/2019
(Mise en cache le 18/03/2019)

Vaujany

Vaujany est une station située dans la vallée de l'Eau d'Olle à 1250 mètres d'altitude. Elle appartient au domaine de "L'Alpe d'Huez Grand Domaine" et est gérée par la SPL des Grandes Rousses, société exploitant également le domaine d'Oz-en-Oisans.
La station de Vaujany est un peu à l'écart du domaine, puisqu'il n'est accessible qu'en passant par Oz-en-Oisans et la télécabine de l'Alpette ou depuis les pistes rouges desservies par le 2ème tronçon du DMC des Grandes Rousses.
Cette station présente la particularité de ne pas être accessible skis aux pieds. Pour retourner au village de Vaujany, il faut donc redescendre via la télécabine de Montfrais (depuis le plateau éponyme ou à la Vilette), emprunter le premier tronçon du téléphérique, ou passer par la télécabine de l'Enversin.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station ^^

 
Historique : le ski de Vaujany au plateau de Montfrais
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 11/03/2019 et mise à jour le 11/03/2019
(Mise en cache le 18/03/2019)

Historique : le ski de Vaujany au plateau de Montfrais

Le tout premier téléski de Vaujany fut construit en 1972 par Pomagalski sous le hameau de la Villette, non loin de la gare intermédiaire de l'actuelle télécabine de Montfrais. Il s'appelait Saint-Colomb sur le plan des pistes (ou Traverses dans le fichier national répertoriant les remontées mécaniques de France) et desservait une courte piste verte. Un second téléski de 900 m, baptisé « les Fournasses », fut construit par Pomagalski en 1980 dans le prolongement du Saint-Colomb. Il arrivait au-dessus de la Villette, vers 1600 mètres d'altitude. Ces téléskis auraient disparu en 1994 ou 1998 selon les sources. En effet, ils étaient installés sur des pentes très exposées et n'ouvraient que très rarement. C'est sans compter qu'ils n'étaient pas reliés au reste du domaine skiable.


Image
Ancien plan du domaine skiable de Vaujany : sous la télécabine de Montfrais, on aperçoit le téléski Saint-Colomb (aussi appelé Traverses) suivi sur la gauche par le téléski des Fournasses, au-dessus de l'inscription « VAUJANY » (D.R., collection François05).

En parallèle, l'Enversin d'Oz a commencé à se développer en 1974. Deux téléskis furent construits en marge du hameau : le téléski fixe de la Combe Bénite par Poma, desservant un court espace de ski débutant proche du hameau et permettant de basculer vers le front de neige principal, et le téléski de Fontbelle, desservant des pentes sur près d'un kilomètre sur le versant de l'Alpette.

Alors que les petits téléskis de la Villette n'offrent que de courtes descentes, Vaujany a décidé en 1987 de se relier au plateau de Montfrais pour y développer un domaine skiable. C'est ainsi que Poma s'est vu confier la construction d'une télécabine partant de Vaujany, effectuant un arrêt intermédiaire à proximité du hameau de la Villette avant de grimper jusqu'au pied du plateau de Montfrais. En plus de cette télécabine en deux tronçons, Poma a également construit plusieurs téléskis ainsi que les télésièges de Montfrais et du Clos Giraud. Tous ces appareils ont permis d'assurer très tôt une bonne desserte du domaine skiable du plateau de Montfrais, de l'arrivée de la télécabine éponyme jusqu'au sommet de l'Alpette.
La liaison avec Oz-en-Oisans n'est effective que l'année suivante avec la construction de la télécabine de l'Alpette (permettant le retour d'Oz-en-Oisans au sommet de l'Alpette, point de liaison entre Oz et Vaujany). La construction de la télécabine de Poutran en 1987 a ensuite rendu effective la liaison avec la station de l'Alpe d'Huez.
Durant toutes ces années, la télécabine de Montfrais avait un rôle majeur d'ascenseur vers le domaine skiable depuis le village de Vaujany.

En 1989, le village de l'Enversin d'Oz s'est vu relié au village de Vaujany par une télébenne pulsée construite par Montaz-Mautino. Elle permet aussi de revenir vers Vaujany depuis la fin de la piste noire de la Fare, démarrant sous le sommet de l'Alpette et offrant une longue descente jusqu'à l'Enversin d'Oz. Ce nouvel appareil devient en quelque sorte le premier tronçon vers le plateau de Montfrais. Au même moment, en 1989, Vaujany a fait construire par Poma le télésiège fixe 4 places du Vallonnet, reliant l'arrivée de la télécabine de Montfrais à des pentes restées jusque-là vierges sous les sommets septentrionaux des Petites Rousses, non loin du vallon surplombé par le col du Couard. Ce nouveau télésiège dessert une piste bleue mais aussi deux autres pistes plus difficiles de niveau rouge et noir descendant jusqu'au hameau de la Villette. Ces nouvelles pistes rendent le secteur de la Villette d'autant plus attractif pour les bons skieurs.

Image
Le secteur Montfrais / Vallonnets sur un ancien plan des pistes de Vaujany. Trois pistes permettaient de descendre à la Villette : la piste bleue de la Vaujaniate (depuis le plateau de Montfrais) et les pistes rouge Vallonnets et noire Roche Melon depuis l'arrivée du télésiège des Vallonnets. On peut également distinguer en pointillés un itinéraire hors-pistes démarrant depuis le bas de l'ancienne piste noire des Chocards (accessible par la piste noire du Tunnel depuis le Pic Blanc) (© Plan Atelier Pierre Novat).

Avec l'ouverture des téléphériques de Vaujany-Alpette et Alpette-Rousses en 1990, la télécabine de Montfrais perd en importance. En effet, le téléphérique de Vaujany-Alpette est nettement plus rapide pour accéder au sommet de l'Alpette et à la liaison vers Oz-en-Oisans, et ce malgré le temps d'attente dû à l'exploitation de l'appareil en va-et-vient.

→ Quelques photos de la télécabine de Montfrais avant sa rénovation en 2018 :

Image
La gare aval de la télécabine de Montfrais avant rénovation et changement des cabines (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
La gare amont de la télécabine de Montfrais avant rénovation et changement des cabines (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Néanmoins, les pistes rouge des Vallonnets et noire de Roche Melon, desservies par le télésiège du Vallonnet, sont très soumises aux conditions météorologiques et manquent souvent de neige. Dans les années 2000, la piste rouge du Vallonnet n'est plus indiquée sur le plan des pistes.

Image
Plan des pistes de Vaujany de la saison 2007/2008 : il ne subsiste que la piste bleue de la Vaujaniate et l'itinéraire non-damé noir de la Roche Melon pour redescendre à la Villette (© Plan Atelier Pierre Novat).

La piste noire de la Roche Melon a subi quant à elle le même sort en 2015, même si elle reste assez fréquentée en tant qu'itinéraire hors pistes lorsque l'enneigement le permet.
La télécabine de Montfrais a aujourd'hui comme rôle majeur d'être un ascenseur aller-retour vers le secteur débutant de Montfrais, de doubler le téléphérique de « Vaujany-Alpette » pour l'accès au domaine skiable depuis Vaujany, et de permettre le retour sur Montfrais ou Vaujany après avoir descendu la piste bleue de la Vaujaniate jusqu'au hameau de la Villette.

 
2018 : La rénovation de la télécabine de Montfrais
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 11/03/2019 et mise à jour le 11/03/2019
(Mise en cache le 18/03/2019)

2018 : La rénovation de la télécabine de Montfrais

Dans le prolongement du remplacement de la télécabine reliant l'Enversin d'Oz à Vaujany en 2017, la SPL Oz-Vaujany a décidé de procéder à la rénovation de la télécabine de Montfrais, reliant le village aux pistes de ski en complément du téléphérique « Vaujany-Alpette ». Ce choix de simple rénovation est motivé par le fait que la télécabine avait passé la trentaine d'années mais était bien entretenue et équipée de technologies encore au goût du jour (traînages par pneus et chaînes en gare, pinces TB).

Les travaux ont consisté majoritairement à remplacer les cabines SP77 d'origine. En effet, elles étaient peu confortables et pratiques car les skieurs devaient s'asseoir dos à dos. On retrouve à la place aujourd'hui des cabines Diamond6 pouvant accueillir 6 personnes assises : la capacité n'a donc pas changé mais le confort a été largement amélioré. Ce changement de véhicules permet d'en faciliter le remplissage et donc d'augmenter en pratique le débit de l'appareil. Les suspentes ont également été changées et montées sur des châssis anti-vibrations afin de limiter les secousses pouvant être ressenties au passage des pylônes. Les doubles pinces TB ont été par contre transformées mais leur nombre a été fortement réduit puisque les nouvelles cabines n'ont besoin que d'une seule pince pour s'accoupler au câble.

Dans les gares, l'entraînement par cardans et prises de mouvement des chaînes de traînage et des lanceurs a été remplacé par des systèmes motorisés. Pour l'occasion, les armoires de puissance et de commandes ont été renouvelées.


Image
Communication de la SPL Oz-Vaujany sur le chantier de la rénovation de la télécabine.

Le 29 mars 2018, la station a procédé à la vente de ses cabines via un post sur Facebook. L'ensemble des véhicules a trouvé preneur en deux jours. Les cabines ont été démontées puis livrées vers la fin du mois de mai. On peut ainsi encore voir certains véhicules dans les rues de Vaujany et des environs…

Image
… comme ici, dans le centre de Vaujany, à côté de l'office du tourisme.

Il y a eu relativement peu de travaux au cours des mois de juillet et d'août, à part la maintenance de la ligne. Certains fûts ont également été partiellement ou totalement remplacés.

Image
Travaux en gare aval et maintenance des balanciers le 3 août 2018.

Image
La ligne du premier tronçon sans les balanciers le même jour.

Les travaux sur les voies de cheminement ont majoritairement été effectués au cours du mois de septembre 2018 avant la livraison des cabines le mois suivant. Les cabines ont été montées avec leurs pinces dans le courant du mois d'octobre. Une fois en gare, les quais et voies ont été ajustés à ces nouveaux véhicules.
La télécabine a pu réouvrir au début de la saison 2018/2019 dans les temps.

→ Revivez le chantier de la télécabine sur le forum : Rénovation TCD6 de Montfrais (2018).

 
La télécabine de Montfrais : accès au plateau de Montfrais et retour vers Vaujany
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 11/03/2019 et mise à jour le 17/03/2019
(Mise en cache le 18/03/2019)

La télécabine de Montfrais : accès au plateau de Montfrais et retour vers Vaujany

La télécabine de Montfrais a pour rôle principal d'assurer l'accès au secteur du plateau de Montfrais depuis le front de neige de Vaujany, place du téléphérique. Elle est doublée par le téléphérique « Vaujany-Alpette », qui monte plus haut, et permet de rejoindre Oz-en-Oisans skis aux pieds et l'Alpe d'Huez via le téléphérique « Alpette-Rousses » ou la télécabine de Poutran. En cas de forte affluence au téléphérique, emprunter la télécabine de Montfrais puis traverser le plateau en télésiège jusqu'au sommet de l'Alpette peut s'avérer profitable.

La télécabine de Montfrais permet également le retour à Vaujany après être descendu à skis jusqu'au hameau de la Villette par la piste bleue de la Vaujaniate. Il s'agit de la possibilité la plus simple de revenir à Vaujany en skiant avec celle de descendre la piste noire de la Fare puis d'emprunter la télécabine de l'Enversin. La troisième possibilité est de redecendre en téléphérique depuis l'Alpette, mais cette solution a le défaut d'écourter le temps de ski. Notons également qu'en 2018, au départ de la Villette, il est plus rapide de rejoindre l'Alpette en redescendant à Vaujany puis en empruntant le téléphérique « Vaujany-Alpette » qu'en remontant puis en traversant le plateau de Montfrais par télésiège.
Le second tronçon de la télécabine de Montfrais est utilisé fréquemment par les skieurs tournant sur la piste bleue de la Vaujaniate, voire par ceux arrivant en hors pistes depuis les pentes situées sous le col du Sabot et du lieu-dit de Roche Melon.

Enfin, de nombreux skieurs débutants empruntent la télécabine de Montfrais à la montée comme à la descente sur l'ensemble de son tracé afin d'accéder à l'espace débutant de Montfrais. En effet, à la sortie de la télécabine, les skieurs n'ont qu'à emprunter un tapis roulant couvert pour accéder aux pistes débutantes.

La télécabine de Montfrais ne dessert donc en propre qu'une seule piste bleue reliant les deux gares du second tronçon. Elle donne cependant accès à des remontées mécaniques qui desservent directement des pistes de niveau très accessibles, la plupart étant cotées bleues. C'est donc en général une clientèle familiale qui évolue sur ce secteur excentré du reste du grand domaine de l'Alpe d'Huez.

Depuis 2018, la télécabine est entièrement gratuite pour les piétons qui peuvent ainsi utiliser le premier tronçon comme navette le hameau de la Villette (accessible en cinq minutes à pied depuis la gare intermédiaire) ou venir profiter des paysages, du restaurant d'altitude, ou voir des compétitions/cours de ski sur le plateau de Montfrais.


Image
Situation de la télécabine de Montfrais sur le plan des pistes (© Plan Atelier Pierre Novat).

Bien qu'en deux tronçons avec une gare intermédiaire, les cabines de la télécabine de Montfrais ne sont entraînées que par une unique boucle de câble, déviée par des poulies en gare intermédiaire. Autre particularité de l'appareil : la présence d'une télébenne à va-et-vient sous la ligne du second tronçon. Elle a pour but de permettre l'évacuation des passagers sur cette section très accidentée et difficile d'accès.
Déjà, en 2013, les boîtiers assurant le pesage des pinces ont été remplacés en gare aval et gare intermédiaire. La rénovation de 2018 a permis de remettre une partie de l'installation à neuf : les cabines et suspentes ont été changées, les anciennes doubles pinces TB ont été transformées en pinces TB simples avec conservation du corps des pinces. En gare, les "cornes" de stabilisation en entrée de gares ont également été renouvelées ainsi que les cames d'ouverture et de fermeture des portes afin de s'adapter aux nouveaux véhicules. Les cardans et prises de mouvement qui entraînaient les poutres à pneus ont été remplacés par des systèmes motorisés. Enfin, l'architecture électrique de puissance et de commande a été entièrement revue par SEMER.
Au niveau de la ligne, les fûts des pylônes 1, 7, 8, 10, 11, 14, 15 et 16 ont été partiellement ou totalement remplacés.

Voici les caractéristiques techniques de cet appareil :

Caractéristiques administratives

TCD-Télécabine à pinces débrayables : MONTFRAIS
Maître d'œuvre : DCSA
Exploitant : SPL OZ-VAUJANY
Installation électrique : SEMER
Constructeur : POMA
Année de construction : 1987
Année de rénovation : 2018
Montant de l'investissement de rénovation : env. 4 000 000 €

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personnes
Débit à la montée : 1500 personnes/heure (100 %)
Débit à la descente : 1500 personnes/heure (100 %)
Vitesse d'exploitation maximale : 5 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1238 m
Altitude gare intermédiaire : 1296 m
Altitude amont : 1663 m
Dénivelée : 425 m
Longueur développée : 1783 m
Longueur horizontale : 1711 m
Longueur maximale de portée : 165 m
Hauteur de survol maximale : 35 m
Pente maximale : 85 %
Pente moyenne : 24,84 %
Temps de trajet : 5 minutes 57 secondes (sans compter la traversée de la gare intermédiaire)

Caractéristiques techniques

Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 408 kW
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 21 700 daN
Pression nominale : 143 bars
Nombre de pylônes : 22
Type de cabines : Cabines Diamond6
Type de pinces : Mono-pince TBS50
Nombre de véhicules : 74

Caractéristiques du câble

Fabricant du câble : TECNOR
Diamètre du câble : 40,5 mm
Type de câblage : Lang à droite
Âme : Compacte
Composition du câble : 6×17 fils
Résistance à la rupture : 115 110 daN
Pas de câblage : 283 mm
Pas de toronage : 119 mm
Section du câble : 644,04 mm²
Section du toron : 107,34 mm²

 
Ligne et infrastructures de la télécabine de Montfrais
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 11/03/2019 et mise à jour le 17/03/2019
(Mise en cache le 18/03/2019)

Ligne et infrastructures de la télécabine de Montfrais

La gare aval - Vaujany (1238 m)

Bâtiment extérieur

La gare aval est située à 1238 mètres d'altitude au niveau de la place du téléphérique, non loin de la gare aval du téléphérique « Vaujany-Alpette » et des arrivées de la télécabine de l'Enversin et des ascenseurs inclinés. Elle est donc positionnée stratégiquement pour être accessible facilement depuis les différents appareils de la place tout en restant rapidement accessible depuis le centre de Vaujany par des escalators qui permettent de remonter au niveau de l'office du tourisme.

Afin de s'intégrer à l'architecture du reste du complexe de la place du téléphérique, l'arrière de la gare et les quais sont protégés par une halle couverte en tôle ondulée de la même couleur que la couverture pentagonale du lanceur et du ralentisseur. Notons que les tôles de couverture ont été entièrement repeintes durant l'opération de rénovation de 2018.


Image
Vue d'ensemble du front de neige de Vaujany organisé autour de la place du téléphérique. De gauche à droite : la gare amont de la télécabine de l'Enversin, la gare aval du téléphérique « Vaujany-Alpette », l'arrivée des ascenseurs inclinés et la gare aval de la télécabine de Montfrais.

Image
Vue en plongée de la gare aval depuis le télésiège du Clos Giraud.

Image
Vue de trois quarts de l'avant de la gare depuis la route des Combes (voirie menant dans la partie basse du village de Vaujany avant de se diriger vers l'Enversin d'Oz).

Image
Vue d'ensemble du bâtiment abritant la gare aval depuis la route des Combes.

Image
Vue de côté de la gare depuis la place du téléphérique.

Image
Vue à niveau de la gare aval de la télécabine de Montfrais depuis la place du téléphérique.

Image
Vue de côté de la gare aval depuis le début d'un escalier menant au parking et à la salle des machines situés sous la gare aval.

Image
La gare aval avec une cabine dans le lanceur.

Image
Vue extérieure des lanceurs/ralentisseurs.



À l'intérieur de la gare

La gare aval assure la mise en mouvement du câble par l'intermédiaire d'une machinerie située sous le niveau des quais. Seul l'arbre lent qui débouche de la machinerie pour entraîner la poulie motrice est visible depuis les quais. Le treuil est présent sous le niveau de la gare. La marche de secours est alimentée par un groupe électrogène.

Image
Le groupe électrogène, facilement visible sous la gare.

Image
L'arbre moteur et la poulie motrice, peints en jaune.

Comme dans les autres gares, les cabines évoluent dans les lanceurs et ralentisseurs grâce à des poutres à pneus accélérant (respectivement décélérant) graduellement puis grâce à une chaîne de traînage dans le reste de la gare.

Image
La zone de débarquement à la descente. À l'arrière du contour, on aperçoit au premier plan une cabine garée sur un rail de stockage.

Image
Le contour.

Image
La zone d'embarquement pour la montée.

Image
Voies de cheminement avec la chaîne de traînage, assurant la mise en mouvement à faible vitesse des véhicules en gare, et ce du ralentisseur au lanceur.

Image
La came de fermeture des portes.

Image
Traversée du lanceur.



La ligne du premier tronçon

Le premier tronçon de la télécabine de Montfrais ne dessert aucune piste. Il permet, à la montée, d'atteindre la gare intermédiaire de la Villette, tandis qu'il assure le retour vers la place du téléphérique à Vaujany dans le sens retour. Elle assure également le rôle de navette gratuite entre Vaujany et le hameau de la Villette pour les piétons.

Image
Situation du premier tronçon de la télécabine de Montfrais sur le plan des pistes de Vaujany.

La ligne du premier tronçon de la télécabine de Montfrais mesure un peu moins d'un kilomètre et présente un très faible dénivelé (inférieur à 100 m). Elle évolue sur le versant opposé aux pistes de Vaujany, dans un terrain en léger dévers, en direction d'un vallon parcouru par le ruisseau du Flumet et fermé par le col du Couard (2234 m).
En sortie de gare, la pente est assez faible alors que la ligne survole des parkings de la station puis la route des Combes, qui donne accès au bas du village et au hameau de l'Enversin d'Oz. S'ensuit une série très faiblement pentue de portées jusqu'au pylône 5 où la ligne plonge temporairement. Les pylônes 7 et 8 inversent la tendance et relancent la montée après avoir franchi le ruisseau du Flumet. La ligne repasse alors sur le bassin versant principal de la station de Vaujany.

Poma a équipé la ligne du premier tronçon de 9 pylônes dont 2 compressions et 7 supports :

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 6S/6S
  • P3 : 6S/6S
  • P4 : 6S/6S
  • P5 : 8S/8S
  • P6 : 8S/8S
  • P7 : 6S/6S
  • P8 : 16C/16C
  • P9 : 12S/12S


Image
Vue de la ligne depuis la gare aval.

Image
P1.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3 au-dessus de la route des Combes.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Début d'une longue portée vers le pylône 5.

Image
Fin de la portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Nouvelle longue portée, cette fois-ci en descente, vers le pylône 6.

Image
Fin de la portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Encore une portée en descente, ici pour atteindre le pylône 7.

Image
Fin de la portée.

Image
Enchaînement des pylônes 7 et 8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.



La gare intermédiaire - La Villette (1296 m)

Bâtiment extérieur

La gare intermédiaire de la télécabine de Montfrais est située à 1296 mètres d'altitude au pied du vallon issu du col du Couard, au beau milieu d'une zone boisée, l'aboutissement d'une piste carrossable longue de 400 m qui remonte au centre du hameau de la Villette.

Elle est composée de deux gares classiques à lanceurs/ralentisseurs pentagonaux, repeints en 2018, reliées par un bâtiment accessible par des escaliers et qui abrite les quais et le transfert entre les deux tronçons. Un garage est adossé à cette station intermédiaire afin de pouvoir décycler l'ensemble des véhicules en-dehors des périodes d'exploitation.

Image
La gare intermédiaire vue depuis la ligne.

Image
Approche de la gare intermédiaire depuis la fin de la piste bleue de la Vaujaniate.

Image
Vue d'ensemble de la gare intermédiaire.

Image
Vue de trois quarts de l'avant de la gare intermédiaire avec le pylône 10.

Image
Vue d'ensemble de la gare intermédiaire.

Image
Vue rapprochée de la gare intermédiaire côté Montfrais.

Image
La gare intermédiaire côté Vaujany. Les panneaux de signalétique ne sont aujourd'hui plus valables, l'accès à la descente pour Vaujany se fait en passant sous la gare au niveau du grand escalier qui donne accès aux quais pour le plateau de Montfrais.



À l'intérieur de la gare

L'accès à l'embarquement pour la montée se fait grâce à un large escalier situé au centre de la gare et accessible directement après avoir déchaussé à la fin de la piste bleue de la Vaujaniate. L'accès à l'embarquement pour la descente s'effectue en traversant sous la gare au niveau de l'escalier d'embarquement pour la montée.

Image
Quai de débarquement pour les passagers en provenance du plateau de Montfrais.

Image
Quai d'embarquement à la descente pour Vaujany.

Image
Le quai de débarquement pour les passagers en provenance de Vaujany se situe avant le virage.

Image
Quai d'embarquement pour le plateau de Montfrais.

Image
Sortie de gare intermédiaire.

Comme pour les autres gares, les lanceurs et ralentisseurs sont composés de poutres à pneus accélérant (respectivement ralentissant) graduellement de la vitesse du câble à la vitesse d'évolution dans la gare à quai. À l'intérieur de la gare, les cabines avancent grâce à des chaînes de traînage. Depuis la rénovation de 2018, l'ensemble des pneus et chaînes sont mis en mouvement par l'intermédiaire de moto-réducuteurs et non plus directement grâce au câble de l'installation par l'intermédiaire de prises de mouvement et cardans. Notons que le premier tronçon est exploitable seul grâce à des aiguillages permettant de dévier les cabines vers un contour dans la première moitié de la gare.
À partir des zones de débrayage/embrayage, le câble est redirigé au-dessus des voies de cheminement par des bananes de galets. Au milieu de la gare, deux grandes poulies dévient chacune le câble avant qu'il ne soit redirigé vers les lanceurs/ralentisseurs par de nouvelles bananes de galets.

Image
La chaîne de traînage assurant le transfert des cabines entre les deux tronçons côté montée. On aperçoit également une poulie de déviation du câble.

Image
Aiguillage entre le transfert et le contour du premier tronçon (dans le sens de la descente).

Image
Transition entre le ralentisseur et la chaîne de traînage dans le sens Montfrais → Vaujany.

Image
Came de fermeture des portes en sortie de gare intermédiaire direction Montfrais.

Image
Redirection des câbles dans le lanceur côté Montfrais.

On notera la présence d'aiguillages vers le garage au niveau du transfert côté descente. Il suffit alors de relever quelques caillebotis du quai pour que les cabines puissent passer et sortir du contour à l'aide des chaînes de traînage. En-dehors de l'injection et de l'éjection des cabines du transfert, leur déplacement est entièrement manuel dans les voies de garage.

Image
Aiguillage du côté du deuxième tronçon permettant de décycler les cabines en fonctionnement normal, lorsque les deux tronçons sont accouplés.

Image
Détail sur cet aiguillage.

Image
Double aiguillage côté premier tronçon. Le rail de droite permet de cycler la ligne dans tous les cas de figure (fonctionnement en 2 tronçons accouplés, ou fonctionnement avec le premier tronçon uniquement). Le rail de gauche sert uniquement à décycler la ligne dans le cas où seul le premier tronçon est exploité.



La ligne du second tronçon

C'est le second tronçon de la télécabine qui permet d'accéder au front de neige d'altitude du plateau de Montfrais. Il donne directement accès au télésiège de Montfrais, qui dessert plusieurs pistes sur le plateau, vers l'Enversin d'Oz (via la piste noire de la Fare) ou vers le télésiège du Clos Giraud pour l'accès à l'Alpette. On peut également emprunter au sommet de la télécabine le tapis roulant couvert de Montfrais pour accéder à l'espace débutant ou continuer à monter par la chaîne des téléskis de Montfrais. Enfin, on peut emprunter le télésiège du Vallonnet qui dessert une piste bleue peu fréquentée, à l'écart du reste du domaine skiable, ainsi que des itinéraires hors pistes retournant au hameau de la Villette.

Le second tronçon de la télécabine de Montfrais dessert également par rotation la piste bleue de la Vaujaniate, offrant une belle descente dans un vallon calme à l'écart des remontées mécaniques du domaine skiable. Elle se termine par un long chemin peu pentu qui ramène à la gare intermédiaire.

Image
Situation du premier tronçon de la télécabine de Montfrais sur le plan des pistes de Vaujany.

La ligne du second tronçon est plus courte mais beaucoup plus escarpée que celle du premier tronçon. Dès la sortie de la gare intermédiaire, la pente augmente jusqu'au pylône 13 et au survol du début de la ligne de la télébenne de sauvetage. S'ensuit un léger replat clôt par le pylône 14, qui enchaîne directement avec une très forte montée imprimée par deux pylônes de type compression. La pente est alors maximale alors que les cabines survolent un terrain en dévers de nature majoritairement rocheuse. La pente ne faiblit qu'au passage des derniers pylônes qui ramènent le câble dans un plan quasiment horizontal pour préparer l'arrivée en gare amont.

Poma a équipé la ligne du premier tronçon de 13 pylônes dont 4 compressions et 9 supports :

  • P10 : 12C/12C
  • P11 : 16C/16C
  • P12 : 4S/4S
  • P13 : 6S/6S
  • P14 : 4S/4S
  • P15 : 12C/12C
  • P16 : 12C/12C
  • P17 : 4S/4S
  • P18 : 4S/4S
  • P19 : 4S/4S
  • P20 : 12S/12S
  • P21 : 12S/12S
  • P22 : 12S/12S


Image
La ligne du second tronçon vue depuis la gare intermédiaire.

Image
Enchaînement des pylônes 10 et 11.

Image
Demi-tour sur la gare intermédiaire et les pylônes 10 et 11.

Image
Portée vers le pylône 12.

Image
P12.

Image
Portée vers le pylône 13.

Image
Fin de la portée vers le pylône 13.

Image
P13.

Image
Portée vers le pylône 14.

Image
P14.

Image
P15.

Image
P16.

Image
Demi-tour sur le pylône 17.

Image
Début de la portée vers le pylône 18.

Image
Demi-tour avec vue sur l'ensemble de la vallée, des environs de Rochetaillée et vers la vallée de la Romanche jusqu'au hameau de la Villette avec le village de Vaujany sur sa gauche.

Image
Fin de la portée vers le pylône 18.

Image
P18. Le fût est en partie équipé de protections thermiques.

Image
Partie supérieure du pylône 18.

Image
Début de la portée vers le pylône 19.

Image
Fin de la portée vers le pylône 19.

Image
P19.

Image
Portée vers le pylône 20.

Image
Franchissement des pylônes 20, 21 et 22.

Image
Enchaînement des pylônes 20, 21 et 22.

Image
Portée vers la gare amont.



Le téléphérique de secours du second tronçon

La ligne du second tronçon étant particulièrement escarpée, elle rend la réalisation d'une évacuation verticale particulièrement délicate. C'est pourquoi Poma a installé sous la ligne de la télécabine un téléporté fixe à va-et-vient composé de deux bennes par voie. Celles-ci peuvent accueillir les passagers lors d'évacuations sur la partie la plus escarpée de la ligne. Les passagers sont ensuite ramenés à proximité de la gare intermédiaire ou de la gare amont.

La gare aval de ce téléporté de secours est située sous la portée entre les pylônes 12 et 13 et est réduite à une simple poulie retour-tension montée sur un lorry déplacé par un vérin.

Image
La gare aval vue en plongée depuis la télécabine.

Image
Vue opposée avec le premier pylône et les deux véhicules de service sur la voie à gauche de la photo.

La ligne est composée de 12 pylônes comme suit et présente la particularité d'avoir d'avoir un virage non franchissable par les véhicules avant d'atteindre la gare amont :

  • P1 : 2S/2S
  • P2 : 2S/2S
  • P3 : C+2S+C/C+2S+C
  • P4 : S+2C+S/S+2C+S
  • P5 : C+2S+C/C+2S+C
  • P6 : C+2S+C/C+2S+C
  • P7 : S+2C+S/S+2C+S
  • P8 : S+2C+S/S+2C+S
  • P9 : 2S/2S
  • P10 : 4S/4S
  • P11 : 4S/4S
  • P12 : Banane latérale 4S/6S (gauche/droite dans le sens de la montée)


Image
P1.

Image
P2.

Image
P3.

Image
P6.

Image
P7.

Image
P9.

Image
Le pylône 10, entouré d'un quai réduit au minimum. Deux bennes de service sont stationnés au niveau du pylône.

Image
Passage du pylône 10 avec le pylône 11 juste derrière.

Image
Le pylône 12.

Image
Enchaînement des derniers pylônes. On aperçoit les deux bennes au niveau du quai du pylône 10.

La gare amont est située juste après les pylônes 20, 21 et 22 de la télécabine de Montfrais, légèrement en décalage par rapport à l'axe de la ligne. Cette mesure a permis d'avoir suffisamment d'espace pour implanter le pylône 22 de la télécabine.
Il s'agit d'une simple poulie motrice fixe protégée par une couverture en tôle ondulée.

Image
La courbe avant la gare amont.

Image
La gare amont, motrice-fixe de l'installation.



La gare amont - Plateau de Montfrais (1663 m)

Situation générale

La gare amont de la télécabine se situe sur le plateau de Montfrais à 1663 mètres d'altitude, en léger surplomb du départ de deux autres télésièges qui permettent de continuer à monter pour rejoindre les autres pistes de la station. En montant quelques dizaines de mètres au-dessus de la gare amont, on accède également à un tapis roulant couvert qui permet de rejoindre l'espace débutant du plateau.
La télécabine de Montfrais donne ainsi accès à un front de neige d'altitude très excentré par rapport au reste du domaine skiable de Vaujany, et puis généralement de l'Alpe d'Huez Grand Domaine.

Image
Vue en plongée depuis la piste bleue des Myrtilles avec le tapis roulant de Montfrais sur la gauche de la photo.

Image
En arrivant par la piste verte des Écureuils au front de neige d'altitude de Montfrais. Sur la droite se situent les gares avals des télésièges de Montfrais et du Vallonnet.

Image
Le front de neige du plateau de Montfrais vu depuis la piste bleue de l'Edelweiss (desservie par le télésiège du Vallonnet). De haut en bas, on peut apercevoir le tapis roulant de Montfrais, la gare amont de la télécabine sur sa droite, puis la gare aval du télésiège de Montfrais et celle du télésiège du Vallonnet sur sa droite.



Bâtiment extérieur

On retrouve une gare débrayable à lanceurs pentagonaux plus simple qu'en gare aval, sans halle qui en protège les abords. La gare a été entièrement repeinte lors de la rénovation de 2018, de la même couleur qu'à l'intermédiaire et qu'en aval. Les quais de débarquement et d'embarquement à la descente se rejoignent en un même point au niveau du départ des pistes.
À noter que cette gare assure la tension dynamique du câble.

Image
La gare amont vue depuis la ligne.

Image
Zoom sur la gare amont depuis la piste verte des Écureuils.

Image
Vue de côté de la gare amont depuis l'entrée du tapis roulant de Montfrais.

Image
Vue de trois quarts de la gare amont.

Image
Vue opposée en sortant de la télécabine.

Image
Vue arrière de la gare amont depuis le début de la piste bleue de la Vaujaniate.

Image
Vue de trois quarts de la gare amont depuis le début de la piste bleue de la Vaujaniate.

Image
Vue en plongée depuis la piste bleue de l'Edelweiss.

Image
Vue zoomée de la gare amont depuis la piste bleue de l'Edelweiss.

Image
Vue en contre-plongée de la gare amont.



Zones d'embarquement et contour

Comme dans les autres gares, les lanceurs et les ralentisseurs sont équipés de poutres à pneus tandis qu'une chaîne de traînage prend le relai pour mettre en mouvement les cabines au niveau des quais et dans le contour. Une courte voie de service en présente à l'entrée du contour, dans l'axe de la montée. En temps normal, c'est à cet endroit qu'est stocké la cabine ambulance.

Image
Arrivée d'une cabine en gare amont.

Image
Cabines à quai en gare amont.

Image
Vue d'ensemble du quai de débarquement en gare amont.

Image
Le contour.

Image
Accès à l'embarquement pour la descente.

Image
Cabine prête à sortir de gare amont.



Véhicules et pinces

La télécabine de Montfrais est équipée de cabines 6 places Diamond6 livrées par le cabinier Sigma lors de la rénovation de 2018. Ces cabines, de livrée blanche et arborant le logo de la station, sont également très confortables à l'intérieur. On retrouve deux banquettes de 3 places en cuir qui se font face. Comme dans la télécabine de l'Enversin, les passagers peuvent laisser leurs skis dans des « trous » présents au milieu de la cabine.

Les cabines sont reliées au câble par des mono-pinces TBS50 débrayables depuis la rénovation de 2018. Les suspentes sont montées sur les cabines avec un châssis anti-vibrations composé de quatre amortisseurs placés aux quatre coins de la cabine.

Image
Croisement de deux cabines Diamond6 avec les Petites Rousses à l'arrière-plan.

Image
Cabine Diamond6 en sortie de gare amont.

Image
Cabine Diamond6 en ligne sur le premier tronçon.

Image
Vue zoomée d'une cabine en sortie de gare intermédiaire.

Image
Vue de côté d'une cabine en sortie de gare amont.

Image
Une cabine vue en contre-plongée dans la portée entre les pylônes 17 et 18 sur le second tronçon.

Image
Vue en plongée d'une cabine dans la même portée.

Image
Banquettes d'une cabine. Il y a 3 places de chaque côté de la cabine.

Image
Cabine-ambulance entreposée en gare amont à l'arrière du contour.

Image
Une mono-pince TBS50 (à 4 ressorts).



Autres vues…

Image
Portée entre le pylône 22 et la gare amont.

Image
Enchaînement des pylônes 20, 21 et 22.

Image
Portée entre les pylônes 18 et 19 vue depuis la piste bleue de la Vaujaniate.

Image
La montée finale vue au zoom depuis la gare intermédiaire de la Villette.

Image
Vue d'ensemble du premier tronçon depuis le second tronçon.

Image
Le début de la ligne du premier tronçon vu depuis la télécabine de l'Enversin.

Image
Le début de la ligne du premier tronçon depuis la place du téléphérique à Vaujany.

 
Montfrais version 2018 : une rénovation profitable
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 11/03/2019
(Mise en cache le 18/03/2019)

Montfrais version 2018 : une rénovation profitable

La rénovation de la télécabine de Montfrais a permis de garder cet appareil attractif en le rendant plus confortable aux yeux des clients. Rarement saturée, elle assure un accès rapide au plateau de Montfrais aux skieurs en quête de pistes faciles, ensoleillées et tranquilles tout en offrant quelques possibilités de ski plus engagé en continuant sur le télésiège du Vallonnet. On peut toutefois regretter que les lignes n'aient pas été simplifiées, notamment au niveau des pylônes 7 et 8 pour le premier tronçon et et des pylônes 14 à 17 sur le second tronçon. Il est probable qu'il ait pu être possible de les remplacer par un nombre moins élevé de pylônes de types support-compression, comme cela a pu être le cas lors de la rénovation d'autres télécabines à pinces TB par Pomagalski les années passées.

Avec la construction du nouveau téléporté mixte du Clos Giraud, la télécabine de Montfrais devrait prendre de l'importance dès l'an prochain. En effet, ce nouvel appareil relira l'arrivée de la télécabine de Montfrais au sommet de l'Alpette beaucoup plus rapidement, ce qui devrait redonner de l'importance et de l'attractivité à cet axe secondaire tout en facilitant l'accès aux pistes faciles et ensoleillées du plateau de Montfrais.


Image
Montfrais, une télécabine rénovée pour des accès rapides et confortables au plateau de Montfrais et à Vaujany depuis le domaine skiable.

Je tiens à remercier Bovinant pour sa bannière et François05 pour son partage d'un ancien plan des pistes de l'Alpe d'Huez.

Bannière : Bovinant.
Texte : remontees.
Photos et mise en page : remontees.
Date des photos : 15 juillet 2011, 1er avril 2018, 3 août 2018, 23 et 27 février 2019.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :