Localisation(s)
Photo

 TCD6 Emmetten - Stockhütte

Emmetten (Klewenalp- Stockhütte)

Garaventa

T2 ES
Description rapide :
Remplaçant une télécabine Müller de 1968, la télécabine de la Stockhütte permet d'accéder au domaine skiable de la Klewenalp et propose diverses autres activités été comme hiver.

Année de construction : 2007

Remplace l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de cette partie : Nico05
Section écrite le 11/09/2021 et mise à jour le 21/09/2021
(Mise en cache le 21/09/2021)

Image


Sommaire


  1. Emmetten, la station de montagne de Nidwald
  2. Situation de la télécabine Emmetten - Stockhütte
  3. Développement des remontées mécaniques autour de la Stockhütte
  4. Rôle et infrastructure de la télécabine
  5. Caractéristiques
  6. La remontée en images
  7. Conclusion, liens et informations utiles

Emmetten, la station de montagne de Nidwald

Emmetten se situe en Suisse centrale dans le demi-canton de Nidwald, sur la rive Sud du Lac des Quatre Cantons. Cependant, contrairement aux autres villages de la région tels Beckenried, Buochs ou encore Ennetbürgen, Emmetten ne se trouve pas au bord du lac. En effet, le village, accessible par la route en quelques minutes depuis Beckenried, est perché à une altitude de 755 mètres.
De ce fait, Emmetten est l'unique station touristique purement "de montagne" de Nidwald (avec la petite station de Wirzweli, dans la vallée d'Engelberg).
On y trouve donc des chalets et immeubles au style plutôt montagnard et l'ambiance se rapproche de celle d'une station alpine.
Les commerces et hôtels y sont assez nombreux, tout comme les téléphériques. Autour du village, on trouve quatre petits téléphériques et une télécabine, tous ouverts au public.

L'été, les touristes viennent en nombre pour emprunter les remontées mécaniques et les nombreuses randonnées autour de Niederbauen et Stockhütte. Alors que les parapentistes s'élanceront du haut de Niederbauen, les cyclistes dévaleront les itinéraires VTT ou le bike-park. Les familles sont également nombreuses pour profiter des sentiers didactiques, aires de jeux et restaurants de montagne.

Emmetten est aussi une station de sports d'hiver. Le domaine skiable, accessible par la télécabine de la Stockhütte, est relié à la Klewenalp au-dessus de Beckenried. Les 14 remontées mécaniques et les 30 kilomètres de pistes évoluant entre 455 et 1935 mètres d'altitude en font le plus grand domaine skiable du demi-canton. En outre, divers balades hivernales, sentiers raquettes, pistes de luge ainsi qu'une piste de ski de fond sont proposés aux visiteurs.

Image
^^ Cliquez sur le logo pour accéder à la station dans la base de données


Situation de la télécabine Emmetten - Stockhütte

La station aval de la télécabine se trouve à quelque pas du centre du village d'Emmetten, où l'on trouve les divers commerces de la station.
L'installation traverse les prés au sud du village pour ensuite grimper en forte pente jusqu'au hameau de Rotifluh, avant de poursuivre en pente douce à travers les pâturages jusqu'à Rindebühl, plus précisément au lieu-dit Stockhütte. Là se dresse la gare amont de la télécabine, contiguë au restaurant d'altitude. Le hameau, composé de bâtiments d'alpages et de chalets touristiques, est situé sur un replat marécageux offrant une belle vue sur le lac des Quatre Cantons.

Image
Situation sur le plan estival de la région

Image
Situation sur le plan des pistes de la Klewenalp - Stockhütte

Image
Situation sur la carte nationale (image tirée de Swisstopo)


Développement des remontées mécaniques autour de la Stockhütte

Historique

Cela fait plus d'un siècle qu'Emmetten possède des remontées mécaniques : en effet, c'est en 1913 déjà que le premier téléphérique quadriplace reliant Emmetten à Niederbauen fut construit. Suivit en 1925 la réalisation d'un petit téléphérique conduisant à Eggeli, puis en 1953 l'ouverture du téléphérique Waldi - Kalthütten. Tous ces petits téléphériques furent remplacés tour à tour par des installations de même type mais plus modernes et plus fiables.
Leur petite taille se justifiait par le fait que leur utilisation était presque exclusivement agricole. Les paysans de la région les utilisaient (et les utilisent aujourd'hui encore) pour transporter le matériel nécessaire entre le village et les hameaux d'altitude.

Si les premiers skieurs commencèrent à utiliser le téléphérique Waldibahn (Waldi - Kalthütten) dès son ouverture pour redescendre à ski à travers champs jusqu'à Emmetten, c'est en 1962 que la première remontée entièrement dédiée au ski alpin ouvrit ses portes : le téléski de Frutt, au sommet du téléphérique de Niederbauen.

Cependant ce n'est qu'en 1968 qu'un véritable domaine skiable fut inauguré à Emmetten. Cette année-là, la télécabine quadriplace Müller de la Stockhütte ainsi que le téléski de Twäregg entrèrent en service, exploités par la société nouvellement constituée "Luftseilbahn Emmetten - Stockhütte AG". Le téléphérique Waldibahn perdit alors un peu de son attractivité touristique mais resta utilisé par les habitants et les propriétaires de chalets.
Un année après, le petit téléski de Chäppelihütte fut construit. Le nouveau domaine skiable de la Stockhütte s'inscrivit parmi les plus importants et les plus attractifs de la région.
En 1976, le domaine connut une importante extension avec le télésiège biplace Müller du Choltal. Cette installation, en plus de desservir directement quelques nouvelles descentes, permit d'ouvrir une longue piste dévalant le vallon du Choltal depuis l'arrivée du téléski de Twäregg. Le télésiège permettait le retour à la Stockhütte depuis le bas de cette longue descente.
Un an plus tard, un petit téléski de village fut réalisé à Emmetten, à proximité de la télécabine.

De plus, c'est depuis 1975 que la Stockhütte et la Klewenalp sont reliées, grâce au téléski d'Ängi (aujourd'hui remplacé par un télésiège biplace).

Le domaine skiable, côté Stockhütte, ne connut pas de changements majeurs si ce n'est le remplacement du téléski de Twäregg. Cependant, en 1996, Emmetten dut faire le deuil de tout un secteur de son domaine : le Choltal. Le télésiège était en mauvais état et ne répondait plus aux normes de sécurité. L'exploitant n'avait bien sûr pas les moyens de le remplacer et l'enneigement du secteur était trop aléatoire en raison de sa faible altitude et de son fort ensoleillement. Aussi, le remontée fut abandonnée avant d'être démontée.

En 2007, les Bergbahnen Beckenried - Emmetten AG réalisèrent un investissement très conséquent : la télécabine Müller de la Stockhütte, âgée et n'étant plus aux normes de confort et de sécurité, fut remplacée par l'actuelle télécabine Doppelmayr-Garaventa.

Depuis, divers investissements ont été réalisés au niveau des restaurants d'altitude et du tourisme parallèle au ski. Car le ski devient de plus en plus incertain à cause du réchauffement climatique, et les remontées mécaniques de Beckenried - Emmetten savent qu'elles ne peuvent plus tout miser dessus.

Documents d'archive

Image
Image
Archives Nidwaldner Volksblatt, 12 février 1969

Image
Télésiège du Choltal (DR)

Image
Télécabine Emmetten - Stockhütte (DR)

Image
Ancien plan des pistes avec notamment le télésiège du Choltal (Skimap.org)


Rôle et infrastructure de la télécabine

La télécabine se trouve non loin de la place centrale du village d'Emmetten. La gare aval, issue d'un modèle Uni-G classique, a été construite au sud du bâtiment de la gare aval de l'ancienne télécabine. Elle assure la tension de l'installation à l'aide de vérins hydrauliques. Pour y accéder, il faut donc traverser l'ancien bâtiment en bois dans lequel on trouve notamment la caisse.
La ligne est composée de 9 pylônes et est équipée de cabines CWA Omega 6 places jaunes.
La gare amont, elle aussi jouxtée à l'ancienne station en bois, se trouve juste à côté du restaurant d'altitude. C'est là que se trouve le moteur de la télécabine. On y trouve également une caisse et un poste de vigie.

La télécabine est le moyen le plus rapide de relier Emmetten aux pâturages de Rinderbühl (au lieu-dit Stockhütte). C'est aussi le transport le plus usité des touristes et des skieurs. Cependant, elle n'est pas l'unique transport par câble reliant Emmetten aux pâturages d'altitude : trois autres téléphériques jouent également ce rôle. On trouve parmi eux la "Waldibahn" (TPH4 "Waldi - Kalthütten" avec intermédiaire à Rotifluh). Ce petit téléphérique aux cabines jaunes, utilisable en self-service, est surtout prisé des habitants des hameaux ainsi que des touristes préférant sortir des sentiers battus. Ouverte tout l'année, cette installation est également usitée par les skieurs et cyclistes.
De plus, on trouve les deux téléphériques quadriplaces "Emmetten - Eggeli" et "Egg - Hammen", deux petites installations équipées de cabines rudimentaires et dont l'usage est principalement agricole mais également ouvertes au public à certaines heures.

L'été, la télécabine donne accès au restaurant d'altitude à proximité duquel se trouve une petite ménagerie ainsi qu'une aire de jeux pour les enfants.
Depuis le sommet de l'installation, plusieurs itinéraires à VTT sont proposés ainsi que des descentes en trottinettes tout-terrain.
De plus, bon nombre de randonnées variées et pour tous les niveaux sont disponibles dans le secteur.

L'hiver, en plus du restaurant, la télécabine dessert une longue piste de luge descendant à Emmetten. Des chemins de randonnées hivernales partent également depuis la Stockhütte. Côté ski alpin, l'installation est la porte d'entrée au domaine skiable Klewenalp - Stockhütte. Elle donne accès à un télécorde pour les débutants ainsi qu'au téléski de Chäppelihütte, qui permet ensuite de rejoindre le long téléski de Twäregg.
En outre, la télécabine dessert sa propre piste : en effet, lorsque les conditions d'enneigement sont favorables, il est possible de redescendre skis aux pieds à Emmetten en empruntant une piste jaune (itinéraire freeride balisé et sécurisé) descendant sur les pâturages en pente douce puis en forêt pour aboutir à la station.

Caractéristiques

Administratives

Nom : Emmetten - Stockhütte
Type : Télécabine débrayable six places
Constructeur : Doppelmayr-Garaventa
Année de construction : 2007
Exploitant : Bergbahnen Beckenried Emmetten AG
Saison d'exploitation : Eté/hiver
Installation remplacée : TCD4 Emmetten - Stockhütte, Müller, 1968 - 2007 (lien vers le reportage)

Géométriques

Altitude aval : 757 m
Altitude amont : 1276 m
Dénivellation : 519 m
Longueur : 1454 m
Pente moyenne : ~38%

Techniques

Nombre de pylônes : 9
Type de gares : Uni-G
Motrice : Gare amont
Tension : Gare aval (hydraulique)
Sens de la montée : Gauche
Cabines : CWA Omega 6 places
Fabricant du câble : Teufelberger
Système électronique : Frey
Nombre de cabines : 20

D'exploitation

Débit horaire : 600 personnes
Vitesse : 5 m/s
Durée du trajet : ~8 min

La remontée en images

Gare aval

La gare aval, du modèle Uni-G, assure la tension de la télécabine grâce à deux vérins hydrauliques. Située non loin du centre du village d'Emmetten à proximité de l'arrêt de bus et du parking, la station de retour est construite juste devant l'ancienne gare aval. Cette dernière abrite la caisse et le poste de vigie.

Image
La bâtiment dans lequel se trouvait la gare aval de l'ancienne TCD4

Image
Et au sud duquel se trouve la nouvelle station aval

Image
La voie de garage

Image
Vue sur la première partie de la ligne

Image
Le pylône de compression en sortie de gare

Image
La gare vue de trois-quarts

Image
Une cabine en gare

Image
La poulie de tension

Image
Le contour

Image
D'un autre angle

Image
L'autre côté du bâtiment

Image
Le hall d'entrée

Image
Où l'on trouve la caisse

Image
Ainsi qu'un plan

Image
Les bornes de contrôle

Image
L'aire d'embarquement

Image
La pince en gare

Image
Le hall

Image
Le contour avec le système de convoyage

Image
Le massif central

Image
La gare dans sa longueur

Image
La poulie

Image
Une cabine en gare

Image


Ligne

La ligne est composée de neuf pylônes tubulaires. Traversant tout d'abord les prés au sud d'Emmetten, la pente augmente ensuite beaucoup pour grimper en forêt jusqu'au hameau de Rotifluh. Là, l'inclinaison diminue à nouveau pour traverser les pâturages marécageux jusqu'à Kalthütten. Puis, après un court passage légèrement plus raide, la ligne aboutit à la Stockhütte à 1276 mètres d'altitude.

Image
C'est parti !

Image
L'imposante poulie

Image
Portée jusqu'au second pylône

Image
Regard en arrière sur le P1 et la gare

Image
Emmetten avec le lac en second plan

Image
On avance vers le deuxième pylône

Image
Le P2

Image
Sa tête

Image
La vue est plus jolie derrière nous

Image
Vierwaldstättersee

Image
La pente est très soutenue jusqu'au troisième pylône

Image
On grimpe à 5 mètres par seconde

Image
Le P3

Image
Sa tête

Image
Courte portée jusqu'au support suivant

Image
Le P4

Image
Le P5

Image
Le hameau de Rotifluh

Image
Coup d'œil en arrière pour profiter de la vue

Image
Portée jusqu'au sixième pylône, la pente s'est beaucoup adoucie

Image
Le Niederbauen Kulm

Image
Le P6

Image
Sa tête

Image
Portée à nouveau légèrement plus raide jusqu'au pylône prochain

Image
De l'autre côté du lac, c'est le canton de Schwytz

Image
Zoom sur l'arrivée du TPH4 Waldibahn

Image
Le hameau de Kalthütten

Image
Le P7

Image
Sa tête

Image
Portée jusqu'à l'avant-dernier pylône

Image
Les fameux Mythen, tout au fond

Image
Le P8

Image
Portée peu pentue jusqu'au neuvième pylône

Image
Le P9

Image
La gare amont

Image
Entrée en gare

Image
Terminus !


Gare amont

La gare amont, érigée devant l'ancienne gare en bois, assure l'entraînement de la télécabine. De type Uni-G, la station se dresse à côté du restaurant d'altitude au lieu-dit Stockhütte dans le hameau de Rinderbühl. On y trouve également la caisse et le poste de contrôle.

Image
La ligne depuis la gare amont

Image
La poulie motrice

Image
Accès à l'installation

Image
La station Uni-G vue de trois-quarts

Image
Rail pour la benne de service

Image
Panorama

Image
La poulie

Image
Arrivée d'une cabine en gare

Image
Le contour

Image
Pilier central

Image
Vue symétrique

Image
Convoyage

Image

Image
La gare amont de l'ancienne TCD4

Image
Qui sert maintenant d'accès à la télécabine et d'abri notamment aux trottinettes

Image
L'extérieur de la gare

Image
Télécabine, place de jeu et restaurant

Image
La nouvelle gare vue de profil

Image
Vue de dessous


Cabines et pinces

Les cabines, panoramiques et de couleur jaune, sont issues du modèle Omega de chez CWA et peuvent accueillir jusqu'à six personnes. L'installation compte également une benne de service pour le transport de matériel.

Image
Une cabine au passage d'un pylône

Image
Devant les hameaux de la rive opposée

Image
Croisement de deux cabines proche de la gare

Image
Deux cabines devant Gersau

Image
Plongeon dans le lac !

Image
Non loin de la Stockhütte

Image
L'intérieur d'une cabine

Image
Les inscriptions dans la cabine

Image
La pince débrayable

Image
Idem

Image
La benne de service


Vues diverses

Image
La place du village avec l'arrêt de bus

Image
Une cabine de l'ancienne TCD4 exposée à proximité de la station amont

Image
Préalpes suisses

Image
Le dernier pylône

Image
Panorama depuis la Stockhütte

Image
Le hameau de Rinderbühl

Image
Pylône et paysage

Image
La chaîne de l'Oberbauen

Image
Le restaurant d'altitude

Image
Une place de jeu originale

Image
Vélo ou rando, un large choix s'offre à vous

Image
La Stockhütte

Image
Les Mythen, montagnes emblématiques de Schwytz

Image
Niederbauen, où l'on trouve aussi un téléphérique

Image
Chäppelihütte


Conclusion, liens et informations utiles

Image


Cette télécabine six places a été en 2007 un investissement primordial pour la survie du tourisme dans la région. Aujourd'hui, nombreux sont les randonneurs, cyclistes et familles venant profiter d'une installation confortable conduisant dans une région propice à la contemplation et aux activités sportives.
L'hiver, la Stockhütte fait partie du plus grand domaine skiable de la région et offre un panel d'autres activités.

Textes : Nico05
Photos : Nico05, le 9 août 2021
Bannière : Nico05

Informations
Pour aller plus loin



Suivre la discussion sur le forum


Appareil en relation :