En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TCD6 Leysin - Berneuse

Leysin (Alpes Vaudoises)

WSO Städeli-Lift

T3 ES
Description rapide :
La télécabine Leysin - Berneuse est un des principaux accès au domaine skiable. Elle est utilisée tant par les skieurs débutants que par les piétons. En hiver, elle permet d'accéder au haut du domaine. En été, elle dessert quelques chemins de randonnées et, en outre, au panorama qu'offre la Berneuse. Elle dessert également le restaurant tournant du Kuklos. Construite en 1992, il s'agit de la dernière télécabine et appareil débrayable construit par Städeli Lift.

Année de construction : 1992

Suivre la discussion sur le forum

 

Vidéos de l'appareil










 
Introduction et historique
Auteur de ce reportage : 10sami52
Section écrite le 04/01/2019 et mise à jour le 16/01/2019
(Mise en cache le 16/01/2019)

Dans ce reportage, je vous présente la

Image


Leysin

Image
^^Cliquer sur le logo pour accéder au descriptif de la station^^

La TCD4 Leysin-Berneuse

Cette télécabine fut construite en 1956 par la firme suisse Müller. Il s'agit de l'une des premières installations de la station vaudoise. Elle fut le théâtre d'un triste accident en février 1990, qui a coûté la vie à un jeune skieur norvégien. Cet accident fut causé par la sortie d'une cabine du système d'entrainement : elle s'est renversée sur le sol, fauchant le jeune skieur, descendu de la cabine précédente. Source: Article 24heures du 19 Janvier 2010.
Elle fut donc remplacée par la télécabine 6 places que nous connaissons aujourd'hui.

    Caractéristiques administratives:

    TCD-Télécabine à attaches débrayables: Leysin - Berneuse
    Exploitant: TéléLeysin SA
    Constructeur: GMD Müller
    Année de construction: 1956
    Année de démontage: 1992

    Caractéristiques d’exploitation:

    Saisons d'exploitation: Hiver/Eté
    Capacité: 4 personnes
    Débit: 530 personnes/heure
    Vitesse d'exploitation maximale: 2.3 m/s
    Sens de la montée: Gauche
    Nombre de pylônes: 15

    Caractéristiques géométriques:

    Altitude aval: 1333 m
    Altitude amont: 2040 m
    Dénivelé: 707 m
    Longueur développée: 1888 m
    Temps de trajet: 10 min

    Caractéristiques des cabines:

    Constructeur: Métalléger
    Nombre de places: 4 par cabine
    Dispositif d’accouplement: Pince C Müller à crémaillère
    Nombre de véhicules/suspentes: 36


Image
L'ancienne gare amont et l'ancien restaurant de la Berneuse

Image
Vue sur une cabine approchant la gare amont

Image
Une cabine et la Tour d'Aï et la Tour de Mayen

Image
Une cabine survolant un ravin

Image
Une cabine et les Dents du Midi

 
La télécabine en général
Auteur de ce reportage : 10sami52
Section écrite le 05/01/2019 et mise à jour le 16/01/2019
(Mise en cache le 16/01/2019)

La TCD6 Leysin-Berneuse

Cette télécabine fut construite en 1992 par la firme suisse WSO Städeli Lift. Il s'agit de la dernière des quatre télécabines 6 places construite par ce constructeur, avant qu'il ne soit repris par Garaventa quelques années plus tard.
Elle est une des portes d'entrée du domaine skiable. Même si le télésiège 4 places Leysin-Aï est aussi un autre point d'accès. Cette dernière est plus prisée par les skieurs le matin. Si bien même, il faut attendre avant de monter dans les cabines alors que le télésiège tourne presque à vide.
La télécabine dessert les pistes de la Berneuse, à savoir des pistes bleues, rouges et noires. On peut accéder depuis la télécabine au télésiège fixe 4 places du même nom, au télésiège fixe 2 places Chaux de Mont et à leurs pistes respectives. On peut également emprunter la piste de retour en station.
Elle est également empruntée, à la montée ou à la descente, par les piétons ou clients du restaurant tournant le Kuklos. Elle facilite aussi l'accès aux personnes voulant profiter du panorama de la Berneuse.
En été, on peu accéder aux multiples chemins de randonnées qu'offre la région.


Image
Situation sur le plan des pistes

    Caractéristiques administratives:

    TCD-Télécabine à attaches débrayables: Leysin - Berneuse
    Exploitant: TéléLeysin SA
    Constructeur: WSO Städeli Lift
    Année de construction: 1992

    Caractéristiques d’exploitation:

    Saisons d'exploitation: Hiver/Eté
    Capacité: 6 personnes
    Débit: 900 personnes/heure
    Vitesse d'exploitation maximale: 5 m/s
    Sens de la montée: Droite

    Caractéristiques géométriques:

    Altitude aval: 1336 m
    Altitude amont: 2041 m
    Dénivelé: 705 m
    Longueur développée: 1871 m
    Temps de trajet: ~7 min

    Caractéristiques techniques:

    Emplacement tension: Aval
    Type de tension: Hydraulique
    Emplacement motrice: Amont
    Nombre de pylônes: 17

    Caractéristiques des cabines:

    Constructeur: CWA
    Modèle: Omega S
    Nombre de places: 6 par cabine
    Dispositif d’accouplement: Pince bistable Städeli
    Nombre de véhicules/suspentes: 36


La gare aval

La gare est adjointe à celle du télésiège Leysin-Aï. Elle est située sur le haut du village. Elle accessible en voiture. Un parking est situé non loin de cette dernière. Elle accessible en train, mais il faut soit marcher, soit emprunter une navette. Car la gare ferroviaire de la ligne de l'Aigle-Leysin ne s’arrête pas au niveau de la gare aval.
Elle abrite les caisses et le garage de l'installation.

Image
Vue depuis le chemin d'accès

Image

Image

Image
Vue depuis l'arrivée de la piste du retour en station

Image
Vue sur la sortie de la gare avec les deux premiers pylônes compression

Image
Vue intérieure côté ralentisseur

Image
Le quai d'embarquement

Image
Le contour

Image
Idem

Image
La plaque du constructeur

Image
Vue côté lanceur

Image
Sortie de la gare

La ligne

La ligne, longue d'un peu moins de 2km, survole en premier lieu une prairie jusqu'au pylône n°6 qui inscrit une rupture de pente. En effet, la pente s'accentue et s'adoucit ensuite progressivement jusqu'en gare amont. La ligne, après ce pylône, traverse la forêt et survole une falaise. Puis, après le passage du pylône n°11, la ligne survole des prairies de montagne. Ensuite, après le pylône n°15, la ligne passe au-dessus d'un ravin en dévers, puis un fossé jusqu'au dernier pylône.

Image
Vue d'ensemble de la ligne

Image
Vue sur les P1.1, P1.2 et les suivants. Nous remarquons que la pente entre le pylône 1.2 et 2 est importante.

Image
P2

Image
Vue en aval, avec la gare aval du TSD4 Leysin-Aï à gauche

Image
P3

Image
P4

Image
P5

Image
Portée

Image
P6, la pente s'accentue

Image
Portée et survol de la falaise

Image
P7

Image
P8

Image
P9

Image
P10

Image
Portée

Image
P11

Image
Vue sur le Grand Chamossaire et une partie du massif des Diablerets

Image
Portée

Image
P12

Image
Portée

Image
P13

Image
Vue sur, de gauche à droite, Le Mont d'Or, le Pic Chaussy et les Diablerets

Image
P14, avec la Tour d'Aï à droite

Image
P15

Image
Portée et survol du ravin en dévers

Image
P16

Image
Portée

Image
P17, le dernier de la ligne qui possède les différents instruments pour le vent

Image
Approche de la gare amont

La gare amont

La gare amont est située proche du sommet de la Berneuse et, ainsi, proche du restaurant tournant le Kuklos. Elle abrite la partie motrice de la télécabine. Elle possède également une salle de pique-nique au niveau inférieur. A partir de cette gare, nous pouvons accéder à la totalité des pistes du domaine skiable. Que ce soit la piste noire de Chaux de Mont à la piste bleue de Solepraz, situé à l'extrémité du domaine. Nous pouvons également profiter du panorama de la Berneuse et ainsi contempler le Léman, les Dents du Midi et le massif des Diablerets.

Image
Vue sur l'entrée de la gare côté ralentisseur

Image
Vue d'ensemble, avec le contour en premier plan et le quai de débarquement à gauche

Image
Le lanceur et la sortie de la gare

Image
Vue sur la sortie et entrée de la gare

Image
Vue d'un côté de la gare, avec l'entrée de la salle de pique-nique en dessous des quais

Image
Vue d'ensemble, avec en toile de fond le massif des Diablerets

Image
Vue sur une partie de ce côté de la gare

Image
Vue depuis la piste de retour en station. Nous remarquons ici que la gare est proche d'un précipice et semble perchée sur son sommet.

Véhicules et pinces

La télécabine est pourvue de cabines Omega S du carrossier suisse CWA. Elles ont une capacité de 6 personnes chacune. Elles sont reliées au câble grâce à la pince Städeli. Mais, contrairement aux autres réalisations de ce constructeur sur sol helvétique qui possèdent des pinces monostables (par exemple sur le TSD3 Foilleuse à Morgins), cette télécabine est pourvue de pinces bistables. C'est-à-dire que ces dernières restent ouvertes en gare, contrairement aux pinces monostables qui restent fermées en gare.
Elle se démarque également des autres télécabines employant la pince Städeli. En effet, les deux autres (TCD6 des Violettes à Crans-Montana et la TCD6 Hörnli-Express à Arosa) sont dotées de doubles pinces (également monostables).

Image
Une cabine arborant le sponsor et le logo de la station

Image
Vue de l'autre côté de la cabine

Image
Une cabine vue de face

Image
Dernière évolution de la pince Städeli

Image
La pince d'un autre point de vue

Image
Une pince ouverte prise en charge par la chaîne de traînage

Image
Une pince ouverte sur un rail de garage. On note que le mors mobile est à l'intérieur de la pince et que le mors fixe à l'extérieur.

Image
Une pince débrayée. On note également la présence d'une barrette cassante au bout de la came. Cela permet de détecter si une pince est fermée (le levier en même position que sur la ligne), et donc défectueuse.

Image
Embrayage d'une pince

Quelques explications sur le fonctionnement de cette pince:

Image

Sur cette image, nous avons, en bleu, la came qui agit sur le levier de la pince. Ce qui permet à cette dernière de débrayer ou d'embrayer sur le câble. Côté débrayage, la came agit sur le levier pour ouvrir la pince. En revanche, côté embrayage, la came agit comme limiteur du mouvement du levier. En effet, la pince possède une pièce qui permet de bloquer la pince en position ouverte en gare. Ce loquet est mis en mouvement grâce à la came inférieure (en jaune) et lorsque la pince est débloquée, elle s'embraye sur le câble. S'il n'y avait pas la came supérieure (en bleue), le mouvement du levier serait violent et endommagerait fortement les organes de la pince et d'une partie du lanceur.
Comme pour la came de débrayage, nous remarquons la présence d'une barrette cassante au début de la came supérieure, ce qui permet de détecter un déblocage intempestif de la pince dans la gare et donc de sa défectuosité.

Image

Sur cette image, nous avons, en rouge, le levier de la pince, en violet, le mors fixe et, en jaune, le loquet permettant de maintenir la pince ouverte en gare. L'avantage de ce système réside dans le fait que la pince est deux fois moins manœuvrée en gare qu'une pince monostable classique. Ce qui permet de limiter l'usure des pièces mécaniques.

 
Aspects techniques
Auteur de ce reportage : 10sami52
Section écrite le 11/01/2019 et mise à jour le 16/01/2019
(Mise en cache le 16/01/2019)

En gare aval:


Image
Rampe à pneus permettant le rangement des cabines dans le garage

Image
Le garage

Image
Idem

Image
La came de fermeture des portes, avec le gabarit, en rouge, assurant la bonne fermeture des portes des cabines

Image
Poulie à double-gorge de renvoi. Elle renvoie le câble soit vers la poulie tension, soit vers la ligne de la télécabine. Cette disposition permet de faire un mouflage et ainsi de reporter le double de la distance du lorry sur le câble. Elle a également une prise de mouvement sur le haut pour permettre la mise en mouvement de la chaîne de traînage et les pneus du ralentisseur et lanceur.

Image
La poulie tension, avec le vérin hydraulique à sa gauche en jaune.

Image
Le vérin hydraulique de tension

En gare amont:

Image
Came d'ouverture des portes des cabines

Image
Le moteur

Image
Volant d'inertie, réducteur d'angle et réducteur sous la poulie motrice

Image
Le volant avec le frein en rouge et le réducteur d'angle

Image
La poulie motrice

Image
Le moteur hydraulique de secours et le pignon au-dessus qui s’engrène sur la couronne dentée de la poulie

Image
La poulie, avec le radiateur du circuit hydraulique et, sur la gauche, le galet tachygraphe qui permet de mesurer la vitesse de l'installation.

 
Photos diverses et conclusion
Auteur de ce reportage : 10sami52
Section écrite le 13/01/2019 et mise à jour le 16/01/2019
(Mise en cache le 16/01/2019)

Photos diverses


Image
Vue en direction du Léman, couvert par la brume

Image
Vue en direction des Dents du Midi et des sommets aux alentours

Image
Les Dents du Midi

Image
De gauche à droite: Le Grand Muveran, Le Petit Muveran, Dent Favre et la Dent de Morcles

Image
Vue sur le Grand Chamossaire et le massif des Diablerets en arrière-plan

Image
Vue sur Chaux de Mont, la Tour d'Aï et de Mayen, ainsi que le télésiège de la Berneuse au premier plan

Conclusion

La télécabine de la Berneuse joue encore pleinement sont rôle d'ascenseur principal du domaine skiable de Leysin. Cette installation est donc la dernière réalisation débrayable de Städeli avant son rachat par Garaventa. Elle nous montre que Städeli a su modifier son système débrayable pour le mettre au goût du jour (utilisation d'une pince simple bistable au lieu d'une pince double monostable). Après 27 ans de services, il n'y a pas, pour l'heure, de projet de remplacement.

Image


Sources: bergbahnen.org, lift world, 24heures et 20minutes

Vidéo de Chamois78 sur la télécabine

Photos: 10sami52
Ecriture et banière: 10sami52



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :