En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

 TCD8 de Hannigalp

Grächen

Garaventa

T1 ES
Description rapide :
Découvrez la nouvelle télécabine de Grächen, construite en 2011 par Garaventa.

Mise en service en : 2011

Remplace l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

 

Vidéos de l'appareil










Auteur de ce reportage : fan2montagne73
Section écrite le 28/07/2017 et mise à jour le 08/08/2017
(Mise en cache le 08/08/2017)

Image



Au sommaire de ce reportage :



  1. Grächen, au cœur des Alpes valaisannes
  2. Historique de la télécabine d'Hannigalp
  3. La télécabine d'Hannigalp, ascenseur vers le front de neige d'altitude
  4. Les infrastructures de la ligne
  5. Autres photos
  6. La télécabine d'Hannigalp, un appareil essentiel pour Grächen


Grächen, au cœur des Alpes valaisannes

La station de Grächen est située dans le canton du Valais, à une altitude de 1620 mètres, dans la vallée de Viège, connue dans tout le pays pour l'accès à des stations parmi les plus prestigieuses de Suisse, à savoir Zermatt et Saas Fee. Côté ski, la station dispose de 40 kilomètres de pistes entre de 1619 mètres à 2868 mètres d'altitude. Le domaine est desservi par un ensemble de 12 remontées mécaniques.

Image
^^Cliquez sur l'image pour accéder à la description plus détaillée de la station^^


Historique de la télécabine d'Hannigalp

L'histoire de la télécabine d'Hannigalp a débuté au même moment que l'ouverture du domaine skiable de Grächen, c'est-à-dire en 1958. Le choix de la station s'était alors porté sur un appareil de type télécabine 2 places et le manufacturier Suisse Giovanola fut désigné pour en assurer la construction. L'appareil était prévu pour fonctionner été comme hiver, desservant des magnifiques sentiers de randonnée tout comme de très belles pistes de ski. Les cabines avaient un design assez particulier puisqu'elles n'avaient aucune couverture (sauf un bout de toit) et l'armature métallique était apparente ; les passagers se faisaient face sur des sièges en bois et posaient leurs pieds sur une simple planche... Avis aux personnes sujettes au vertige. Les cabines étaient évidemment dotées des pinces à gravité Giovanola.

Image
Le bas de la ligne et la gare aval. On remarquera le village de Grächen en fond.

Image
Un type de cabine 2 places.


En 1984, après plus de 26 années de service, cette télécabine fut démontée et remplacée par une télécabine 6 places du constructeur Von Roll qui utilisait à cette époque la pince Giovanola pour ce type d'installations (pince double par opposition au modèle simple de la télécabine 2 places précédente). Le traînage des cabines en gare se faisait aussi par chaîne, comme dans l'ancienne télécabine. Cette nouvelle remontée a permis à la station d'augmenter significativement la capacité d’accueil du domaine.
(cliquez ici pour accéder au reportage sur cette télécabine Von Roll)


Image
La gare aval.

Image
La ligne.

Image
La gare amont.

Image
Une cabine 6 places CWA avec pinces Giovanola.


En 2010, c'est toute la station qui a été réorganisée par un nouveau plan d'urbanisme dont le thème était le suivant : un tourisme de masse, respectueux de la nature et attractif. Pour répondre à cette problématique, la réorganisation du domaine était essentielle. On assista donc au remplacement de l'ancienne télécabine par une toute nouvelle 8 places de marque Garaventa et fabrication Doppelmayr.

La télécabine d'Hannigalp, ascenseur vers le front de neige d'altitude

La télécabine d'Hannigalp relie le village de Grächen au front de neige d'altitude, situé à 2114 mètres d'altitude sur le plateau éponyme à la remontée. Son rôle est primordial, car elle est la seule installation à joindre station et domaine skiable. En effet, elle donne accès au télésiège de Bärgji, aux téléskis de Furggen 1 & 2, permettant d'aller vers le sommet via la piste bleue N°12 et le télésiège Stafel- Seetalhorn. Le domaine d'altitude est beau et très bien desservi mais il est difficile d'en redescendre vers la station puisqu'il faut toujours passer par Hannigalp.
Au niveau du ski propre la télécabine dessert toutes les pistes de la zone débutants ainsi qu'une autre, rouge, servant de piste de descente vers la station.
La remontée dessert donc les pistes suivantes :

  • La piste rouge N°3 : elle longe la remontée pour redescendre vers Grächen, on notera aussi qu'elle passe à plusieurs reprises sous le tracé de la télécabine.
  • La piste bleue N°11 : elle est courte et appropriée aux débutants, cependant elle est un passage obligé pour pouvoir redescendre vers Grächen.


Image
La situation de la télécabine sur le plan des pistes de Grächen.


Voici les caractéristiques de l'appareil :

Caractéristiques administratives :

TCD - Télécabine à pinces débrayables 8 places : HANNIGALP
Exploitant : Société touristique Grächen AG
Constructeur : GARAVENTA - DOPPELMAYR
Année de construction : 2011

Caractéristiques d’exploitation :

Saison d'exploitation : Hiver et été
Capacité : 8 personnes
Débit à la montée : 2000 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 6 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques :

Altitude aval : 1625 m
Altitude amont : 2122 m
Dénivelée : 497 m
Longueur développée : 2281 m
Temps de trajet : 6 minutes

Caractéristiques techniques :

Type de gare : UNI-G
Emplacement motrice : Amont
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de pylônes : 13
Garages : principal en amont - petit garage en aval

Caractéristiques des véhicules :

Type de véhicules : CWA Omega IV-8 LWI
Type de pinces : UNIGRIP DT-108

Les infrastructures de la ligne

La gare aval

La gare aval de la télécabine se situe à 1625 mètres d'altitude, non loin du centre du village et des principaux commerces. Elle est incorporée dans un grand bâtiment en partie en bois, en partie habillé d'un bardage en bois, s'intégrant très bien à son environnement. Au niveau technique, on relèvera une gare de type UNI-G sans couverture et munie d'aiguillages pour permettre l'accès à un petit garage, dans la partie droite du bâtiment. La tension de l'installation y est assurée par deux vérins hydrauliques.

Image
La gare depuis le piste rouge N°3.

Image
On se rapproche et on peut observer la sortie et le premier pylône.

Image
De 3/4.

Image
L'autre 3/4 de la gare, côté village.

Image
Un zoom sur la passerelle d'entrée.

Image
Et enfin, on bascule de l'autre côté. Comme expliqué ci-dessus, le bardage donne un effet naturel et intègre très bien l'espace.

Image
Les portillons de contrôle des forfaits à l'entrée dans la gare.

Image
Des cabines dans le contour.

Image
Les rails d'entrée et sortie du garage et une vue partielle de celui-ci.


La ligne

La ligne est longue de 2281 mètres pour un dénivelé de 497 mètres. Elle débute par une forte pente permettant de s'élever au-dessus de la piste ; elle prend fin au niveau du pylône P2. Ensuite, la ligne prend une déclivité moins importante avant de s'enfoncer dans la forêt à partir du pylône P5, support-compression qui marque le début d'une montée plus marquée jusqu'au P6, sur une portée la plus longue de la ligne. Celle-ci est alors constituée d'autres portées assez longues mais la pente va se réduire, et même devenir presque nulle au niveau des pylônes P7, P8 et P9. Le pylône P9 va ensuite imprimer la dernière montée et permettre l'arrivée en gare amont.

Garaventa a équipé la ligne de 13 pylônes dont 10 supports, 2 supports-compressions et 1 compression :


  • P1 : 16C / 16C
  • P2 : 10S / 12S
  • P3 : 8S / 8S
  • P4 : 10S / 10S
  • P5 : 6S - 6C / 4S - 4C
  • P6 : 8S / 8S
  • P7 : 8S / 8S
  • P8 : 8S / 8S
  • P9 : 6S - 6C / 4S - 4C
  • P10 : 6S / 6S
  • P11 : 8S / 8S
  • P12 : 8S / 8S
  • P13 : 10S / 10S


Image
Portée P1 à P2.

Image
La tête du P2, le plus haut de la ligne.

Image
Portée P2 à P3, où la ligne passe à nouveau au-dessus de la piste de retour en station.

Image
Pylône P3, on remarquera la présence d'un manche à air, permettant d'estimer visuellement la vitesse et la direction du vent.

Image
Portée P3 à P4.

Image
Pylône P4 équipé d'un anémomètre.

Image
Portée P4 à P5, on s'apprête à entrer dans la forêt.

Image
Pylône P5, support-compression imprimant une seconde rupture de pente.

Image
Portée P5 à P6, la plus longue de la ligne.

Image
Idem.

Image
Pylône P6, rétablissant une pente beaucoup plus faible.

Image
Portée P6 à P7, croisant une nouvelle fois la piste rouge N°3.

Image
Pylône P7.

Image
Portée P7 à P8.

Image
La tête du pylône P8 équipé d'un anémomètre.

Image
Portée P8 à P9.

Image
Pylône P9, support-compression imprimant la dernière montée de la ligne.

Image
Portée P9 à P10.

Image
Pylône P10.

Image
Portée P10 à P11.

Image
Pylône P11.

Image
Portée P11 à P12, on commence à entrevoir la gare amont.

Image
La fin de cette même portée.

Image
L'enchaînement des pylônes P12 et P13, rétablissant la ligne à l'horizontale avant l'entrée en gare.

Image
Les têtes de ces pylônes.

Image
L'arrivée en gare amont.


La gare amont

La gare amont est située à une altitude de 2122 mètres, sur le plateau de Hannigalp. Elle est assez particulière de par son implantation : elle est en partie enterrée et son toit sert de terrasse à un restaurant d'altitude. La gare Uni-G possède une partie couverte et une autre, non couverte, intégrée dans le bâtiment. Il s'agit de la station motrice, l'unité motrice étant située au-dessus de la poulie, dans la partie de la gare à l'intérieur du bâtiment. On y notera aussi la présence du garage principal de l'installation.

Image
La gare en arrivant sur le front de neige d'altitude.

Image
La partie extérieure qui sert de terrasse.

Image
La gare de 3/4.

Image
De l'autre côté.

Image
La sortie de la gare, par un bâtiment souvenir des anciennes remontées qui s'y sont succédé.

Image
De face.

Image
On pénètre dans la gare...

Image
Une vue d'ensemble sur les quais.

Image
La poulie motrice de l'installation avec, sur la droite, le frein de poulie et une génératrice tachymètrique.

Image
Une cabine en sortie de gare. On voit que la couverture UNI-G s'arrête au niveau de bâtiment.

Image
Vue du côté opposé avec une cabine en approche.

Image
Le système d'aiguillages et convoyeurs permettant de rediriger les cabines vers le garage.

Image
Une vue rapprochée sur ceux-ci.

Image
La première partie de ce garage.

Image
Le second virage, permettant de joindre la plus grande partie du hangar.

Image
Une vue large sur le garage, avec la benne de service.


Autres photos

Les véhicules

Garaventa a équipé la télécabine de cabines CWA Omega IV-8 LWI munies de pinces DT-108. Certaines sont sérigraphiées à l'effigie des héros pour enfants de Charles Perrault : Cendrillon, le Petit Chaperon Rouge, le Petit Poucet, la Belle au Bois Dormant...

Image
Une cabine modèle "Prince Charmant".

Image
Un croisement entre deux cabines.

Image
Les portes et les racks à ski.

Image
Un intérieur.

Image
Le véhicule de service transportant la boisson "officielle" helvétique : Rivella !


Autres vues de la ligne

Image
Le P2, le plus haut de cette installation, vu depuis l'aval.

Image
Depuis les pistes.

Image
Les pylônes P12 et P13.


La télécabine d'Hannigalp, un appareil essentiel pour Grächen

La station de Grächen a réalisé un investissement essentiel pour son domaine avec cette nouvelle télécabine. En effet, sa capacité horaire de 2000 personnes et sa vitesse de 6 mètres par seconde font d'elle une remontée à la pointe des technologies et taillée pour un accueil touristique de masse. Elle permet un accès au front de neige d'Hannigalp dans les meilleurs délais et dans les meilleures conditions pour les skieurs de tous niveaux. La station compte beaucoup sur cette nouvelle remontée pour dynamiser le domaine skiable et accroître d'avantage le nombre de skieurs.


Image
La télécabine, une remontée à la pointe pour une liaison majeure.



Annexe :


Cliquez sur le lien ci-contre pour accéder à la vidéo de Gondelbahn Monde : https://www.youtube.com/watch?v=ZCMJeA94HtI


Je remercie Kilano18 pour ses photos sur ce très bel appareil.

Textes : fan2montagne73
Photos : Kilano18
Bannière : fan2montagne73



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :