En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TCD8 de l'Ariondaz

Courchevel (Les Trois Vallées)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Le nouveau visage de Courchevel Moriond

Options techniques :
  • entraînement direct ou semi-direct
Année de construction : 2017

Remplace les appareils suivants : Suivre la discussion sur le forum



Auteur de ce reportage : Bouctou
Section écrite le 16/04/2018 et mise à jour le 07/05/2018
(Mise en cache le 07/05/2018)

Image


3 Mai 1946. Francis Eugène Mugnier, maire de Saint Bon, signe, avec l’accord de son conseil municipal, la cession de terrains communaux au département de la Savoie qui projette la création d’une station de sports d’hiver au Plateau des Tovets à 1750 mètres d’altitude. Courchevel est née. Ce sera la première et unique station dite de 2ème génération et la première créée ex-nihilo sur un concept skis aux pieds. L’idée est de créer une station sociale, permettant l’accès au ski au plus grand nombre. Mais le développement de la station au cours des décennies qui vont suivre, va se faire à l’opposé du projet initial, et aboutir au Courchevel d’aujourd’hui, station internationale réputée pour ses prestations très haut de gamme qui font trop souvent oublier la qualité exceptionnelle de son domaine skiable.

Durant de nombreuses années, plusieurs sociétés de remontées mécaniques vont se partager le domaine, dont :
- Les SPTV (Services Publics des Trois Vallées) appartenant au département et gérant la majeure partie des remontées mécaniques du Plateau des Tovets (Courchevel 1850) ainsi que du Praz
- La société des Téléskis de Pralong qui gère le secteur Pralong/Super Pralong ainsi que le téléski des Creux
- La société du Lac Bleu qui gère le secteur Bouc Blanc
- La société de Mr Obert gérant la TC Grangettes, le TK des Tovets et le TK des Roy à 1550
- La société du Dou du Midi qui gère le TSF2 du Dou du Midi ainsi qu’un TK école situé à côté du TS
- La STM (Société des Téléskis de Moriond) gérant l’ensemble du domaine de 1650

Petit à petit, les sociétés privées se font racheter par les SPTV jusqu’au rachat de la STM en 2000 et la création d’une seule entité gérant l’intégralité du domaine de la vallée de Courchevel : la SEM « Société des 3 Vallées » ou S3V.

En 2011, afin d'enrayer le vieillissement des installations risquant de porter préjudice, à terme, à la réputation de la station, la S3V annonce un important plan pluriannuel d'investissement de 140 millions d'euros pour les 7 ans à venir sur le domaine de Courchevel/La Tania. La mise en œuvre est immédiate :
- Eté 2011 : construction du télésiège de Plantrey
- Eté 2012 : construction du télésiège du Biolley et de la télécabine de Petit Moriond.
- Eté 2013 : réalisation du télésiège du Bouc Blanc, mais aussi premiers travaux des télésièges de l'Aiguille du Fruit et de La Forêt
- Eté 2014 : finalisation des télésièges de l'Aiguille du Fruit et de La Forêt

2015 et 2016 seront des années blanches au niveau de la construction de remontées mécaniques, suite à de nombreux problèmes administratifs, politiques...qui retardent la mise en oeuvre des différents projets (TCD Ariondaz, Grandes Combes, Grangettes...)

2017 voit donc enfin la restructuration du front de neige de Moriond, avec la réalisation d'une nouvelle TCD8 sur un tracé identique à la précédente

Image
Situation de la TCD8 sur le domaine


Image
Détail de l'implantation




Le secteur de Moriond

Moriond est le secteur historique du domaine skiable de la commune de Saint-Bon

Image
Moriond avant 1945 (Coll. B.Détard - DR)



C'est ici, en effet, que fût construit le tout premier appareil de la vallée, le téléski de Sainte Agathe, en 1945, sous l'impulsion du pionnier local, Jean Blanc, membre de l'équipe de France de ski, et avec l'aide de Jean Pomagalski.

Image
Construction du TK de Sainte Agathe (Coll. N.Pachod - DR)


Image
Vue de la ligne en été, détail d'une CP Jansol (Coll. B.Détard - DR)


Image
Front de neige entre 1945 et 1953 avec sur la gauche la G1 et le P1 du Tk de Sainte Agathe (Coll. B.Détard - DR)



Puis, en parallèle du développement du plateau des Tovets, « Moriond l"ensoleillée », devenue Courchevel 1650, se développe de façon indépendante par rapport au reste de la vallée. En effet, le département n’a aucun droit de regard sur ce territoire et c’est la commune de Saint Bon qui se charge du développement de l’urbanisme à une époque où les relations entre le département et la commune sont plutôt tendues. Côté remontées mécaniques, c’est la STM crée notamment par Laurent Boix Vives (PDG de Rossignol) qui gère cette partie du domaine.


En 1953, le téléski Montaz-Mautino du Marquis est construit afin de relier Moriond au plateau éponyme.

Image
Tk du Marquis entre 1953 et 1958 (Coll. B.Détard - DR)



En 1958, le téléski historique de Sainte Agathe est remplacé par un appareil Montaz-Mautino équipé d'une gare B15 et d'un débit de 440 pers/h.

Image
(Coll. B.Détard - DR)



En 1961, c'est la construction du premier téléporté du secteur, le TSF2 de l'Ariondaz (devenu par la suite le TSF des 3 Vallées, démonté en 2012) : reportage ici


Il faut attendre 1962 pour avoir une liaison skis aux pieds entre 1650 et le reste du domaine grâce à l’aménagement du site de Praméruel avec le TK de Praméruel en direction de 1650, et le TK des Creux en direction de 1850.


Durant l'automne 1969, le téléski du Marquis est doublé par un appareil G130 de chez Poma

Image
De gauche à droite : tk Marquis I, tk Marquis II et tk de Sainte Agathe (Coll. B.Détard - DR)



Eté 1970 : construction du téléski du "Slalom" (devenu depuis téléski du stade) par Montaz Mautino, de type D40


En 1974, c'est une petite révolution qui se joue avec la construction de la TCD6 d'Ariondaz, reliant Moriond au Mont Bel-Air

Image
La nouvelle TCD6 avec les téléskis du Marquis I et du Marquis II (Coll. B.Détard - DR)



En 1976, après moins de 10 ans d'exploitation, le téléski Marquis II est démonté.


La partie basse du domaine de Moriond ne connaitra ensuite plus d'évolution majeure durant près de 40 ans


En 2005, une étude est menée pour améliorer l'accès à la G1 de la TCD et permettre un accès direct depuis les pistes sans avoir à monter le grand escalier d'accès, projet qui n'aboutira pas.

Image
Proposition de passerelle - DCSA (Coll. B.Détard - DR)



Mais la question de la restructuration complète du front de neige de Moriond se pose rapidement. Un premier projet prévoit le remplacement des tk de Sainte Agathe et du Marquis par un TSD, projet prévu pour l'été 2009 mais qui ne verra pas le jour (Vidéo TSD Moriond).


Fin 2010, la mairie fait appel au cabinet canadien Ecosign pour une réflexion globale sur l'ensemble du domaine. Après plusieurs pistes de réflexion, la solution retenue est celle d'un TSD6 reprenant le tracé du TK du Marquis, ainsi qu'une TCD en 2 tronçons reliant Moriond au Mont Bel-Air mais avec une gare intermédiaire permettant de desservir le quartier du Belvédère

Image
Proposition Ecosign de 2011 (Coll. B.Détard - DR)



Au cours de l'été 2012, la suppression du TSF2 des 3 Vallées (anciennement Ariondaz) s'accompagne de la construction non pas d'un TSF comme proposé par Ecosign, mais d'une TC à va-et-vient, la TC de Petit Moriond


Mais suite à de nombreux problèmes fonciers, administratifs, politiques (certains terrains appartenant à la mairie de Bozel), la solution des 2 téléportés (TSD Marquis/Sainte Agathe et TCD8 Moriond/Belvédère/Bel-Air) ne sera finalement jamais réalisée, bien que des études avancées aient été faites par le cabinet Abest. De même, une animation de présentation avait été réalisée par Infogrif : Vidéo TSD Moriond


La nouvelle télécabine 8 places

Après de nombreuses années de réflexion et moult rebondissements, c'est donc finalement la solution d'un remplacement sur un tracé identique qui est retenu. La ligne est toutefois très légèrement plus courte, puisque la nouvelle G1 a été avancée afin de la sortir du bâtiment de la "Maison de Moriond", la réglementation ne permettant plus une telle configuration. De même en G2, la gare se situe désormais en avant du bâtiment historique, celui-ci servant dorénavant de garage pour la nouvelle TCD.
Ce chantier s'inscrit dans un plan beaucoup plus vaste, puisque c'est l'ensemble du secteur qui est transformé avec notamment la reprise du dévers du départ de la piste du Marquis, la mise à niveau et l'extension de l'ensemble du système de neige de culture, ainsi que la réalisation d'une piste de luge, la "Moriond Racing" desservie par le nouvel appareil

La construction s'accompagne également du démantèlement de 5 appareils anciens, permettant de "nettoyer" la forêt de pylônes et d'améliorer l'aspect visuel depuis le front de neige :
- Le téléski de Sainte Agathe
- Le téléski du Marquis
- Le téléski du Stade de Slalom
- La télécabine 6 places de l'Ariondaz
- Le téléski de la Combe (sa suppression n'était pas inscrite dans le projet initial mais à finalement été réalisée dans la foulée)

Voici les liens vers les reportages de la TCD6 et du TK du Marquis, les 3 autres appareils n'ayant malheureusement pas de reportage consacré

Image
Cliquez sur l'image pour voir le reportage de Geofrider


Image
Cliquez sur l'image pour voir le reportage de Geofrider



Le chantier est lancé dès l'automne 2016, avec le défrichement de la partie haute de la ligne ainsi que le coulage des bétons des P14 et P15.
Les travaux redémarrent dès la fermeture de la station, le 18 avril 2017. L'héliportage de la ligne a lieu début juillet, le tirage du câble fin aôut et l'épissure début septembre

Image
G1 le 21 mai 2017 (©2017 Benoît Détard)


Image
G2 le 11 juin 2017 (©2017 Benoît Détard)


Image
G2 et P16 le 23 juillet 2017 (©2017 Benoît Détard)


Image
G2 le 26 août 2017 (©2017 Benoît Détard)


Image
L'appareil en test le 23 octobre 2017 (©2017 Benoît Détard)


Pour l'intégralité du suivi, cliquez ici


Caractéristiques techniques

  • Nom de l'installation : TCD8 Ariondaz

  • Constructeur : Poma
  • Année de construction : 2017
  • Saison d'exploitation : Hiver
  • Capacité : 8 personne(s)

  • Altitude aval : 1592 m
  • Altitude amont : 2048 m
  • Dénivelée : 456 m
  • Longueur développée : 2378 m
  • Pente maxi : 49,60 %
  • Pente moyenne : 19,23%

  • Débit provisoire : 2400 personnes/heure
  • Débit définitif : 2600 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 6 m/s
  • Temps de trajet : 6 minutes 36 secondes

  • Emplacement motrice Amont
  • Emplacement tension Aval
  • Diamètre du câble : 50 mm
  • Largeur de voie : 6.10 m
  • Puissance installée : 794 kW (DirectDrive)
  • Sens de montée : Gauche
  • Nb pylônes : 16
  • Nb véhicules : 79



La Gare Aval

La gare se situe sur le front de neige, avancée de quelques mètres par rapport à l'ancienne G1 afin de la sortir du bâtiment "La Maison de Moriond"

Image
Situation sur le front de neige vu depuis le bas de la piste du Marquis


Image
Situation sur le front de neige vu depuis la piste arrivant de la G2 de Petit Moriond


Il s'agit d'une gare Multix avec un habillage bois, identique à tous les appareils construits sur le domaine depuis 2011. C'est à son niveau que se fait la tension de la ligne. Petite particularité : elle présente également un contour tronqué "haut débit".

Image


Image


Image


Image


Image


Image



La gare est désormais accessible de plain-pied depuis les pistes...

Image



...et par un escalier roulant depuis la sortie de la Maison de Moriond, passage obligé pour les clients arrivant du centre du village.

Image
Arrivée depuis le centre station


Image
Escalator vers la G1


Image
Arrivée au pied des pistes


Image
Sortie au niveau de la G1



Au niveau des bornes de forfaits, sur la gauche, un distributeur pour retirer les photos (moyennant paiement) prises automatiquement sur la piste de luge "Moriond Racing"

Image


Image


Image
Vue sur le poste de commande depuis la rampe d'accès


Image
Zone d'embarquement


Il ne nous reste donc plus qu'à embarquer !

Image



La Ligne

La ligne parcourt 2378m de longueur pour 456m de dénivelé. Le tracé se déroule le long de 16 pylônes, dont 2 de compression (P1 et P2), 2 de support/compression (P12 et P13) et 12 de support. Le tracé se décompose en une pente peu marquée allant en s'adoucissant entre la sortie de G1 et le P10, puis par une partie presque plate jusqu'au P13 et une partie plus pentue jusqu'à la G2.


Image
P1-P2


Image
P3


Image
P4


Image
P5


Image
P6 (c'est à ce niveau qu'arrivait l'ancien téléski de Sainte Agathe)


Image
P7


Image
P8


Image
P9


Image
Portée P9-P10 avec au fond l'Aiguille de Mey et les dents de la Portetta


Image
P10


Image
Portée P10-P11 avec le survol de la piste de luge


Image
P11


Image
P12


Image
P13


Image
Survol du téléski des Granges


Image
P14


Image
Survol de la piste de luge


Image
P15


Image
P16


Image
Arrivée en G2



La Gare Amont

La gare amont est située au mont Bel Air, à 2048 mètres d'altitude. Elle reprend le bâtiment de l'ancienne G1, mais en étant déportée vers l'aval, en surplomb de la pente, afin de libérer la place nécessaire au stockage des cabines.

Image
Quai de débarquement


Image
Contour, avec au fond le poste de commande et au premier plan les 2 voies menant et venant du garage


Image


Image
Quai d'embarquement pour la descente


Image
Vue générale sur le contour et les aiguillages garage/G2


Image
Détail sur les 2 aiguillages



La nouvelle gare ayant été avancée, il faut maintenant traverser l'ancien bâtiment transformé en garage à cabines

Image


Image



L'emplacement de la G2 au Mont Bel-Air permet de basculer sur le télésiège du Signal (notamment par la piste d'Ariondaz) ou sur celui des Chapelets (par la piste de Bel-Air). Il est également possible de rejoindre directement Praméruel par la longue piste de la Petite Bosse puis le Boulevard des Gravelles

Image
Situation générale


Image
Vue vers l'amont


Image
La G2 avec le Western Ski Park au premier plan


Image


Image



La réhabilitation de l'ancien bâtiment a permis la création d'une salle hors-sac baptisée "Saloon" ainsi que de toilettes publiques. Sur le flanc ouest a été construit un bâtiment destiné à la location des luges pour la "Moriond Racing"

Image


Image


Image


Image
Départ de la piste de luge



Comme en G1, la gare amont est une Multix avec un habillage bois. C'est à son niveau que se trouve la motorisation avec le premier DirectDrive (modèle LD9) des 3 Vallées

Image


Image


Image


Image



Les Véhicules

L'appareil est équipé de 79 cabines Diamond 8 version basse de chez Sigma, bénéficiant d'un vitrage panoramique, de porte-skis extérieurs et équipées de pinces LPA-L.

Image


Image


Image


Image


Image


Image



La particularité majeure vient de l'installation de LED au plafond et sur les montants extérieurs permettant l'éclairage intérieur ainsi que l'illumination des véhicules lors de l'exploitation nocturne, les mardis et jeudis. L'alimentation électrique se fait de manière autonome par des panneaux solaires situés sur le toit de la cabine

Image


Image


Image



Vues diverses

Image


Image


Image


Image



Conclusion

La S3V et Poma nous offrent ici un très bel appareil, qui conjugue rapidité, confort et vision panoramique. Cette télécabine, associée à la reprise des pistes du secteur, améliore grandement l'intérêt de ski propre du secteur.

Il me faut cependant noter quelques points négatifs :
- le fait de devoir traverser le garage en G2 n'est pas très confortable, surtout avec des petits. D'autant que le revêtement de sol choisi est particulièrement glissant avec des chaussures de ski.
- il est également dommage sur un appareil de cette envergure de ne pas avoir opté pour des quais de niveau, surtout à une époque où l'on parle tant de l'accès pour les personnes à mobilité réduite.
- si la réalisation d'une piste de luge dédiée est à mon sens une très bonne idée, le tarif de 15€ la descente (11€ si on les achète par 4) est en revanche assez prohibitif.
- je trouve également dommage cette tendance dans de nombreuse stations à courir après l'anglais. Pourquoi ne pas avoir trouvé des thématiques plus locales tournées vers la faune et la flore de ces belles montagnes, plutôt que le "Racing" et le "Western" ?
- enfin, je ne peux m'empêcher de regretter que le tracé n'ait pas été prolongé jusqu'au Signal afin d'offrir une bascule sur Praméruel plus rapide et surtout plus intéressante d'un point de vue ski.

Cela étant dit, l'ensemble reste largement positif et je ne peux que vous encourager à venir découvrir le nouveau visage de Courchevel Moriond !



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :