En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 15/10/2017 et mise à jour le 09/11/2017
(Mise en cache le 09/11/2017)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Val d’Isère
  2. Historique : le développement du plateau de Solaise
  3. Ouillette, un appareil de liaison
  4. Ligne et infrastructures du ropetow de l’Ouillette
  5. Ouillette, un télécorde unique en France


Val d’Isère

Val d'Isère est une station de ski de Haute-Tarentaise située au pied du col de l'Iseran (2700 mètres d'altitude), à la limite entre Tarentaise et Maurienne, non loin de la source de l'Isère. Elle est connue entre autres pour ses mythiques pistes comme l'OK, la Face de Bellevarde, la Rhône-Alpes ou encore la Germain Mattis. L'ensemble fait partie prenante de l'Espace Killy, un vaste domaine skiable relié à la station voisine de Tignes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : le développement du plateau de Solaise

L’aménagement du secteur d’altitude de Solaise a commencé en 1942 avec la mise en service du téléphérique de Solaise reliant la station de Val d’Isère à la Tête de Solaise. L’exploitant du domaine skiable, en collaboration avec Pierre Montaz, a construit le téléski du 3000 en 1962. Ce téléski desservait les pentes abruptes du fond du cirque dominé par la pointe des Leissières (3041 mètres d’altitude). Cependant, le téléski du 3000 étant situé bien plus haut que le sommet de la Tête de Solaise, l’accès à son départ était effectué en ski de randonnée.
En 1963, le téléski du Glacier a été construit, permettant d’accéder directement au départ du téléski du 3000 depuis la Tête de Solaise. Rapidement dépassé par son succès, le téléski du Glacier a été doublé dès 1965. Dans le milieu des années 1960, le retour au sommet de la Tête de Solaise a été facilité par l’installation du premier téléski du Lac. Ce petit téléski permettait de rejoindre le sommet du téléphérique de Solaise et les pistes de retour-station depuis les environs du lac de l’Ouillette.
En 1976, le secteur de Solaise a été agrandi vers le rocher de Solaise avec la construction du télésiège 2 places de Cugnaï par YAN Lifts. Grâce à ce nouveau téléporté, une nouvelle piste rouge, plutôt longue a été ouverte et le vallon de Cugnaï a été pour la première fois accessible directement depuis le sommet d’une remontée mécanique.
En 1983, les téléskis du Glacier ont été remplacés par un téléporté triplace. Puis en 1986, les téléskis du Lac sont démontés pour l’installation d’un télésiège fixe sur le même tracé.

Image
Le télésiège du Lac (cliquez sur l’image pour afficher le reportage dédié à cet appareil).


En 1992, le télésiège de la Datcha a été construit. Cet appareil permettait de faire le lien entre la route du col de l’Iseran (utilisée en piste de ski en hiver) et le secteur de ski desservi par le télésiège fixe de la Madeleine, construit en 1983 en remplacement de deux téléskis.
Le télésiège de la Datcha a remplacé deux téléskis parallèles d’environ 350 mètres de longueur qui permettaient de basculer sur la piste desservie par le télésiège de la Madeleine depuis le restaurant d'altitude de la Datcha.

Image
Le télésiège de la Datcha (cliquez sur l’image pour afficher le reportage dédié à cet appareil).


Rapidement, la STVI remarque que le télésiège de la Datcha ne suffisait pas pour faire la liaison entre les pistes venant du cirque des Leissières et la Tête de Solaise. En effet, Datcha reste lent et pas assez confortable. Pour améliorer la liaison entre le départ des télésièges de Cugnaï et du Glacier avec la grenouillère de la gare aval du télésiège du Lac, le ropetow de l’Ouillette a été construit au cours de l’été 1994.
Notons que le télésiège du Lac a été remplacé au cours de l'été 2015 par deux tapis roulants parallèles : les tapis "Pim" et "Pam".


Ouillette, un appareil de liaison

Le ropetow de l’Ouillette est situé sur le secteur de Solaise. Il permet de rejoindre directement le départ des tapis roulants Pim et Pam et du télésiège de la Madeleine depuis l’arrivée des pistes venant du haut du secteur de Solaise. Ouillette permet donc d’éviter de descendre jusqu’au télésiège de la Datcha dont le départ se trouve le long de la route du col de l’Iseran.
Le ropetow de l’Ouillette est uniquement réservé à la liaison au cœur du secteur de Solaise. Il ne dessert aucune piste.

Image
Situation du ropetow de l’Ouillette sur le plan des pistes de Val d’Isère.


Ouillette est un appareil très spécial, de type « Ropetow ». Il a la particularité d’être un mixte entre un téléski à enrouleurs (comme le TKE2 des Montets situés sur le glacier du Pisaillas) et un télécorde. En effet, le câble entraîne des cannes solidarisées au câble par le biais d’une pince fixe. Sur ces cannes est installée une corde qui tourne donc à la même vitesse que le câble.
Notons que les gares et les pylônes sont réglables en hauteur.


Voici donc les caractéristiques de cette installation :

Caractéristiques administratives

RPT-Ropetow : OUILLETTE
Maître d’œuvre : TIM
Maître d'ouvrage : STVI (Société des Téléphériques de Val d’Isère)
Exploitant : VAL D’ISERE TÉLÉPHÉRIQUES
Constructeur : MONTAVAL
Année de construction : 1994

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Débit à la montée : 1200 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 2,5 m/s
Embarquement : À plat
Sens de montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2500 m
Altitude amont : 2502 m
Dénivelée : 2 m
Longueur développée : 431 m
Portée la plus longue : 86 m
Pente moyenne : 0,46 %
Pente maximale : 5 %
Temps de trajet : 2 minutes 53 secondes

Caractéristiques techniques

Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 25 kW
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 20 000 daN
Nombre de pylônes : 4
Largeur de la voie : 3,2 m

Caractéristiques des véhicules

Fabricant : POMAGALSKI
Nombre de véhicules : 165
Dispositif d'accouplement : Pince fixe POMA modèle 71
Espacement : environ 5,2 m (soit 2 secondes)

Caractéristiques du câble

NOTE : Câble récupéré du télésiège du Manchet, démonté en 1994.

Fabricant : TREFILEUROPE
Année de fabrication : 1975
Année de pose : 1994
Composition : 6x7 fils
Diamètre du câble : 33,30 mm
Type de câblage : Lang à droite
Type d'âme :Textile
Pas de câblage : 233 mm
Pas de toronage : 107 mm
Résistance à la rupture : 77 451 daN


Ligne et infrastructures du ropetow de l’Ouillette

La gare aval

La gare aval du ropetow de l’Ouillette est située à 2500 mètres d’altitude, juste derrière le bar-restaurant de la Datcha.
C’est la station motrice fixe du câble. Un moteur électrique de 25 kW entraîne la poulie motrice où évolue le câble tracteur de l’installation. La corde fait le demi-tour sous la poulie motrice, autour d’un tambour réalisé à cet effet.

Image
Vue en plongée sur la gare aval depuis l’ancien télésiège fixe de la Datcha.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
En s’approchant de l’aire de départ.



La ligne

La ligne du ropetow de l’Ouillette est plutôt longue pour un appareil dérivé d’un télécorde, avec ses 431 mètres de longueur développée.
Le trajet est très peu pentu. Notons que l’appareil est survolé par le télésiège de la Datcha entre les pylônes 1 et 2.

Montaval a équipé la ligne de 4 pylônes :
  • P1 :4S/4S
  • P2 : 4S/4S
  • P3 : 4S/4S
  • P4 : 4S/4S

Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
P1.

Image
Retour sur le pylône 2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
P4. On remarque en arrière-plan le télésiège du Lac, remplacé en 2015 par deux tapis roulants.

Image
Portée vers la gare amont.



La gare amont

La gare amont est située à 2502 mètres d’altitude, à proximité des départs des tapis roulants Pim et Pam ainsi que du télésiège débrayable de la Madeleine Express.
C’est la station retour du câble et de la corde. La tension du câble est assurée par le biais d’un vérin hydraulique.

Image
La gare amont vue de trois quarts depuis l’aire de lâcher de la corde.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
De l’autre côté.

Image
Vue en contre-plongée sur la gare amont en été.



Véhicules et pinces

Le ropetow de l’Ouillette est équipé de 165 cannes qui retiennent la corde à une hauteur suffisante du sol. Elles sont reliées au câble par une pince fixe Poma modèle 1971.

Image
Une canne en ligne.



Autres vues…

Image
Ligne depuis la gare amont.

Image
Vue sur la ligne jusqu'au pylône 4.

Image
La partie haute de la ligne depuis l’ancien télésiège de la Datcha. On remarque en arrière-plan l’ancien télésiège du Lac et juste sur sa droite l’ex télécorde de Tête de Solaise, démontés en 2015.

Image
Le début de la ligne depuis le télésiège de la Datcha.

Image
Vue en contre-plongée sur la fin de la ligne.



Ouillette, un télécorde unique en France

Ouillette est donc un appareil secondaire qui a permis de désengorger le télésiège de la Datcha dans son rôle de liaison au sein du secteur de Solaise. Utilisé uniquement pour le retour vers la station (via les tapis roulants Pim et Pam), il est principalement fréquenté en fin de journée.
Avec la mise en service prochaine du télésiège débrayable de la Datcha prévue pour décembre 2017, le ropetow de l’Ouillette risque d’être démonté à court terme si les clients le délaissent pour le nouveau télésiège de la Datcha. Affaire à suivre…

Image
Ouillette, un appareil unique en France, un mixte entre téléski et télécorde...


Je tiens à remercier remontees, carew76, ski.inmontanis et j’ib pour les photos de l’appareil ainsi que Bovinant pour la bannière.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : remontees, j’ib, ski.inmontanis, carew76 et Alspace
Date des photos : 4 mars 2013, 10 juillet 2013, 1 et 4 mai 2014, 14 décembre 2014 et 18 décembre 2016.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :