En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 08/02/2018 et mise à jour le 13/02/2018
(Mise en cache le 13/02/2018)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. Le col de Porte
  2. Chamechaude : desserte de ski propre sur le domaine éponyme
  3. Ligne et infrastructures du téléski de Chamechaude
  4. Chamechaude : le téléski des bons skieurs



Le col de Porte

Située au cœur du massif de la Chartreuse, la station du col de Porte est située autour du col éponyme et se divise en deux sites : le domaine débutant de la Prairie et le domaine plus engagé de Chamechaude situé sous les pentes du sommet éponyme. On y skie entre 1250 et 1615 mètres d'altitude sur des pistes de niveau vert à rouge. L'enneigement y est souvent très bon du début de la saison jusqu'à mi-mars.

Image
^^ Découvrez une introduction plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Chamechaude : desserte de ski propre sur le domaine éponyme

Le domaine de Chamechaude est adossé sur les pentes les plus douces situées sous le sommet éponyme. Celui-ci, culminant à 2082 mètres d'altitude, surmonte le col de Porte et fait face aux sommets de la Pinéa et du Charmant Som. Le téléski de Chamechaude, le plus long du domaine éponyme, tire directement son nom de ce sommet emblématique de la station.

Image
Le sommet de Chamechaude (2082 m) vu depuis le col de Porte. C'est lui qui a inspiré le nom du téléski.

Le téléski de Chamechaude aurait été exploité tous les ans de 1970 à 2005 en parallèle du téléski de l'Hôtel. Les remontées mécaniques du domaine appartenant à un opérateur privé, la municipalité de Sarcenas a rencontré des problèmes administratifs pour exploiter le domaine skiable à partir de cette date puisqu'il lui fallait conclure un contrat de délégation de service public avec l'exploitant. Il a fallu attendre la saison 2008-2009 pour que la station ré-ouvre, mais uniquement sur les téléskis du domaine de la Prairie. Lors de la reprise de la station par Didier Bic en 2015, le téléski a été révisé tandis que la ligne a été déboisée. L'appareil est de nouveau fonctionnel et exploité lorsque l'enneigement est suffisant.

Image
Le téléski de Chamchaude en exploitation avant la période d'abandon avec le sommet de Chamechaude dans l'axe de la ligne (D.R.).


Le téléski de Chamechaude est le plus long téléski de la station et aussi celui qui offre le plus grand dénivelé. Porte d'entrée sur le domaine de Chamechaude en arrivant par la route depuis les villages du Sappey-en-Chartreuse et de Sarcenas, il permet d'atteindre rapidement le sommet de la station et dessert les pistes les plus longues et les plus raides de tout le domaine.
De plus, en 2000, un snowpark a été créé le long de la piste bleue desservie par le téléski de l'Hôtel pour permettre aux skieurs de s'entraîner à effectuer leurs figures favorites. Chamechaude dessert cet espace ludique directement par gravité, de la même manière qu'il assure la liaison vers le téléski de l'Hôtel et le col de Porte.
Le téléski de Chamechaude est aussi exploité pour le ski de randonnée afin d'accompagner les skieurs dans leur montée vers le sommet de Chamechaude.

Le téléski de Chamechaude dessert deux pistes d'un bon niveau citées ici dans l'ordre dans lequel elles se présentent en arrivant depuis le téléski :

  • Une piste rouge souvent damée et où est parfois installé un stade de slalom sur son bord gauche. Elle évolue dans une large tranchée entre les conifères et plonge vers le téléski de l'Hôtel.
  • Une deuxième piste annoncée rouge qui semblait être balisée noire lorsque je l'ai empruntée. D'une pente similaire à la première piste, elle est néanmoins bien moins entretenue et peut facilement être verglacée ou bosselée.

Pour revenir en bas du téléski de Chamechaude, il faut ensuite emprunter une piste large peu pentue démarrant sur la gauche de l'arrivée du téléski de l'Hôtel.

Image
Situation du téléski de Chamechaude sur le plan des pistes du col de Porte.

Ce téléski est l'un des rares encore exploités grâce à un moteur thermique en France, la gare aval n'ayant pas électrifiée. On retrouve donc une gare B, tout aussi rare aujourd'hui.

Voici les caractéristiques de ce téléski :


Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches débrayable : CHAMECHAUDE
Maître d'œuvre : TK de la PRAIRIE (SARL)
Maître d'ouvrage : P. Garin
Exploitant : SAS Les Portes de Chamechaude
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1970

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit : 720 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 3,5 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1303 m
Altitude amont : 1615 m
Dénivelée : 312 m
Longueur développée : 946 m
Longueur horizontale : 839 m
Pente maximale : 45 %
Pente moyenne : 37,19 %
Temps de trajet : 4 minutes 31 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : B grande
Emplacement motrice : Aval
Puissance développée : 94 kW
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Nombre de pylônes : 9
Espacement : 5 s
Dispositif d'accouplement : Douille auto-coinçante

Caractéristiques du câble (1971)

Diamètre du câble : 16 mm
Type de câblage : Lang à droite
Âme : Textile
Composition : 6×36 fils
Résistance à la rupture : 18 000 daN



Ligne et infrastructures du téléski de Chamechaude


La gare aval

Structure générale

La gare aval du téléski de Chamechaude se situe à 1303 mètres d'altitude en bordure de la route du col de Porte (D 512). Un parking est situé au pied de ce téléski pour permettre aux skieurs de démarrer leur journée par ce téléski sans avoir à monter jusqu'au col de Porte où il peut ne plus rester de places de stationnement les jours d'affluence.

On retrouve une gare « grand modèle » de la gamme B, choix justifié par le fait que l'électricité n'a pas été amenée jusqu'au pied de ce téléski. La poulie motrice est entraînée à l'aide d'un moteur thermique situé dans un local à côté de la gare.

Image
Vue en plongée depuis la fin de la piste.

Image
Vue de trois quarts de la gare aval.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue opposée de la gare aval avec le bâtiment abritant le moteur thermique du téléski au premier plan. On aperçoit également dans le mur un tuyau d'échappement des gaz du moteur.

Image
Vue arrière de la gare aval avec la fin de la piste d'accès au téléski sur la gauche.

Image
Vue arrière zoomée depuis la piste reliant le parking au départ du téléski.

Image
Vue arrière avec le début de la ligne qui se profile à l'arrière.

Image
Vue de trois quarts en arrivant depuis le parking.

Image
Vue de côté.

Image
L'accès à l'embarquement et la glissière contenant les perches.

Image
La file d'attente et la glissière contenant les perches sur la droite derrière la palissade en bois.


Description technique

On retrouve une grande gare de type B arrimée au sol par des haubans et des tubulaires depuis le côté où se situe la vigie de l'appareil. Un second bâtiment abrite le moteur thermique qui met en mouvement un arbre venant s'accoupler avec un autre arbre vertical qui met directement en mouvement la poulie motrice. À l'intérieur de la transmission, on trouve un embrayage commandé par une pédale.

Image
La transmission entre le moteur et la poulie motrice.

Image
La poulie motrice.



La ligne

La ligne du téléski de Chamechaude est plutôt régulière et raide. Après un départ brusque et une courte descente, le skieur se retrouve quasiment à l'arrêt s'il n'a pas anticipé en amortissant le mouvement de la perche. Une fois passé le pylône 1, la perche se retend rapidement et le skieur peut être facilement projeté en avant. S'ensuit une montée assez régulière et pentue en pleine forêt qui devient assez importante après le pylône 6. Dans la portée qui suit, un petit replat a été aménagé pour permettre aux skieurs en difficulté de lâcher leur perche et emprunter un chemin de secours sur la gauche permettant de rejoindre les pistes. Au-delà, la pente est maximale puis tend à diminuer à partir du pylône 8. Le lâcher des perches s'effectue juste après le pylône 9.

Pomagalski a équipé la ligne de neuf pylônes :

  • P1 : C/-
  • P2 : S/SC
  • P3 : S/SC
  • P4 : S/S
  • P5 : SC/-
  • P6 : SC
  • P7 : S/S
  • P8 : S/S
  • P9 : S/S


Image
Le début de la ligne vu depuis la gare aval.

Image
P1.

Image
Demi-tour vers le pylône 1.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
À mi-portée.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Début de la portée vers le pylône 7. Sur la gauche, un chemin se détache de la ligne pour permettre aux skieurs en difficulté de ne pas avoir à monter jusqu'en gare amont.

Image
Sur la gauche de la ligne, un chemin permet aux skieurs en difficulté de rejoindre les pistes.

Image
Deuxième partie de la portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
Le lâcher des perches s'effectue juste après le pylône 9.



La gare amont

La gare amont est située à 1615 mètres d'altitude au sommet du domaine skiable du col de Porte, sous des pentes plus raides menant au plateau d'altitude situé sous le sommet de Chamechaude. Le lâcher des perches s'effectue sur une étroite plate-forme bordée par des talus. Les skieurs sont invités à rapidement dégager la zone en partant vers le chemin d'accès aux pistes sur leur gauche. Toujours par manque de place, la gare amont a été installée au bord d'un talus au-dessus de la zone d'arrivée.

Cette gare amont, de type « poulie flottante », assure la tension du câble à l'aide d'un contrepoids.

Image
La gare amont vue depuis la zone de lâcher des perches.

Image
Vue zoomée dans l'axe de la ligne.

Image
Vue d'ensemble de la gare amont en partant vers la droite à l'arrivée.

Image
En s'approchant un peu plus.

Image
Vue zoomée.

Image
De retour sur l'aire de lâcher des perches.

Image
Zoom sur la gare amont.

Image
En partant vers les pistes.

Image
Vue de l'arrivée depuis le chemin d'accès aux deux pistes.



Véhicules et pinces

Le téléski de Chamechaude est équipé de perches stockées dans une glissière en gare aval et s'accouplant au câble grâce à des douilles auto-coinçantes venant s'arc-bouter sur le câble.

Image
Une perche en ligne.

Image
Une perche avec sa douille auto-coinçante.



Autres vues…

Image
Le pylône 9 vu depuis le talus à droite de l'arrivée.

Image
Vue de la ligne depuis l'amont.

Image
Vue de la ligne depuis l'arrivée avec le nord du Vercors en arrière-plan.

Image
Zoom sur la ligne.



Chamechaude : le téléski des bons skieurs

Le téléski de Chamechaude est indispensable au domaine éponyme et est ouvert uniquement le week-end et pendant les vacances. Il dessert l'ensemble des pistes du secteur et en particulier les pistes les plus techniques. Il peut également aider les skieurs de randonnée à rejoindre plus rapidement le sommet de Chamechaude.

Un temps laissé à l'abandon, le téléski de Chamechaude a été remis en état de marche. Néanmoins, Didier Bic a toujours pour projet d'électrifier l'appareil afin d'être plus respectueux de l'environnement. La réouverture de ce téléski lui laisse présager encore de longues années d'exploitation devant lui.

Image
Chamechaude, le grand téléski de ski propre du secteur éponyme.

Je tiens à remercier Guigui74 pour ses explications sur les gares de téléskis Poma et monchu pour son cliché d'archive.

Bannière : Bovinant
Photos : remontees
Texte et mise en page : remontees
Date des photos : 14 janvier 2018.



Suivre la discussion sur le forum


Appareil en relation :