En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TKD de l'Aiguiller

Abriès (Haut-Guil)

Montaz Mautino

T2 ES
Description rapide :
Dernier téléski construit en date sur le domaine.

Année de construction : 1986

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 22/09/2020 et mise à jour le 26/09/2020
(Mise en cache le 15/10/2020)

LE TELESKI DE L'AIGUILLER
Abriès
Montaz-Mautino - 1986


Image



Bienvenue à Abriès !


Abriès-Ristolas est une commune des Hautes-Alpes, située dans la vallée du Guil, au fin fond du massif du Queyras. La commune compte environ 400 âmes, est issue de la fusion en 2019 entre les communes d'Abriès et de Ristolas.
C'est la commune la plus orientale des Hautes-Alpes (elle se trouve par ailleurs tout près de la frontière franco-italienne), et se trouve à environ une heure de Briançon, 40 minutes de Guillestre, 1h30 de Gap et 3 heures 15 de Marseille.
La commune d'Abriès-Ristolas propose deux domaines skiables : celui de Ristolas et celui d'Abriès. Ce dernier se trouve au-dessus du chef-lieu de la commune, Abriès, sur les flancs occidentaux du Gilly, sommet culminant à 2469 mètres et surplombant le village. Le domaine skiable est composé d'une quinzaine de pistes étalées entre 1550 et 2400 mètres d'altitude, desservies par cinq remontées mécaniques.

Le front de neige d'Abriès depuis le domaine skiable (cliquez sur ce cliché pour consulter une présentation détaillée de la station) :
Image



Aiguiller : le plus court des téléskis du haut du domaine


Le téléski de l'Aiguiller a été construit en 1986 par Montaz-Mautino. Il tire son nom d'un lieu dit qui se trouve un peu au sud-est de son départ.
Il fait partie des trois longs téléskis que compte le haut du domaine d'Abriès, et parmi ces trois appareils, il est le plus court et le seul à ne pas être classé "difficile". Son unique fonction est de desservir les pistes les plus au sud du haut du domaine d'Abriès. Celles-ci sont au nombre de deux :
  • La Viso, qui porte le nom du célèbre sommet italien situé à quelques kilomètres de là, et qui longe l'intégralité de la ligne du téléski.
  • La piste du Vallon, également desservie par le téléski de la Colette et que l'on peut rejoindre par un petit raccord peu après le début de la Viso.
  • Alors que les téléskis de la Colette et du Ruibon, de par leur difficulté et les pistes desservies, s'adressent à des skieurs expérimentés, le téléski de l'Aiguiller s'adresse donc à des skieurs moins téméraires mais suffisamment à l'aise sur leurs skis pour ne pas rester sur les pistes du front de neige.


Côté technique, le téléski de l'Aiguiller est un téléski tout à fait classique de Montaz-Mautino, typique des appareils fournis durant les années 1980. La configuration motrice aval et tension par contrepoids en amont est également très courante. Toutefois, si le tracé qu'il occupe est totalement inédit, le téléski n'est pas totalement neuf. La gare aval est en effet issue de la première version du téléski de la Colette, construit en 1971. Il fut allongé par l'aval en 1984, et la gare aval fut à cette occasion remplacée puis récupérée pour la construction du téléski de l'Aiguiller.


Situation sur le plan des pistes d'Abriès :
Image

Situation sur la carte topographique des lieux :

Image



Caractéristiques de l'appareil


Caractéristiques administratives :

  • Type de remontée : RDP – Téléski à perches débrayables
  • Nom de la remontée : AIGUILLER
  • Exploitant : REGIE DES STATIONS DU QUEYRAS
  • Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
  • Maître d'œuvre : ERIC
  • Année de construction : 1986

Caractéristiques d’exploitation :

  • Saison d’exploitation : Hiver
  • Capacité : 1 personne
  • Débit à la montée : 600 p/h
  • Vitesse d’exploitation : 3,1 m/s
  • Sens de montée : Gauche

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude aval : 2012 m
  • Altitude amont : 2254 m
  • Dénivelé : 242 m
  • Longueur développée : 975 m
  • Longueur horizontale : 936 m
  • Pente moyenne : 25,85 %
  • Pente maximale : 44 %

Caractéristiques techniques :

  • Tension : Amont
  • Type de tension : Contrepoids
  • Motrice : Aval
  • Nombre de pylônes : 11
  • Dispositif d'accouplement : Douille auto-coinçante
  • Nombre de suspentes : 107
  • Puissance développée : 55 kW
  • Diamètre poulie motrice : 1750 mm
  • Diamètre poulie retour : 2050 mm

Caractéristiques du câble :

  • Année de pose : 2002
  • Fabricant : TYCSA
  • Composition : 6*7 fils
  • Diamètre : 14 mm
  • Type de câble : Lang à droite
  • Revêtement : Clair
  • Résistance à la rupture : 14000 daN
  • Masse linéique : 0,75 kg/m
  • Pas de câblage : 102 mm
  • Pas de toronage : 45 mm



Ligne et infrastructures du téléski de l'Aiguiller


La gare aval


La gare aval du téléski de l'Aiguiller se trouve à 2012 mètres d'altitude, à une centaine de mètres au sud de l'arrivée du télésiège de Gilly et du départ du téléski de la Colette. On trouve ici une classique gare de type T80, assurant le stockage des perches en attente de skieurs, ainsi que la mise en mouvement du câble grâce à un moteur d'une puissance de 55 kW.


On aperçoit la gare aval peu de temps après avoir débarqué du télésiège de Gilly :
Image

Rapprochons-nous encore un peu :
Image

Vue de trois quarts arrière :
Image

Vue arrière de la gare aval :
Image

Vue de profil :
Image

Gros plan sur la poulie motrice, l'entrée de la glissière et le réducteur :
Image

Fait surprenant, le bloc moteur ne se trouve pas au-dessus de la poulie motrice mais au milieu de la gare. Il est relié au réducteur par un cardan que l'on distingue bien, juste au-dessus du bloc moteur sur ce cliché :
Image

La gare aval depuis le début de la ligne, avec le chalet de commandes à droite :
Image



La ligne


Caractéristiques de la ligne :

  • P1 : S / S-C
  • P2 : S / -
  • P3 : Virage à l'envers
  • P4 : S / S
  • P5 : S-C / -
  • P6 : S / S-C
  • P7 : C
  • P8 : S / S
  • P9 : S-C / -
  • P10 : S-C / S-C
  • P11 : S / S

S = poulie support
C = poulie compression
S-C = balancier support-compression



En avant sur la ligne avec la première portée :
Image

Premier pylône :
Image

Portée P1-P2, le virage est en vue :
Image

Le P2 ramène le câble du brin montant à l'horizontale pour faciliter son passage dans le virage :
Image

Gros plan sur la poulie de déviation du troisième pylône ainsi que sur la poulie du P2 :
Image

Vue arrière du virage :
Image

Portée P3-P4 :
Image

Le quatrième pylône :
Image

Portée vers le cinquième pylône. A gauche, la piste Viso :
Image

P5, la ligne reprend un peu d'inclinaison :
Image

Portée P5-P6 :
Image

P6 :
Image

Portée P6-P7 :
Image

Peu avant le P7, il est possible pour les skieurs les moins à l'aise de lâcher leur perche pour rejoindre la portion la plus facile de la piste Viso :
Image

Le P7 précède la partie la plus raide du tracé :
Image

Dans la pente maximale entre les septième et huitième pylônes :
Image

P8 :
Image

Entre le P8 et le P9, l'inclinaison est bien plus faible :
Image

P9 :
Image

Portée P9-P10 :
Image

P10 :
Image

Dernière portée de la ligne vers le onzième pylône :
Image

Le P11 :
Image




La gare amont

La gare amont du téléski de l'Aiguiller se dresse à 2254 mètres d'altitude, en contrebas du sommet de la montagne de Gilly, qui culmine à 2467 mètres. On retrouve ici une classique poulie flottante, reliée à un contrepoids situé derrière un poussard tubulaire, assurant ainsi la tension du câble.


On lâche la perche immédiatement après le pylône 11 :
Image

Vue de la gare amont juste après avoir lâché la perche :
Image

Vue de trois quarts :
Image

Vue de profil. On remarque bien le contrepoids à gauche :
Image

De trois quarts arrière cette fois-ci, avec la Crête de la Lauze en toile de fond (2910 mètres) :
Image

Vue arrière, avec en arrière-plan, de gauche à droite, le Pic de l'Agrenier (2793 mètres), le Pic de Rochebrune (3321 mètres) et le Petit Rochebrune (3078 mètres) :
Image

Autre vue de profil :
Image

En s'éloignant de nouveau :
Image



Quelques vues supplémentaires de la ligne depuis les pistes


Depuis le début de la Viso :
Image

Idem :
Image

Au niveau du mur principal de cette dernière, qui marque la montée la plus raide de la ligne du téléski :
Image

Le lâcher intermédiaire :
Image

Vue globale du virage :
Image

Après le virage, la piste Viso se dirige vers l'arrivée du télésiège de Gilly, qu'on distingue sur ce cliché :
Image

Le premier pylône de la ligne :
Image



Aiguiller : un appareil apprécié


Le téléski de l'Aiguiller, plus récent téléski du domaine skiable d'Abriès, trône toujours sur les pentes de la montagne de Gilly, près de 35 ans après sa construction. Sa vitesse moyenne, les pistes desservies et son tracé peu escarpé en font un appareil très apprécié et parfaitement adapté à sa tâche. Aucun projet de remplacement ne semble être prévu pour l'instant.

Image



------------------------------------------------

Ainsi se termine ce reportage.
Merci de l’avoir lu et à bientôt !

(c) – Octobre 2020 – l'alexois & collonges74 - Tous droits réservés – Modification ou reproduction interdites sans l’accord des auteurs.

Photos : l'alexois
Textes, bannière et mise en page : collonges74
Photos prises le 1er janvier 2020



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :