Localisation(s)
Photo

 TKD de la Cagne

Les Paccots

Poma

T2 ES
Description rapide :
Cette installation permet la desserte de la piste bleue de Borbuintze en doublant le téléski homonyme. Comme ce dernier, il assure également la liaison entre les domaines de Corbetta et du Pralet.

Année de construction : 1972

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : Fael
Section écrite le 18/02/2016 et mise à jour le 03/06/2016
(Mise en cache le 04/06/2016)

Image


Les Paccots

La station des Paccots, située dans les Préalpes fribourgeoises, propose des pistes de différents niveaux desservies par 9 téléskis et un fil neige. Elle compte une majorité de pistes bleues ainsi qu'une piste rouge et une piste noire qui s'étendent entre 1064 et 1487 mètres d'altitude. Cette station familiale située au-dessus de Châtel-St-Denis est à la fois proche de la Riviera vaudoise et de Fribourg. Malgré le fait que la plupart des pistes ne sont que peu ensoleillées, la station est pénalisée par sa basse altitude lors d'hivers peu enneigés. Elle est composée de trois secteurs, chacun desservi à l'origine par un seul appareil.

Le téléski de la Cagne

Histoire du secteur de Borbuintze

Ce secteur, situé aux environs du lieu-dit La Borbuintse, a été accessible dès 1943, avec la construction du téléski du Pralet. Néanmoins, le ski sur ces pentes était compliqué par l'absence d'installation les desservant. En effet, depuis le bas du secteur de Borbuintze, là où se trouvent actuellement les parkings, il n'est pas possible de rejoindre à ski la gare aval du téléski du Pralet, située dans le hameau des Rosalys. De plus, l'actuelle route les Paccots - les Joncs n'existait pas.

Les choses ont changé avec la construction de la route d'accès au lac des Joncs. Elle a été complétée par l'ouverture en 1958 du téléski de Borbuintze. Il a permis d'intégrer les pentes éponymes au domaine skiable et de relier les deux installations existantes.

En 1972, le téléski de Borbuintze a été doublé par la construction du téléski de la Cagne. Cette nouvelle installation, toujours construite par Poma, n'a pas vraiment permis l'ouverture de nouvelles pistes, mais plutôt d'augmenter la capacité du secteur. Néanmoins, comme ce nouveau téléski arrive légèrement au-dessus de l'appareil existant, il a ouvert de nouvelles possibilités de descentes. Cette installation a été construite en même temps que le téléski des Joncs qui lui fait face. Sa construction a marqué la fin des gros investissements sur les secteurs de Borbuintze et du Pralet. Mis en service pour l'hiver 1972-1973, il a été inauguré en même temps que le téléski des Joncs le 19 décembre 1973.

Image
Les secteurs de Borbuintze et du Pralet vus depuis le sommet de Corbetta.


Le téléski de la Cagne aujourd'hui

Les pistes atteignables grâce à cette installation sont les mêmes que celles desservies par le téléski de Borbuintze. En effet, depuis l'arrivée de la Cagne, la seule piste balisée rejoint l'arrivée de ce dernier. La ligne de la Cagne est plus escarpée et plus éloignée de la piste de descente que celle de l'installation voisine. De plus, la vitesse d’exploitation est un peu plus élevée. Pour ces raisons, les débutants utilisent plutôt Borbuintze pour atteindre le sommet du secteur. Pour les skieurs plus avancés, l'installation qui nous occupe est une alternative intéressante à celui-ci. Elle a comme avantages que la piste desservie est un peu plus longue et que la gare aval est plus facile d’accès depuis le bas de la piste.

Ce téléski permet aussi la desserte de zones hors-pistes situées sur la gauche de la moitié supérieure de l'installation. Il est ensuite possible de traverser la ligne au niveau du quatrième pylône. On rejoint alors la route forestière qui prolonge la route les Paccots - les Joncs en direction de l'alpage des Crêtes puis de la Veveyse de Fégire. En suivant cette route, qui sert en hiver de piste de ski de fond, on peut rejoindre le départ de l'installation. Une montée sur celle-ci utilise 2 cases de l'abonnement à points.

Image
Situation de l'installation sur le plan des pistes.


Caractéristiques techniques

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches découplables : LA CAGNE
Exploitant : Monte-Pente de Corbetta SA
Montant de l'investissement : 300'000 CHF
Constructeur : Poma
Année de construction : 1972

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : hiver
Débit à la montée : 845 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : ~3.4 m/s
Temps de trajet : 3 minutes 20 secondes

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1196 m
Altitude amont : 1384 m
Dénivelé : 188 m
Longueur développée : 690 m
Longueur horizontale : 660 m
Pente maximale : ~55 %
Pente moyenne : 28 %

Caractéristiques techniques

Emplacement tension : amont
Type de tension : contrepoids
Type de gare amont : poulie flottante
Emplacement motrice : aval
Sens de montée : gauche
Nombre de pylônes : 8
Dispositif d’accouplement : douille auto-coinçante Poma

La gare aval

Le départ est situé à l'extrémité sud des parkings des Joncs, au bas des pistes bleues de Borbuintze et des Joncs qui permettent d'accéder à l'installation. La première est accessible par les téléskis du Pralet, de Borbuintze et de la Cagne, la seconde par les téléskis des Vérollys, des Joncs et de Corbetta. La gare, de type H, est la station motrice de l'installation. Un bâtiment relativement grand est situé à proximité. Il abrite le local de vigie et les commandes du téléski. Une longue file d'attente entourée de barrières fixes permet d'accéder à l'installation en longeant le bâtiment.


Image
La gare et le bâtiment adjacent vus depuis le bas de la piste de Borbuintze.

Image
Le départ vu depuis le bas de la piste des Joncs.

Image
Vue de profil de la gare.

Image
Vue depuis la file d'attente. On remarque les écriteaux explicatifs Poma et le panneau renseignant sur l'ouverture du téléski du Pralet. Cette indication est également donnée au bas de Borbuintze.

Image
Détail de la poulie motrice.

Image
Le départ.


La ligne

Elle ne présente pas de difficulté particulière et évolue dans la forêt sur presque toute sa longueur. Seule la section située entre les pylônes 2 et 5 est en dehors de celle-ci. C'est à cet endroit qu'il est possible de traverser la ligne pour descendre hors piste vers la piste de ski de fond. La particularité de cette installation est que tous les pylônes qui ne portent que le brin montant sont situés à l'extérieur de la ligne. La pente est assez faible et régulière à l'exception de deux passages plus raides juste avant les pylônes 6 et 8.

Image
Profil en long de la ligne.

Image
Le début de la ligne.

Image
Le départ vu depuis la ligne. On distingue à l'arrière la ligne du téléski des Joncs.

Image
Pylône 1.

Image
Pylône 2.

Image
Pylône 3, la ligne sort un instant de la forêt.

Image
Pylône 4.

Image
Pylône 5, début de la première forte pente.

Image
Pylône 6.

Image
Sur la gauche de la ligne, on voit l'arrivée du téléski de Borbuintze ainsi que le Vanil Blanc (1828 m, à gauche) et le Pralet (1568 m, à droite).

Image
Pylône 7, début de la deuxième forte pente qui dure jusqu'à la fin de la ligne.

Image
Pylône 8, le dernier de la ligne.

Image
La zone de lâcher, située juste après le pylône 8, ainsi que la poulie flottante.


La gare amont

Elle est située à 1384 mètres d'altitude, juste à côté du point le plus élevé des environs qui culmine à 1396 mètres d'altitude. De là, on emprunte la piste qui descend perpendiculairement à l'axe de la ligne en direction de l'arrivée de Borbuintze. Au niveau technique, la station amont est composée d'une poulie flottante qui assure la tension du câble au moyen d'un contrepoids. Environ 400 mètres au sud de l'arrivée se trouve l'alpage de la Cagne qui a donné son nom au téléski.

Image
Le dernier pylône vu depuis la zone de lâcher.

Image
La poulie flottante.

Image
Détail de la poulie flottante.


La vue depuis le sommet

Image
Vue dans l'axe de la ligne. On voit à gauche Corbetta (1401 m) et à droite les pentes du Niremont (1514 m).

Image
La piste qui descend vers l'arrivée de Borbuintze, avec Teysachaux (1909 m) à l'arrière-plan.


Quelques autres vues de l'installation

Image
La fin de la ligne avec au premier plan le pylône 7.

Image


Conclusion

Alors que le téléski adjacent est très utile comme premier accès au domaine ou pour les débutants, celui qui nous occupe est très apprécié pour sa desserte performante du secteur de Borbuintze. Même si ces deux installations se doublent, elles sont presque toujours les deux ouvertes. Si la Cagne est fermée, c'est généralement pour des questions d'enneigement, sa ligne étant moins enneigée que celle de son voisin. Comme le reste du domaine, cette installation est un peu surchargée le week-end et durant les vacances scolaires. Néanmoins, aucun projet de remplacement n'est à l'ordre du jour, d'autant plus que ce téléski est une des installations récentes du domaine. De plus, les hivers de moins en moins enneigés n'incitent pas la station à investir.

Les photos ont été prises les 25 et 26 janvier 2016. Texte et photos : Fael.

Site internet de l'exploitant.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :