En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

 TKD de la Rare I

La Giettaz (Portes du Mont Blanc)

Poma

T1 HS
Description rapide :
Téléski qui permettait la desserte de la partie basse de la Giettaz mais aussi l'accès au sommet de la Tête du Torraz avec par la suite les appareils de la Rare II et du Torraz.

Mise en service en : 1990
Fin de service en : 2012

Remplacé par l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : j'ib
Section écrite le 19/11/2016 et mise à jour le 08/03/2017
(Mise en cache le 08/03/2017)

Téléski de la Rare I
La Giettaz (73)


Image


Bienvenue à La Giettaz

La Giettaz est une commune de Savoie située au portes des Aravis, entre La Clusaz et Megève. Avec son clocher à bulbe et ses constructions traditionnelles, c'est un petit village savoyard qui a conservé tout son charme. Le domaine de La Giettaz est situé à proximité du bourg, au lieu-dit, Le Plan. Il est de taille modeste mais offre les pentes les plus alpines de toutes les Portes du Mont Blanc, domaine auquel il est rattaché. Les Portes du Mont Blanc (Combloux – Megève-Jaillet - Cordon) proposent 90 kilomètres de pistes évoluant de 1190 mètres à 1930 mètres d'altitude entre alpages et forêts avec de très beaux points de vue sur le Mont-Blanc. Ainsi ce petit domaine est également intégré au plus vaste domaine de l'Evasion Mont-Blanc regroupant en plus Megève (Mont-d'Arbois et Rochebrune), Saint-Gervais-les-Bains, Saint-Nicolas-de-Véroce et les Contamines-Montjoie-Hauteluce.

Auparavant, La Giettaz n'était pas reliée avec Megève–Le Jaillet et Combloux. Cette liaison a pu se réaliser en 2004 grâce à la construction de deux téléskis, les Charmots et le Bonjournal permettant le retour depuis la Giettaz, et à deux pistes bleues, la Tréffléannaise (Megève – Le Jaillet → La Giettaz) et la Controverse (La Giettaz → Megève – Le Jaillet). Le secteur de La Giettaz est constitué de 7 remontées mécaniques (2 télésièges, 4 téléskis, 1 tapis) desservant 15 pistes de tous niveaux.

    Le front de neige du Plan
    Image


L'aménagement de la station de ski de La Giettaz

Les débuts du ski à La Giettaz ont commencé en 1970 avec l'ouverture de deux téléskis : le Covagnet, situé sur le front de neige et desservant un espace débutants, et la Rare, permettant d'accéder quasiment jusqu'au sommet de la Tête du Torraz. Sept ans plus tard l'exploitant décide de créer un accès jusqu'à ce sommet afin d'offrir aux visiteurs du ski propre sur plus de 700 mètres de dénivelé, et un paysage époustouflant sur les plus hautes montagnes des Alpes : c'est ainsi que naquit le téléski du Torraz. En 1988, la station fait installer par Poma son premier télésiège fixe quatre places à haut débit et confortable partant du front de neige du Plan au sommet de la station. Les crêtes de la Tête du Torraz étant assez plates, l'exploitant y construisit trois ans plus tard un petit espace débutants desservi par le téléski du Tétras. En 1990, le téléski de la Rare est divisé en deux afin de créer deux appareils distincts.

    Vue sur une partie de la ligne du téléski de la Rare au temps où il n'était qu'en un seul et même tronçon
    Image


En 2004 sonne l'heure du changement pour ce petit domaine skiable, puisque les stations de Megève–Le Jaillet et de Combloux, alors reliées, viennent agrandir leurs espaces de ski en reliant skis aux pieds La Giettaz par deux pistes bleues et deux téléskis à enrouleurs, ceux des Charmots et du Bonjournal. A partir de cette date la petite station a été exploitée par la SEM du Jaillet qui y a installé trois ans plus tard un nouveau téléski à enrouleurs à la place du Covagnet sur le front de neige. En 2012, le télésiège de la Tête du Torraz devenu long, lent, et peu productif, a été scindé en deux télésièges : la Grande-Rare desservant un espace débutants sur le bas du domaine, et la Tête du Torraz donnant accès au sommet éponyme. Les téléskis Rare I et II ont par conséquent été supprimés.

Rare I : Le premier maillon d'une chaîne de trois téléskis

Le téléski de la Rare I était donc situé sur le front de neige de la Giettaz à proximité du téléski du Covagnet et du télésiège de la Tête du Torraz. Construit par Poma et mis en service en 1990, il a été le fruit de la division en deux du téléski de la Rare, à l'origine permettant d'accéder quasiment jusqu'au sommet de la station. Ceci a été fait dans le but de pouvoir mieux desservir les pistes du bas de la station sans avoir à monter jusqu'à la Tête du Torraz à 1930 mètres d'altitude, ce qui a été permis jusqu'à son démantèlement officiel en 2012 lors de la rénovation complète du secteur de la Giettaz. En plus de cette fonction, on peut donc noter que le Rare I était également le premier maillon d'une chaîne de trois téléskis permettant d'accéder au sommet de la Tête du Torraz. Il s'en suivait les téléskis de la Rare II et du Torraz, tout ceci avec pour objectif de doubler le long et lent télésiège fixe de la Tête du Torraz, qui de plus n'offrait qu'un très faible débit de 1100 skieurs à l'heure. Ainsi l'option des téléskis s'avérait aussi plus rapide. Néanmoins ces appareils faisaient partie de la famille des « téléskis difficiles » à cause de leurs fortes pentes mais aussi de leurs vitesses plutôt élevées, ce qui faisait que tous les skieurs ne pouvaient les emprunter.
Au sommet on pouvait donc soit accéder directement au téléski de la Rare II, ou bien revenir sur le front de neige de la Giettaz et ses trois remontées mécaniques (télésiège de la Tête du Torraz, téléskis de la Rare I et du Covagnet).

Côté ski, le téléski de la Rare I desservait trois pistes :

  • La piste noire des Varosses, courte piste longeant la première partie de la ligne de ce téléski et rarement damée pour ne pas dire jamais.
  • La piste rouge Eterlou.
  • La piste bleue des Blanchots, croisant souvent la ligne de cet appareil.
Aucune de ces pistes n'était pourvue de dispositifs d'enneigement artificiel.

Voici sa situation sur le plan des pistes des Portes du Mont-Blanc :

    Image


Caractéristiques

Caractéristiques Administratives

TKD-Téléski à attache débrayable : RARE I
Maître d'Ouvrage : Commune de la Giettaz
Exploitant : SEM des Portes du Mont-Blanc
Constructeur : Poma
Année de construction : 1970
Année de raccourcissement : 1990
Année de démantèlement : 2012

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit : 650 p/h
Vitesse d'exploitation : 3,5 m/s
Temps de trajet : 3 min 42 sec

Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 1222 mètres
Altitude amont : 1544 mètres
Dénivelée : 322 mètres
Longueur développée : 720 mètres
Pente maximale : 62 %
Pente moyenne : 45 %

Caractéristiques Techniques

Gare motrice : Aval
Gare tension : Amont
Nombre de pylônes : 10
Sens de montée : Gauche
Type de G1 : T110 Tubulaire
Type de G2 : LSP
Type de motorisation : Asynchrone
Type de tension : Hydraulique

Ligne et infrastructures du téléski de la Rare I

Gare aval :

La gare aval était la station motrice de l'installation. Elle était située à 1222 mètres d'altitude juste à côté de la station inférieure du télésiège de la Tête du Torraz et du téléski du Covagnet.
L'infrastructure était de type T110 Tubulaire provenant de chez Poma et reposant sur deux fûts tubulaires, comme l'évoque son nom. Le câble était quant à lui mis en mouvement via un moteur électrique à mouvement asynchrone. Il est à noter que cette station était présente à l'origine de ce téléski, c'est-à-dire en 1970 et a été conservée lors de la division en deux de l'appareil d'origine.

    La gare aval vue depuis le front de neige du Plan avec le premier pylône et le télésiège de la Tête du Torraz à droite
    Image

    La gare aval et le début de la ligne
    Image

    Détail sur la gare aval avec la poulie motrice
    Image


La ligne :

La ligne était longue de 720 mètres et se composait de 10 pylônes. Avec une pente moyenne de 45 %, le relief ne permettait jamais à l'utilisateur de se reposer puisque la pente était toujours plus ou moins régulière et assez inclinée jusqu'à 60 % à son maximum. Les difficultés commençaient donc directement après le premier pylône et le passage via un pont au-dessus d'un ruisseau. On retrouvait ensuite une petite accalmie de la pente au niveau du pylône 4 qui permettait simplement la traversée de la piste bleue des Blanchots, juste avant une nouvelle forte déclivité après l'ouvrage qui suivait.

Caractéristiques de la ligne :

  • P1 : C
  • P2 : S/SC
  • P3 : S/S
  • P4 : S/S
  • P5 : C
  • P6 : SC
  • P7 : SC
  • P8 : S/SC
  • P9 : SC/SC
  • P10 : S/S

    P2
    Image

    P3
    Image

    P4 et croisement de la piste bleue des Blanchots
    Image

    P5
    Image

    P6
    Image

    P7 et on recroise la piste bleue des Blanchots
    Image

    P8
    Image

    P9
    Image

    P10
    Image


Gare amont :

La gare amont était la station tension de l'installation. Elle était située à 1544 mètres d'altitude à côté de la gare aval du téléski de la Rare II.
On retrouvait un Lâcher Sous Poulie (LSP) installé en 1990 lors de la division en deux du téléski d'origine de la Rare et provenant de chez Poma. La tension dynamique du câble était effectuée par un vérin hydraulique.

    Arrivée en gare
    Image

    La gare amont vue de profil
    Image


Rare I : Une suppression non méritée

Le téléski de la Rare I permettait donc d'une part la desserte de la partie basse de la station de la Giettaz, mais aussi l'accès au sommet du domaine skiable en enchaînant ensuite les téléskis de la Rare II et du Torraz.
Cependant en 2012, après vingt-deux années d'exploitation sous cette nomenclature, il fut décidé de le démanteler lors de la rénovation complète du secteur effectuée par la SEM des Portes du Mont-Blanc. En effet cette dernière a divisé en deux le télésiège de la Tête du Torraz afin de pouvoir créer un espace débutants sur le bas de la station. De ce fait, le Conseil Général de Savoie à ordonné à celle-ci d'arrêter l'exploitation des téléskis de la Rare I et II, jugés trop dangereux. Cependant, cette décision s'avère être aujourd'hui un gros point négatif de la Giettaz puisque désormais la montée à la Tête du Torraz ne peut s'effectuer que par les deux télésièges qui sont très longs et peu rapides. De même en cas de problème technique sur ces derniers, plus aucun accès à ce sommet n'est assuré. Aujourd'hui, seule la gare amont de ce téléski subsiste encore tout comme l'intégralité du téléski de la Rare II, pouvant peut-être prétendre à une certaine ré-exploitation de cet appareil ? Mais ne permettant en aucun cas de résoudre tous les problèmes puisque la Rare I n'est plus... L'avenir nous en dira plus !

J'ib, Mars 2016

Photos : Rodo_Af, Evasion Ski & J'ib
Texte, bannière et mise en page : J'ib
Dates des photos : 20 janvier 2008, 10 mars 2008, 27 décembre 2010, 28 décembre 2011



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10134 secondes. 36 requete(s).
133 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2017 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés