En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

 TKD de Méa

Villeneuve (Serre Chevalier Vallée)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Le téléski de Méa permet la desserte de deux pistes faciles et d'un accès aux télésièges de Côte Chevalier et de Clôt Gauthier, sans avoir à emprunter le téléski des Crêtes.

Mise en service en : 1968

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 18/03/2017 et mise à jour le 05/04/2017
(Mise en cache le 05/04/2017)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le…

Image

Au sommaire :


  • Serre Chevalier Vallée
  • Le téléski de Méa : pistes faciles sur le plateau de Fréjus
  • Caractéristiques
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Autres vues
  • Conclusion


Serre Chevalier Vallée

La station de Serre Chevalier Vallée est située dans les Hautes-Alpes, à environ 3h30 de route de Marseille et de Lyon.

Implantée dans la vallée de la Guisane, affluent de la Durance prenant sa source au Col du Lautaret, Serre Chevalier Vallée se compose de 3 ensembles de villages, Chantemerle, Villeneuve et Le Monêtier-les-Bains, et d’une ville, Briançon. Le domaine s’étend sur 250 kilomètres de pistes tous niveaux. Celles-ci alternent murs en forêt, chemins avec vue imprenable sur la vallée de la Guisane et de la Durance et champs de bosses pour les skieurs les plus expérimentés.
Ces pistes sont desservies par 61 remontées mécaniques allant du tapis roulant à la nouvelle télécabine de Ratier. Le domaine compte d’ailleurs le premier DMC au monde, celui du Pontillas. Les remontées mécaniques de Serre Chevalier Vallée sont composées de 7 tapis et télécordes, de 26 téléskis, de 11 télésièges à pinces fixes, de 10 télésièges à pinces débrayables, de 5 télécabines, d’un DMC et un téléphérique exploité uniquement en été.

L’histoire de Serre Chevalier Vallée a commencé en 1941 avec l’inauguration du premier téléphérique, reprenant le nom du sommet qu’il atteint : le Serre Chevalier. Ensuite, le développement de la liaison avec Villeneuve et des secteurs de l’Aravet, du Prorel et des combes au-dessus de Serre Ratier s’est accéléré jusqu’à l’incendie du téléphérique en 1983. En cette année, la décision est prise d’ouvrir la liaison avec Le Monêtier-les-Bains avec l’installation de plus de 12 remontées mécaniques ! De plus, un nouveau téléphérique est construit sur le tracé de l’ancien. Celui-ci réutilise beaucoup d’éléments du premier appareil. 1983 restera l’une des dates importantes dans la création de Serre Chevalier.
En 1989, le domaine de Briançon est créé avec l’installation de 9 remontées mécaniques dont le fameux télésiège de Puy Chalvin (qui n’a pas fait une saison et qui a été revendu par la suite). Depuis 2004, la station est gérée par la Compagnie Des Alpes (CDA) qui renouvelle progressivement le parc de remontées mécaniques de Serre Chevalier, la plupart des appareils datant des années 80. Les investissements se poursuivent et la station réaménage tous les secteurs du domaine afin d’optimiser encore les liaisons.

Image
Villeneuve depuis le télésiège de la Casse du Bœuf.

Le téléski de Méa : pistes faciles sur le plateau de Fréjus

Le téléski de Méa est situé sur le haut du secteur de Fréjus. Il tire son nom du Col Méa, à proximité duquel l’appareil arrive.
Construit en 1968, il date des premiers aménagements du plateau de Fréjus. En cette année sont en effet construits une télécabine quatre places (Fréjus) et cinq téléskis : Fréjus (sous la télécabine), Ecole Fréjus, Echaillon (liaison vers l’Aravet), Méa et Barres (accès au téléski de Méa). Il s’agit ici d’un secteur entièrement nouveau qui a très rapidement du succès auprès de la clientèle familiale particulièrement. Pour fiabiliser la liaison entre l’Aravet et Fréjus dans les deux sens, les téléskis de la Bergerie et du Pré du Bois sont installés respectivement en 1969 et 1971. Le téléski du Malparti complète cette première phase d’aménagement en 1969 en desservant deux pistes en forêt. Durant les années 80, le secteur de Fréjus a beaucoup changé avec l’ouverture du télésiège et du téléski de Clôt Gauthier et d’une remontée desservant le sommet de l’Eychauda. L’appareil montant au Clôt Gauthier avait son départ à proximité du téléski de Méa et desservait 3 pistes : la noire des Blocs et les rouges Crête de Méa et Clôt Gauthier (le téléski de Clôt Gauthier a été démonté en 2009).
En 1992, le téléski du Col est construit en parallèle du téléski de Méa jusqu’au virage de ce dernier. Cette nouvelle remontée permet de desservir le bas de la piste verte de Chaméant pour élargir l’offre destinée aux débutants. Portant plutôt mal son nom car n’arrivant pas au Col Méa, ce téléski a été renommé Clôt.

Le téléski de Méa est donc situé sur la partie supérieure d’un espace qui a peu évolué depuis les années 1990 par rapport à l’Echaillon. Les principaux rôles du téléski de Méa sont :
- Desservir deux pistes pour les skieurs débutants et moyens.
- Permettre de rejoindre les télésièges de Côte Chevalier et de Clôt Gauthier sans passer par le saturé téléski des Crêtes.
Comme nous l’avons vu dans l’historique, la remontée comporte une partie commune avec le téléski du Clôt jusqu’à un virage, situé au pylône 8. Après ce virage, la pente est supérieure à 50% sur une partie de la montée, ce qui permet au téléski de Méa d’intégrer la catégorie des téléskis difficiles.

Le téléski de Méa dessert deux pistes :
- Pré de Jeanne : Piste bleue permettant de rejoindre la piste des Sellettes (accès télésièges de Côte Chevalier et de Clôt Gauthier). Après quelques descentes, le Pré de Jeanne arrive sur les pentes douces de Fréjus pour se prolonger par la piste verte des Barres.
- Chaméant : Piste verte qui passe sous le Col Méa pour longer ensuite le téléski du Clôt.

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue générale. Plan Atelier Pierre Novat

Image
Zoom sur le secteur de Fréjus. Plan Atelier Pierre Novat

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l’appareil :

- Caractéristiques Administratives

TKD – Téléski à perches débrayables : MEA
Maître d’œuvre : DDE05
Maître d’ouvrage : Commune de la Salle-les-Alpes
Exploitant : SCV Domaine Skiable
Constructeur : Pomagalski
Année de construction : 1968

- Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit : 650 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 4 m/s

- Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 2251 m
Altitude amont : 2484 m
Dénivelée : 233 m
Longueur développée : 1020 m
Pente maximale : 50 %
Pente moyenne : 23,02 %
Temps de trajet : 4 min 15 s

- Caractéristiques Techniques

Type de gare : T
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Par contrepoids
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 74 kW
Sens de montée : Droite
Embarquement : A plat
Nombre de pylônes : 12
Nombre de perches : 94
Espacement : 5 s
Dispositif d’accouplement : Douilles auto-coinçantes

La gare aval

La gare aval est la station motrice du téléski. De type T, elle adopte une structure trapézoïdale de couleur verte. La station de départ est située juste à côté de celle du téléski du Clôt, sur un replat qui marque la fin des pistes Pré de Jeanne et Chaméant. Elle est facilement accessible depuis les téléskis des Barres (par un chemin rejoignant la piste Chaméant) et des Crêtes (par la piste bleue de la Cabane).

Image
Les gares aval en arrivant par la piste du Pré de Jeanne.

Image
De côté avec le téléski des Barres en arrière-plan.

Image
La gare de trois quarts avec la ligne derrière.

Image
Le panneau d’informations.

Image
Vue sur la poulie motrice.

Image
La zone d’embarquement avec le feu bicolore qui assure le cadencement.

Image
Vue arrière sur la gare aval.

La ligne

La ligne de ce téléski se compose de deux parties : une plutôt plate en parallèle avec le téléski du Clôt et une plus pentue.
La première partie ne comporte qu’une difficulté entre les pylônes trois et quatre. Il faut noter que sur toute la longueur de cette partie, seul un pylône est commun aux deux téléskis (le premier). Après le pylône huit (le virage à gauche), l’inclinaison de la piste de montée augmente sensiblement jusqu’au pylône onze qui redresse un peu la pente. Le pylône 12, dernier de la ligne, comporte sur le brin retour une poulie inclinée pour adapter la largeur de la voie.

Caractéristiques de la ligne :
P1 : 1SC/-
P2 : 1S/SC
P3 : 1C/-
P4 : 1S/SC
P5 : 1S/1S
P6 : 1SC/1SC
P7 : 1S/1S
P8 : 1V/1V
P9 : 1C/-
P10 : 1SC/-
P11 : 1S/1S
P12 : 1S/1S

S : poulie support
C : poulie compression
SC : poulies support-compression
V : poulie virage


Image
La première portée.

Image
Le P1.

Image
La piste Pré de Jeanne à gauche.

Image
Le P2.

Image
La première pente devant.

Image
Le P3.

Image
Le P4.

Image
Le P5.

Image
La partie plus pentue se profile à gauche.

Image
Le P6, le Col Méa juste à droite.

Image
Une portée encore peu pentue.

Image
Le P7, léger virage du téléski du Clôt à droite.

Image
L’arrivée du téléski du Clôt à droite.

Image
La fin de la longue vers le P8, avec la gare amont du téléski du Clôt à droite.

Image
Le P8.

Image
le P9, la pente augmente de suite.

Image
Dans la montée.

Image
Le P10.

Image
La pente reste encore importante.

Image
Le P11.

Image
Dernière portée.

Image
Le P12 et la gare amont.

La gare amont

La gare amont est la station tension du téléski qui est assurée par contrepoids. La station amont est située à proximité du Col Méa et permet l’accès aux pistes Chaméant et Pré de Jeanne.

Image
La zone de lâcher de perche.

Image
La poulie flottante en partant vers Chaméant…

Image
... et Pré de Jeanne.

Image
Zoom.

Autres vues

Pour finir ce reportage, voici quelques photos prises depuis la piste Pré de Jeanne :

Image
La partie la plus pentue de la ligne.

Image
Vue vers les parties communes aux téléskis de Méa et du Clôt avec le Grand Aréa en haut à gauche.

Image
La partie haute de la ligne depuis la jonction entre les pistes Sellettes et Pré de Jeanne.

Image
La partie basse de la ligne.

Image
La ligne dans sa globalité.

Image
Les premiers mètres de la ligne.

Conclusion

Le téléski de Méa est un appareil assurant plutôt bien sa tâche de desserte du haut du plateau de Fréjus. Permettant l’accès à deux pistes faciles et très ensoleillées, il est assez fréquenté. Dans le prolongement du téléski des Barres, le Méa donne accès également aux télésièges de Clôt Gauthier et de Côte Chevalier sans passer par le téléski des Crêtes. Cependant, le faible débit du téléski fait que les files d’attente peuvent être fréquentes et longues en période de vacances scolaires.
Un projet global de réaménagement du plateau de Fréjus est actuellement à l’étude et ce téléski serait remplacé à moyen terme.

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément05 (les 19 et 21 Février 2017)

A bientôt.

© - 2017 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.14412 secondes. 37 requete(s).
110 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2017 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés