Localisation(s)
Photo

 TKD des Bruyères

Le Désert d'Entremont (Les Entremonts en Chartreuse)

Montagner

T2 ES
Description rapide :
Le téléski des Bruyères remplace sur un tracé plus long un téléski de 1973. Il s'agit du principal téléski de la station.

Année de construction : 1993

Suivre la discussion sur le forum

 

Vidéos de l'appareil










 
Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 18/03/2020 et mise à jour le 30/03/2020
(Mise en cache le 30/03/2020)

LE TELESKI DES BRUYERES
Le Désert d'Entremont (Les Entremonts en Chartreuse)
Montagner - 1993


Image



Entremont

La commune d'Entremont-le-Vieux se trouve en Savoie, au coeur du massif de la Chartreuse. Elle est composée de plusieurs petits villages ou hameaux, parmi lesquels Epernay, le chef-lieu de la commune.
Depuis la fin des années 1960 et le début des années 1970, la commune d'Entremont-le-Vieux s'est équipée de quelques téléskis pour former deux petits domaines skiables distincts, chacun situé non loin d'un village de la commune. Ainsi, le domaine du Granier se trouve en contrebas du hameau de Tencovaz, sur le versant ouest du Mont Granier. Quant au domaine du Désert, il se trouve au-dessus du village du Désert, sur le versant est de la Cochette et du Mont Outheran. Les deux domaines, non reliés, forment la station des Entremonts-en-Chartreuse, et proposent un forfait commun.

La station du Désert se trouve au nord-ouest du chef-lieu d'Entremont-le-Vieux, avec un front de neige à environ 1200 mètres d'altitude. Le domaine skiable est équipé de trois téléskis, et du fait de sa petite taille et de son relatif isolement par rapport aux axes de communication importants de la région, il s'adresse essentiellement à une clientèle très familiale et de proximité.

Cliquez sur cette image de la station pour une description plus détaillée du domaine :
Image



Bruyères : le plus long téléski de la station

Il existait au Désert d'Entremont un téléski des Bruyères dès 1973, mais celui-ci différait assez nettement de celui qui est exploité aujourd'hui. Celui de 1973 avait été construit par Poma, et était équipé d'une gare de type H. Son tracé montait en ligne droite du front de neige jusqu'à 1380 mètres d'altitude environ, où l'on lâchait la perche immédiatement après un virage à droite.

Sur ce cliché pris dans les années 1970, on distingue à droite une partie de la gare aval du téléski de 1973 (Droits réservés) :
Image


En 1993, le téléski des Bruyères a été complètement remplacé par un téléski plus moderne fourni par Montagner. A cette occasion, la ligne a été rallongée de plusieurs centaines de mètres vers l'amont, avec ajout d'un virage à gauche, afin de proposer un dénivelé plus important. Par ailleurs, afin de limiter les coûts de cette extension, les cinq premiers pylônes de l'ancien téléski ont été conservés et réutilisés lors de la rénovation de 1993.

Sur cette vue aérienne de l'Institut Géographique Natioanal du 28 juillet 1993, on visualise bien les travaux entrepris par la station. En rouge, le tracé du téléski de 1973, et en mauve la partie ajoutée en 1993 :
Image


Aujourd'hui, le téléski des Bruyères est le principal téléski de la station, et s'adresse à des skieurs moyens à confirmés. C'est le plus long et le plus haut appareil du domaine, et il dessert pas moins de trois pistes :
  • Une piste bleue, accessible en lâchant la perche après le cinquième pylône, qui redescend jusqu'au front de neige en partant sur la droite et en longeant le téléski des Nantets.
  • Une piste rouge, qui part du sommet du téléski des Bruyères, qui descend à flanc de coteaux jusqu'au niveau de l'arrivée de l'ancien téléski des Bruyères, puis plonge en longeant la ligne du téléski au niveau de son virage. Par la suite, celle-ci traverse la ligne au niveau du début de la piste bleue, pique vers le sud et s'enfonce dans la forêt pour rejoindre le front de neige par le sud.
  • Une piste noire, la seule du domaine des Entremonts-en-Chartreuse. Celle-ci part vers la gauche depuis la gare amont, plonge vers le sud, et rejoint la piste rouge avant son entrée dans la forêt.

Côté technique, le téléski des Bruyères est un des derniers téléskis construits par Montagner. Il présente une configuration très classique de motrice-aval et tension-amont. La ligne, quant à elle, est un mélange entre l'ancien téléski de 1973 et le téléski actuel de 1993. Les cinq premiers pylônes sont issus de l'ancien téléski, mais certaines poulies ou potences ont été rénovées par Montagner. Les pylônes suivants, quant à eux, sont de Montagner.


Situation sur le plan des pistes d'Entremont :
Image

Situation sur la carte IGN au 1/25000ème d'Entremont :
Image



Caractéristiques de l'appareil

Caractéristiques administratives :

  • Type de remontée : RDP – Téléski à perches débrayables
  • Nom de la remontée : BRUYERES
  • Exploitant : DOMAINE SKIABLE DE CŒUR DE CHARTREUSE
  • Constructeur : MONTAGNER
  • Maître d'oeuvre : CETARM 73
  • Maître d'ouvrage : REGIE D'ENTREMONT LE VIEUX
  • Année de construction : 1993

Caractéristiques d’exploitation :

  • Saison d’exploitation : Hiver
  • Capacité : 1 personne
  • Débit à la montée : 900 p/h
  • Vitesse d’exploitation : 3,5 m/s
  • Espacement : 4 secondes
  • Sens de montée : Gauche

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude aval : 1200 m
  • Altitude amont : 1426 m
  • Dénivelé : 226 m
  • Longueur développée : 990 m
  • Longueur horizontale : 935 m
  • Pente maximale : 60 %
  • Pente moyenne : 24,17 %

Caractéristiques techniques :

  • Tension : Amont
  • Type de tension : Contrepoids
  • Motrice : Aval
  • Nombre de pylônes : 12
  • Dispositif d'accouplement : Douille auto-coinçante
  • Nombre de suspentes : 135
  • Puissance développée : 75 kW

Caractéristiques de la ligne:
  • P1 : S/-
  • P2 : C/-
  • P3 : S/S-C
  • P4 : S/S
  • P5 : S-C/-
  • P6 : C
  • P7 : S
  • P8 : Virage à gauche
  • P9 : C
  • P10 : S-C/-
  • P11 : S/S
  • P12 : S/S



Ligne et infrastructures du téléski des Bruyères

La gare aval

La gare aval du téléski des Bruyères se dresse à 1200 mètres d'altitude sur le front de neige du Désert d'Entremont, un peu en contrebas du téléski des Nantets. On retrouve ici une gare de type 6L selon la classification interne de notre site, chargée de mettre le câble en mouvement grâce à un moteur d'une puissance de 75 kW. C'est aussi ici que sont stockées les perches en attente d'un skieur.

Premier aperçu de la gare aval depuis le parking de la station :
Image

En arrivant cette fois-ci par la piste rouge, avec le Mont Granier (1933 mètres) en arrière-plan :
Image

D'un peu plus près. A gauche, le départ du téléski des Nantets, et à droite, on distingue l'arrivée du téléski des Prés :
Image

Vue opposée en arrivant par la piste bleue, non loin du téléski des Nantets :
Image

Vue de profil :
Image

Vue de trois quarts :
Image

Depuis la file d'attente :
Image

Vue en contre-plongée de la poulie motrice et de la glissière :
Image

Le double-déclencheur, qui envoie les perches en ligne :
Image

Le téléski est l'un des derniers construits par Montagner...!
Image



La ligne

La ligne du téléski des Bruyères, longue de quasiment un kilomètre et rachetant un dénivelé de 226 mètres, est assez irrégulière. Après une petite portion de ligne relativement peu pentue jusqu'au deuxième pylône, la pente s'accentue brutalement jusqu'au quatrième pylône, pour une portion en forêt. Passé celui-ci, la ligne s'aplanit considérablement pour devenir quasi-négative. Mais la pente reprend au passage du sixième pylône, pour atteindre le virage à gauche marqué par le pylône 8. Jusqu'à l'arrivée, on sera alors en dévers et en forêt, avec un nouveau passage très pentu entre les neuvième et dixième pylônes, où l'inclinaison tutoie les 60%.

En avant sur la ligne avec la première portée :
Image

P1 :
Image

Portée P1-P2 :
Image

P2 :
Image

Le haut du pylône 2 :
Image

Portée P2-P3, la pente s'accentue :
Image

P3 :
Image

Portée P3-P4 :
Image

P4, l'inclinaison se fait moins prononcée :
Image

Portée P4-P5, la pente est ici quasi-négative :
Image

P5 :
Image

Les skieurs qui le souhaitent peuvent lâcher la perche immédiatement après le P5, pour rejoindre la piste bleue :
Image

Portée P5-P6 :
Image

P6, on remonte en direction du virage :
Image

Portée P6-P7 :
Image

Le P7 remet le câble à l'horizontale avant le virage :
Image

P8, virage à l'envers pour le brin montant et à l'endroit pour le brin descendant :
Image

On continue avec la portée P8-P9 :
Image

P9, la pente augmente à nouveau :
Image

Portée P9-P10, la plus raide de la ligne :
Image

P10 :
Image

Portée P10-P11 :
Image

P11 :
Image

Portée P11-P12, dernière portée de la ligne :
Image

Le douzième et dernier pylône :
Image



La gare amont

La gare amont du téléski des Bruyères se trouve à 1426 mètres d'altitude, au pied du Pas du Cuert (1676 mètres) et du col du Grapillon (1509 mètres). Il s'agit d'une poulie flottante classique de Montagner, assurant la tension du câble grâce à un contrepoids placé dans un poussard métallique incliné vers l'extérieur de la ligne.

Dès le dernier pylône passé et la perche lâchée, la gare amont est bien visible :
Image

L'aire de débarquement et de lâcher des perches :
Image

Vue de trois quarts de la gare amont :
Image

Vue rapprochée de la poulie flottante, typique de Montagner :
Image

Le poussard. Le contrepoids est à l'intérieur :
Image

Vue depuis l'autre côté :
Image

En s'éloignant progressivement sur l'unique piste noire de la station :
Image



Quelques autres vues de la ligne et des environs

Le dernier pylône depuis le début de la piste rouge :
Image

La piste rouge serpente en forêt à flanc de coteaux :
Image

Vue du milieu de la ligne depuis la piste rouge, avec en arrière-plan de gauche à droite : le Mont Granier (1933 mètres), le col de l'Alpette (1547 mètres), le Pinet (1867 mètres), et la chaîne des Petites Roches, surplombant la vallée du Grésivaudan :
Image

Autre vue du virage avec en toile de fond le Pinet, la chaîne des Petites Roches et la Crête des Lances de Malissard, qui culmine à 2045 mètres :
Image

Vue cette fois-ci vers le Mont Granier depuis la piste rouge, avec, au loin, les sommets du massif des Bauges :
Image

Vue rapprochée du virage :
Image

Le septième pylône permet de ramener le câble à l'horizontale :
Image

La piste bleue, accessible depuis le lâcher intermédiaire :
Image

Vue sur la première partie de la ligne depuis la fin de la piste bleue :
Image

Le bas de la ligne, avec le front de neige :
Image



Bruyères : un téléski chargé

Le remplacement du téléski des Bruyères en 1993 a permis de donner un visage un peu plus sportif et développé au petit domaine du Désert d'Entremont, grâce aux nouvelles pistes qu'il a permis de tracer, dont notamment une piste noire. Aujourd'hui, ce téléski tient encore bien sa place au sein du domaine, mais il arrive, lors des jours d'ouverture, qu'il soit assez chargé, et que des files d'attente se forment au départ. Celles-ci n'étant jamais très longues et les moyens de la station étant très limités, aucun remplacement n'est pour l'instant à l'ordre du jour.

Image



------------------------------------------------

Ainsi se termine ce reportage.
Merci de l’avoir lu et à bientôt !

(c) – Mars 2020 – l'alexois & collonges74 - Tous droits réservés – Modification ou reproduction interdites sans l’accord des auteurs.

Photos : l'alexois
Textes, bannière et mise en page : collonges74
Photos prises le 19 février 2019



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :