En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TKD des Essarts

Val Cenis (Haute Maurienne Vanoise)

Montaz Mautino

T2 ES
Description rapide :
Le téléski des Essarts est la plus vieille remontée mécanique encore en service sur le domaine skiable. Assurant un rôle secondaire, il est notamment utilisé par le ski-club de Val Cenis quelques semaines par an.

Année de construction : 1964

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : valcelouis
Section écrite le 17/11/2019 et mise à jour le 01/07/2020
(Mise en cache le 14/07/2020)

TKD des Essarts – Val Cenis
Montaz-Mautino – 1964


Image


Au sommaire de ce reportage :

1 → Bienvenue à Val Cenis !
2 → Historique
3 → Situation sur le domaine skiable
4 → Infrastructures et ligne
5 → Conclusion


1 → Bienvenue à Val Cenis !

Val Cenis est une station de ski alpin située dans la vallée de Haute-Maurienne en Savoie (73). Ce domaine est constitué à la base de deux villages : Lanslebourg qui est le chef-lieu du canton et Lanslevillard. Ils sont distants d’à peu près 2 kilomètres et au milieu se trouve un hameau qui s’agrandit d’années en années et qui s’appelle Val Cenis les Champs. Depuis 2008, un troisième village, toujours dans la vallée de la Haute-Maurienne mais en dessous de Lanslebourg, s’est attaché au domaine de Val Cenis grâce à une chaîne de remontées mécaniques et de pistes : il s’agit de Termignon-la-Vanoise. Le point culminant du domaine est la Met à 2800 mètres d’altitude et à 2100 mètres se trouve le col du Mont Cenis et son lac, très fréquentés en été grâce à une route, la D1006, qui y monte depuis Lanslebourg.
Côté remontées mécaniques, le domaine dispose de 28 remontées mécaniques desservant 125 kilomètres de pistes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^

2 → Historique

En 1960 est construit le premier téléski débrayable de Lanslevillard : l’Arcelle Neuve. Celui-ci a permis la création de pistes de ski non-loin du centre-ville de Lanslevillard et permettait d’atteindre quasiment la zone dite « Plan Champ ». En 1964, lors de la création du syndicat intercommunal entre Lanslebourg et Lanslevillard, il est décidé de construire un téléski qui serait atteignable depuis Lanslebourg par la route menant au col du Mont-Cenis et par gravité depuis le téléski de l’Arcelle Neuve venant de Lanslevillard. En 1968, le télésiège biplace de la Berche est alors construit non-loin de l’arrivée du téléski des Essarts pour rejoindre la zone de la Féma, jusqu’alors vierge de toute remontée mécanique et piste. Le développement du domaine skiable continuera par la suite, mais le téléski des Essarts reste alors primordial pour rejoindre le haut du domaine skiable jusqu’en 1973. A cette date, un appareil triplace est construit permettant de relier le front de neige de la Colomba au départ du télésiège de la Berche : les téléskis de l’Arcelle Neuve et des Essarts sont ainsi court-circuités. Ils deviennent alors plus tranquilles mais servent à la desserte de la partie basse du domaine. En 1983, la grande télécabine du Vieux Moulin trace directement sa ligne entre Lanslevillard et la zone de la Féma en proposant une vitesse et un confort record. Toutes les remontées jusque-là construites deviennent alors secondaires, et le téléski des Essarts devient un appareil d’appoint. En 2005, le téléski de l’Arcelle Neuve est remplacé par une nouvelle télécabine et, en 2007, le télésiège de la Berche est démonté et remplacé indirectement par un autre télésiège sur un tout autre tracé. Le téléski des Essarts est tout de même conservé mais n’est ouvert qu’occasionnellement que quelques jours par saison pendant les vacances d’hiver. Aujourd’hui, il est ouvert lorsque le ski club de Val Cenis s’entraîne sur les pistes qu’il dessert, mais également lorsque la neige est suffisamment abondante pour que les pistes qu’il dessert soient ouvertes. Depuis 2019, le téléski dessert également un snowpark au bord de la piste de la Côte des Essarts ; de ce fait, son ouverture est plus fréquente et un lâcher intermédiaire a été mis en place au départ du snowpark.

3 → Situation sur le domaine skiable

Ce téléski est situé sur la partie basse du domaine skiable, au bord de la piste verte de l’Escargot dont il en relie deux bouts. Son départ est situé au croisement des pistes du Clot et de l’Escargot sous la ligne de la télécabine du Vieux Moulin. Son arrivée se situe au bord de la piste verte de l’Escargot, à l’époque non-loin de la gare de départ du télésiège de la Berche.
Il dessert :
- la piste verte « Marmotte » qui revient au pied du téléski par un petit passage en pleine forêt.
- la piste bleue « Côte des Essarts » qui est la piste la plus fréquentée à la sortie du téléski et qui revient au pied du téléski.
- la piste rouge « Essarts » qui passe sous la télécabine du Vieux Moulin et qui revient au pied du téléski.
Les pistes des Essarts et de la Côte des Essarts peuvent être utilisées par le ski club de Val Cenis.
Le snowpark est notamment desservi en empruntant la piste de la Côte des Essarts.
Et voici la représentation du plan des pistes :

Image
Plan Atelier Pierre Novat.

4 → Infrastructures et ligne

Caractéristiques techniques

Caractéristiques administratives

TKD – Téléski à pinces débrayables : ESSARTS
Maître d’ouvrage : SIVC
Exploitant : SEM du Mont-Cenis (SE2MC)
Installation électrique : SEIREL Automatismes
Constructeur : Montaz-Mautino
Année de construction : 1964
Mise en service : 10 mars 1965

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 645 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 3,5 m/s

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 1550 m
Altitude gare amont : 1689 m
Dénivelé : 139 m
Longueur développée : 504 m
Longueur horizontale : 484 m
Pente maximale : 55 %
Temps de trajet : 2 min 24 sec

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : T50
Emplacement gare motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 29 kW
Diamètre de poulie motrice : 1500 mm

Type de gare amont : Poulie flottante
Emplacement gare de tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Diamètre de poulie retour-tension : 1550 mm

Sens de montée : Droite
Type d'embarquement : Axe de la ligne
Nombre de pylônes : 7
Type de véhicules : Perches télescopiques
Dispositifs d'accouplement : Douilles auto-coincantes
Nombre de véhicules : 50

Caractéristiques du câble

Fabricant du câble : Arcelor Mittal
Date de pose : 1997
Diamètre du câble : 12 mm
Type de câblage : Lang
Composition : 6×7 fils
Résistance à la rupture : 9000 daN

La gare aval

La gare aval est située sous la ligne de la télécabine du Vieux Moulin, au lieu de rencontre des pistes verte du Clot et de l’Escargot. Derrière la gare du téléski, une piste verte vers le front de neige de la Colomba prend son départ. En été, la plupart de ces pistes redeviennent des routes.
Montaz-Mautino, le constructeur du téléski, a livré une gare en treillis de type T50. Autour de la gare aval, deux cabanes en bois sont présentes : la plus petite abrite l’armoire électrique du téléski tandis que la plus grande abrite un transformateur et sert à stocker du matériel.
L’accès à l’embarquement se fait après avoir contourné la gare en venant de la piste du Clot. Le départ, donné sur ordre d’un feu, est similaire à n’importe quel téléski débrayable.
Dans la cabane d’exploitation, l’architecture électrique a été complètement refaite en 2014.

Image
La gare aval vue de la fin de la piste des Essarts.

Image
Vue globale de la zone d'implantation de la gare aval.

Image
La gare aval vue dans son ensemble.

Image
La gare aval et la zone d'embarquement.

Image
La gare aval vue de profil.

Image
La gare aval vue de derrière.

Image
Accès à la file d'attente.

Image
La poulie motrice.

Image
Le feu de cadencement.

Image
Le tableau des commandes.

La ligne

La ligne de ce téléski est difficile pour les skieurs : le départ est violent et la piste de montée est souvent en mauvais état en raison de l’impossibilité de l’accès des dameuses. La montée est peu régulière : la première partie est assez plate en traversant la piste du Clot puis en longeant les pistes de la Côte des Essarts à droite et des Essarts à gauche, et la seconde partie et beaucoup plus raide en s’enfonçant dans la forêt avant de redevenir plus horizontale. Le brin descendant est touché uniquement par deux pylônes : les perches sont ainsi très hautes sur toute la première partie de la ligne.
Un lâcher intermédiaire est possible juste après le quatrième pylône et juste avant la deuxième partie de la ligne qui est assez pentue ; il permet un accès direct au snowpark. Le lâcher intermédiaire peut aussi être amené à devenir obligatoire lorsque la deuxième partie de la ligne n’est pas praticable.

Montaz-Mautino a équipé la ligne de 7 pylônes, dont 2 supports, 3 supports/compressions et 2 compressions comme ceci (montée à droite et descente à gauche) :
P1 : -- | Compression
P2 : -- | Support/Compression
P3 : -- | Support
P4 : -- | Compression
P5 : -- | Support/Compression
P6 : Support | Support
P7 : Support/Compression | Support/Compression

Image
P1 : Compression.

Image
Portée P1-P2.

Image
P2 : Support / Compression.

Image
Portée P2-P3.

Image
P3 : Support.

Image
Portée P3-P4.

Image
P4 : Compression.

Image
Portée P4-P5.

Image
P5 : Support / Compression.

Image
Portée P5-P6.

Image
P6 : Support.

Image
Portée P6-P7.

Image
P7 : Support / Compression.

La gare amont

La gare amont est située au-dessus de la piste verte de l’Escargot : les perches font demi-tour juste avant le croisement de la piste alors que le poussard et son contrepoids pour assurer la tension du câble sont situés de l’autre côté de la piste.
La sortie s’effectue uniquement vers la droite en direction des pistes de la Côte des Essarts et des Marmottes ; l’accès à la piste des Essarts se faisant en ayant contourné la gare. Le lâcher de la perche se fait juste après avoir passé le dernier pylône.
En 1989, des modifications ont été entreprises sur le système de tension (installation du tirefor sur le poussard) et sur le dernier pylône.
En été, les éléments pour le guidage des perches sont repliés pour permettre le passage des véhicules sur la route qui monte au col du Mont-Cenis et qui n’est autre que la piste verte de l’Escargot en hiver.

Image
La gare amont vue de la zone de débarquement.

Image
La zone de lâcher.

Image
La gare amont vue dans son ensemble.

Image
La zone de débarquement.

Image
La corde d'arrêt automatique en cas de non-débarquement d'un skieur.

Image
La poulie retour.

Image
La gare amont vue de la piste de l’Escargot.

Image
La gare amont vue en contre-plongée.

Image
La gare amont vue de profil.

Les véhicules et pinces

Les perches sont de standards perches télescopiques pour téléskis débrayables. Les pinces sont des douilles auto-coincantes permettant une accroche au câble et un rangement dans la glissière de stockage sans manœuvre.

Image
Partie haute d’une perche.

Vues depuis les abords du téléski…

Quelques photos de ce téléski vu depuis les pistes qu’il dessert.

Image
Le P4 vu depuis la piste de la Côte des Essarts.

Image
La partie centrale de la ligne vue depuis la piste des Essarts.

Image
Le P3 vu depuis la piste des Essarts.

5 → Conclusion

Ce téléski avait, lors de ses dix premières années d’exploitation, un rôle primordial pour l’accès au domaine skiable d’altitude. Petit à petit, au fil des saisons et des constructions de nouvelles remontées mécaniques toujours plus longues et confortables, le téléski des Essarts s’est retrouvé délaissé des skieurs. En 2007, avec le démontage du télésiège de la Berche, le téléski est désormais le seul et dernier survivant de l’axe stratégique de son époque : il a perdu son sens au sein du domaine skiable. Avec sa faible fréquentation, l’exploitant du domaine skiable maintient son existence sur le plan des pistes et tente de le rendre plus fréquenté en installant un snowpark le long de la piste de la Côte des Essarts. Son exploitation reste cependant relativement faible, et bien qu’il ne soit pas pour l’instant pas prévu de le démonter à court terme, sa suppression est à envisager à moyen terme.

Image
Essarts, un téléski au rôle secondaire sur le domaine skiable.

Je tiens à remercier le personnel d’exploitation du téléski pour son accueil et sa gentillesse.

Photos : valcelouis
Texte et mise en page : valcelouis
Date des photos : 30 décembre 2013, 15 février 2017 et 13 février 2019

© valcelouis – Tous droits réservés



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :