En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TKD des Gouilles

Zinal (Val d'Anniviers)

Poma

T1 HS
Description rapide :
Téléski secondaire qui se situait au nord du domaine skiable de Sorebois. Il a été mis hors-service en 2005.

Année de construction : 1992
Fin de service en : 2005

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : Chamois78
Section écrite le 12/11/2018 et mise à jour le 13/11/2018
(Mise en cache le 13/11/2018)

Je vous présente le reportage sur le

Image

Zinal

Image
^^Cliquez sur le logo pour découvrir la station^^

Avant de devenir une station de ski, Zinal était avant tout une destination prisée des alpinistes et des randonneurs en saison estivale. En effet le village se situe dans un cadre magnifique, unique et proche des hauts sommets mythiques des Alpes valaisannes tel que le Weisshorn pour n’en citer qu’un. En 1960, le téléski du « Défichiaz » est construit dans le vieux village de Zinal marquant le début de l’ère du ski dans cette petite localité du val d’Anniviers. L’aménagement des installations dédiées aux sports d’hiver se développera véritablement sur le domaine d’altitude au-dessus du village. Le domaine skiable de Sorebois ouvre ses portes au public en janvier 1967 avec trois installations toutes neuves, construites l’année précédente, c’est-à-dire en 1966. Il s’agit du téléphérique « Zinal – Sorebois », qui a pour rôle principal de relier le village au front de neige en altitude, ainsi que de deux téléskis, celui de la « Combe » et celui de la « Corne de Sorebois ». Durant l’été 1967, le téléski « Chiesso » est construit sur la partie basse du domaine skiable marquant l’aboutissement de la première phase d’aménagement de ce dernier. Ensuite la station développera son offre en construisant plusieurs téléskis à partir de 1969 jusqu’au début des années 90 et commencera sa première phase de remplacement des installations vieillissantes au début des années 2000. Mais nous ne nous attarderons pas plus sur l’évolution du domaine skiable dans ce reportage.

Le téléski des Gouilles

Comme évoqué plus haut, le téléski du « Défichiaz » (premier équipement de la station) a été construit par Poma en 1960 dans le vieux village de Zinal. L’inauguration a lieu le 18 décembre 1960. Au début des années 1970, les exploitants cherchaient à se débarrasser de ce téléski car il était devenu difficilement exploitable notamment à cause du manque d’enneigement aux alentours. Dans un premier temps, la société des remontées mécaniques envisagea de le réimplanter au sud du village. Ensuite ils songèrent à le revendre mais la somme qui en serait obtenue n’était pas assez élevée. Finalement, le téléski sera réimplanté sur le domaine de Sorebois au lieu-dit des « Gouilles » en 1974.

Image
Photo prise le jour de l’inauguration du téléski du Défichiaz (image extraite du livre sur les 50 ans des remontées mécaniques de Zinal).

Image
Idem (image extraite du livre sur les 50 ans des remontées mécaniques de Zinal).

Image
Ancienne gare aval du 1er téléski des Gouilles avant sa reconstruction.

En 1992, cette installation a été entièrement reconstruite. En effet, tous les anciens éléments ont été remplacés (même les pylônes). Le nouveau téléski fut équipé d’un virage qui permit de prolonger le tracé vers le haut du secteur des Gouilles. Depuis la nouvelle gare amont, les skieurs pouvaient rejoindre le plateau de Sorebois, ce qui n’était pas possible avant. Cet appareil desservait deux pistes rouges qui redescendaient à la gare aval.

Du point de vue technique, cette installation possédait une gare aval abritant la poulie motrice et une gare amont de type « lâcher sous poulie » qui assurait la tension du câble à l’aide d’un vérin hydraulique. Notons que l’ancien téléski était équipé d’une poulie flottante en amont. La ligne était moyennement raide jusqu’au pylône du virage, ensuite le terrain devenait quasiment plat, puis passé le dernier pylône, il y avait une petite pente jusqu’à l’arrivée. L’installation comportait 8 pylônes en comptant celui du virage.

En 2005, ce téléski sera mis hors service car il était très peu fréquenté par la clientèle de la station surtout depuis la mise en service du télésiège de la Corne de Sorebois en 2002 et celui du Chiesso en 2004. En effet, la plupart des skieurs empruntaient cet axe central du domaine. Le démontage du téléski se déroulera sur deux étés. Il ne sera donc pas remplacé. Notons que la gare amont de l'installation a été réimplantée sur le téléski "Orzival" à Grimentz en 2006 (en remplacement d'une poulie flottante).

Image
Image Swisstopo

La vue aérienne ci-dessus montre le tracé du premier téléski (en bleu) ainsi que celui de l’installation datant de 1992 (en rouge). En jaune, le tracé du téléski « Tsarmettaz » pour pouvoir faciliter le repérage de l’endroit.


Image
Situation du téléski des Gouilles sur un ancien plan des pistes.

Caractéristiques de l’installation

    Caractéristiques administratives :

    Téléski à perches débrayables Les Gouilles
    Exploitant : Remontées Mécaniques de Zinal SA
    Constructeur : Poma
    Année de construction : 1992
    Année de fin d’exploitation : 2005
    Années de démontage : 2005 - 2006

    Caractéristiques d’exploitation :

    Saison d’exploitation : hiver
    Capacité : 1 personne par perche
    Débit théorique : 900 personnes/heure
    Vitesses d’exploitation : 3,85 m/s

    Caractéristiques géométriques :

    Altitude gare aval : 2260 m
    Altitude gare amont : 2495 m
    Dénivelé : 235 m
    Longueur développée : 800 m

    Caractéristiques techniques :

    Emplacement tension : amont
    Type de tension : vérin hydraulique
    Emplacement motrice : aval
    Nombre de pylônes : 8
    Sens de la montée : droite


La gare aval

Comme énoncé précédemment, il s’agissait de la gare motrice, ce qui était tout à fait classique pour ce genre d’installation. De type « H90 », cette gare était dotée d’un départ automatique.

Image
Vue lointaine de la gare aval avec le poste de vigie lors de l’hiver 2005/2006.

Image
Vue de 3/4 avec le premier pylône.

Image
Vue de profil.

Image
Vue de l’autre côté. On aperçoit le téléski « Tsarmettaz » et le dernier pylône du téléphérique « Zinal – Sorebois » en arrière-plan.

Image
L’espace d’embarquement et le début de la ligne.

La ligne

Du départ jusqu’au pylône du virage, la ligne était moyennement pentue. Ensuite, la pente devenait presque nulle jusqu’au dernier pylône. La dernière portée était marquée par une petite pente. La ligne se composait de 8 pylônes dont celui du virage.


Image
Le début de la ligne avec les cinq premiers pylônes avant le virage.

Image
Le pylône du virage.

Image
Le virage et les pylônes démontés lors de l’hiver 2005/2006.

Image
Le pylône n°7 avec l’espace dédié à l’ « Avalanche Training Center » au centre de l’image.

Image
Les deux derniers pylônes et celui du virage au loin.

La gare amont

Comme évoqué plus haut, cette gare était de type « lâcher sous poulie » et assurait la tension du câble grâce à un vérin hydraulique. Elle était située sur une petite butte surplombant l’ « Avalanche Training Center ».

Image
La gare amont vue de profil lors de l’hiver 2005/2006.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue de derrière avec un pylône du téléski « Tsarmettaz ».

Image
La dernière partie de la ligne à moitié démontée avec le téléski « Tsarmettaz » au premier plan.

Photos diverses

Image
La gare aval attendant son démontage au milieu du manteau neigeux.

Image
La fin de la ligne et la piste rouge partant de la gare amont.

Image
Vue lointaine de la deuxième partie de la ligne depuis le téléski « Tsarmettaz ».

Conclusion

Cette installation secondaire, située à l’écart du centre du domaine skiable, desservait 2 pistes rouges. Etant très peu fréquenté depuis la construction du télésiège de la Corne de Sorebois en 2002 et celui du Chiesso en 2004, cet appareil délaissé par les skieurs sera mis hors service en 2005 après seulement 13 ans d’existence. Il ne sera pas remplacé. Le démontage durera deux étés.

Je tiens à remercier Johannes Thier et Stahlseil pour m’avoir permis d’utiliser leurs photos dans mon reportage.

Toutes les images utilisées dans ce reportage sont soumises à des droits d’auteurs. Toute reproduction ou utilisation de ces images est strictement interdite.

Textes et bannière : Chamois78



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :