En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TKD des Moliettes

Crest-Voland (Espace Diamant)

Montaz Mautino

T2 ES
Description rapide :
Dédié uniquement à la desserte de ski propre sur les pentes enneigées du nord-est du Mont Lachat, le téléski des Moliettes est un appareil incontournable du domaine crest-volantin depuis plus de 50 ans, s'en retrouvant ainsi surchargé.

Année de construction : 1968

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : 91@g
Section écrite le 29/12/2018 et mise à jour le 13/01/2019
(Mise en cache le 13/01/2019)

Bonjour, voici un reportage sur le...
Image


Au sommaire de ce reportage

  1. Le téléski des Moliettes, un des premiers appareils standardisés de la station
  2. Les Moliettes, un court téléski très emprunté, ou le dilemme du remplacement impossible
  3. Moliettes, desserte de ski propre sur les flancs nord est du Mont Lachat
  4. Caractéristiques du téléski des Moliettes
  5. A la découverte du téléski des Moliettes
  6. Remerciements



Le téléski des Moliettes, un des premiers appareils standardisés de la station

Crest-Voland est une station de sports d'hiver et d'été située en Savoie, dans le Val d’Arly. Depuis 2005, elle fait partie du domaine relié de l’Espace Diamant, comportant également les stations de Cohennoz, Flumet, Hauteluce, Les Saisies, Notre-Dame de Bellecombe et Praz-sur-Arly.
Apparue dans les années 20 à travers des randonnées sur le Mont Bisanne entre autres, la pratique du ski à Crest-Voland débute véritablement durant la saison 1950/1951 avec la réalisation du tout premier téléski tirant son nom de la montagne dominant le village : le Lachat. Livré par Pomagalski, il s’agit d’une des premières versions des gares T en treillis développées par le jeune fabricant de remontées mécaniques. Parcourant en moins de 10 minutes les pentes de la montagne du Lachat sur une longueur de 1400 mètres, à une vitesse de 3m/s, pour un dénivelé d’environ 350 mètres, ce téléski a initié les débuts du tourisme hivernal du village savoyard, subissant une forte baisse démographique depuis des années du fait de son enclavement.
Devant le succès rencontré, un second téléski est implanté en 1953 quelques centaines de mètres sur la droite, sur les alpages plats du Tovat, permettant d’accueillir les débutants effrayés par le remonte-pente du Lachat, qui était effectivement plutôt difficile. Ces deux appareils permirent donc à Crest-Voland de disposer d’un micro domaine skiable accessible aux skieurs de tout niveau.
Cependant, la mécanique complexe de ces appareils, notamment de la gare aval du Lachat, n’était pas des plus simples à exploiter et entrainait régulièrement des déraillements et des pannes, obligeant ainsi les skieurs à remonter la pente skis sur l’épaule.
Un premier remaniement du téléski du Lachat interviendra donc au début des années 60 par le changement de sa gare aval par un modèle plus moderne et abouti de Montaz-Mautino, probablement en 1963, la même année que l’apparition du premier téléski standardisé de la station, aux Reys. Arpentant les pentes nord du sommet crest-volantin, cette installation apporta une plus grande fiabilité d’exploitation, et donc une période d’ouverture plus étendue, tout en agrandissant le petit domaine né une dizaine d’années auparavant. Elle sera suivie 5 ans plus tard par les téléskis des Combettes et des Moliettes, le premier évoluant entre les tire-fesses du Lachat et du Tovat, le second sur un tout nouveau tracé offrant des descentes supplémentaires de pur ski propre au nord-est du Mont Lachat. Puis, en 1970, le téléski vétéran de la station subira un lifting important, et sera doublé, achevant ainsi la transformation de l’axe principal de Crest-Voland, celle-ci étant indispensable du fait de l’augmentation de la fréquentation de saison en saison, conséquence de l’essor des sports d’hiver de l’époque.

C’est donc dans ce contexte de boom du ski, imposant aux stations de se démarquer entre elles via des installations performantes, que le téléski des Moliettes est réalisé.


Les Moliettes, un court téléski très emprunté, ou le dilemme du remplacement impossible

Le téléski à perches découplables des Moliettes a été construit en 1968 par Montaz-Mautino. Il constitue l’un des 3 tire-fesses desservant les pistes du nord de la montagne du Lachat, et de fait les mieux enneigées de la station.
Depuis sa réalisation, le secteur des Moliettes a traversé les années sans réellement changer. On peut ainsi noter que mis à part quelques élargissements intervenus ici et là, notamment lors de la construction du téléski du Crestera en 1989, les 3 pistes desservies depuis 1968 par le téléski des Moliettes n’ont pas bougé. La seule modification notable interviendra en 2013, dans le cadre de la rénovation de la liaison avec Les Saisies, avec le changement de la gare amont du téléski par un lâcher sous poulie. Cette intervention sera accompagnée d'un léger rallongement du téléski par l'amont ainsi que d'un déboisement conséquent et d'un reprofilage de la plateforme du départ des pistes de ce secteur, faisant de ce dernier le seul de Crest-Voland/Cohennoz avec celui des Reys à avoir conservé quasiment trait pour trait sa configuration d’origine.

La poulie flottante du téléski des Moliettes lors de la saison d'hiver 2008/2009, avant son remplacement par un LSP (photo 91@g) :
Image


Et pourtant, ce n’est pas faute à l’exploitant Val d’Arly Labellemontagne de songer sérieusement depuis des années à remplacer ce vieux téléski, cinquantenaire cette année, par une installation plus moderne et au débit supérieur.
En effet, si à ses débuts, le téléski des Moliettes absorbait facilement les flux de skieurs, le développement progressif de la station stimulé en premier lieu par des extensions de domaine sur Cohennoz, puis par des liaisons avec Les Saisies et les stations du Val d’Arly, a contribué à élever significativement le nombre de skieurs sur ce domaine plutôt modeste. Mais si les autres axes de la station ont été modernisés à plusieurs reprises pour certains, ce n’est pas le cas du téléski des Moliettes ni de celui des Reys, auxquels la seule aide apportée sera le téléski de Crestera, insuffisant à lui tout seul pour désengorger ce secteur prisé, malgré un accès créé depuis la fin des pistes des Moliettes.
Ainsi, par les pistes qu’il dessert, courtes mais variées en forêt, faisant partie des mieux enneigées du domaine, et offrant une très belle vue sur les Aravis et le Mont Rond, le téléski des Moliettes est très emprunté, l’attente à son aval pouvant être conséquente et continue durant les vacances scolaires.

Labellemontagne a donc envisagé plusieurs options pour remplacer cet appareil.
La première d’entre elles aurait été la mise en place d’un télésiège à pinces fixes sur le même tracé. Cette solution aurait eu l’avantage d’augmenter significativement le débit, tout en offrant une alternative plus qu’appréciable de confort pour les débutants et les skieurs moyens, nombreux sur cette partie du domaine aux descentes peu difficiles. Le coût d’un tel engin, surdimensionné pour un si petit secteur, associé au manque de place en gare aval coincée entre une butte et la route départementale D71a, obligeant à des terrassements conséquents, ont convaincu de la non pertinence de cette solution.
Le doublement de ce téléski par un autre a également été évoqué, et aurait pour le coup permis de résoudre à moindre frais la problématique de ce secteur, tout en apportant l'intérêt de la modulation du débit en fonction de la fréquentation. Et ça tombe bien, la station disposa en 2013 des deux téléskis fraichement démontés des Bâches et du Nant Rouge, remplacés par un télésiège. Malheureusement, sans compter les problèmes techniques et mécaniques que présentait l’un des 2 appareils, il est absolument impossible d’implanter un autre téléski, que ce soit sur la gauche ou la droite des Moliettes, à cause de chalets présents à proximité immédiate de sa ligne de montée.
Finalement, la dernière option répondant le moins aux enjeux mais étant la plus simple à mettre en œuvre, sera la réimplantation du téléski des Bâches, débitant 300 personnes/heure de plus. Prévue en lieu et place du téléski des Moliettes, l'installation assurant autrefois la liaison avec Les Saisies sera finalement envoyée à la ferraille, tout comme l’espoir de voir, du moins à court terme, une augmentation du débit du secteur des Moliettes.


Moliettes, desserte de ski propre sur les flancs nord est du Mont Lachat

Le téléski des Moliettes est un appareil dédié uniquement au ski propre, sa position ne lui conférant pas de rôle de porte d'entrée du domaine par l'absence de parking ou de quartier d'habitation à son aval, à l'exception de quelques chalets d'alpage dispersés ici et là.
Arrivant au sommet de la montagne du Lachat, il peut de fait servir d'alternative au téléski du Grand Bois pour accéder à la liaison avec la station voisine des Saisies via la piste des Bâches puis le télésiège du Nant Rouge, pour tout skieur provenant des téléportés de la Logère et du Lachat, ainsi que des téléskis du Stade, des Reys ou de la Tour du Pin. Cette solution présente l'avantage de prolonger légèrement la visite du domaine savoyard à travers la piste des Alpages qui est très agréable. Toutefois, cette option est plutôt à éviter pour peu que l'on soit en retard vis-à-vis des horaires de retour station Espace Diamant, car comme développé dans le paragraphe précédent, le téléski des Moliettes est blindé, notamment en fin de journée du fait de la meilleure qualité de la neige sur ces pentes exposées nord.

Au sommet de cet appareil, nous retrouvons :
Desserte directe :

  • La verte des Brigadiers : accessible uniquement depuis le sommet du Lachat, cette piste serpente celui-ci dans la forêt. Elle n'est pas très difficile et relativement peu empruntée, en comparaison avec ses voisines. C'est un itinéraire idéal pour les débutants, présentant en milieu de parcours un mur large, pas trop pentu, et enneigé en toute période de la saison. Elle retourne à l'aval de l'appareil via la fin de la bleue des Alpages. Un chemin permet également d'atteindre le téléski de Crestera, ce qui peut s'avérer utile en cas d'engorgement du tire-fesse des Moliettes ;
  • La bleue des Alpages : partant du retour station, la première portion de cette piste se passe en forêt en ligne droite dans des pourcentages moyens. Elle enchaine ensuite plusieurs ruptures de pentes à travers les alpages du Lachat, avant de rejoindre la gare aval du téléski des Moliettes ;
  • La rouge des Chalets Brûlés : bien que son classement ne soit causé que par la présence d'un mur assez pentu mais court et sans réelle difficulté, cette piste constitue pour les skieurs de bon niveau une variante appréciable à la bleue des Alpages, dont elle reprend globalement les mêmes caractéristiques. On ne peut la rejoindre que depuis le sommet du Lachat, ou alors après avoir fourni un effort certain pour remonter la fin de la piste du Grand Bois sur quelques dizaines de mètres.


Desserte indirecte :

  • La verte du Grand Bois : courte piste située en intégralité le long du téléski homonyme, et donnant accès à la verte Retour Station et donc à la bleue des Alpages ;
  • La verte des Marmottes/Rhodos : partie commune de ces pistes, les deux se séparant puis se rejoignant en aval du téléski de la Tour du Pin, sur le secteur du Cernix ;
  • La bleue des Bâches : il s'agit de la piste d'accès à la liaison vers Les Saisies, à la pente relativement constante évoluant en forêt et enjambant la route départementale D71a. Elle aboutit à la gare intermédiaire du télésiège des Bâches/Nant Rouge.


Le secteur des Moliettes depuis la piste verte des Brigadiers :
Image



Le téléski des Moliettes constitue donc depuis 50 ans un des appareils incontournables du domaine skiable de Crest-Voland/Cohennoz, cet engouement venant notamment de la qualité des pistes desservies et accessibles à tous. Malgré une volonté de l'exploitant de remplacer ce téléski par une remontée mécanique plus moderne, Val d'Arly Labellemontagne se heurte encore aujourd'hui à des problématiques physiques auxquelles il est difficile de se dérober sans moyens financiers importants. Le téléski des Moliettes a donc encore a priori quelques années de beaux jours devant lui, nous permettant ainsi de profiter pleinement d'un pur produit des sixties, au lâcher sous poulie près.


Voici la situation du téléski des Moliettes sur le plan des pistes de l'Espace Diamant :
Image

Et sur le domaine de Crest-Voland/Cohennoz :
Image



Caractéristiques du téléski des Moliettes

Voici donc les caractéristiques de ce téléski :

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches découplables : MOLIETTES
Exploitant : SA CREST-VOLAND/COHENNOZ LABELLEMONTAGNE
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1968

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne (Transport simultané d'un adulte et d'un enfant autorisé sur une même perche)
Débit à la montée : 580 personnes/heure (* 600 personnes/heure)
Vitesse d'exploitation maximale : 3,5 m/s (* 3,63 m/s)
Sens de la montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1431 m
Altitude amont : 1600 m
Dénivelée : 169 m
Longueur développée : 741 m
Pente maximale : 31 %
Temps de trajet : 3 minutes 32 secondes

Caractéristiques techniques

Diamètre des poulies motrice et retour : 4700 mm
Type de gare aval : D.40 D.A
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 37 kW
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 4000 daN
Pression nominale : 75 bar
Nombre de pylônes : 8

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Perche télescopique
Nombre de véhicules : 67
Masse à vide : 145 kg
Espacement : 6 secondes
Dispositif d'accouplement : Douille auto-coinçante

Caractéristiques du câble (2018)

Fabricant : C.Y.A.E.S.A
Diamètre du câble : 16 mm
Type de câblage : Lang à droite
Type d'âme : Textile
Composition : 6x7 fils
Pas de câblage : 117 mm
Pas de toronage : 45,18 mm
Section du câble : 99,77 mm²

* Valeurs en débit théorique.


A la découverte du téléski des Moliettes

Les photos ont été prises le 18 février 2015.

La gare aval

La gare aval du téléski des Moliettes est située sur les flancs nord-est de la montagne du Lachat, à 1431 mètres d'altitude, au lieu-dit Les Moliettes ayant donné son nom à l'appareil. On peut noter qu'elle se trouve en face de la colonie d'Ennery disposant d'un petit téléski fixe particulier.
Accessible depuis les 3 pistes du secteur, la gare aval assure la motorisation de l'installation.

Approche de la gare aval depuis la piste verte des Brigadiers. On voit bien le peu de place autour de la gare aval, coincée entre la route et la topographie du terrain. A l'arrière, on aperçoit le mont Réguet et Notre-Dame de Bellecombe 1350, dominés par la chaine des Aravis et la Croix de Warens :
Image

La gare aval et le P1 au-dessus de la route départementale D71a, depuis l'arrivée de la piste des Alpages. Sur cette photo, on distingue juste derrière la route le petit téléski de la colonie d'Ennery. Puis à gauche, le Mont Rond et le secteur de la Boulangère, ainsi qu'au centre en haut, la Combe de Douce.
Image

En se rapprochant, avec le Chard du Beurre au fond :
Image

Dans la file d'attente :
Image

Gros plan sur l'entrainement de l'appareil :
Image



La ligne

La ligne du téléski des Moliettes est plutôt simple. Après avoir subi le saut du départ de la perche, d'ailleurs problématique pour les débutants, la ligne attaque la relative seule et unique difficulté de la ligne jusqu'au pylône 2, à partir duquel la pente deviendra régulière jusqu'à la fin. Se développant ensuite sur les alpages des Moliettes au niveau desquels elle croisera après le pylône 2 la piste verte des Brigadiers, elle rentrera en forêt à la hauteur du pylône 4 qu'elle ne quittera que peu avant l'arrivée.

P2, après la seule difficulté de la ligne et avant croisement avec la piste des Brigadiers. A droite, l'un des chalets empêchant le doublement de la ligne du téléski :
Image

Vers P3 :
Image

P3 et la piste rouge des Chalets Brûlés à droite :
Image

Portée P3 - P4 :
Image

P4 et entrée dans la forêt :
Image

A l'approche du P5 :
Image

P5 :
Image

Portée P5 - P6 :
Image

P6 :
Image

P7 :
Image

La portée vers P8 permet de quitter la forêt :
Image

P8, dernier pylône de la ligne :
Image

Dernière portée vers la gare amont. A droite, le LSP du téléski du Grand Bois :
Image



La gare amont

Il s'agit d'un lâcher sous poulie du fabricant Pomagalski, ayant succédé en 2013 à une poulie flottante datant de la construction de l'appareil, dans le cadre du remplacement des téléskis des Bâches et du Nant Rouge par un télésiège pendulaire.
Implantée au sommet du Mont Lachat à 1600 mètres d'altitude, elle permet de rejoindre à peu près toutes les pistes de Crest-Voland/Cohennoz.

La gare amont depuis la ligne, avec le télésiège du Cernix qui se dévoile juste derrière :
Image

La gare amont et la Croix de Warens :
Image

Vue de profil. La trouée derrière permet de rejoindre les pistes bleue et rouge du secteur :
Image

Une vue plus générale depuis le sommet du Lachat :
Image

Le système de tension :
Image



Les perches :

Le téléski des Moliettes est muni de 67 perches télescopiques reliées au câble par des douilles auto-coincantes.

Une perche en ligne :
Image



Remerciements

Ainsi se termine ce reportage !

Je tiens à remercier les membres sans lesquels ce reportage ne pourrait exister, dans l'ordre alphabétique :

  • alspace pour la retouche des photos et l'établissement des caractéristiques du téléski
  • Rodo_Af pour ses photos



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :