En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus


Localisation(s)
Photo

 TKD des Plattes d'Agnières

Le Dévoluy

Poma

T1 HS
Année de construction : 1988
Fin de service en : 2016

Remplacé par l'appareil suivant : Réimplanté comme : Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 25/02/2020 et mise à jour le 28/04/2020
(Mise en cache le 28/04/2020)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Le Dévoluy
  2. Historique : le développement du secteur du Sommarel
  3. Plattes d’Agnières, du ski propre en altitude et accès au sommet du domaine
  4. Ligne et infrastructures du téléski des Plattes d’Agnières
  5. Plattes d’Agnières, un téléski peu efficace…


Le Dévoluy

Le Dévoluy est une station de ski située dans les Hautes-Alpes, entre 1470 et 2500 mètres d'altitude. Elle a la particularité d'être étalée sur deux villages séparés par le domaine skiable : Superdévoluy et la Joue du Loup.

L'ensemble est composé de 20 remontées mécaniques (dont 1 Télémix, 5 télésièges et 14 téléskis), qui desservent 85 pistes totalisant 150 kilomètres de pistes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : le développement du secteur du Sommarel

Depuis l'ouverture du domaine de Superdévoluy en 1966, les alpages du vallon de la Pierra de Saint-Etienne ont toujours été un point clé du domaine skiable. C'est ici que l’un des premiers téléskis de la station a été mis en place : le Clos des Martins. Avec une arrivée située à 2000 mètres d’altitude, il constituait le premier point culminant du domaine.
Deux ans plus tard, un autre téléski a permis d'encore élever le sommet du domaine, à près de 2400 mètres d’altitude : le Sommarel. La même année, un autre téléski était implanté sur les hauteurs du domaine skiable : le téléski du Mur. C’était un très long téléski qui était assez pentu puisqu’il se trouvait à proximité du tracé de l’actuelle piste noire du Mur.

Image
Le téléski du Sommarel (cliquez sur l’image pour afficher le reportage).


En 1976, le domaine skiable a été agrandi par derrière le pic du Sommarel, qui surplombe l’arrivée du téléski éponyme. Un premier téléski a été installé sur ce nouveau versant : la Festoure. Construit par Poma, ce téléski a ouvert trois nouvelles pistes rouges.
Deux ans plus tard, le versant de la Festoure a été complété par l’amont par le téléski du Vallon La Fille. Il reliait alors les arrivées des téléskis de la Festoure et du Mur.

En 1980, le téléski du Serre-Lacroix a été installé pour desservir une nouvelle piste bleue et une rouge supplémentaires sur le versant de la Festoure. La même année, le téléski de la Pierra permettait au Dévoluy d’augmenter l’altitude sommitale de son domaine à près de 2500 mètres.

Image
Le téléski du Serre-Lacroix (cliquez sur l'image pour afficher le reportage).


Enfin, le dernier agrandissement du versant de la Festoure a été réalisé en 1988 avec la mise en service du téléski débrayable des Plattes d’Agnières. Ce dernier a permis l’ouverture de deux nouvelles pistes rouges mais également la possibilité d’accéder à la Pierra sans avoir à emprunter le téléski du Sommarel situé à l’opposé du domaine skiable. L’accès au téléski des Plattes d’Agnières se faisait depuis la Joue du Loup via le téléski du Serre-Lacroix ou depuis le télésiège du Jas via l’enchaînement Festoure-Vallon La Fille.

Image
Un plan des pistes du Dévoluy du début des années 1990.
29 : TKD du Sommarel
Entre 31 et 32 : TKD du Mur
Entre 37 et 38 : TKD de la Festoure
39 : TKD du Vallon-La Fille
57 : TKD du Serre-Lacroix
Entre 58 et 59 : TKD des Plattes d'Agnières
35 : TKD de la Pierra (collection monchu).


En 2002, les téléskis de la Festoure et du Vallon la Fille otn été démontés et remplacés par le télésiège débrayable 6 places de la Festoure avec un tracé rallongé par l’amont. Le but de cette installation était de créer une véritable épine dorsale, rapide et efficace, sur l’envers du secteur du Sommarel.

Image
Le télésiège de la Festoure (cliquez sur l’image pour afficher le reportage).



Plattes d’Agnières, du ski propre en altitude et accès au sommet du domaine

Le téléski des Plattes d’Agnières était situé sur le secteur du Sommarel, en amont du vallon des Plattes.
Le rôle premier de cet appareil était de desservir deux pistes rouges tracées en grande partie autour de ce téléski et en direction du vallon des Plattes. Plattes d’Agnières permettait donc de remonter les skieurs du bas de ces deux pistes qui ne possédaient aucune autre connexion au domaine que ce téléski.

En plus de ce rôle de ski propre, le téléski des Plattes d’Agnières constituait le troisième maillon d’une chaîne de trois appareils doublant l’axe phare de la Festoure, qui n’était autre que le télésiège débrayable éponyme. Plattes d’Agnières permettait ainsi de desservir toutes les pistes de la Festoure -même en cas de panne du téléporté débrayable- ainsi que le téléski débrayable de la Pierra, situé à moins de 300 mètres de l’arrivée du téléski des Plattes d’Agnières.

Le téléski des Plattes d’Agnières desservait les pistes suivantes :

  • La piste bleue de la Seille partant en direction du télésiège de la Festoure.
  • La piste rouge du Vallon La Fille, partant en direction du télésiège de la Festoure et du téléski du Serre-Lacroix.
  • La piste rouge du Loy rejoignant le départ du téléski des Plattes d’Agnières.
  • La piste rouge des Sarrasins revenant également au départ du téléski des Plattes d’Agnières.
  • La piste noire liaison Pierra donnant accès au téléski du même nom.

Image
Situation du téléski des Plattes d’Agnières sur le plan des pistes du Dévoluy (© plan Atelier Pierre Novat).



Voici donc les caractéristiques de ce téléski :

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches découplables : PLATTES D’AGNIERES
Maître d'œuvre : BRIAN M
Maître d’ouvrage : COMMUNE D’AGNIERES EN DÉVOLUY
Exploitant : DSD (DÉVOLUY SKI DÉVELOPPEMENT)
Constructeur : POMA
Année de construction : 1988
Année de démontage : 2016

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 900 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 3,8 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1950 m
Altitude amont : 2212 m
Dénivelée : 262 m
Longueur développée : 1137 m
Portée la plus longue : 130 m
Pente maximale : 63 %
Temps de trajet : 5 minutes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : H.150
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 110 kW
Type de gare amont : Lâcher sous poulie 9T
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Hydraulique
Nombre de pylônes : 13
Nombre de virage : 1

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Perches télescopiques
Nombre de véhicules : 150
Espacement : 4 secondes
Dispositif d'accouplement : Douilles auto-coinçantes


Ligne et infrastructures du téléski des Plattes d’Agnières

La gare aval

La gare aval du téléski débrayable des Plattes d’Agnières était située à 1950 mètres d’altitude, à l’arrivée des pistes du Loy et des Sarrasins.
Nous retrouvions une station motrice fixe de type H.150 fournie par Poma qui assurait aussi le stockage des perches dans une glissière.

Image
La gare aval vue de trois quarts avant.

Image
Vue de profil.

Image
La gare aval vue depuis l’arrivée de la piste de l’Envers.

Image
Vue de trois quarts arrière.



La ligne

La ligne du téléski des Plattes d’Agnières était assez longue avec ses 1137 mètres, et était difficile. Dès la sortie de la gare aval, le pylône 1 donnait le ton en imprimant une première forte -mais courte- pente. Le pylône 2 radoucissait la pente qui restait en montée constante jusqu’au pylône 7. Après un replat séparant les ouvrages 7 et 9, la pente reprenait de plus belle, avec une inclinaison maximale de 63 %.

Poma avait équipé la ligne de 13 pylônes, dont 1 virage :
  • P1 : C/-
  • P2 : S/S+Dispositif d’aide à la réduction de la largeur de la voie
  • P3 : S/S
  • P4 : SC/SC
  • P5 : SC/SC
  • P6 : S/S
  • P7 : S/S
  • P8 : S+Virage endroit/S+Virage endroit
  • P9 : C/-
  • P10 : S/-
  • P11 : S/SC
  • P12 : C/-
  • P13 : S/S

Image
P1.

Image
P2.

Image
P3.

Image
P4.

Image
P5.

Image
P6.

Image
P7.

Image
P8.

Image
P9.

Image
P10.

Image
P11.

Image
P12.

Image
P13.



La gare amont

La gare amont était située à 2212 mètres d’altitude.
Au niveau technique, on retrouvait un lâcher sous poulie 9 tonnes fourni par Poma.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue opposée.



Plattes d’Agnières, un téléski peu efficace…

Le téléski des Plattes d’Agnières était donc principalement un appareil tourné vers la desserte de ski propre avec ses deux pistes rouges. Il avait également un rôle secondaire pour l’accès au sommet du domaine en cas d’indisponibilité du télésiège de la Festoure.
Mais après 28 années de bons et loyaux services, le téléski des Plattes d’Agnières n’assumait plus correctement son rôle : des files d’attentes toujours plus longues se créaient facilement à son départ. Un remplacement devenait donc nécessaire. Ce fut chose faite en 2016 avec la construction du télésiège du Génépy. Ce dernier apporte aujourd’hui des avantages que ne proposaient pas le téléski : le confort de voyager assis et un débit presque doublé. Avec ce télésiège, la desserte des deux pistes rouges est meilleure qu’auparavant et a permis de redonner un dernier coup de jeune au secteur du Sommarel qui a été largement modernisé depuis 2002…

Image
Plattes d’Agnières, un téléski remplacé pour redynamiser le secteur du Sommarel !



Je tiens à remercier Rodo_Af pour les photos de l'appareil et monchu pour son aide.

Texte, bannière et mise en page : Alspace
Photos : Rodo-Af.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :