Localisation(s)
Photo

 TKD des Torres

Molines-en-Queyras (Beauregard)

Montaz Mautino

T2 ES
Description rapide :
Court téléski sur le front de neige de Molines.

Année de construction : 1968

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 26/12/2020 et mise à jour le 05/02/2021
(Mise en cache le 05/02/2021)

LE TELESKI DES TORRES
Molines-en-Queyras
Montaz-Mautino - 1968


Image



Bienvenue à Molines !


Molines-en-Queyras est une commune des Hautes-Alpes, située au cœur du massif du Queyras. Elle se trouve à l’intersection entre la route menant au col Agnel, l’un des plus hauts cols routiers des Alpes (2744 mètres) et la route menant à Saint-Véran, plus haute commune d’Europe avec sa mairie à près de 2050 mètres d’altitude. Après avoir compté un bon millier d’habitants au dix-neuvième siècle, la commune de Molines-en-Queyras compte aujourd’hui environ 300 âmes, réparties entre le chef-lieu, à 1750 mètres d’altitude, et plusieurs petits hameaux : la Rua, Gaudissart, Pierre Grosse, Château Renard et Fontgillarde.
L’histoire du ski à Molines commence en 1960 avec la construction d’un premier téléski au-dessus du lieu-dit Clot la Chalpe. Aujourd’hui, le domaine skiable de Molines ne forme plus qu’un avec celui, voisin, de Saint-Véran. On y skie sur une petite trentaine de pistes, exposées majoritairement à l’ouest et au sud-ouest, grâce à une petite quinzaine de remontées mécaniques, dont deux télésièges (à date de 2020).


Découvrez une présentation plus détaillée de la station et de son histoire en cliquant sur le logo ci-dessous :
Image



Le téléski des Torres : le plus court des deux téléskis pour débutants du front de neige


Le téléski des Torres fut construit en 1968 par Montaz-Mautino. Il s’agit du plus vieil appareil encore en service sur le domaine de Molines, à égalité avec le téléski des Amoureux, construit la même année.
Depuis sa construction, le téléski des Torres joue toujours les mêmes rôles. Il dessert d’une part les pentes du front de neige destinées aux débutants, et il fait office, d’autre part, d’ascenseur vers le téléski des Amoureux, ces deux appareils doublant le télésiège de la Burge et garantissant ainsi un itinéraire bis vers le haut du domaine, bien pratique en cas d’affluence ou d’avarie sur le télésiège. C'est d'ailleurs entre autres dans cette optique que ces deux téléskis avaient été construits en 1968, afin de doubler le téléski de l'Orée du Bois, qui était jusqu'alors le seul téléski du front de neige.

D'un point de vue technique, le téléski des Torres est un appareil très classique de Montaz-Mautino, avec motrice aval et tension amont par contrepoids, qui n'a connu aucune modification majeure depuis sa construction. Notons toutefois que dans les premières années de sa vie, le premier pylône était relié, par une barre horizontale, à un autre pylône qui supportait le brin montant, formant ainsi un portique sous lequel passaient les skieurs.

Au second plan, le premier pylône en portique du téléski des Torres dans les années 1970 (le téléski au premier plan n'est autre que le téléski de l'Orée du Bois (D.R.) :
Image


Côté ski, deux pistes sont desservies par le téléski des Torres :
  • La piste des Ramiers, qui longe le téléski de la Troïka par le sud et rejoint sa gare aval. Puisqu'elle évolue entre les lignes des téléskis de la Troïka et des Torres, il est possible de rejoindre le départ de ce dernier depuis cette piste.
  • La piste des Bambinos, qui longe cette fois-ci le téléski des Torres par le sud, mais accessible par gravité depuis le téléski de la Troïka. C'est cette piste qu'il convient d'emprunter si l'on compte ensuite prendre le téléski des Amoureux ou le télésiège de la Burge.


Situation sur le plan des pistes de Molines - Saint-Véran :
Image

Situation sur la carte topographique des lieux :

Image



Caractéristiques de l'appareil


Caractéristiques administratives :

  • Type de remontée : RDP – Téléski à perches débrayables
  • Nom de la remontée : TORRES
  • Exploitant : REGIE DES STATIONS DU QUEYRAS
  • Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
  • Année de construction : 1968

Caractéristiques d’exploitation :

  • Saison d’exploitation : Hiver
  • Capacité : 1 personne
  • Débit à la montée : 600 p/h
  • Vitesse d’exploitation : 2,6 m/s
  • Sens de montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude aval : 1742 m
  • Altitude amont : 1784 m
  • Dénivelé : 42 m
  • Longueur horizontale : 244 m
  • Longueur développée : 248 m
  • Pente moyenne : 17,21 %
  • Pente maximale : 26 %

Caractéristiques techniques :

  • Tension : Amont
  • Type de tension : Contrepoids
  • Motrice : Aval
  • Nombre de pylônes : 3
  • Dispositif d'accouplement : Douille auto-coinçante
  • Nombre de suspentes : 34
  • Puissance développée : 11 kW
  • Diamètre poulie motrice : 1070 mm
  • Diamètre poulie retour : 1250 mm

Caractéristiques du câble :

  • Année de pose : 2013
  • Fabricant : C.Y.A.E.S.A.
  • Composition : 6*7 fils
  • Diamètre : 12 mm
  • Type de câble : Lang à droite
  • Revêtement : Clair
  • Résistance à la rupture : 9949 daN
  • Masse linéique : 0,54 kg/m
  • Pas de câblage : 86 mm
  • Pas de toronage : 39 mm



Ligne et infrastructures du téléski des Torres


La gare aval


La gare aval du téléski des Torres se trouve à 1742 mètres d'altitude, non loin des départs du téléski de la Troïka et du télésiège de la Burge. On trouve ici une gare de type D20, assurant le stockage des perches en attente de skieurs, ainsi que la mise en mouvement du câble grâce à un moteur d'une puissance de 11 kW.


Vue globale du front de neige de Molines. La gare aval du téléski des Torres se trouve au centre de ce cliché, tandis qu'à gauche se dresse le départ du télésiège de la Burge :
Image

En se rapprochant, avec le premier pylône de la ligne :
Image

La gare aval dans son environnement :
Image

Vue de profil :
Image

Vue de trois quarts arrière, avec la gare aval du télésiège de la Burge à droite :
Image

Vue depuis le départ du télésiège de la Burge cette fois-ci, avec au fond à gauche le départ du téléski de la Troïka :
Image

L'accès au téléski :
Image

Le panneau d'informations relatives au téléski :
Image

La partie motrice du téléski. Le moteur est à la verticale, et est relié au réducteur situé juste au-dessus de la poulie motrice par des courroies de transmission :
Image

Dernier regard en arrière vers la gare aval :
Image



La ligne


Caractéristiques de la ligne :

  • P1 : S-C
  • P2 : S / S-C
  • P3 : S / S
S = poulie support
C = poulie compression
S-C = balancier support-compression



En avant sur la ligne avec la portée entre la gare aval et le premier pylône :
Image

Le premier pylône. Il est placé à l'extérieur de la ligne pour que les perches du brin descendant, qui circulent à faible hauteur, ne heurtent pas le pylône :
Image

Détail du haut du pylône :
Image

Portée P1-P2 :
Image

P2. La poulie du brin descendant est légèrement inclinée pour réduire la largeur de voie :
Image

Portée P2-P3 :
Image

Le troisième et dernier pylône :
Image

Détail du haut du pylône :
Image



La gare amont


La gare amont du téléski des Torres se dresse à 1784 mètres d'altitude, au lieu-dit Pré du Bois, un peu en contrebas de l'arrivée du téléski de la Troïka. On retrouve ici une classique poulie flottante, reliée à un contrepoids situé derrière un poussard tubulaire, assurant ainsi la tension du câble.


On lâche la perche sitôt le troisième pylône dépassé. En bas de ce cliché, on aperçoit également une baguette horizontale : si un skieur ne parvient pas à lâcher sa perche, il touchera obligatoirement la baguette, qui arrêtera automatiquement le téléski :
Image

Vue de trois quarts. Le boitier vert au premier plan comporte un bouton rouge sur lequel on peut appuyer pour arrêter l'appareil en cas de danger :
Image

Vue opposée. On distingue bien le contrepoids derrière le poussard :
Image

Vue arrière, en arrivant du haut du téléski de la Troïka :
Image



Torres : une desserte efficace du front de neige


Âgé de plus de 50 ans, le co-doyen des remontées de Molines se porte encore à merveille, et assure correctement son rôle sur le domaine skiable de Molines, entre desserte du front de neige et liaison vers le téléski des Amoureux. Aucun projet de remplacement n'est pour l'instant à l'ordre du jour... Et tant mieux, il y a d'autres priorités sur le domaine voire même dans les autres domaines queyrassiens !


Image



------------------------------------------------

Ainsi se termine ce reportage.
Merci de l’avoir lu et à bientôt !

(c) – Janvier 2021 – l'alexois & collonges74 - Tous droits réservés – Modification ou reproduction interdites sans l’accord des auteurs.

Photos : l'alexois
Textes, bannière et mise en page : collonges74
Photos prises le 31 décembre 2019



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :