En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TKD des Tovats

France Crest-Voland (Espace Diamant)

Montaz Mautino

T2 ES
Description rapide :
Le téléski des Tovats est l'appareil pour débutants par excellence du front de neige de Crest-Voland. Il a remplacé en 1989 un très vieux téléski datant de 1953, ayant marqué les débuts des sports d'hiver de la station. Sera remplacé prochainement par un téléski à enrouleurs.

Année de construction : 1989

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : 91@g
Section écrite le 02/04/2020 et mise à jour le 26/04/2020
(Mise en cache le 27/04/2020)

Bonjour, voici un reportage sur le...
Image



Au sommaire de ce reportage

  1. Le téléski du Tovat : le premier appareil pour débutants de la station
  2. Le téléski des Tovats : l’appareil pour débutants par excellence de Crest-Voland bientôt remplacé
  3. Caractéristiques du téléski des Tovats
  4. A la découverte du téléski des Tovats
  5. Remerciements



Le téléski du Tovat : le premier appareil pour débutants de la station

Crest-Voland est une station de sports d’hiver et d’été située dans le Val d’Arly en Savoie. Elle fait partie depuis 2005 du domaine de l’Espace Diamant comprenant également les stations de Cohennoz, Flumet, Hauteluce, Les Saisies, Notre-Dame de Bellecombe et Praz-sur-Arly

La situation enclavée de la montagne du Lachat sur laquelle est implanté le village de Crest-Voland en fait un lieu difficilement accessible au début du XXème siècle. Vivant en quasi autarcie, les habitants de cette localité demeurent pauvres ce qui entraine un exode rural conséquent vers les vallées. Afin de redonner vie à ce village, plusieurs acteurs de l’époque décident de parier sur la nouvelle forme de tourisme apparue durant les années 20 dans les montagnes françaises : les sports d’hiver. Pratiqués depuis ce temps-là notamment à travers des randonnées sur le Mont Bisanne, le ski à Crest-Voland se développe réellement à partir de la saison 1950/1951 grâce à la construction du premier téléski du Lachat. Long de 1400 mètres, gravissant les 350 mètres de dénivelée à la vitesse de 3m/s en un peu moins de 10 minutes, cet appareil installé par Pomagalski était particulier car doté d’une des premières versions des gares T en treillis. Atteignant les bords de la cuvette de la montagne du Lachat, non loin du sommet géographique de cette dernière, il donna accès à des descentes variées entre forêts et alpages. Néanmoins, une montée par cet appareil se révéla plutôt difficile, notamment à cause de la forte pente, du départ progressif pas tout à fait au point ou des longues perches non adaptées aux personnes de petite taille. C’est pourquoi un second téléski fut installé 2 ans plus tard, en 1953, au pied du village sur les alpages plats du Tovat.

D’une longueur de 400 mètres, pour à peine 80 mètres de dénivelée, ce nouvel appareil par ses caractéristiques se destine au contraire de son voisin aux skieurs en cours d’apprentissage. Ce TK issu du croisement entre les futurs modèles à gare T de chez Montaz-Mautino et d’un bricolage local, permit ainsi à Crest-Voland d’accueillir une clientèle débutante, et compléta logiquement le micro-domaine né 2 ans plus tôt.
Devant l’essor croissant des sports d’hiver, la station savoyarde s’agrandit 10 ans plus tard en 1963 en réalisant le téléski des Reys : plus moderne que ses aînés, cet appareil permit d’étendre le domaine vers les pentes nord du Lachat, offrant aux skieurs confirmés un accès mécanisé aux grands champs de neige techniques de la Varoche.

Le téléski du Tovat au début de son exploitation. Le TK du Lachat est en haut à gauche (DR) :
Image

La gare aval du TK du Tovat (collection monchu) :
Image

Le début de la ligne (DR) :
Image


Au milieu des années 1960, le téléski du Tovat reste donc le seul appareil dédié aux skieurs débutants sur Crest-Voland, ce qui amène la station à investir dans un nouveau téléski dès 1968 : les Combettes. Techniquement, et de manière anecdotique, cette installation fait figure d’exception dans l’histoire de Crest-Voland/Cohennoz car il s’agira du seul téléski installé par Montagner sur ce domaine. Situé immédiatement à droite du téléski du Lachat, Combettes s’insérera en réalité comme un appareil pour skieurs intermédiaires, du fait notamment de son virage et de sa montée plutôt difficile au départ.
C’est pourquoi un troisième téléski dénommé Petit Champion sera construit peu après, au début des années 70, à droite du téléski des Combettes pour compléter de façon pérenne l’offre pour débutants de Crest-Voland. Construit par Montaz-Mautino, ce téléski était situé à l’exact opposé du téléski du Tovat par rapport à l’église. Cependant, il évoluait tout comme le Tovat sur des pentes relativement plates, et avait également l’avantage par rapport à son aîné d’être plus court, et plus moderne, ce qui n’était pas pour déplaire aux grands débutants pour qui les téléskis du Tovat ou des Combettes étaient assez complexes à prendre.
En 1976, la station savoyarde met un point final aux investissements sur le front de neige principal en construisant son premier téléporté, le télésiège fixe 2 places de la Logère, portant ainsi à 6 le nombre de remontées mécaniques partant du village, et facilitant ainsi l'accès au sommet du Lachat qui était jusqu'ici difficile via les téléskis du même nom.

Vue aérienne du front de neige principal de Crest-Voland, que l’on peut qualifier de chargé. Depuis le fond : TKs Lachat 1 et 2, TK Combettes, TK Petit Champion, TK Tovat et TSF2 Logère (collection monchu) :
Image

Le téléski des Combettes et le téléski du Petit Champion derrière (DR) :
Image

Le téléski du Petit Champion (collection monchu) :
Image


Les années 80 voient une vague de modernisation et d’extension du domaine. En 1979 sont construits les téléskis des Darbelots et de la Tour du Pin sur Cohennoz, agrandissant la surface skiable vers le flanc sud-ouest de la montagne du Lachat. En 1984, la première liaison entre Val d’Arly et Beaufortain est réalisée avec la station des Saisies grâce à la construction de 3 téléskis : le Grand Bois, les Bâches et le Nant Rouge. Le premier d’entre eux sera le dernier dédié aux débutants qui sera érigé à Crest-Voland après celui du Prarian venu remplacer en 1981 un vieil appareil des années 60 au Cernix.
A la fin des années 80, ce ne sont donc pas moins de 5 téléskis dédiés aux débutants qui sont disséminés à travers tout le domaine skiable, dont 3 sur le seul front de neige de Crest-Voland..

Devant la modernisation continue des remontées mécaniques de la station (TSD4 de la Logère en 1986 et TSF4 du Cernix en 1987), Crest-Voland s’attaque au téléski du Tovat, dont l’âge commence à se faire sentir, l'objectif étant également de rationaliser le départ des pistes de la Logère aux appareils vieillissants.
Ainsi, le téléski du Tovat est démonté en 1989 et est remplacé par un téléski et un télésiège neufs qui reprennent le même nom que leur prédécesseur, à ceci près que cette dénomination est mise au pluriel. Si le tire-fesse suit un tracé légèrement plus court afin d’arriver en contrebas d’une butte difficile à négocier pour les grands débutants, le télésiège, lui, poursuit le trajet sur un parcours un peu plus long, permettant de rejoindre le sommet de cette butte. Cette nouvelle configuration permet par conséquent de fiabiliser l’accessibilité aux premières glisses grâce au téléski, le télésiège servant aux skieurs plus aguerris pour se perfectionner sur les pentes de la Grange.

Vue aérienne du tracé du téléski du Tovat de 1953 à 1989, et celui des nouveaux appareils de 1989
Image



La modernité et le tracé raccourci du nouveau téléski des Tovats permettant dorénavant une montée sans accroc aux skieurs débutants, le succès du secteur revisité étant également au rendez-vous, le téléski du Petit Champion s'en retrouva rapidement inutile ce qui entraina son démontage au début des années 90.

Dès lors, le secteur débutants des Tovats ne bougera plus jusqu'à aujourd'hui. La poursuite de la modernisation du domaine aura raison des vieux téléskis du Lachat, remplacés en 1999 par un télésiège à pinces fixes 4 places, le téléski du Lachat 2 étant malgré tout conservé sur un tracé plus court à gauche du stade de slalom. Le téléski des Combettes sera quant à lui démonté en 2008, car faisant notamment doublon avec le TS des Tovats pour rejoindre le téléski du Stade en tant que troisième chaine possible d'accès au sommet du Lachat depuis le village de Crest-Voland.


Le téléski des Tovats : l’appareil pour débutants par excellence de Crest-Voland bientôt remplacé

Le téléski à perches découplables des Tovats est situé sur le front de neige de la station de Crest-Voland, accessible directement depuis l'ensemble des pistes du secteur ou depuis le village.
Avec le télésiège des Tovats, il assure la desserte du seul véritable secteur pour débutants du domaine crest-volantin, la partie cohenneraine étant équipée du téléski du Prarian, et le téléski du Grand Bois ayant avant tout un rôle de liaison avec Les Saisies.

Au sommet de cet appareil, nous retrouvons ainsi :

  • La verte des Tovats : il s'agit d'une piste verte tout à fait adaptée aux skieurs débutants par sa largeur et sa faible pente, située sur la droite du téléski ; une variante en provenance de l'arrivée du télésiège des Tovats est présente à gauche du téléski.


Au-delà de cette unique desserte, le téléski des Tovats peut être utile pour rejoindre le télésiège du Lachat en coupant à travers différents bords de pistes, notamment en cas de saturation du télésiège de la Logère.

Le téléski des Tovats ne joue donc pas un grand rôle au sein du domaine, ce qui n'empêche cependant pas l'exploitant des remontées mécaniques de prévoir de le remplacer à très court terme. En effet, le télésiège voisin de la Logère aura 35 ans en 2021, et force est de constater qu'il n'est plus tout à fait adapté pour assurer sa fonction d'axe central de Crest-Voland en termes de confort et de débit. Son remplacement est donc planifié pour l'été 2021, reporté d'un an du fait notamment de la future équipe municipale qui sera constituée entre autres d'opposants au projet, la pandémie de Covid-19 actuelle n'aidant évidemment pas.
Cette rénovation prévoit la refonte entière du front de neige de la Logère, incluant la construction d'une résidence de tourisme à la place de la gare aval de l'actuel télésiège débrayable. Ainsi, le départ du nouveau téléporté se fera au niveau du téléski et du télésiège des Tovats, qui seront par conséquent démontés. L'exploitant va donc profiter de ce projet pour repenser complètement l'axe pour débutants que constituent les Tovats, qui présentent à l'heure actuelle quelques défauts.

Le premier d'entre eux est la position de la gare amont du télésiège des Tovats : si celui-ci devait devenir l'atout principal pour la desserte des pistes pour débutants des Tovats, il s'avère en réalité que la butte atteinte mène sur des pistes bien trop raides pour les moins aguerris. La population débutante se reporte ainsi massivement sur le téléski des Tovats, délaissant le télésiège dont les pistes se révèlent trop peu intéressantes également pour les skieurs intermédiaires, lui préférant largement le télésiège de la Logère au temps de montée équivalent et qui amène sur des descentes plus longues. A tout cela, il faut ajouter la position de cet espace débutants à la croisée de multiples pistes de ski desquelles arrivent à pleine vitesse nombre de skieurs. Le projet de refonte du front de neige prévoit de fait de créer un nouvel espace débutants isolé, constitué d'un téléski à enrouleurs et d'un tapis couvert, encadré par la nouvelle résidence et le nouveau télémix de la Logère.

Vue du secteur avant et après rénovation :
Image

Image



Il ne reste donc plus qu'une saison pour profiter de ce téléski trentenaire, qui sera démonté en 2021 au profit, selon la date de remplacement du téléski de l'Aiglon aux Saisies, du probable premier téléski à enrouleurs de l'Espace Diamant, en excluant bien sûr les installations ayant existé aux débuts des domaines de Flumet et des Saisies.

Voici la situation du téléski des Tovats sur le plan des pistes de l'Espace Diamant :
Image

En zoom sur le secteur :
Image



Caractéristiques du téléski des Tovats

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches découplables : TOVATS
Exploitant : SA CREST-VOLAND/COHENNOZ LABELLEMONTAGNE
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1989

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 740 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 2 m/s
Sens de la montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1220 m
Altitude amont : : 1264 m
Dénivelée : 44 m
Longueur développée : 255 m
Pente maximale : 23 %
Temps de trajet : 2 minutes 8 secondes

Caractéristiques techniques

Diamètre de la poulie motrice : 1120 mm
Type de gare aval : D.10 D.A
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 11 kW
Diamètre de la poulie retour : 1550 mm
Type de gare amont : Poulie flottante
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Masse du contrepoids : 1420 kg
Tension nominale : 1420 daN
Nombre de pylônes : 3

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Perche télescopique
Nombre de véhicules : 54
Espacement : 5 secondes
Dispositif d'accouplement : Douille auto-coinçante


A la découverte du téléski des Tovats

Les photos ont été prises le 29 janvier 2017, à l'exception de celle de l'alexois qui date du 18 février 2014.

La gare aval :

La gare aval du téléski des Tovats est située sur le front de neige principal de la station de Crest-Voland, accolée à la gare aval du télésiège des Tovats. Elle est accessible facilement depuis l'ensemble des pistes du secteur notamment grâce à la piste verte du retour station.
Elle assure la motorisation de l'appareil ainsi que le stockage de l'ensemble des perches.
A savoir que le fût de la gare est muni d'un haut-parleur utilisé dans le cadre d'événements divers, comme le ski de nuit par exemple, proposé gratuitement les jeudis soirs des vacances scolaires par l'ouverture du télésiège des Tovats.

La gare aval du téléski des Tovats, avec celle du télésiège derrière. Le village de Crest-Voland au second plan, les Aravis et la Tête du Torraz au fond :
Image

Vue de profil, le Mont Réguet au fond à droite :
Image

De trois quarts arrière. On aperçoit le télésiège du Lachat et le téléski du Stade :
Image

La poulie motrice, le moteur ainsi que la glissière de stockage des perches ; à noter le haut-parleur :
Image



La ligne

La ligne du téléski des Tovats est aussi simple que courte : composée de seulement 3 pylônes, elle évolue en parallèle de la première partie du télésiège des Tovats sur les alpages plats du bas de la montagne du Lachat.

Début de la ligne avant P1 :
Image

P1 :
Image

Vers P2, avec le télésiège des Tovats à gauche :
Image

P2, muni d'un haut-parleur utilisé dans le cadre d'événements divers :
Image

Portée un peu plus longue vers P3 :
Image

En approche de P3, avec le télésiège de la Logère à droite :
Image

P3, dernier pylône de la ligne :
Image

Le pylône 3 de profil :
Image



La gare amont

La gare amont du téléski des Tovats est située au cœur de l'alpage du même nom. Il s'agit de la gare effectuant la tension de l'appareil grâce à une poulie flottante montée sur un poussard, classique du constructeur Montaz-Mautino.

Vue depuis la zone de débarquement :
Image

Depuis le télésiège des Tovats :
Image



Les perches

Le téléski des Tovats est équipé de 54 perches téléscopiques reliées au câble par une douille auto-coinçante.

Une perche en ligne :
Image



Vue de la ligne depuis les pistes

Le téléski et le télésiège des Tovats avec le village de Crest-Voland derrière :
Image

La fin de la ligne :
Image

Le début de la ligne :
Image



Remerciements

Ainsi se termine ce reportage !

Je tiens à remercier les membres suivants, sans lesquels ce reportage n'aurait pas pu exister, dans l'ordre alphabétique :

  • alspace pour la retouche des photos, la localisation de l'appareil sur le plan des pistes et l'établissement des caractéristiques techniques du téléski ;
  • l'alexois pour sa photo de la gare amont prise depuis le télésiège des Tovats ;
  • monchu pour ses photos historiques.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :