En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TKD des Trois Coins

Praz-sur-Arly (Espace Diamant)

Montaz Mautino

T2 ES
Description rapide :
Le téléski des Trois Coins est un appareil très important pour l'Espace Diamant. Permettant le désenclavement de Praz-sur-Arly, il assure une liaison haute avec les autres stations du domaine skiable. Découvrez ce téléski aux particularités techniques notables à travers ce reportage.

Année de construction : 2009

Réimplantation de : Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : Pra'z Ropeways
Section écrite le 11/01/2020 et mise à jour le 26/01/2020
(Mise en cache le 26/01/2020)

Bonjour, je vous propose un reportage sur le téléski des Trois Coins.


Image


Au sommaire de ce reportage :


  1. Praz-sur-Arly
  2. Historique : L'histoire d'une liaison inter-stations entre Espace Diamant et Evasion Mont Blanc.
  3. Le téléski des Trois Coins, un appareil dédié à un rôle de liaison
  4. Ligne et infrastructures du téléski des Trois Coins
  5. Le téléski des Trois Coins, un des rares appareils issu d'un grand projet qui n'a jamais été achevé.


1. Praz-sur-Arly

Située dans le haut Val d'Arly, Praz-sur-Arly est une station de sports d'hiver et d'été qui regroupe 65 km de pistes de ski alpin. La station, gérée par Labellemontagne, est intégrée depuis 2005 au domaine skiable de l'Espace Diamant, qui regroupe également Flumet, Notre-Dame de Bellecombe, Crest-Voland/Cohennoz, Les Saisies et Hauteluce.


Image
La station de Praz-sur-Arly (découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur l'image).



2. Historique : L'histoire d'une liaison inter-stations entre Espace Diamant et Evasion Mont Blanc.

Tout d'abord, bien avant cette idée de liaison, la première remontée mécanique à être installée à Praz-sur-Arly est un télécorde nommé "Combe Noire".

Image
Le télécorde.


Depuis cette première remontée, divers changements ont été effectués sur le domaine skiable, avec notamment, la réalisation du télésiège de la Varoche en 1981 permettant à la station de faire monter en altitude son point culminant et de desservir de nouvelles pistes.

Image
Vue sur les sièges du télésiège de la Varoche.


5 ans plus tard, le télésiège des Tendues est réalisé et permet de franchir la falaise des Tendues qui était techniquement difficile à passer. La même année marque la réalisation du téléski du Quézet, permettant de faire passer le point culminant de la station de 1475 à 1820m et de réaliser de nouvelles pistes pour le ski propre. En 1989, le téléski de la Pierre est réalisé, dans le cadre d'une extension du domaine skiable, qui sera achevée en 1990 avec la mise en service du télésiège du Ban Rouge.
Depuis cette date, il y aura peu de changement à Praz-sur-Arly si l'on ne compte pas la réalisation du télésiège du Crêt du Midi remplaçant à lui tout seul trois remontées, à savoir le télésiège de la Varoche, le téléski du Mans et le télésiège des Tendues, même si ce dernier sera toujours en service jusqu'en 2011.

Passons maintenant à l'un des plus gros projets voulus par Les Saisies et les stations du Val d'Arly dès le début des années 60 afin de lutter contre la concurrence des grands domaines de la Tarentaise. Ce projet prévoit à terme de réunir les stations de l’Espace Cristal (Les Saisies, Crest-Voland/Cohennoz), du Val d’Arly (Flumet, Notre-Dame de Bellecombe, Praz sur Arly) et de l’Evasion Mont-Blanc (Megève, Saint-Gervais, Combloux, Les Contamines-Montjoie, La Giettaz, Saint-Nicolas de Véroce) en un seul et même nom : l’Espace Diamant.
La première étape de ce projet consiste en la réalisation de pistes et de remontées dans la Combe de Douce et sur la montagne de Brichou, permettant de relier les Saisies à Notre-Dame-de-Bellecombe. Les nouvelles remontées réalisées durant cette étape sont les suivantes : le télésiège de Roche Blanche en 2003 et les télésièges de Brichou, Grattary et Douce en 2005. La première partie de l'Espace Diamant est réalisée.
La seconde étape, considérée comme la plus impressionnante et qui n'est d'ailleurs toujours pas achevée, consiste en la liaison entre l'Espace Diamant version 2005 et le domaine de l'Evasion Mont Blanc. Plusieurs possibilité ont été étudiées et la première s’intéresse aux Combes de Bellasta et du Véry. Pas moins de 4 appareils sont envisagés : les deux premiers, nommés Bellasta et Plan Mermin, partiraient de la Combe de Bellasta, l'un arrivant au sommet de la Crête du Vorès, le second au niveau de la Tête des Trois Coins. Un autre télésiège, celui du Vorès (l'autre nom retenu était Bassecombe), prendrait son départ de la Bassecombe à Praz-sur-Arly, et atteindrait également la Tête des Trois Coins. Enfin le quatrième, un télésiège pendulaire nommé Véry, permettrait la jonction entre la Tête des Trois Coins et le sommet des Lanchettes à Megève, finalisant ainsi la liaison.

Image
Un petit schéma aérien pour mieux situer les appareils.


Cependant, tout ne se passera pas comme prévu. En effet, l'idée d'une liaison avec Megève via la Combe du Véry fut enterrée définitivement à la fin des années 2000, suite au classement de celle-ci en zone Natura 2000 par la commune de Praz sur Arly, rendant impossible toute nouvelle construction dans le secteur. Toutefois, l'idée d'une liaison entre les domaines skiables pralin et megévan n’est pour autant pas abandonnée, et les deux stations envisagent désormais de passer par la Combe du Leutaz située environ 500 mètres de dénivelée plus bas que la Combe du Véry.

En 2009, le téléski des Trois Coins est réalisé, ce qui enterre définitivement le projet du télésiège du Vorès/Bassecombe pour certaines raisons. Ce télésiège aurait cependant permis de créer un secteur de ski propre supplémentaire à Praz sur Arly, avec des pistes bleue, rouge et noire, sans compter la possibilité de hors-pistes notamment avec l'arrivée du télésiège de Bellasta en 2014, et ce malgré un dénivelé plutôt faible au niveau du versant de Bassecombe. Les raisons de l'avortement de ce projet sont la plupart écologiques, pratiques ou encore économiques. En effet, il aurait tout d'abord fallu faire d'importants terrassements puisque la tête des Trois Coins est une montagne se finissant tout simplement... en trois coins ! Au vu donc de la configuration de cette montagne, les terrassements auraient été très coûteux, la commune n'ayant pas forcément les moyens de se permettre de tels travaux. Ce télésiège aurait ensuite été difficile à ouvrir puisqu'il aurait été exposé à un secteur avalancheux mais également au fort vent soufflant sur les crêtes et biens d'autres facteurs environnementaux... On note enfin qu'il serait arrivé à proximité de la zone Natura 2000 du Véry, et que son tracé aurait donc probablement été modifié. Le téléski s'est donc avéré bien plus logique.
Avant de parler de la révolution qu'est ce téléski, il faut revenir 3 ans avant sa construction. En 2006, lors de la signature de la DSP avec Labellemontagne, Praz-sur-Arly a imposé une condition pour que Labellemontagne devienne l'exploitant du domaine skiable : le télésiège débrayable du Crêt du Midi doit être la première réalisation de cet exploitant. Il ne faut pas oublier que Labellemontagne était à l'origine contre cela et voulait en priorité remplacer le télésiège des Rosières et le téléski des Bernards par un TSD6 pour améliorer la liaison avec Flumet. Pour rappel, Labellemontagne (Rémy Loisirs à ce moment-là) a racheté toutes les stations du Val d'Arly : Praz-sur-Arly, Notre-Dame-de-Bellecombe et Flumet (on note qu'ils avaient déjà Crest-Voland). On peut supposer que c'était plus stratégique pour eux d'investir dans cette liaison avec Flumet que de rénover les ascenseurs pralins. Afin de compenser cette liaison, le téléski des Trois Coins a été réalisé pour assurer une autre liaison avec cette fois-ci le domaine bellecombais.
Ce téléski a donc permis de désenclaver Praz-sur-Arly car pour accéder aux autres domaines skiables de l'Espace Diamant, le seul moyen était de passer par Flumet ce qui est une grosse perte de temps, sans compter l'enneigement qui est bien moins sûr en bas. Le remonte-pente des Trois Coins est donc une révolution pour l'Espace Diamant puisque l'on peut maintenant faire le tour dans le sens des aiguilles d'une montre de ce domaine. On note tout de même un gros défaut qui est la piste bleue des Crozats mais nous allons en parler plus tard.

Plus tard en 2014, le télésiège de Bellasta est réalisé, seul ressortissant de la première possibilité de la seconde étape du projet.
De nos jours, plusieurs projets sont encore d'actualité, tels que la liaison avec les Contamines – Hauteluce depuis la Combe de Bellasta, mais également dans une moindre mesure le téléski de la Limace, appareil facilitant un retour sur Praz-sur-Arly depuis la piste des Crêtes.

Image
Un petit schéma pour mieux situer les différents appareils cités ci-dessus.



3. Le téléski des Trois Coins, un appareil dédié à un rôle de liaison

Le téléski des Trois Coins a été réalisé en 2009 avec du matériel de récupération provenant de plusieurs stations. En effet, par souci d'économie, on retrouve sur ce téléski du matériel provenant du téléski du Mans à Praz-sur-Arly, mais également du téléski des Gueux à Notre-Dame-de-Bellecombe et du téléski du Badet à Piau-Engaly. Cet appareil est donc très particulier, voire inédit, d'autant plus que le téléski du Mans aurait certainement suffi à lui tout seul. On suppose donc que ce mélange de différents appareils a dû être l'oeuvre d'un consensus économique et technique, car importer une partie d'un téléski des Pyrénées reste assez étrange. En plus de la réalisation de ce téléski, deux nouvelles pistes ont été créées. La première, nommée Crozats, permet au téléski des Trois Coins d'assurer une liaison avec le reste de l'Espace Diamant. Cette piste reste tout de même un gros défaut au niveau de la liaison car elle est d'abord très pentue sans compter son exposition sud rendant la qualité de la neige aléatoire. Puis elle continue avec un long replat en direction du télésiège du Plan des Fours, qui est la plupart du temps saturé car il est souvent le seul moyen de revenir à sa station depuis ce goulet, la piste Cascades Bas étant régulièrement fermée. Cette piste est enfin une véritable catastrophe écologique qui a balafré sévèrement le cirque du Vorès. La deuxième piste, nommée Trois Coins, permet quant à elle de remplacer la dernière section de la piste des Crêtes partant de l'arrivée du téléski des Trois Coins. Cette section a été transformée en chemin de service qui a lui-même été supprimé peu après 2010 afin de protéger les tétras-lyre. Quelques années plus tard, la station décide de réaliser un boardercross nommé Waouland et situé à gauche de la piste des Trois Coins. Le téléski des Trois Coins possède donc principalement un rôle de liaison qui est fondamental pour l'Espace Diamant mais également un petit rôle de ski propre.

Le téléski des Trois Coins dessert donc les pistes suivantes :
  • La piste bleue des Trois Coins : C'est une courte piste bleue qui longe le téléski sur sa gauche. Sans grand rôle, elle remplace la dernière section de la piste des Crêtes.
  • Le boardercross Waouland : Boardercross dont le niveau est considéré comme une piste rouge, il permet au téléski des Trois Coins d'avoir un petit rôle de ski propre.
Au niveau du cirque du Vorès, le téléski des Trois Coins dessert une piste :
  • La piste bleue des Crozats : Piste créée à l'occasion de l'ouverture du téléski des Trois Coins, elle permet d'accéder à Notre-Dame-de-Bellecombe et de surcroît aux Saisies via le TS du Plan des Fours depuis le téléski des Trois Coins.

Les photos ont été prises le 23 février 2019.


Situation sur le plan des pistes (tracé du téléski en rouge)

Image

Image
De plus près.


Les caractéristiques de l’installation

Caractéristiques Administratives
  • TKD-Téléski à perches découpables : Les Trois Coins
  • Exploitant : Labellemontagne
  • Constructeur : Montaz Mautino
  • Année de construction du téléski du Mans (Construit par Montaz Mautino) : 1981
  • Année de construction du téléski des Gueux (Construit par Montaz Mautino) : 1977
  • Année de construction du téléski du Badet (Construit par Montaz Mautino) : 1990
  • Année de réimplantation des trois téléskis à Praz-sur-Arly : 2009
Caractéristiques d’Exploitation
  • Saison d'exploitation : Hiver
  • Capacité : 1 personne
  • Débit : 820 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 3,20 m/s
Caractéristiques Géographiques
  • Altitude gare aval : 1853 m
  • Altitude amont : 1952 m
  • Dénivelée : 99 m
  • Longueur : 522 m
  • Pente moyenne : 18,97 %
  • Pente maximale : 35 %
Caractéristiques Techniques
  • Type de gare aval : T80 trapézoïdale
  • Type de gare amont : LSP Montagner
  • Gare motrice : Aval
  • Gare tension : Amont
  • Type de tension : Contrepoids
  • Sens de montée : Gauche
  • Embarquement : Dans le sens de la ligne
  • Nombre de pylônes : 8

4. Ligne et infrastructures du téléski des Trois Coins

La gare aval

Image
Vue d'ensemble de la gare aval.


Située au lieu dit de Bassecombe, il s'agit d'une gare T80 trapézoïdale provenant de chez Montaz Mautino assurant la mise en mouvement du câble. On note que lors de la première saison, ce téléski était alimenté par groupe électrogène, l'électricité n'ayant pu être installée qu'en 2010 par manque de temps. Les poulies sont équipées de dispositifs de protection contre le givre. La gare est accessible depuis le télésiège de Ban Rouge en passant par la piste de Basse Combe.

Image
La gare aval dans son environnement.

Image
On se rapproche de plus en plus...

Image
... de cette dernière.

Image
Vue de côté.

Image
Vue de trois quarts depuis la droite.

Image
Vue de trois quarts depuis la gauche.

Image
Vue de profil.

Image
Zoom sur la poulie motrice.

Image
Les bornes de contrôle des forfaits.

Image
Accès à l'embarquement.

Image
C'est parti !



La ligne

Image
Vue d'ensemble de la ligne.


La ligne est longue d'environ 500 m. Elle possède 8 pylônes et elle est relativement plate malgré l'accentuation de la pente à partir du pylône 5 jusqu'à l'arrivée.

Caractéristiques de la ligne

  • P1 : SC/S (Galet de déviation du brin descendant)
  • P2 : S/S
  • P3 : SC/SC
  • P4 : SC/SC
  • P5 : C/C
  • P6 : S/S
  • P7 : SC/SC
  • P8 : S/S


Image
Le pylône 1.

Image
Le pylône 2.

Image
On poursuit...

Image
... avec une longue portée avant le pylône 3.

Image
Le pylône 3.

Image
On continue...

Image
... avec une nouvelle longue portée avant le pylône 4...

Image
... que voici.

Image
Le pylône 5. A noter la poulie compression sur le brin retour, rendue nécessaire du fait de la présence des tétras-lyres.

Image
Accentuation de la pente avant...

Image
... le pylône 6.

Image
Nous continuons...

Image
... avec une nouvelle portée avant...

Image
... le pylône 7.

Image
La portée finale...

Image
... avant le dernier pylône...

Image
... qui est le pylône 8.



La gare amont

Image
Vue d'ensemble de la gare amont.


Située à proximité du Col de Bassecombe, il s'agit d'un LSP bipode classique de chez Montagner provenant très probablement du téléski du Mans à Praz-sur-Arly. La tension est assurée par un contrepoids.

Image
Arrivée en gare amont.

Image
Vue de trois quarts depuis la gauche.

Image
La gare amont vue depuis son côté gauche.

Image
Vue sur la poulie retour...

Image
... puis sur le contrepoids.



Le téléski des Trois Coins vu depuis les pistes

Image
Le pylône 8 vu depuis le début de la piste des Trois Coins.

Image
Vue d'ensemble de la ligne depuis le début de cette même piste.

Image
La fin de la ligne.

Image
Idem.

Image
Vue sur le milieu et la fin de la ligne.

Image
Vue sur le début de la ligne.

Image
Idem.

Image
On se rapproche de la gare aval.

Image
Vue sur la gare aval depuis la fin de la piste des Trois Coins.



5. Le téléski des Trois Coins, un appareil peu anodin, mais emblématique pour l'Espace Diamant

Le téléski des Trois Coins est, comme le télésiège du Bellasta aux Saisies, un des rares appareils qui a été réalisé dans ce grand projet qui prévoyait à l'origine une liaison avec le domaine Evasion Mont Blanc par la Combe du Véry. De nos jours, le téléski des Trois Coins a un rôle de liaison et de désenclavement de Praz-sur-Arly, permettant d'éviter le passage par Flumet et son enneigement aléatoire pour accéder au reste de l'Espace Diamant. Ce téléski est donc très souvent surchargé lors des vacances scolaires. Ce téléski est loin d'être un remonte-pente anodin par ses spécificités techniques mais également parce qu'il est un véritable symbole fort de l'Espace Diamant, ayant une histoire chargée et dont la construction a été très controversée notamment avec la piste des Crozats. Pour l'instant, aucun projet de doublement de ce téléski n'est à l'étude, la station préférant rénover ses principaux axes tels que Ban Rouge ou encore Rosière et Bernards.

Image
Le téléski des Trois Coins, un remonte-pente indispensable pour Praz-sur-Arly.


Ainsi se termine ce reportage.
Merci de l'avoir lu et à bientôt.

Je tiens à remercier Kenzo pour la bannière ainsi que 91@g pour sa relecture attentive, la réalisation des deux schémas aériens ainsi que sa grande aide pour la partie historique. Un grand merci au maire de Praz-sur-Arly Yann JACCAZ pour l'autorisation de la réutilisation d'anciennes photos.

Bannière : Kenzo
Photos : Pra'z Ropeways & 91@g
Texte et mise en page : Pra'z Ropeways (Avec l'aide de 91@g)
Page Facebook "Histoire et patrimoine de Praz-sur-Arly" : https://www.facebook.com/pg/Histoire-et-patrimoine-de-Praz-sur-Arly-223510477726034/photos/?tab=album&album_id=2072332546177142



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :