En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo



Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 07/10/2017 et mise à jour le 13/06/2018
(Mise en cache le 13/06/2018)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Col de Plainpalais
  2. Le développement du domaine de Plainpalais
  3. Chamois, desserte de la totalité du stade de neige de Plainpalais
  4. Ligne et infrastructures du téléski du Chamois
  5. Chamois, le seul téléski du stade de neige


Col de Plainpalais

À environ 1160 mètres d’altitude, le stade de neige du col de Plainpalais se trouve sur le territoire de la commune des Déserts, sur les contreforts du Mont Margériaz.
On y trouve 1 téléski desservant 3 pistes en forêt surplombées par les falaises du Mont Margériaz. Le domaine ouvre généralement les week-ends et tous les jours lors des vacances scolaires, de décembre à mars.
Notons que ce stade de neige est rattaché à la station de La Féclaz.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station de La Féclaz en cliquant sur le logo ^^


Le développement du domaine de Plainpalais

La station de Plainpalais a été créée en 1925 par les T.C.A.M. (Touristes Chambériens Amis de la Montagne). Dans les années 1950, deux téléskis à enrouleurs sont installés au pied du mont Margériaz, à proximité du col de Plainpalais. L'un desservait la totalité des pistes du stade de neige de Plainpalais tandis que le second desservait uniquement une courte piste verte.

Image
Vue sur le départ des téléskis du Margériaz et la caisse des forfaits sur la droite (D.R).

Image
Vue sur le domaine skiable du col de Plainpalais (D.R).

Image
Vue plus récente des téléskis du Margériaz. On remarque le tracé de la piste desservie par le téléski de droite (D.R).


Le téléski du Chamois a été construit en 1966 en remplacement de deux téléskis à enrouleurs. Le téléski du Chamois reprend les rôles des deux anciens appareils, grâce à la réutilisation du tracé du grand téléski à enrouleurs et la création d'un arrêt intermédiaire au niveau de l'ancienne arrivée du téléski pour les débutants.


Chamois, desserte de la totalité du stade de neige de Plainpalais

Le téléski du Chamois est situé sur le secteur de Plainpalais et dessert ainsi toutes les pistes qui y sont tracées. En raison de la plus forte clientèle locale et familiale visée par l’appareil, ce dernier n’ouvre que les week-ends et les vacances scolaires. Un service de cars permet de monter à Plainpalais depuis Chambéry. Cinq rotations au maximum sont proposées le samedi depuis Chambéry pour rejoindre Plainpalais puis La Féclaz, qui est le terminus de la ligne.
Notons que les skieurs venant avec leur voiture peuvent garer leur véhicule sur un tout petit parking au pied de l’appareil ou le long de la route donnant accès au téléski.

Le téléski du Chamois donne accès à 3 pistes :
  • La piste verte Aster qui longe le téléski du Chamois du pylône 4 à la gare aval
  • La piste bleue du Muguet qui part du sommet sur la droite du tracé du téléski et est entièrement tracée dans la forêt.
  • La piste rouge Martagon qui part du sommet sur la gauche du tracé du téléski.

Image
Situation du téléski du Chamois sur le plan des pistes de Savoie Grand Revard.



Voici donc les caractéristiques de ce téléski :

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches découplables : CHAMOIS
Maître d’œuvre : DCSA
Exploitant : RÉGIE DES REMONTÉES MÉCANIQUES DE SAVOIE GRAND REVARD
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1966

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit : 512 personnes/heure (Transport simultané d’un adulte et d’un enfant autorisé)
Vitesse d'exploitation maximale : 3,13 m/s
Sens de montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1165 m
Altitude amont : 1448 m
Dénivelée : 283 m
Longueur développée : 1108 m
Pente maximale : 45 %
Temps de trajet : 5 minutes 54 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : T.100 D.A
Emplacement motrice : Aval
Diamètre de la poulie motrice : 1750 mm
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 111 kW
Emplacement tension : Amont
Diamètre de la poulie retour : 2050 mm
Type de tension : Contrepoids
Masse du contrepoids : 4460 kg
Tension nominale : 3400 daN
Nombre de pylônes : 14

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Perches télescopiques
Nombre de véhicules : 126
Espacement : 7,03 secondes
Dispositif d'accouplement : Douille auto-coinçante


Ligne et infrastructures du téléski du Chamois

La gare aval

La gare aval du téléski débrayable du Chamois est située à 1165 mètres d’altitude, juste au-dessus de la caisse à forfaits du domaine de Plainpalais.
Nous retrouvons une station motrice fixe de type T.100 tubulaire fournie par Montaz-Mautino qui assure aussi le stockage des perches dans une glissière.

Image
La gare aval dans son environnement depuis la route d’accès au domaine skiable.

Image
Vue de plus près.

Image
En s’approchant de la gare aval depuis la piste rouge Martagon.

Image
Vue de profil.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue large de l’implantation de la gare aval depuis la piste bleue du Muguet.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue de côté.

Image
Vue en léger trois quarts arrière droite.


Au niveau technique, la gare aval assure la mise en mouvement du câble grâce à un moteur asynchrone de 111 kW. Le moteur transmet son mouvement au réducteur par le bais de courroies. Le réducteur est directement placé sur la poulie motrice.

Image
Le bloc moteur.

Image
Vue de dessous.

Image
L’accès au départ.



La ligne

La ligne du téléski du Chamois se décompose de 6 parties : entre la gare aval et le pylône 1, la pente est à plat. Le pylône 1 imprime une courte montée clôturée par le second ouvrage. Entre le pylône 2 et le pylône 5, la pente est relativement faible et régulière. Le pylône 5 imprime la pente maximale du tracé qui est ensuite radoucie au passage des pylônes 6 et 7. Entre le pylône 7 et le pylône 11 bis, la montée est en paliers, alternant courtes pentes et replat.
Enfin, le pylône 11 bis impulse la pente finale avant la gare amont, qui est un peu réduite au passage de l’ouvrage n°12. Le lâcher de la perche s’effectue après le pylône 13.

Montaz-Mautino a ainsi équipé la ligne de 14 pylônes :
  • P1 : SC/-
  • P2 : S/S incliné afin de réduire la largeur de la voie
  • P3 : SC/SC
  • P4 : SC/-
  • P5 : C/-
  • P6 : SC/S
  • P7 : SC/SC
  • P8 : SC/-
  • P9 : SC/SC
  • P10 : S/S
  • P11 : SC/-
  • P11 bis : C/-
  • P12 : S/S
  • P13 : S/S incliné afin de modifier la largeur de la voie

Image
Portée vers le pylône 1.

Image
P1.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4, avec juste derrière le lâcher intermédiaire.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
Retour sur le chemin parcouru.

Image
P6.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
Portée vers le pylône 10.

Image
P10.

Image
Portée vers le pylône 11.

Image
P11.

Image
Portée vers le pylône 11 bis.

Image
P11 bis.

Image
Portée vers le pylône 12.

Image
P12.

Image
Portée vers le pylône 13.

Image
P13.



La gare amont

La gare amont est située à 1448 mètres d’altitude, au pied des falaises du Mont Margériaz. C’est le point de départ des deux longues pistes du secteur : la bleue du Muguet et la rouge Martagon.
Au niveau technique, on retrouve une poulie flottante tendue par un câble dévié par un poussard tubulaire et faisant une boucle au niveau du contrepoids en béton. Notons aussi que le poussard est maintenu par des haubans.

Image
La gare amont vue depuis l’aire de lâcher des perches.

Image
Vue de trois quarts.

Image
Zoom sur la poulie flottante.



Véhicules et pinces

Le téléski du Chamois est équipé de 126 perches télescopiques, reliées au câble par une douille auto-coinçante Montaz-Mautino.

Image
Une perche en ligne.

Image
Zoom sur une douille auto-coinçante.



Autres vues…

Image
Le dernier pylône vu depuis l’aire de débarquement.

Image
La fin de la ligne depuis la piste rouge Martagon.

Image
Le lâcher intermédiaire.

Image
La partie basse de la ligne depuis la piste verte Aster.

Image
Vue vers l’amont.

Image
Le pylône 1.



Chamois, le seul téléski du stade de neige

Le téléski du Chamois est le seul appareil desservant le stade de neige de Plainpalais. Peu fréquenté, ce téléski dessert de jolies pentes agréables et très calmes. Sa clientèle est donc presque uniquement locale, ce qui implique une fermeture de l’appareil en semaine afin d’éviter de le faire tourner à vide.
Adapté à sa tâche, aucun projet de remplacement n’est à l’ordre du jour pour ce vieil appareil très bien entretenu.

Image
Chamois, un téléski ancien desservant un espace calme.


Je tiens à remercier l'alexois pour ses photos ainsi que Bovinant pour la bannière.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : l’alexois
Date des photos : 12 mars 2016.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :