En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus


Localisation(s)
Photo

 TKD du Pays Désert

Val-d'Isère (Espace Killy)

Montaz Mautino

T1 ES
Description rapide :
Découvrez l'un des plus vieux téléskis de la station, qui porte extrêmement bien son nom...

Année de construction : 1976

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : fan2montagne73
Section écrite le 01/07/2017 et mise à jour le 08/08/2017
(Mise en cache le 15/08/2017)

Image



Au sommaire de ce reportage

1. Val d'Isère
2. Historique du secteur du glacier du Pissaillas
3. Pays Désert, un téléski au pied du glacier
4. Les infrastructures de la ligne
5. Autres photos
6. Pays Désert, un appareil secondaire

Val d'Isère

Val d'Isère est une station de ski savoyarde située en bordure de la célèbre route du col de l'Iseran, plus haut col d'Europe avec une altitude de 2700 m. La station se compose de plusieurs villages et hameaux éparpillés tout au long de la vallée : La Daille (1750 m), Val d'Isère centre (1850 m), Le Laisinant et le Fornet. Ces secteurs de la station comportent tous des remontées permettant de joindre n'importe quels autres endroits sur le domaine.

Le domaine skiable s’étend sur près de 6300 hectares et comporte 52 remontées mécaniques (1 funiculaire, 3 téléphériques, 2 télécabines, 22 télésièges, 18 téléskis, 2 télécordes et 4 tapis) qui desservent 82 pistes (12 pistes noires, 22 pistes rouges, 34 pistes bleues et 14 pistes vertes). Lors de la saison estivale, les adeptes du ski d'été peuvent s'adonner à ce plaisir au pied du col de l'Iseran, sur le glacier du Pissaillas.

La renommée du domaine fut générée par de nombreux événements sportifs de ski alpin. La première compétition en date, celle du Critérium de la Première Neige, fut organisée en 1955. Depuis elle fait partie intégrante du calendrier des épreuves de la FIS comme épreuve d'avant-saison. De plus, la station a organisé les épreuves de descente (H), de slalom géant et de Super G pour les jeux de 1992, se tenant à Albertville. Plus récemment, en 2009, Val d'Isère fut l'hôte des Championnats du Monde FIS réunissant 504 skieurs de 73 pays différents.

Image
^^Cliquez sur l'image pour accéder à une présentation plus détaillée^^


Genèse du secteur du glacier du Pissaillas

L'histoire de ce secteur du Glacier du Pisaillas débute en 1962 par la construction de deux appareils : le télésiège du Grand Pisaillas et le téléski du 3000.

Image
Le télésiège du Grand Pisaillas, avec un embarquement que l'on pourrait qualifier d'atypique.

Image
Puis la ligne de ce même appareil.


Au cours des années 1972 et 1973, les téléskis du Torrent, de la Moraine et de Ouille Noire ont étés construits dans le but d'accéder au pied de l'Ouille Noire, située à 3355 mètres d'altitude. Ils formaient tous les trois une chaîne partant du col de l'Iseran pour accéder au sommet du domaine à environ 3400 mètres d'altitude. La même année fut aussi construit le téléski des Montets, desservant le pied du sommet éponyme.

Image
Le premier téléski des Montets.


L'année suivante, c'est une petite révolution qui est opérée sur le glacier ; en effet, la station inaugura cette année-là le télésiège de la Cascade. Il permit dès lors la liaison directe avec le haut du domaine depuis le col de l'Iseran sans emprunter cette chaîne que formaient les trois téléskis.

Quelque temps plus tard, en 1976, le téléski du Pays Désert vu le jour. Un an plus tard un autre appareil du même type est sorti de terre, le téléski du 3300. Celui-ci assurait la liaison vers le sommet depuis le télésiège de la Cascade.

Les dernières grandes modifications sur ce secteur du domaine datent du début des années 2000. En effet cette date marque le démantèlement du télésiège de la Cascade pour être remplacé par un télésiège débrayable flambant neuf de marque Leitner. Les années suivantes, le télésiège Grand Pissaillas et le téléski des Montets furent démontés. Ils étaient alors la dernière marque des débuts de l'exploitation du glacier.

Pays Désert, un téléski au pied du glacier

Le téléski se situe au pied de la zone glacière du Pissaillas et de surcroît à proximité du domaine de ski d'été. Il a pour vocation de permettre aux usagers ayant fait du freeride sur les pentes de Pays Désert de rejoindre aisément le domaine skiable. En effet, différents couloirs sont accessibles avec une arrivée sur l'aval du téléski : le Pays Désert (accessible depuis le téléski des Montets et comportant un dénivelé de 600 mètres) ainsi que la pointe Pers (départ en haut du sommet du même nom et pouvant arriver au pied du téléski via un itinéraire bis).

Or depuis quelques années Val d'Isère Téléphériques (anciennement STVI) tente de redonner un attrait à cette remontée en redynamisant la seule piste qui dessert la remontée. Effectivement la piste verte éponyme est relativement courte et sans difficulté, c'est pourquoi un boardercross a été aménagé il y a peu. Il comporte quelques bosses et des virages relevés, c'est amusant et ludique ; parfait pour l’apprentissage et les premières sensations.

Image
La situation de l'appareil sur le plan des pistes de la station.



  • La remontée dessert donc une unique piste, Le Pays Désert, permettant de se rendre en aval de l’installation.

Au niveau technique, nous retrouvons un téléski à perches débrayables Montaz-Mautino de la gamme Treillis T50 dont la principale caractéristique est que ses deux montants en treillis soient directement reliés au sommet de la structure.
Côté esthétique la gare tout comme ses pylônes ont été repeints en blanc pour une meilleure intégration dans le paysage glacier de la remontée.

Voici les caractéristiques de ce téléski :

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches découplables : PAYS DÉSERT
Maître d’œuvre : CETARM 73
Maitre d'ouvrage : STVI (Société des Téléphériques de Val d'Isère)
Exploitant : STVI (Société des Téléphériques de Val d'Isère)
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1976

Caractéristiques d’exploitation

Saison d’exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 720 personnes/heure
Vitesse d’exploitation : 3,5 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2632 m
Altitude amont : 2720 m
Dénivelé : 88 m
Longueur développée : 483 m
Longueur horizontale : 460 m
Pente moyenne : 19,13 %
Pente maximale : 50 %
Temps de trajet : 2 minutes 18 secondes

Caractéristiques techniques

Type de station motrice : T50 D.A
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 44 kW
Diamètre de la poulie motrice : 1300 mm
Type de gare amont : Poulie flottante
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Masse du contrepoids : 1800 kg
Diamètre de la poulie retour : 2000 mm
Nombre de pylônes : 7

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Perches télescopiques
Nombre de véhicules : 45
Espacement : 5 secondes
Dispositif d’accouplement : Douille auto-coinçante Montaz-Mautino

Caractéristiques du câble (1981)

Fabricant : TREFILEUROPE
Diamètre : 18 mm
Type d'âme : Textile
Composition : 6x7 fils
Type de câblage : Lang à droite
Section du câble : 102 mm²
Section du toron : 17 mm²
Résistance à la rupture : 21 797 daN

Les infrastructures de la ligne

La gare aval

Située à 2647 mètres d'altitude, celle-ci est placée dans un vallon, qui à son extrémité, rejoint la station de Bonneval-Sur-Arc. On pourra noter que l'installation porte très bien son nom puisqu'en gare aval on constate qu'il n'y a absolument rien autour, si ce n'est le cirque de montagnes qui entoure la ligne et donne cette impression de temps figé.

Image
Pour débuter, la gare depuis la piste éponyme à la remontée. On notera le paysage vierge de toute installation.

Image
On se rapproche pour l'observer de 3/4.

Image
On continue par son flanc.

Image
Un zoom sur la poulie permettant de rétablir un angle droit à l'entrée de la gare.

Image
La motorisation, repeinte en bleu, elle se compose du moteur et d'un réducteur situé sous l'axe de la poulie motrice.

Image
La poulie motrice.

Image
Une vue de face.

Image
La rangée de perches.

Image
Le couloir de la file d'attente.

Image
Enfin la gare depuis la ligne. Notons l'ancienne guérite du conducteur, aujourd'hui remplacée par une neuve située de l'autre côté.


La ligne

La ligne du téléski du Pays Désert est relativement courte avec 483 mètres de long. Elle débute par une portée en faux plat jusqu'au pylône 1, qui imprime alors une pente légère jusqu'au pylône 2. Après ceci, un léger replat s'amorce avant d’entamer une autre portion montante qui va des pylônes 3 à 5. Puis la déclivité devient nulle avant une ultime montée imprimée par le pylône 6, qui amènera en amont de la ligne.

Montaz-Mautino a équipé sa ligne de 7 pylônes dont 2 compressions, 2 supports et 3 supports/compression, disposés ainsi :


  • P1 : C/-
  • P2 : S/SC
  • P3 : C/-
  • P4 : S/S
  • P5 : S/SC
  • P6 : SC/-
  • P7 : S/S


Image
P1, uniquement réservé au brin montant.

Image
P2.

Image
P3, uniquement réservé au brin montant.

Image
P4.

Image
P5.

Image
P6, avec un panneau indiquant un croisement et l'arrivée à 90 mètres.

Image
P7, dernier pylône de la ligne où est réalisé le lâcher des perches.


La gare amont

Située à une altitude de 2726 mètres, elle trône sur le départ des pistes vers le glacier au croisement des télésièges du Lac Céma et de la Cascade. Le lâcher des perches s'effectue sous le dernier pylône pour dégager vers la droite afin de rejoindre les télésièges ou de descendre à nouveau sur la seule piste permettant de relier le bas du téléski.
Côté technique, cette gare se compose d'une poulie flottante reliée par câbles au poussard, qui, grâce à un contrepoids exerce la tension sur la remontée.

Image
Pour commencer une vue de face de la gare amont.

Image
Puis un profil permettant mieux de voir celle-ci de toute sa grandeur.

Image
De 3/4 avec le télésiège de la Cascade en arrière-plan.

Image
La poulie tension.

Image
Et le contrepoids.


Autres Photos

Image
Une perche à sellete.

Image
La piste du Pays Désert.

Image
La piste depuis la remontée.

Image
Puis le télésiège du Céma.


Pays Désert, un appareil secondaire

Bien que de nombreux freeriders empruntent chaque jour cette remontée, le nombre de skieurs reste très bas. En effet, les touristes sont bien plus attirés par les remontées et les pistes du glacier, car plus techniques et plus longues. Néanmoins, le boardercross, la seule piste de la remontée, est très ludique et sympathique à descendre ; de surcroît, elle est parfaitement adaptée aux débutants qui veulent tout de même s'essayer à une autre forme de glisse. En somme, un appareil secondaire, mais qui mériterait plus d'attention au vu de la qualité et de la facilité de la piste.

Image
Pays Désert, un téléski secondaire mais très agréable.


Textes : Alspace et fan2montagne73
Photos : J'ib, Persil et fan2montagne73
Bannière : fan2montagne73



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :